Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un événement tant attendu... il est né le divin enfant...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Un événement tant attendu... il est né le divin enfant...   Ven 26 Juin - 13:19

Les douleurs étaient de plus en plus rapprochées mais Maltea serraient les dents et souffrait en silence. Elle était sure que ce n’était rien et que le bébé ne viendrait pas encore. Après tout, cela faisait plus d’un mois qu’elle avait ce genre de douleur… peut-être pas aussi fortes mais assez semblable tout de même.
Elle posa sa tête sur le bord de la banquette du carrosse et respira profondément tout en fermant les yeux. Elle serait bientôt à Brienne et pourrait se reposer.
Elle avait chaud, sa robe l’étouffait. Elle délassa les liens du corsage afin de pouvoir respirer correctement. La sueur imprégnait ses cheveux et une pâleur inhabituelle prenait possession de son visage. Elle murmura entre ses dents un genre de prière « Par tous les saints d’Aristote, faites que cela cesse… »

Elle ouvrit les yeux en entendant un mouvement dans le carrosse, Richard se réveillait doucement. Elle essaya de lui sourire mais une violente contraction déforma le sourire en grimace… elle ne pourrait plus feindre…

En tournant la tête, elle vit apparaître la silhouette du château de Brienne et en fut soulagée. Elle avait eu peur de devoir accoucher dans le carrosse sans personne pour l’aider. Au château, sa fidèle Ananke serait présente ainsi que sa future vassale et surement la baronne Gwanelle. Elle aurait aimé que sa suzeraine soit présente aussi. Elle lui avait écrit une missive pour lui annoncer que la délivrance était proche mais n’avait pas encore eu de réponse.

Refermant les yeux, elle se laissa aller au bien être qu’elle ressentait. Elle n’avait plus mal, au contraire, elle se sentait comme dans un bain chaud. Elle avait même l’impression de sentir l’eau chaude entre ses cuisses et… un cri retentit lorsqu’elle se rendit compte que ce n’était pas une sensation imaginaire.


Mon dieu Richard !!! Le bébé…. C’est pour aujourd’hui, je viens de perdre les eaux. Dit au cocher d’aller plus vite, je ne veux pas accoucher ici mais dans mon lit, enfin n’ importe où à Brienne mais pas ici seule avec toi.

Maltea serrait les cuisses, en pensant que cela retarderait la venue de l’enfant.

Enfin le carrosse arriva dans la cour du château et on aida Maltea a descendre et mettre pied à terre. Pliée en deux, elle avançait difficilement, se disant que jamais elle n’y arriverait…

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Isaline.

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Un événement tant attendu... il est né le divin enfant...   Sam 27 Juin - 5:34

L’enfant s’était réveillée à l’aurore comme à son habitude. Elle avait glissé de son lit et avait vu Jeannette sur la chaise berçante endormie, celle-ci la veillait encore. Ses petites jambes s’était approcher silencieusement du bord de la fenêtre et elle s’assis avec une démarche habituer sur son siège droit de bois, de nombreux coussins le recouvrait. La fillette tourna son regard contemplatif sur le ciel, le soleil se levait et les teintes des nuages alternaient du rose au jaune.

Une fumée, annonciateur de l’arriver d’une carrosse, se soulevait au bout de l’allée de terre. Le visage de la jeune fillette se tourna vers sa nourrice toujours endormie. La chaleur du soleil vient lui chatouiller la joue, un timide sourire apparu sur les lèvres de l’enfant à demi endormi. Elle se retourna de nouveau vers la fenêtre, le carrosse était de plus en plus perceptible. Il s’approchait avec rapidité du château. Sa mère et son père étaient partis en voyage depuis un moment, l’enfant les voyants peu avant, n’avait pas réellement ressenti leur absence.

Réalisant que le véhicule détenait belle et bien ses parents, elle sauta sur le sol et se mis à courir dans les escaliers pour les rejoindre, réveillant Jeannette en sursaut au passage. Dans son silence de moine, elle avait couru de ses petites jambes jusqu’à l’escalier l’amenant à l’entrée. Devant elle, une image étrange lui apparaissait. Sa mère tordue de douleur, le visage déformé avançant tant bien que mal dans l’immense château. Qu’avait-elle? Son ventre était beaucoup plus proéminent que dans son souvenir. On lui avait bien expliqué qu’elle allait avoir une petite sœur ou un petit frère. Mais l’enfant ne comprenait pas exactement ce que cela signifiait ni comment celui-ci allait arrivée. Ses yeux verts expressifs, détaillait sa mère et son père à leur entrée, dans un silence soutenu.

Jeannette la suivait de prêt, elle était encore dépeigner de son sommeil léger inconfortable, mais ses yeux étaient parfaitement réveiller poser sur l’enfant toujours aussi inquiète de son étrange silence.
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Un événement tant attendu... il est né le divin enfant...   Mar 30 Juin - 0:18

Les cahots du carrosse étaient plus que désagréable, et il jurait intérieurement à chaque fois qu'il était balloté... Comme il serait mieux sur un cheval, à contrôler sa trajectoire, à ne pas faire exprès de tomber dans tous les trous de la route, à avancer bien plus vite que ce vieil attelage le permettait.... et quel incompétent de cocher !

Il ne put s'empêcher de juger à voix haute quand sa tête cogna, pour au moins la troisième fois, le plafond relativement bas de leur moyen de locomotion actuel. Il se jura de faire pour la douzième fois de faire bouillir le conducteur à feu doux dans de la poix dès qu'ils seraient arrivé.

Il ouvrit les yeux - inutile de feindre qu'il dormait, à présent, bien qu'il avait essayé du mieux qu'il ait pu ses dernières heures - et sourit à son épouse, qui lui répondit par une grimace. Visiblement, elle appréciait le transport autant que lui.. Mais dans sa position, il lui était impossible d'aller à cheval sans que ce soit dangereux pour la mère et l'enfant... Et Richard ne pouvait décemment pas la laisser seule dans le carrosse, pendant qu'il laissait le vent courir sur son visage.

Il serra sa main dans la sienne, tout aussi couverte de fine sueur... A croire qu'ils avaient tous les deux oubliés depuis bien longtemps leurs origines italiennes, et s'étaient habitués aux hivers bien rigoureux de Champagne.... Malheureusement, cet été là avait décidé d'être aussi étouffant que possible...

Et puis... Maltea lui annonça qu'elle perdait les eaux.

Son sang ne fit qu'un cours. D'une, il pensa qu'il alla être père - enfin. Et deux, un cahot lui rappela qu'il était dans un carrosse filant vers son château, et que c'était loin - très loin même - d'être l'endroit idéal pour donner la vie. Il hurla au cocher, par la fenêtre, observant la silhouette lointaine de son domaine.


Plus vite ! Ou je t'arrache les yeux !

Il serra un peu plus fort la main de son épouse, et se voulu rassurant.

Tout va bien se passer, nous arrivons ! Tout va bien se passer ! Calme-toi !

Enfin, leur moyen de locomotion stoppa, et il aida Maltea à descendre, et à marcher du mieux qu'elle pouvait, criant ordre sur ordre.

Jeanne ! Préviens les invitées que mon épouse a besoin d'elle en urgence !
Danielle ! Prépare lui un lit !
Balder ! Triple la garde, et enferme quiconque veut pénétrer ici actuellement, sauf si c'est pour mon épouse !
Hogun ! Va à Petit Mesnil voir si Onagre est là, et ramène le !


Très peu d'espoir, pour le dernier point, mais il se serait senti rassuré si son ami avait pu assister son épouse, quoi qu'elle pense de lui.

Il croisa les yeux de sa fille, et se força de lui faire un sourire rassurant, avant d'apostropher Jeannette !

Va faire jouer Isaline tant que Maltea ne sera pas installée, il vaut mieux qu'elle n'assiste pas à tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Gnia

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Un événement tant attendu... il est né le divin enfant...   Mar 30 Juin - 2:16

Poussière, sueur, courbatures et odeurs de cuir et de crottin de cheval. Si Gnia avait oublié pourquoi elle ne détestait rien tant que les voyages, ces quatre sensations le lui rappelaient chaque jour qui l'avait amenée de Verneuil à Brienne.
Alors qu'elle était en pleine préparation de l'opération gargantuesque que représentait un déménagement depuis l'Alençon jusqu'en Béarn, elle avait reçu une missive de Maltea, lui annonçant que la délivrance - dans tous les sens du terme - était proche et qu'elle désirait que Gnia soit auprès d'elle.
Et donc Gnia avait confié les derniers préparatifs de la tranhsumance à Georges, son fidèle intendant et à Melina, sa dame de compagnie et avait fait seller son meilleur coursier.

Non que la vue d'un accouchement la ravisse. Ses amies avaient la manie de vouloir qu'elle soit présente quand elles mettaient bas, allez savoir pourquoi, elle qui n'avait pas encore eu le malheur de donner naissance à quoi que ce soit. M'enfin, Maltea devait avoir besoin d'amis autours d'elle dans ce douloureux instant, donc meilleur coursier et brides abattues jusqu'en Champagne. Sans escorte... Heureusement que son mari n'était pas là, sinon elle en aurait entendu parler jusqu'aux calendes grecques...

Enfin, après moult journées de chevauchée inconfortable, l'horizon montra au loin les contreforts de Brienne. Gnia, les habits poisseux et le visage rouge tant la chaleur était suffocante en ce jour, se prenait à rêver à un long bain tiède, à l'odeur d'herbes relaxantes et parfumées qui flotterait dans la vapeur de celui-ci, d'une bonne friction administrée de main de matrone. A cette pensée réconfortante, elle éperonna sa monture et trop vite les portes du domaine furent devant elle.
La vicomtesse ne s'était pas attendue à les trouver fermées. Arrêtant la cavale au dernier moment, elle tira sur les brides à s'en faire blanchir les jointures et les sabots soulevèrent un nuage de poussière sur le bel habit des gardes de faction.
Dans les conditions d'inconfort et de climat sus-mentionnées, l'on comprendra aisément le ton péremptoire dont elle usa pour apostropher les grouillots.


Ho là du château ! Que signifient ses portes closes ? Bougez vous le fondement et annoncez Agnès Adélaïde de Dénéré de Saint Just, Vicomtesse de Bapaume, Baronne de Desvres, Dame de Seuiri et d'Herlies, et plus vite que ça ! Et pendant que vous tentez de vous souvenir de la moitié de mes titres, ouvrez donc ces grilles, j'ai besoin d'ombre et le destrier d'eau.

Avisant enfin la mine patibulaire des gardes qui s'étaient resserrés imperceptiblement autour de sa monture, pas si effrayés que ça par son ton hautain et pas disposés du tout à courir ventre à terre au château, la Bapaume haussa un sourcil, réfléchit un instant et ajouta d'une voix mielleuse tout en tendant la lettre reçue. Pour sûr, l'entrée théâtrale était partiellement compromise

Je viens voir ma vassale et amie, Maltea Wagner di Favara. Ma présence a été requise auprès d'elle pour l'assister durant les derniers jours de sa grossesse. Je ne suis pas là en tant qu'épouse bafouée et cocufiée par ses soins et pour lui jeter mon gant à la figure. Tssss...


Au mot "grossesse", les gardes se détendirent, ôtèrent la main de la garde de l'épée et ouvrirent avec empressement les grilles. Celui qui semblait le chef lui signifia que le duc et la duchesse étaient rentrés au domaine tantôt et que le travail avait commencé.
Agnès poussa un long soupir. Il faudrait supporter encore quelques temps l'odeur de cheval, le bain n'était pas pour tout de suite. Donnant un coup de talon vigoureux aux flancs de la cavale, la vicomtesse remonta au galop l'allée qui menait au château.
Revenir en haut Aller en bas
tiamarys

avatar

Nombre de messages : 11
Localisation : Polignac
Date d'inscription : 10/02/2009

MessageSujet: Re: Un événement tant attendu... il est né le divin enfant...   Mer 9 Sep - 12:54

Le temps était magnifique, le soleil brillait déjà haut dans le ciel, invitant à une balade à cheval.
Délaissant un moment le campement et ses obligations, elle enfourcha son cheval et se mit en route.
Les chemins fleuris et parfumés de la champagne!
Elle sourit heureuse d'être de retour pour quelques jours dans ce duché si cher à son coeur.

Elle réfléchissait à une destination, quand le visage de sa teigne préféré apparu dans son esprit.
Bien sur, elle allait se rendre au château de Brienne pour une petite visite surprise.

L'idée de revoir son amie Maltéa lui fit mettre Satan au galop...
Ils arrivèrent rapidement devant les portes du domaine.

Bonjour! Veuillez annoncer à sa grâce La duchesse Maltéa Wagner di favara l'arrivée de son amie Tiamarys de Vauvre, Dame d'Aubiat!

Tia sourit, amusée et attendit qu'on la conduise auprès de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Un événement tant attendu... il est né le divin enfant...   Mer 9 Sep - 13:10

Jamais elle n’avait pensé y arriver mais elle était finalement installée sur sa couche. Les chambrières s’étaient afférées et le lit était prêt lorsque la duchesse fut amenée dans la chambre. Richard l’y avait installé le plus confortablement possible et ce même si ce mot en plein travail, ne signifiait strictement. La douleur se faisait de plus en plus forte. La jeune femme se tordait sous la douleur qui lui tordait les entrailles. Ca lançait dans le bas de son dos et son ventre distendu ne lui laissait aucun répit.
Elle se demanda tout en souffrant le plus silencieusement possible, pourquoi, en sachant pertinemment bien qu’elle allait passer des heures atroces pour avoir déjà eu droit à ce passage obligé, elle avait prit la peine de recommencer…
Entre deux contractions, elle parvenait à reprendre sa respiration et à esquisser un sourire à son époux qui lui semblait anxieux. Le pauvre, jamais il n’avait assisté à cela… elle lui prit doucement la main comme pour le rassurer lorsque soudain une violente contraction la secoua… et la pauvre main du duc de Brienne fut broyée par la duchesse.
Elle eut un peu de remord, vite chassé par l’idée qu’après tout, lui aussi méritait de souffrir un peu… et puis à côté de la douleur qui la prenait de l’intérieur, une main broyée pouvait s’apparenter à une piqure de moustique.

Une fine sueur perlait sur son front, elle avait l’impression de se retrouver à côté d’un feu de bois et pourtant il n’en était rien. Sa chemise était plus que légère, mais celle-ci était mouillée. L’été suffocant faisait plus de ravage qu’il ne l’avait laissé présager à peu de chose près que la duchesse de Brienne était loin de ressembler à un champ…

D’une voix rendue rauque par la douleur, la fatigue et la soif, elle demanda à son époux de bien vouloir lui donner un verre d’eau. Elle n’en pouvait plus…


Richard… de l’eau… j’ai soif…

Pratiquement à bout de force, elle laissa retomber sa tête sur le traversin. Elle priait silencieusement pour que tout ça finisse.

Soudain, elle se redressa en poussant un cri. Le bébé amorçait sa descente. Inquiète elle regarda autour d’elle.


Mon dieu, Ananke !!! Où est-elle ? Sans elle je fais comment ? Allez la chercher et vite !

Un nouveau cri retentit dans la chambre de couple Wagner alors qu’une des chambrières apeurée, avouait au maitre de maison que maitresse Ananke avait dû s’absenter pour raison urgente et qu’elle ne serait sans doute pas revenue avant la fin de tout ceci.
Maltea qui l’entendit fondit en larme. Comment allait-elle se débrouiller pour accoucher seule ? Ses gens de maison n’avaient aucune notion concernant les accouchements…
La fatigue, la douleur, la peur d’être seule avait eu raison de son courage et sa ténacité. Elle pleurait maintenant comme une enfant…

**********************
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Un événement tant attendu... il est né le divin enfant...   Mar 15 Sep - 22:30

Elle était installée. Elle était installée ! Ouf ! Tout irait bien, maintenant ! Enfin, normalement. De toute façon, ça se faisait tout seul, ces genres de choses non ? Enfin, visiblement, à la voir grimacer, cela ne se faisait pas sans peine. Ni sans mal. Le seul avantage, finalement, c'est que ce n'était pas lui, qui avait mal. Ceci dit, il aurait bien pris une partie de la douleur de son épouse, pour la soulager.

Il cessa de faire les cent pas, conscient qu'il risquait de la stresser plus qu'autre chose. Il lui prit délicatement la main, lui souriant ... ce qui se transforma vite en grimace. Il dut se mordre la langue pour ne pas échapper un juron. Décidément, son épouse avait de la poigne, il ne l'avait jamais remarqué à ce point là..

Fort heureusement, elle lui demanda de l'eau, et il se pressa de s'exécuter, en profitant pour lacher du même coup sa main. Ce qui lui permis de la masser un peu, pendant qu'elle ne le regardait pas. Une fois tout cela terminé, et s'il parvenait à mettre la main sur son vassal - il chercherait dans les chambres de ses servantes, par exemple - il lui demanderait de vérifier si tout était encore en bon état.

Il servit un grand verre qu'il porta aux lèvres de son épouse, qui put se désaltérer un peu. Avant que ne tombe la mauvaise nouvelle... Personne pour aider Maltea pour accoucher. Voila qui glaça un long instant son estomac - il avait trop entendu parler d'histoires sur les femmes qui meurent en couches, et celles qui accouchaient avec les louves, seules et sans aide - mais la réaction de sa bien-aimée fut encore plus dramatique.

Il serra les dents, et fit passer son angoisse au second plan. Il y avait une urgence, et il fallait la résoudre. Et il était plutot bon à ça.

Il hurla à la servante :


Trouve moi n'importe quelle femme qui est déjà mère ou qui a assisté à une naissance, dépêche toi ! Descend jusqu'au village s'il n'y en a pas au château ! Cours, tu devrais déjà être revenue !

Il se pencha sur son épouse, et prit ses deux mains dans les siennes, en les serrant.

Maltea, regarde moi. Tout va bien se passer. Notre fils est un battant, il tient déjà de sa mère. Tout va bien aller, mais tu dois te rappeler des naissances précédentes. Ne panique pas. Je suis là. Pour toi. Toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un événement tant attendu... il est né le divin enfant...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un événement tant attendu... il est né le divin enfant...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon Set de pigments tant attendu, tant espéré
» l'arrivé tant attendu de bb Mathis l'amour de ma vie
» Noa, tant attendu par Chouppette, est enfin là !
» Des retrouvailles tant attendu [PV Alessia N. Hallinger]
» Jeudi 30 avril le jour tant attendu!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: Le chateau de Brienne :: Tour Sud - Bibliothèque-
Sauter vers: