Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Derniers préparatifs et que la fête commence!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
belphegore

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Dim 12 Avr - 19:48

La main glissant sur sa joue, puis étreignant son épaule la fit frissonner...

Mais la voix douce qui lui murmura:

Citation :
- je suis là et tu sais que je serai toujours là pour toi


la ramena sur terre. Allons, le passé était bien révolu, les souvenirs seraient toujours de merveilleux moments, mais il fallait aller de l'avant.

Elle lui fit un petit sourire, et allait répondre, quand des éclats de voix se firent entendre vers le groupe où se trouvaient les jeunes mariés:

Belphegore faillit éclater de rire, se retint en posant une main sur sa bouche, et lança:


"Je savais bien que ce mariage ne pouvait pas se passer comme n'importe quel mariage!! Je me demandais quand une bagarre éclaterait, quand les épées sortiraient des fourreaux, ou quand une gifle partirait!!"
Revenir en haut Aller en bas
quasi

avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 06/11/2008

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Dim 12 Avr - 21:12

Décidément, il tenait de l'impossible de rencontrer Richard et Malt sans que quelqu'un se retrouve trempé. Les cérémonies de mariage n'étaient pas les amis du jeune couple. Il fallait bien reconnaitre qu'en épousant Malt il aurait du songer à prévoir une cave complète à vider sur nombres de messires.

Elle n'avait pas pu discuter comme elle l'avait souhaité avec le duc et en voyant la scène avinée se dérouler elle hésita une seconde. Lui porter un autre verre ou pas. Au regard de Malt, aux mots vide de sens de l'homme dont l'habit avait quelque peu perdu de sa superbe, elle comprit que son sens de l'humour serait mal venu.

Déjà qu'elle avait sentit sur sa nuque le regard brulant de son amie, elle se dit qu'éviter de gouter à sa main sur la figure serait de bon aloi. Il est vrai que le fils de Kurt avait le charme de son père. Cette pigmentation propre à leur famille ne gâtait rien. Malt avait raison de veiller sur son précieux époux mais de Quasi elle n'avait rien à craindre.


De nouveau seule avec Lara, donc la stabilité était dépendante du nombre de verre qu'elle évitait avec soin de renverser, elle regardait la suite de l'affrontement avec crainte. Elle ne connaissait pas l'homme mais si il défiait le duc, duel il y aurait. Elle détourna le regard et c'est sur la magnifique petite fille de malt qu'il se posa. L'enfant était contre le sein de sa mère et ne semblait pas s'inquieter des voix où un adulte percevait la colère ou la peur.

Aime discutait toujours avec Bel même si elle sentait son regard sur elle. Elle chercha son regard pour lui sourire avant de se retourner vers Lara.


Bon, très chère procureur, un choix s'impose à nous maintenant. Femmes de décisions nous sommes et même si c'est difficile nous devons transiger et ce dans les plus brefs délais.

elle ne quittait pas Lara des yeux.

Alors, à vous le choix, je m'y plierai.

Calva ou vin?
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Ven 17 Avr - 1:26

Richard resta muet un long instant. Il avait envisagé un nombre conséquent de réactions, et en particulier le fait que cette scène se transforme en pugilat, de son fait ou pas, en un instant, mais pas cette scène là. Son vis-à-vis était tout simplement en train de faire comme s'il ne venait pas de recevoir de sa part le contenu d'un verre de vin, et qu'il ne voyait pas la lueur dangereuse qui dansait dans le regard du Duc... Ce fut les paroles de son épouse qui le firent revenir à la situation.

Bon, il ne s'était donc pas trompé. Cela aurait été regrettable qu'il trempe un haut dignitaire impérial qui n'avait rien demandé à personne, mais le visage de son épouse était la réponse rêvée à ses quelques doutes : c'était bien avec ce bellâtre qu'elle avait décidé un court instant de quitter ses bras. Une belle balafre dans son cœur, qu'elle lui avait fait ce jour... et qui lui lançait parfois autant que sa main un jour de pluie... Ce soir, cette balafre se refermerait enfin complètement, ou bien elle s'ouvrirait totalement... Mais en tout cas, elle cesserait de lui faire mal !

Il leva la main pour arrêter les paroles de son épouse, sans lui accorder un regard, les yeux toujours fixés sur le visage perlé de goutes sombres.


Ma très chère épouse, je vois bien qui tu as invité dans notre château. Occupe toi donc de tous les autres, et laisse moi celui-là je te prie.

Il se reconcentra sur l'homme en face de lui. Il l'avait vu plus vieux. Finalement, ce n'était pas un Dragonnet bis, mais un homme qui ne devait guère avoir plus d'années que lui. Voire même être plus jeune... Au moins, leur expérience à l'épée serait à peu prés identique, et il ne risquerait pas de se faire tuer dès la première minute de leur combat... Voire peut-être survivre à sa nuit de noces... Voila une pensée heureuse finalement, avant de déclencher un combat qu'il espérait à mort..

Le mal que vous m'avez fait ne date pas de ce soir. Il hésita à rajouter un messire, comme son éducation lui avait appris, mais Maltea ne lui avait pas donné un quelconque titre de noblesse. Tant mieux, il n'aurait pas à en rajouter un. Mais puisque vous êtes si prévenant, nous allons pouvoir régler cette question dès à présent.

Aller faire quérir son épée fut la pensée qui lui traversa l'esprit, mais le combat aurait posé quelques problèmes... Se battre ainsi dans une pièce emplie de monde, et entouré de tables, voila qui rendraient difficile un duel... qui plus est sans blesser personne... Tuer cet insolent lui importait guère, mais si sa femme.. ou sa fille étaient touchées... Il ne se le pardonnerait pas. Quelle arme pourrait bien leur éviter de tels désagréments...

Il claqua des doigts, et Fandral apparu presque aussitôt à ses côtés, fendant la foule. Le Duc se pencha pour murmurer à son oreille, et malgré le regard empli de désapprobation du garde, il parti chercher ce que désirait le maitre des lieux. Celui-ci se permit un sourire, bien que dénué de toute chaleur.


Je suis sur que mon épouse saura apprécier l'ironie de la situation, commença-t-il pour meubler le silence. Après tout, il ne sera pas dit que j'ai renoncé au sang du sud qui coule dans mes veines... au contraire, même....

Fandral revint, avec un coffre dans les mains, que Richard ouvrit sans peine. Quatre dagues reposaient à l'intérieur. Il en saisit deux, qu'il tendit à l'homme face à lui.

J'ose espérer que vous trouverez un peu d'honneur dans cette carcasse de vice pour les accepter...
Revenir en haut Aller en bas
belphegore

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Mar 21 Avr - 0:22

Le scandale tant attendu arrivait enfin...Mais tout arrivait à qui savait attendre, le dicton était bien connu!!

Mais ce n'était pas Malt le centre d'intérêt, mais bien le marié et un invité.A en croire les paroles échangées, l'un avait été l'amant de la mariée, alors que les deux se connaissaient déjà, mais que l'autre était le marié de l'une, bref...Une histoire bien compliquée, à la Maltéa...

Tous les invités retenaient leur souffle, se demandant ce qu'il allait arriver...
Revenir en haut Aller en bas
chlodwig_von_frayner

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Mer 22 Avr - 1:09

Il conserva sur ses lèvres le sourire insolent qu’il se plaisait à garder en toute situation, mais de ses pupilles toute chaleur était parti. Il était sérieux malgré son calme apparent, malgré ses piques, mortellement sérieux. Il savait pertinemment dans quelle situation il était : la mouise. Il fit un rapide point… S’enfuir… non… indigne de sa condition et qui plus est suicidaire, en fait, il n’y songeait que pour faire réellement le point sur tout ce qui était faisable, mais il ne l’envisageait même pas. Continuer à fanfaronner jusqu’à ce qu’il commette un acte qui lui donnerait raison ? Inutile, il était déjà en tord, et beaucoup trop mouillé pour que ça ai une once de chance de réussir. Lui faire entendre raison ? Pas son genre… et surtout… Bah… en fait comment dire… un seul acte de sa part était réellement faisable sans trahir le sang qui coulait dans ses veines et les noms accolés à son prénom… Un seul acte correspondait aux valeurs et à la fierté dont il se faisait volontiers un défenseur…

Il inclina légèrement la tête devant le duc et sourit de nouveau, ses émeraudes cherchant le regard du duc. Dureté cette fois. Il avait été gravement offensé et provoqué, il ne fallait pas l’oublier. Bien que… l’autre sembla considérer être l’offensé. On pouvait le voir comme ça… Même si… dans le fond, il n’avait commis aucune faute, seule la fiancée de l’époque avait trahis la confiance de Richard… Qu’importe… les choses étaient allées trop loin pour s’arrêter ainsi, et les deux hommes le savaient. Un seul échappatoire… que l’un d’eux meure, ou que quelqu’un s’interpose.

Alors… l’épée ? Le lieu ne lui plaisait guère, mais elle restait encore son arme de prédilection, la maniant depuis sa plus tendre enfance et ayant fait deux guerres avec… Certains disaient qu’il se débrouillait plutôt bien… il espérait en cet instant que les rumeurs étaient fondées… pas comme la plupart des rumeurs le concernant. L’autre était plus âgé… mais… rien ne disait qu’il savait réellement se battre.


Vous souhaitez donc régler « définitivement » cette question ? C’est votre droit, je suis… à votre disposition.


Nouveau sourire beaucoup plus froid soudain. Son cerveau continuait à analyser la situation afin qu’il soit en pleine connaissance des choses… la salle, sa configuration, les invités, et surtout le mari… Difficile comme ça de trouver une faille éventuelle dans la défense de l’individu, quasi impossible même, sa science des armes n’était pas poussé à ce point… Léger froncement de sourcil lorsqu’il se pencha à l’oreille de son serviteur, et lorsque celui-ci repartit précipitamment. Songeait il à le faire assassiner par sa garde ? Demandait il d’arranger un peu mieux la salle pour qu’ils puissent se battre, puisque cela semblait inévitable ?

Il posa la main sur le pommeau de son épée, réflexe et aussi simple principe de précaution. Il était nerveux, malgré ses tentatives de donner le change. Il serait temps plus tard de se jurer de ne plus jamais remettre les pieds dans le plat comme il l’avait fait… promesse qu’il ne tiendrait pas mais qu’importe.

Le serviteur revient avec un coffre… quatre dagues… Il saisit les deux que le duc lui tendit. Machinalement il passa le pouce sur le fil de la lame… mince… c’est que ça coupait… Il passa la main à sa ceinture qu’il délassa pour pouvoir poser son fourreau et son épée sur une des tables. Puis se fut au tour de sa fibule qu’il détacha pour poser sa cape… trop lourde, elle le gênerait dans un combat de dague où seule la vitesse comptait. La dague… ça il avait du mal. Autant l’épée il maîtrisait.. Autant là… Dernier sourire et une dernière pique à son vis-à-vis…


Il y a des offenses pour lesquelles on ne transige pas… celle que vous venez de me faire en fait parti. Elle est… mortelle. Vos raisons par contre… elles ne me plaisent pas. Vous vous battez plus pour votre fierté, mal placée, si vous me permettez un avis personnel, qu’autre chose. Alors cessez de parler d’honneur. J’imagine que… celui qui reste debout l’emporte ?


Il fit un léger pas en arrière, sur ses gardes, une dague dans chaque main, l’une le long du corps, l’autre point encore en garde… Humpf… et maintenant… quand on est réellement le dos au mur… on fait quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin
Prévôt
Prévôt
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 97
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Lun 27 Avr - 13:16

Le jeune soldat regardait mi amusé mi rêveur la scène qui se passait à plusieurs pas d'eux. Il s'imaginait sortir lui même son épée pour transpercer le premier goret qui passerait à sa hauteur. Le sud en était rempli et l'entrainement ne manquerait pas.

Il regarda Bel et vida son verre d'une traite. Tant de choses passaient dans sa tête qu'il entendait un bourdonnement permanent. Peut être devenait il fou lui aussi.

Il regardait Malt, souriait en pensant à leurs discussions. Elle était mariée à présent, elle qui était si allergique à ce genre de situation lorsqu'ils en parlaint en riant. Elle avait un avenir, quelqu'un pour qui elle comptait sans doute plus que sa propre vie et qui lui avait promis la sienne. Un espoir, de l'air, la vie devant elle.
Quoi qu'en pensent celles et ceux qui connaissaient leur passé à tous les deux, il s'en fichait comme de sa première paire de chausses. Il était heureux pour elle et leur amour tumultueux s'était transformé en une amitié que rien ne pourrait briser. Il n'en serait pas de même pour tout le monde.

Il ne pouvait détacher son regard d'elle. Elle était heureuse et regardait droit devant elle. Lui, Aimelin, il ne savait pas et se contentait de vivre au jour le jour savourant le bonheur qu'Aristote lui permettait de prendre, espérant dieu sait quoi... un miracle pour reprendre son souffle.
Il sentit les choses tourner dans sa tête et se dirigea vers la table où il s'appuya un instant en fermant les yeux. Il regarda Quasi occupée ailleurs et se fit servir deux verres avant de revenir pres de Bel.


- je n'ai pas envie de boire seul tu m'accompagnes ? tout en lui parlant il lui tendit un verre et leva le sien vers elle ... à ... la vie.. et à ce qu'elle nous fait miroiter.

Puis il reporta son regard sur l'étrange scène qui se déroulait sous leurs yeux.
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Dim 3 Mai - 22:09

Bien, il avait au moins assez d'honneur pour ne pas l'attaquer alors qu'il n'avait pas encore pris ses armes en main.. C'était déja ça, après tout... Certes, il n'aurait probablement été que blessé, et son adversaire serait mort avant d'avoir quitté Brienne, voire cette salle, mais c'était toujours regrettable de gâcher ainsi un duel. Au moins, combat il y aurait, et l'affront serait vengé, dans le sang. N'y a-t-il pas plus beau liquide pour régler un différent ? Certains objecteraient le vin, bien sur, mais tout de même... Boire n'avait pas le même attrait que se battre, lorsqu'on à du sang noble dans les veines.. Bien sur, avec les femmes, c'était différent... mais il penserait à ça plus tard, quand il faudrait se réconcilier avec son épouse - en admettant qu'il survive à son duel.

Une dague pointe en bas, l'autre pointée vers son adversaire, il ne cessait de l'observer. Il entendit à peine son dernier commentaire, tout occupé qu'il était à repérer les points faibles dans la cuirasse ennemie... Le cou, essentiellement... Avec une épée, c'est un endroit extrêmement dur à frapper, mais une dague s'y glisse facilement un chemin... Et ça a souvent l'avantage de terminer un duel de façon rapide... Le visage dans son entier, d'ailleurs... un coup de dague faisait souvent saigner abondamment, et mieux, laissait de profondes marques d'une défaite, ineffaçables...

Il fit un pas en arrière, puis deux, pour juger de la réactivité de son vis à vis. Elle était bonne. Il avait probablement le même entrainement, et la même souplesse... Il se moquait de tout ce qui pouvait se passer autour de lui, concentré sur une unique personne, et lança sa première attaque. Parée. Puis s'ensuivit une deuxième, une troisième, et puis une autre... Essayer de frapper un bras, puis le cou, la tête, l'autre bras... et finir par le cou, puis la poitrine.

A chaque reprise cependant, le métal trouvait le métal, dans un tintement qui se répandait dans toute la salle. Chaque attaque était parée, souvent de justesse, mais le duelliste adverse finissait par trouver ses marques, et anticiper ses mouvements. D'attaquant, il passait de plus en plus souvent en défenseur, et avait totalement perdu le léger ascendant qu'il pouvait avoir en début du combat. La colère n'était décidément pas bonne conseillère en matière de combat...

Il allait donc devoir innover... Se laissant totalement défenseur, il recula peu à peu vers une des tables, espérant que les invités auraient la présence d'esprit de s'écarter. Il avait un plan, mais sa minutie était des plus complexes, et lui faisait perdre sa concentration... Un pas trop lent, et il sentit un picotement lui engourdir un instant le bras gauche... Il n'avait pas été assez rapide, et le voila son sang qui était le premier versé. Il grimaça, mais continua à reculer, jusqu'à ce qu'enfin, il parvienne à son but. Profitant d'une pause infime dans les attaques, il lança sa dague en l'air. Sa main libre saisi prestement une bouteille, encore pleine, et il la lança de toute ses forces vers Chlodwig. Juste à temps pour récupérer sa dague, et attaquer à nouveau, ses deux poignards pointés vers la poitrine qu'il visait.
Revenir en haut Aller en bas
belphegore

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 14/02/2009

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Ven 8 Mai - 23:20

Belphegore avait les yeux rivés sur les deux hommes qui se faisaient face, comme deux coqs prêts à s'entre-tuer pour une poule en chaleur.

Elle soupira devant tant de bêtise humaine, et se demanda si elle porterait secours au premier qui choierait. En tant que médicastre, son serment l'en obligeait, mais en tant que femme, elle le laisserait bien se vider de son sang.

Sa réflexion fut interrompue par Aimelin qui revenait ves elle, deux verres à la main:


Aimelin a écrit:

- je n'ai pas envie de boire seul tu m'accompagnes ? ... à ... la vie.. et à ce qu'elle nous fait miroiter.

Elle lui sourit tendrement, levant son verre en direction de son ami:

"A la vie et à l'amour et à..."

Elle fut de nouveau interrompue, cette fois-ci par les deux belligérants qui reculaient vers les table.

Ils durent laisser la place, et Belphegore ronchonna, car elle devait céder la belle place stratégique près du buffet pour ces deux bellâtres qui s'entre-tuaient.

Un "Oooooh" de surprise entonné par toute l'assemblée acceuillit le tour de passe-passe pendant lequel Ricw se saisit d'une bouteille, la lançant vers son adversaire, rattrapant sa dague au vol.

Belphegore, en tant que Louve et bonne manieuse de dague apprécia le geste:


"Alors, Aime, tu paries pour qui?"
Revenir en haut Aller en bas
chlodwig_von_frayner

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Jeu 14 Mai - 23:23

Genoux fléchis il attendait tranquillement. Il fit le vide dans son esprit, tâchant de se concentrer comme il pouvait. Bon sang… mais quel crétin… pourquoi s’était il encore mis dans des problèmes comme ça ? La même question revenait encore et encore. Mais qu’est ce qu’il pouvait être réellement con par moments… et pour une fois quelqu’un avait osé lui donner la correction qui allait avec son comportement. A force de dépasser les limites et de ne plus en avoir car la plupart des gens s’écrasent devant votre culot, on finit par aller réellement trop loin. Il savait pertinemment que si quelqu’un avait osé lui faire ce qu’il venait de commettre, il aurait sans doute fait pire. Alors… pourquoi dans sa tête cet avertissement hurlait comme si le gosse de Maltea s’était mis à gueuler comme un putois ? Pourquoi… oh silence…

La main se resserra sur le manche de la dague… Les deux combattants semblaient se tourner autour, se dévisageant, cherchant dans l’analyse des mouvements de l’adversaire… une faille… une ouverture… quelque chose pour attaquer… que savait on encore ? Une goutte de sueur perla sur son front et coula tranquillement le long de sa joue jusqu’à terminer dans les replis de son surcot. La garde de son adversaire, semblable à la sienne, assez classique, laissait relativement peu de possibilités… Néanmoins… les deux duellistes semblaient si habiles au maniement de cette arme qu’on allait sûrement assister à un combat somme toute assez pitoyable. Enfin…

Le duc bougea soudain brisant le premier le silence de mort qui s’était installé entre eux deux. Ne s’y attendant pas, il para de justesse et du faire face à une furie, les coups et les parades s’enchaînant soudain avec une violence et néanmoins une certaine précision. Si il avait été particulièrement bon, il aurait sans doute réussit à repousser cet assaut sans soucis, mais là pour le coup, il s’était retrouvé débordé et ne pouvait que subir… néanmoins… cette débauche inconsidérée d’énergie lui permit de reprendre l’avantage…

Un coup puis l’autre… parés aussi… qu’importe. Il était là et parvenait à le mettre par moments en difficulté. Il restait concentré sur les points de son adversaire, dévient et interposant le fer quand il le fallait… estoc… il sentit sa lame rencontrer la chair… coupure…. Il retira son bras rapidement… recul… Sourire… il l’avait touché. Le temps qu’il regarde de nouveau son adversaire dans les yeux, et il avait tenté un tour de force, la lame vola en l’air… il la regarda d’un air bête, se demandant si son adversaire tentait de faire un numéro de cirque. Bon… ça ne dura que quelques secondes en fait, juste le temps de voir cette saloperie de bouteille arriver vers lui. D’un puissant revers du droit, et d’un réflexe sorti d’on ne sait où, il balaya l’air devant lui et envoya valdinguer la bouteille à côté où elle explosa sur le sol. Du si bon vin… quel gâchis. Mais le temps passé à éviter le projectile l’avait distrait de son adversaire qui arrivait les dagues pointées vers sa poitrine. Il savait qu’il ne pourrait éviter le coup quoi qu’il arrive, ses mouvements seraient trop lent. Par réflexe, il fit un pas en arrière…

… se pris les jambes dans le banc qu’il n’avait pas vu, fit de grands moulinets avec ses bras avant de s’étaler lamentablement par terre, évitant de justesse les dagues. Prestement, il se releva, mais pas assez rapidement pour éviter le coup qui lui entailla l’épaule. Il grimaça et lâcha un juron. Finit de rire. Il jouait sa vie. Il continua à subir l’assaut, cherchant une faille… recul… recul… un banc… pas deux fois la même erreur… il monta dessus, continuant à parer… recul encore… il monta sur la table… Hum… l’était coincé là ! Recul encore, le bleu le rejoignit en hauteur. Les coups s’enchaînaient. Tête… poitrine… paré toujours… encore… Saut en arrière et il lança une de ses dagues dans sa direction…

Avant de se rappeler qu’il ne savait pas lancer les dagues. L’arme passa à 10 bon centimètres du duc… et tomba par terre dans un bruit de métal. Grumpf… il était en difficulté. N’écoutant que sa son sens légendaire de la survie (c’est pour dire si ce qu’il faisait était réfléchit…), il sauta à droite, s’agripant à un lustre qui pendait ici on ne savait pourquoi. Emporté par l’élan, il sembla s’envoler… jusqu’au moment où ledit lustre lâcha sous son poids et l’entraîna à terre. Dans un bruit de fin du monde, il se retrouva le cul par terre, sous les yeux ronds du public, ébahis devant tant de charisme et d’adresse… ou pas… Un peu sonné, il se leva et se dirigea vers la table en titubant, et saisit… la première chose qui tomba sous sa main, à savoir une saucisse.

Sans se rendre compte du ridicule de la situation, il se retourna vers son adversaire qui s’était rapproché. Un éclair de rage passa dans ses yeux. Il fallait qu’il gagne, maintenant… Parant à toute éventualité avec sa saucisse, il reprit l’initiative, et attaqua, la dague pointée vers son ventre.
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Dim 17 Mai - 23:25

Il avait été si proche de le toucher en pleine poitrine... Il avait presque sentit l'étoffe entrer en contact avec ses armes ... et il avait fallut qu'un banc vienne tout gâcher... Il n'eut pas le temps de râler sur la malchance qui s'acharnait sur lui, il lui fallait d'abord reprendre son équilibre. Sa technique peu orthodoxe - et qui n'avait de toute façon guère marché - l'avait déséquilibré, et il lui fallu un long instant, et quelques pas de côtés, pour arriver à se remettre droit. Temps que son adversaire avait mis à se relever, bien entendu... Cependant, il n'avait pas encore tout à fait ré-ajusté sa garde, et Richard lança, un peu au hasard, un coup, sans trop viser. Touché ! Le second sang n'était donc pas le sien, et il ne put empêcher un sourire se dessiner sur son visage en voyant le visage de son vis-à-vis. Egalité donc. Le duel pouvait continuer...

Cette fois-ci, il reprit l'avantage, même si ses coups ne trouvaient à chaque fois que le vide, ou bien la dague adverse qui parait dans un tintement métallique. Mais il avançait. Il espérait qu'à un moment, il parviendrait à l'acculer contre un mur, ou même une table, pour qu'enfin il ne puisse pas parer en s'esquivant... Et finalement, son souhait se réalisa ! Merveille, une table ! Sauf que cela n'arrêta en rien le duelliste... qui à l'aide d'un banc - il faudrait vraiment penser à enlever tous ces fichus bancs, la prochaine fois - prit de la hauteur, et obligea donc le Duc à le suivre..

Au milieu des plats, le combat combat continua donc... Il évitait de penser à ce qu'il écrasait, enjambait, ou cassait, après tout, la plupart n'était que de la nourriture, et il n'y avait presque que des plats en étain, vermeil et cuivre... du solide ! Ceci dit, quand son pied fit crisser des fins morceaux sous ses pieds, il se demanda un instant si quelques une n'était pas en porcelaine... Il préféra se concentrer sur le combat, plutôt que sur ce que c'était en train de lui couter, et grand bien lui fit, une dague était en train de filer vers sa tête !

Il resta tétanisé un instant... et vit l'arme passer relativement loin de lui. Il se remit aussitôt en garde, pensant que c'était un nouveau piège concocté par son adversaire, mais le visage de celui-ci exprimait plutôt la désolation... Il venait de jeter délibérément une de ses armes, et n'en avait plus qu'une pour parer les assauts du jeune marié ! Cependant, il devait être écrit que le combat durerait encore, vu que son adversaire s'agrippa à un lustre, dans un style que n'aurait pas renié Saskatchewan ! Mais les lustres de Brienne n'étaient pas des lustres de tavernes, et un instant plus tard, celui-ci s'écroula dans un grand fracas.. Encore quelques chose qui allait l'acculer un peu plus vers la ruine !

Il fit un pas en arrière, pour évaluer la situation, et sentit son pied s'enfoncer dans un liquide. Avec un juron, il se rendit compte que le bas de sa jambe était à présent coincé dans un récipient en forme de jarre. Il essaya de secouer, mais rien à faire, il avait bel et bien réussi à se coincer la dedans... Il secoua la tête, défaitiste, et sauta de la table pour aller à la rencontre de son adversaire, qui avait profité du temps pour se relever.

CLING CLANG, CLING CLANG

Voila le fort doux bruit qu'il faisait à présent dés qu'il bougeait sa jambe gauche... et qui en plus, le déséquilibrait un bon chouia... Fort heureusement, son adversaire ne se battait plus qu'avec une dague et un... saucisson ? Il n'eut pas le temps de réfléchir à ce moyen plutôt incongru de se battre, que déjà il lui fonçait dessus

CLING CLANG, CLING CLING CLANG

Il parvient à peu près à éviter le coup, même s'il réussit à déchirer un bout de sa tunique, et qu'un picotement lui remonta du nombril jusqu'aux yeux. Visiblement, il avait quand même été touché, même si ce n'était qu'une entaille. Probablement. Pas le temps de vérifier de toute façon, et il repartit à l'attaque. Ses deux dagues lui donnaient un avantage non négligeable, puisqu'à chaque coup porté au saucisson, celui-ci devenait un peu plus petit... bientôt, il n'aurait plus que le bout pour se défendre... quand au lieu de toucher une dernière fois son adversaire, celui-ci fit un pas d'esquive, et son arme vint rencontrer sans aucune douceur le pilier de bois qui se trouvait juste devant... La force du coup vit trembler sa main, et le fit jurer. Sa dague, enfoncé de plusieurs centimètres dans le bois, refusait à présent de bouger. Il tira un coup fort, mais ne réussit à rien, et il se tourna pour esquiver un autre coup... Il n'avait plus qu'une seule arme, à présent... à égalité avec son adversaire - qui avait, en plus, un petit bout de saucisson.

Il songea alors au poignard qu'il avait esquivé un peu plus tot. Il devait toujours etre par terre, attendant qu'un des deux combattants ne le ramasse...

CLING CLANG, CLING CLANG

Malheureusement, sa patte folle ne lui laissa guère la possibilité de s'esquiver discrètement, et pire, réussit à le faire glisser... Sa chute ne fut guère glorieuse, et ne lui permettait pas de s'assoir pendant quelques jours sans grimacer... mais surtout, il était à présent en position d'infériorité, à la merci de son adversaire. Mais en se retournant, il vit son graal ! La seconde dague... A quelques mètres de lui !

CLING CLING CLING CLING

Certes, ramper n'est guère académique, ni même très beau ou très noble, mais il parvient à son objectif, en se jetant sur l'objet de sa convoitise de tout son corps. Mais il se retourna alors pour faire face à son adversaire....
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1643
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Jeu 21 Mai - 15:10

Un regard d’une colère froide d’un coté, de l’autre un regard insolent… décidément…
Et voilà qu’un duel éclatait. Il lui avait dit d’aller s’occuper des autres invités mais de qui ?
Y avait Bel qui faisait du gringue à Aimelin et le regardait avec des yeux de mande religieuse, alors que sa compagne ne se tenait pas loin. Elle devait avoir chaud la médicastre, elle ne l’avait jamais vu de la sorte, on pouvait bien parler d’elle…
Non elle ne pouvait décemment pas aller les déranger, elle n’avait pas trop l’envie de se retrouver embarquée pour un trio de folie.
La jeune blonde essaya de dissuader son époux mais il ne voulu rien savoir. Dépitée elle se décida de ne plus intervenir. Etrangement, sa colère reprenait de la vigueur, chassant instantanément la peur de le voir mourir. Pour elle, la réaction de son époux vis à vis de sa personne était un affront sans nom. Il voulait mourir, et bien qu’il le fasse son stupide duel. S’il n’avait trouvé que cela pour se rendre intéressant aux yeux de la vieille Quasi, elle n’allait pas l’en priver…
Maltea avait toujours eu une facilité déconcertante de chasser une émotion par une autre… la changer tiendrait du miracle…
Elle repéra sa suzeraine entrain de s’empiffrer et de boire un peu beaucoup et parti la rejoindre reléguant sa peur dans un tiroir de son petit cerveau.
Elle se laissa choir à ses cotés et se servit un verre, puis deux, puis trois, puis… tout en regardant la scène se déroulant devant ses yeux.


Non mais t’as vu ces deux imbéciles ? C’est pas possible ça ! Je n’y crois, dis moi que rêve…

Elle s’arrêta net en voyant que le sang commençait à être versé. Comment allait-elle récupérer son mari, sans parler de son ami ?
Elle abusait un peu trop de la boisson et tanguait dangereusement sur le banc. Ils saccageaient tout sur leur passage. Pour être originale, cette réception l’était. Au moins les invités assistaient à un spectacle et ce gratuitement. Ca devenait de plus en plus fou. Lorsque son époux sauta sur leur table, il renversa son verre et pour se venger, Maltea plaça un récipient sous son pied. Cela ne rata pas. Son époux se baladait maintenant avec une jarre, faisant un bruit effroyable, au pied.
Elle donna un coup de coude à sa poivrote de suzeraine et lui montra du doigt en riant aux éclats.
Complètement avinée, elle ne mesurait plus le danger de ce duel.


CLING CLANG, CLING CLING CLANG

C’était tout ce qu’elle entendait et cela valait bien mieux que les soupirs poussés par les invités ainsi que les regards. Encore une fois, elle savait que la plupart lui remettait cela sur le dos. Le pire c’est que les personnes présentes étaient loin d’être sans tâche.

Elle chuchote à Gnia.

Quand je pense que cette bêtise remonte à des mois et des mois, je ne me serais pas doutée un seul instant que la présence de Chlo allait provoquer la fureur de Richard. Depuis le jour de l’aveu, je suis restée sage et puis j’ai compris combien je l’aimais et que le perdre pour une partie de jambes en l’air n’avait pas grand intérêt…

Pfffffffff les hommes, et dire que toi aussi tu vas certainement épouser ton Erel.


En tournant la tête pour prendre le pichet derrière elle, elle ne put s’empêcher de s’exclamer.

Parce que vous pensez sincèrement qu’un morceau de saucisson aura raison de votre adversaire mon cher chlodwig ?
Quitte à choisir, vous auriez plus de chance avec le votre qu’avec celui que vous tenez dans votre main…


Toujours s’adressant à Gnia.

Je pense que j’ai encore dit une bêtise là non ?

Elle baissa la tête avant de la redresser.

Tu sais quoi, j’en ai ras le bol de tout ça, je vais aller prendre l’air un petit peu.

Elle se leva, plus que chancelante sur ses deux jambes et essaya de traverser la pièce. Elle s’accrochait aux bancs et aux tables. Ne se rendant même pas compte qu’elle se trompait de direction et allait du côté des deux duellistes…

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Gnia

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Dim 24 Mai - 17:49

En guise de jeté de gant, il y eut donc lancé de vin. Puis vint le non-choix des armes. Brienne était sur ses terres donc on se battrait à la dague, de toutes façons plus propice au lieu du duel. Et cela promettait d'être intéressant...
Agnès, toujours le séant vissé sur son pliant, avait placé non loin d'elle tout ce qu'il fallait pour suivre agréablement un combat de coqs. Cruche de vin clairet, fruits confits, et elle avait même mis la main sur un présentoir empli d'oublies ; tout était parfait - si on excluait, bien sûr, le fait que l'on était à une noce et que l'époux défiait un ancien amant de la mariée.
Mais déjà les duellistes commençaient un ballet plus ou moins bien agencé. D'un regard attentionné, elle suivait la moindre passe, buvant un nouveau gobelet quand elle était réussie, manquant de s'étouffer avec du gingembre confit lorsque le sang coulait.
Du coin de l'oeil elle avisa Maltea qui s'était affalée à ses côtés et fit glisser devant elle le plat de pâtes d'amandes qu'elle avait précieusement conservé en prévision de pénurie de sucreries et de longueur de duel. La toute nouvelle duchesse de Brienne avait trouvée seule l'accès à la boisson, cela faisait une chose de moins dont se soucier. La Saint-Just reporta son attention sur les deux hommes qui à présent rentraient dans le vif du sujet.

Maltea n'en revenait toujours pas. Agnès, la bouche pleine d'oublies, se contenta d'opiner du chef et de lui resservir un peu d'hypocras qu'elle avait trouvé dans une carafe qui trainait non loin. Médusée, elle vit alors Richard monter à l'autre bout de la table où elles avaient trouvé place et ruiner tout espoir de continuer à manger et à boire. Le duc rapidement suivi par son adversaire piétinait systématiquement tout ce qui était comestible. La vicomtesse, outrée par ce manque de savoir vivre, avait continué à verser le précieux liquide dans le gobelet de Maltea sans se rendre compte qu'il était plein depuis fort longtemps déjà.
Tandis que les deux hommes passaient au pas de charge devant elles, Agnès, ne pouvant retenir une bordée de jurons dignes de n'importe quelle taverne du Royaume, sauva in-extremis son plat de fruits confits et une carafe de vin. Maltea, quant à elle, avait crû que l'effusion du beau liquide rouge sang déversé sur la nappe et une partie de sa robe était le fait de son époux et s'était proprement vengée. Les deux femmes, passablement grises, pouffèrent de rire de concert.

L'on pouvait déduire des derniers mouvements que Von Frayner était mauvais au tir de fléchettes puisque sa dague avait pitoyablement omis de se ficher dans la poitrine de Brienne et qu'une probablement excellente bouteille de vin avait suivi le même inutile chemin. A moins que ce ne soit la chute provoquée par le banc malencontreusement placé sur sa route qui soit la cause de ces manquements.
Mais le jeune homme, bien que piètre viseur, décida de ne point en rester là et défiant l'espace de quelques secondes les lois de la gravité, oscilla, suspendu à un lustre au dessus de la salle, avant d'atterrir lourdement devant un plateau de cochonnailles.
Agnès ne put retenir un petit hochement de tête approbateur. Le garçon ferait mauvaise figure dans un cirque mais au moins il savait vivre, le saucisson qu'il avait saisi était ce que l'on faisait de mieux dans la région. Evidement l'on faisait bien plus tranchant comme arme...

Agnès n'entendait que des bribes de ce que lui chuchotait sa vassale, tant le brouillard formé par les vapeurs d'alcool commençait à être dense. Mais pour sûr, elle entendit l'allusion au saucisson. Et elle hocha vigoureusement la tête pour signifier à Maltea qu'elle aurait mieux fait de se taire avant de finir d'une gorgée le contenu de son gobelet. L'opération lui fit perdre quelques précieuses minutes et lorsqu'elle voulut ajouter qu'elle aussi prendrait bien l'air, Maltea zigzaguait déjà vers... Un oeil fermé, mise au point de l'objectif, focus, puis zoom fois trois, enclenchement des feux anti-brouillards, petit coup d'essuie-glaces pour être sûre... Nan, l'air frais, c'était définitivement pas par là...
La vicomtesse usa de l'appui donné par la table pour tenter de se soulever de son siège, son coude glissa une première fois, mais à la seconde tentative, elle parvint à se relever et coassa en agitant vaguement un doigt vers la direction supposée de la sortie


Baaalteaaaa ! La Borte, gné ba bar làààà !! Gné Bar làààà !!

Puis voyant que la duchesse restait sourde à ses appels, elle s'enfila dignement - enfin, dans la mesure où la dignité est possible dans la présente situation - un dernier godet avant de décider de tenter de suivre la jeune femme. Bon, effectivement, elle avait pris un retard considérable, estimé à deux verres et demi cul-sec, et si elle ne voulait pas le cumuler avec une sortie de piste qui ne manquerait pas de lui enlever toute chance de rattraper sa comparse, il fallait y aller doucement mais surement. Parce que, c'est bien connu, "Qui va piano va sano et bla bla bla..." Le terrain était devenu quasi impraticable, rendu glissant par une pluie de bouffe, d'alcool et d'éclats de lustre, et jonché d'obstacles sous la forme de quelques convives épars. Chaque "bla" fut suivi donc d'un dérapage plus ou moins contrôlé grâce aux tables qui jonchaient la piste, comme autant d'ilots salvateurs. Mais la cible se rapprochait, et bizarrement, autant d'Agnès que des duellistes...
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin
Prévôt
Prévôt
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 97
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Mer 3 Juin - 12:22

Surpris par l'attitude de l'homme face au Duc, le jeune lieutenant ne quittait pas la scène des yeux. Il avait lui-même suffisamment manié l'épée ou la dague alors qu'il était obligé de tuer pour sauver sa propre vie, sans en plus provoquer quelqu'un.

Il repartit dans ses souvenirs… ce matin de janvier ou sa propre lame avait transpercé cet homme.
Il se secoua et recula un peu entrainant son amie. A vouloir sauver leur honneur, les deux hommes risquaient bien de blesser quelqu'un.
Il jeta un regard bienveillant sur sa douce s'assurant qu'elle se tenait éloignée et regarda les dégâts qu'entrainait ce combat.
Tout cela faisait assez désordre même si c'était dans une certaine logique au mariage de son amie pensait il. Il vida son verre d'un trait se disant que si lui aussi se mettait à provoquer Ricw celui-ci aurait bien des adversaires et la journée risquerait d'être bien fatigante.

Mais il n'était pas venu pour cela. Son histoire avec Malt était bien derrière lui et l'amitié qu'il en était restée était bien plus importante à ses yeux.


- Je parierai plutôt pour Ricw.. son adversaire me fait l'effet d'un novice dans le maniement des armes… et puis nous sommes à Briennes et nul n'a à provoquer le Duc chez lui en telle occasion.
Mais s'il faut aller chercher mon épée dans la voiture tu sais que je ne reculerai pas.


Un sourire entendu vint terminer sa phrase pendant qu'il servait les deux verres. Bel était une redoutable combattante et il avait appris beaucoup sur l'art de se battre lors de la chasse à Torras et lorsqu'il était Loup de Champagne. Ceux qui avaient eu affaire à sa lame ne s'en souvenaient hélas plus aujourd'hui. Il se demandait si tous les mariages étaient ainsi, aussi animés lorsque l'un des deux épousés, ou les deux, avaient des vies bien remplies.

Il fit une grimace en pensant à lui et but une gorgée de vin sans quitter les combattants des yeux. Son côté soldat reprenait toujours le dessus quand un danger, quelle que soit sa taille, passaient à sa portée.
Mais son attention s'était légèrement détournés du combat pour se reporter sur Malt et son amie qui se rapprochaient bien trop des duellistes. Il murmura à Bel sans les quitter des yeux.


- mais qu'est ce qu'elles font... elles veulent se pendre un coup de dague ?
Revenir en haut Aller en bas
chlodwig_von_frayner

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Lun 15 Juin - 4:27

Il avait déjà eu de meilleurs idées… en fait le terme « souvent » aurait même été mieux adapté. Un saucisson… on avait vu meilleure comme arme… plus tranchante, plus menaçante, moins ridicule, et surtout plus durable ! Parce que ce qu’on ne devait pas oublier c’était qu’à chaque instant, elle diminuait de taille, menaçant dangereusement de ne bientôt que lui laisser sa main pour parer? Vous avouerez qu’on avait vu mieux et plus pratique ! Bon, vous avouerez aussi qu’on avait vu des duels plus sérieux. On pouvait même se demander si les protagonistes ne s’étaient pas mis d’accord pour faire un concour de celui qui fera le plus de bourdes, le gagnant du duel étant celui qui se serait ridiculisé le plus. Enfin… les hasards de la vie. On ne pouvait prévoir d’attraper un saucisson alors qu’on cherchait une amre, comme on ne pouvait prévoir de mettre un pied dans une jarre. Humpf… Enfin il avait d’autres soucis que son image, à savoir le combat.

Il parait les coups avec son habileté légendaire (il était en effet connu pour avoir remporté le concours de combat à l’épée de Château-rouge… étant le seigneur des lieux, il y avait fort à parier que les péquenots l’avaient laissé gagner pour éviter de se retrouver pendu… oui, le baron avait la réputation d’avoir le sang un peu chaud, surtout après avoir picolé), parvenant, en de très rares moments, à reprendre l’avantage. Il fallait dire, pour sa défense que parer avec un saucisson n’était pas simple, mais ne nous apitoyons pas sur son sort, après tout, si il avait regardé au lieu de prendre le premier objet… Enfin… pour le coup il commençait à baliser quelque peu. Fallait dire que le duc avait plusieurs fois brisé sa garde et avait fait couler le sang. Savoir à combien de blessures ils étaient chacun semblait du domaine de l’impossible car les égratignures et les estafilades se multipliaient malgré tout. Rien de grave c’était le principal. Mai… un je ne sais quoi dans l’air lui donnait l’impression qu’il fallait qu’il se débrouille pour inverser la tendance. Il tenta une esquive, nommé également « l’esquive de Chlo », un habile moyen de se soustraire au coup de l’adversaire par un pas de côté assez maladroit où il manquait de tomber lorsqu’il l’exécutait. Bien faite, cette manœuvre lui aurait permis de passer derrière sa garde et à lui porter un coup qui pouvait se révéler fatal. Malheureusement, comme je l’ai dit, il s’était pris les pieds et, déséquilibré, avait passé les maigres secondes gagnées à se rétablir plutôt qu’à frapper. Comble de la chance, le duc avait planté son arme dans un énorme poteau en bois. Ce coup ci… ils étaient à égalité, en fait non, il reprenait même l’avantage puisqu’il disposait de son arme terrifiante : le bout de saucisson !

Ric du tenter de se mettre en garde pour l’attaquer, ou peut être voulait il faire une danse russe… quoi qu’il en soit ça ne marcha pas et il s’étalla par terre. Sidéré par l’accumulation de maladresses dont-ils faisaient preuve, Chlo ne songea même pas à frapper et se contenta de mordre machinalement dans son saucisson, appréciant le gout… oui excellent choix, sans s’apercevoir que deux alcooliques faisaient route dans leur direction et n’étaient même pas si loin que ça. Il mis alors au point un plan glorieux qui lui permettrait de s’en sortir sans verser le sang. Il allait s’approcher de son adversaire pendant qu’il était à terre, plaquer son arme sur sa gorge et le forcer à abandonner, qu’il puisse se carapater tranquillement… oui… un plan excellent qui ne ferait pas de la jeune mariée une jeune veuve. Il se jeta sur lui, toujours aussi vif… il était en train de se relever… il avait ses deux dagues à la main… humpf… foiré le coup… frapper… frapper avant qu’il ne soit complètement remis… et tant pis pour la mariée…

Et puis… devant lui…
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1643
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Lun 22 Juin - 13:45

Un pas en avant, deux pas sur le coté, un en arrière, puis de nouveau deux en avant… voilà comment marchait la toute nouvelle duchesse de Brienne.
Oh elle était belle la jeune épousée et surtout bien faite et ce dans tous les sens du terme…

Ajoutez à cela sa fidèle suzeraine ayant la même démarche alcoolisée et le décors était posé.

Maltea entendait bien Agnès lui dire quelque chose. Elle arrivait à saisir dans les brumes de son cerveau quelques mots, mais cela n’avait aucun sens. Enfin si tout de même: « Gné… Bar… » Elle voulait encore boire, et ben elle avait une sacrée descente la vicomtesse de Bapaume. Si la noblesse champenoise se trouvait dans la pièce, les critiques iraient bon train, mais par le plus grand des hasards, les invitations n’étaient jamais arrivées… hormis deux ou trois et c’était bien suffisant.
Chancelante, elle se rattrapa in extrémis à Aimelin, toujours en grande discussion avec Belphegore qui était aussi rouge qu’une écrevisse ébouillantée.
Elle glissa quelques mots à son ancien amant.


Oups pardon, ai pas … exprès.

Puis d’un regard entendu en voyant la posture de Belphegore, tous seins en avant, elle cria sans s'en rendre compte d'ailleurs :

Mais attaque nigaud, elle est chaude comme la braise de la fontaine du jardin en plein hiver.

Tout n’était pas très clair dans sa phrase mais le plus gros était bel et bien compréhensible et ce pour toute l’assemblée… elle fit un grand sourire et continua son chemin vers ce qui lui semblait être la sortie mais tout en se rapprochant dangereusement des deux duellistes.

Dans son périple, elle accrocha le bord de la table et lâcha un juron de douleur, perdu au milieu du vacarme du aux plats en étain qui venaient de faire une chute et se complaisait maintenant sur le sol. Le contenu des différents plats jonchant le sol et le rendant délicieusement glissant pour une jeune ivrogne ne pensant plus qu’à s’amuser un peu.

Elle mit les pieds dans le mélange formé par les liquides et les victuailles et glissa en riant.
Et ce qui devait arriver arriva…

Son rire fut de courte durée et une grimace de douleur intense fendit ses lèvres en un rictus avant qu’elle ne titube entre les deux hommes... une dague fichée dans la fesse droite.. non gauche… enfin tout dépendait de comment on était placé après tout et une autre dans le flanc non loin du ventre. Restait à savoir qui des deux hommes avait visé la fesse et l’autre le flan. Au bout du compte, les deux entendraient hurler lorsqu’elle se remettrait de ces coups. Connaissant Chlo, il avait du être pris d’une pulsion soudaine de lui toucher les fesses et en avait oublié sa dague, qui elle, n’avait point oublié de s’enfoncer dans la chair encore assez tendre de la jeune femme. Enfin personne ne pourrait en être sur vu le carnage qu’il y avait dans la pièce ainsi que le méli mélo des corps dans le petit groupe des nobles présents.
Les deux hommes l’avaient ils seulement remarqué ? Pas si sur donc pour bien leur faire comprendre que quelque chose n’allait pas, le barbu qui les regardait d’en haut, fit choir la jeune duchesse de tout son long, ce qui eut pour effet d’enfoncer encore un peu plus la dague dans sa fesse. Qui a dit que le très haut était malin ? Surement pas Maltea, qui a ce moment là, le maudissait ainsi que son époux et son ancien amant.
Elle était maintenant défigurée, enfin « défessée »… comment pourrait elle encore prétendre au titre des plus belles fesses champenoises avec la blessure que lui avait fait la dague? Étrangement, elle ne pensait pas à celle fichée dans son flanc, elle ne la sentait pas. elle avait du se faufiler entre les côtes sans rien toucher des organes… enfin seul un médicastre confirmé pourrait le certifier…
Un râle de douleur s’échappa des lèvres exsangues de la jeune femme. Elle allait mourir, voilà pourquoi elle ne sentait plus la douleur du côté et que seule sa fesse la faisait souffrir. Elle commençait d’ailleurs à avoir des difficultés à retrouver son souffle. Sa vision se brouilla et un frisson parcourut son corps. Elle sentait comme un froid glacial prendre possession de ses membres qu’elle ne pouvait plus bouger. Pourtant elle les entendait parler autour d’elle, mais ne savait plus ni ouvrir la bouge ni parler…
Mais que se passait-il ?

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin
Prévôt
Prévôt
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 97
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   Lun 22 Juin - 14:40

Une remarque de Bel lui fit avoir un moment d'inattention ce qui lui valût presque de plonger dans sa coupe, ou son décolleté, ça dépendait du point de vue où l'on se plaçait... et de celui d'Aimelin, il valait mieux opter pour la deuxième solution.

Le temps de tourner la tête et il aperçut Malt accrochée à son bras. Petit haussement de sourcils étonné... la Duchesse aurait elle quelques remords dus à son mariage récent, vraiment très récent ? Il se trouvait en fort mauvaise posture entre ses deux anciennes amantes, d'autant plus que sa fiancée n'était qu'à quelques pas et qu'il connaissait sa jalousie non maladive mais quasi certaine, pour ne pas dire certaine. Oui il en était sûr, mais ça n'était pas le moment de se poser de questions car la douce voix de Malt dans le creux de son oreille, le ramena à la réalité.


Oups pardon, ai pas … exprès.

- Malt t'es pas raisonnable ... et voilà que papa Aime reprenait le dessus quand il s'agissait des bêtises faites par ses amies ... fais attention, où vas t... La fin de sa phrase se perdit au milieu des mots prononcés par la Duchesse et qui s'envolèrent, voletant autour d'Aime qui faisait des efforts désespérés pour les rattraper avant qu'ils n'arrivent aux oreilles des invités se trouvant trop près d'eux.

Mais attaque nigaud, elle est chaude comme la braise de la fontaine du jardin en plein hiver.

Par Aristote que par moment il eût aimé à être sourd ! Sans doute ne devait elle plus se rappeler qu'elle était si près de son oreille. En une autre occasion, les braises de la fontaine en plein hiver l'auraient fait éclater de rire, mais là il n'osa point regarder autour de lui et en vint à souhaiter se transformer en fourmi afin de se glisser entre deux dalles afin de disparaitre à la vue de toutes et tous.
Son regard n'essaya même pas de se diriger vers Quasi, certain qu'elle avait entendu. Il allait falloir préparer une bonne défense encore une fois pour justifier quelque chose… qui en fin de compte n'avait pas à être justifiée.

Mais point le temps de faire de reproches à la blonde qu'elle était déjà repartie titubant dangereusement, et le geste pour la retenir n'avait point été non plus très rapide de la part du jeune Lieutenant qui la regardait partir mi en colère mi amusé. Sourire qui se transforma très vite, quand il la vit arriver entre les deux duellistes et s'écrouler au sol.


- bon sang mais c'est pas vrai !

Tout était allé très vite et il attrapa sa médicastre préférée par le bras l'entrainant vers la jeune mariée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Derniers préparatifs et que la fête commence!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Derniers préparatifs et que la fête commence!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [résolu] Défilement des derniers sujets
» mes derniers achats !
» Quels sont vos derniers achats ?
» Derniers sondages
» Les préparatifs de noël... notre avent à nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: Salle de réception-
Sauter vers: