Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:33

Maltea a écrit:
L’annonce concernant le début des joutes venait d’être faite. L’anxiété de la duchesse de Brienne était de plus en plus visible. Quelle idée stupide elle avait eu de se proposer pour défendre les couleurs de la Champagne. Elle n’avait jamais jouté, c’est tout juste si elle arrivait à rester debout une fois l’armure revêtue. Le pire était qu’elle avait poussé la vicomtesse de la Ferté sous Jouarre tout aussi novice ainsi que la duchesse de Champagne d’y participer aussi. Cependant si elle ne l’avait pas fait, la champagne n’aurait pas eu grand monde. Les champenoises étant bien plus courageuses que les mâles de ce duché, d’où leur sacrifice à toutes les trois. Elle n’avait jamais autant prié de sa vie, quoique si peut-être une fois, lors d’une querelle à la réception de ses noces, qui avait mal fini d’ailleurs.

Les premiers jouteurs à se mettre en place étaient ceux d’Orléans et de Guyenne. Elle s’installa décidée à observer afin de ne pas reproduire les erreurs qui pourraient lui être fatales.
Lorsque les deux adversaires se lancèrent, lance en avant, elle eut le reflexe de fermer les yeux. « Seigneur, faite que je ne les ferme pas lorsque moi-même je serais à cette place », voilà ce à quoi pensait la jeune femme. Lorsqu’elle les ouvrit en entendant les cris, elle vit un bras en sang et se demanda s’il ne serait pas préférable de … oui pourquoi pas, un petit malaise avant de commencer, tout le monde n’y verrait que du feu et au moins elle ne risquerait pas de se faire charcuter… Elle soupira. Elle était bien trop orgueilleuse pour agir de la sorte. Elle avait insisté pour que la Champagne soit représentée, elle se devait assumer ses bêtises et ses actes.

La victoire revenait au jouteur de l’orléanais, les seconds se préparaient à se mettre en selle. Elle reconnut Chlo avant qu’il ne mette son heaume et sourit. Elle ne savait pas pourquoi mais elle le sentait bien pour lui. Il avait un tempérament hargneux, et en général la chance lui souriait. Par contre, elle se doutait que beaucoup devaient en ce moment prier pour qu’il se fasse écraser par son adversaire et son époux devait être à la tête de ces personnes. Elle vit l’homme qu’elle avait toujours connu sous le nom de Tristan et qu’elle avait appris il y a peu être son jeune frère. Il se tenait auprès d’une femme qui d’après les traits pouvait être la mère des jeunes Von Frayner. Elle avait déjà entendu parler de la duchesse de l’Aigle par Chlo, il vouait à sa mère une admiration sans borne ce qui l’avait toujours étonnée.
Elle ne ferma pas les yeux lorsque les deux hommes s’élancèrent et fut heureuse de voir « son ami » terrasser l’autre homme, brisant sa lance et le faisant chuter de cheval.
Elle se dit qu’elle pourrait peut-être prendre exemple sur lui, ou peut-être aussi sur l’homme qui n’avait pas été blessé malgré la puissance du coup.

Maltea regarda la troisième joute et découragée, s’écarta, ne voulant plus voir ce qu’il se passait. Elle sentait qu’elle ne serait pas à la hauteur et se demanda si elle ne ferait pas mieux de rédiger un testament, ce qui serait le plus judicieux. En effet, les entrainements en Champagne n’avaient rien donné de bon, si ce n’est des fous rires aux personnes l’ayant entourées pour l’occasion.

Elle grimaça, sentant la mauvaise humeur pointer le bout de son nez, lui faisant même oublier sa peur. Elle avait horreur d’être ridicule surtout si cela n’était pas le but de sa manœuvre…

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:33

Isaline. a écrit:
OOOOh! La fillette suivait les pas de sa nourrice en ouvrant des grands yeux sur tout ce qui se passait autour d’elle. Il semble que papa et maman sont ici pour "jouter" … encore un étrange mot que voilà. La foule de spectateur était immense, jamais elle n’avait vu autant de géant au même endroit! C’était très impressionnant!

Son regard pétillant cherchait à tout voir ce qui se trouvait dans cet étrange endroit. Elle était surexcitée et ne cessait de bouger dans les bras de sa protectrice. Ce serais bien le comble si l’enfant se perdait dans une si grande foule. Isaline ne cherchait pas à descendre mais plutôt, tourné a droite, tourné à gauche, essayé de voir derrière Jeannette pour tout tout TOUT admiré! Dans les bras de celle-ci, elle était mieux haut perché pour pouvoir tout englobé de sa curiosité.

Jeannette par un mouvement de doigts pointé attira l’attention de l’enfant vers le champ de terre ou se tenait l’activité. Isaline se mis à babiller si vite et avec tant d’enthousiasme que les paroles sortirent incompréhensible de sa bouche.

Des poupées géantes!! Toutes brillantes en plus!! WOW! Et elle bougeait toute seule c’est vraiment merveilleux! Elle semblait installée sur des chevaux et fonçait l’un vers l’autre pour faire tomber l’autre poupée! Pourrait t’elle les récupérés à la fin? Cela semblait réellement très amusant! Isaline se mis à taper des mains, se pencher en avant et sautillant sur place pour encourager "ses" poupées en armures.


[hrp]Pour les sceptiques, les poupées existent depuis le 20e siècle avant JC. Elle était plus considéré comme des bibelos que comme des jouets. Au moyen-âge nous retrouvons les premières figurines en terre cuite, mais nous avons la certitude seulement à partir du 16e siècle de l'utilisation des poupées pour amusées les enfants.[/hrp]

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:34

Dragonet a écrit:
Assistant au tournoi pour apprendre à connaitre de futur adversaire, et sans doute pour reflechir au destin, il reconnut Maltea, et par association, chercha dans la foule.

Il reconnu la nourrice et cette jolie tête blonde. Il verrait au moins en ce lieu un autre de ces enfants. Oubliant tout, il ne quiita l'enfant des yeux, se noyant à sa vue.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:36

Maltea a écrit:
Picotement dans la nuque, ses sens étaient en alerte. Elle se retourna et le vit dans la foule, son regard posé sur Isaline. Son sang ne fit qu’un tour. Il l’avait abandonnée, n’avait pas voulu donner une chance à cette enfant, soit disant le fruit de leur amour, il n’avait donc plus rien à faire dans sa vie. Elle était la fille de Richard et d’elle et elle s’était jurée de ne jamais lui mentionner le nom de son géniteur.
Il avait eu des marmots avec son épouse et bien il n’avait plus qu’à s’occuper de ces deux là, Isaline n’était pas la sienne et la duchesse de Brienne, mettait un point d’honneur pour le lui faire comprendre assez régulièrement lorsqu’il osait la mentionner lorsqu’ils se croisaient. Heureusement ces pénibles moments étaient rares, moins elle le voyait, mieux elle se portait.
D’un pas leste et rapide, elle se dirigea vers la nourrice qui tenait sa fille et la lui prit sans rien laisser paraître, si ce n’est un regard qui en disait lourd à l’intrus. Elle s’éloigna rapidement de l’endroit afin de l’ôter à sa vue et ce n’est que là, qu’elle se permit de pousser un long soupir.
Elle se rapprocha de Richard et lui glissa à l’oreille de faire attention à Isaline que son géniteur était dans les parages et qu’elle ne voulait en aucun cas qu’une rencontre ait lieu. Elle posa sa fille sur le sol sous la surveillance de Richard et alla discuter avec Jeannette. La nourrice était au courant de tout et ce depuis longtemps et elle se devait de l’avertir afin que celle-ci fasse bien attention des endroits ou elle promenait avec sa fille. Elle se retourna afin de voir où le vicomte de Castelcerf était mais ne le vit plus. Son sang se remit à circuler dans ses veines et sa colère se dissiper, la peur la quittait peu à peu. Elle était soulagée…

Elle essaya de chasser cet épisode de sa tête afin de se concentrer sur les joutes à venir. C’était bien plus important que le reste. S’il lui arrivait quelque chose, elle était certaine de se faire achever par son époux. Elle se décida à aller voir ou en était les duels à l’épée afin de soutenir les deux baronnes champenoises dans cette épreuve.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:36

Manu95 a écrit:
Le seigneur Marchais scrute les alentour à la recherche de son équipe.

bougre de bougre, ou peuvent t’il bien être ? Comment peut-on composer une équipe unie si elle n’est point complète. Si tu avais été plus rapide aussi.

La personne à qui s’adresse cette dernière phase, n’est autre que son jeune page. Ce dernier, aussi frêle qu’une mouche à défection, n’eu cesse de galoper derrière la monture de son maître durant le voyage. Et parfois, les jeunes pages ne sont pas toujours très endurants. Aussi, ils durent interrompre leur course régulièrement pour permettre à tout à chacun de se reposer, seigneur, page et monture.
Le seigneur Marchais préfère ne pas rester sur place et continu de se frayer passage dans la foule, à la recherche, des jouteurs de Champagne.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:37

Isaline. a écrit:
Oh les bras de maman! Isaline ne voyait rien des coups d’oeil que sa mère donnait derrière elle, ni même qu’elle était observée. Elle continuait de regarder fascinée les énormes armures se demandent si elle pourrait en ramener une dans sa maison! Ce serait tellement fantastique! La fillette était de bonne humeur, tout à sa contemplation, et c'est dans les bras de sa mère qu’elle continua de sautiller.

Celle-ci poussa un soupir visible que personne ne pouvait ignorer. Elle ne voulait pas entendre les merveilles qu’elle venait de voir? Elle ne pouvait pas lui raconter, par babillage, qu’elle voulait en ramener un chez elle? Les yeux de la fillette brillait de questionnement, ses sourcils se fronçis et sa bouche forma une moût pour accentuer sa déception et ses interrogations.

Ses pieds retrouvèrent bien vite le sol prêt de son père. La fillette ne voyait plus rien ainsi sur le sol! Tous ses géants lui bouchaient la vue maintenant! Elle poussa un gémissement de protestation enfantine puis réalisa qu’elle se tenait prêt de son papa. Elle tira légèrement sur son pantalon pour attirer son attention, puis lui tendit les bras.


Papa! Elle n’avait pas vu la chute du cavalier d’Orléans, ni son visage découvert du heaume, lorsqu’il quitta la cour de terre ou les joutes se déroulait. Isaline n’avait pas non plus remarqué le hochement de tête entendu qu’avait fait la nourrice à sa mère. Elle voulait continuer de regarder ce spectacle de combat de poupée dans les bras de son papa. Tout de suite!

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:38

Beulbeul a écrit:
[rp]Beulbeul voulait profiter du spectacle, impatiente de voir son père en action, impatiente de le voir gagner. Elle le suivait de quelques pas en arrière lorsqu'elle le vit s'arrêter et contempler quelque chose ou quelqu'un.
Dirigeant son regard, là où il l'orientait, elle vit Isaline.
Elle souriat en la voyant. La jeune enfant avait encore grandi depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu. Ses rires, son sourire, ses expressions étaient un enchantement.

Elle aperçut Maltéa s'approcher de sa fille, et jeter un regard vers Dragonet, regard noir qui voulait en dire beaucoup, regard plein d'amertume, de reproches.
La mère de l'enfant récupéra la fillette et l'emmena hors de la vue de Dragonet. Beulbeul suivit du regard toute cette scéne, et poussa un soupir lorsque Isaline disparut de sa vue

Elle se promit d'essayer de la revoir.

Elle marcha à nouveaux quelques pas lorsqu'elle vit le seigneur Marchais, connaissance de Champagne, avec qui elle avait travaillé quelques temps. Elle se dirigea vers lui.

Elle fit une révérence


Seigneur Marchais, quel plaisir de vous voir icilieu. Vous venez défendre les couleurs de la Champagne.Je suis sûre que vous y ferez honneur[/rp]

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:38

Ricw a écrit:
Tout à sa concentration sur les jouteurs, il n'avait guère remarqué les mouvements de sa femme sur le côté. Il se contentait d'admirer les prouesses des cavaliers, essayant d'en apprendre plus sur leur tactique, et la manière de les faire choir le plus simplement possible.

Il eut un sourire quand il entendit qui joutait. Décidément, c'est à croire que les Von Frayer étaient toujours sur son chemin, où qu'il allait... Que ce soit à son mariage, au conseil, ou ici dans cette joute, il trouvait toujours le moyen d'en entendre parler... Il grimaça en entendant les résultats. L'élimination des Guyennais lui enlevait toute possibilité de nouvelle rencontre contre l'impudent avec qui il avait échangé quelques passes de dagues...

Le tiraillement sur sa jambe, et les murmures de son épouse le firent revenir à une réalité bien plus matérielle, et il secoua un instant la tête, avant de se baisser, et prendre sa fille dans ses bras, pour lui donner la meilleure vue possible sur la lice qui se vidait, en attendant les prochains combattants.


Regarde ma fille, tous ces gens qui s'amusent.

Ils avaient encore un peu de temps, les Champenois, et il comptait bien le passer avec sa fille. Et surtout loin d'un autre famille qu'il ne parvennait décidément pas non plus à éviter dés qu'il mettait un pied hors du chateau... Il ne lui manquait plus que croiser des Appérault, et il aurait vraiment gaché sa journée....). Une bras autour d'Isaline, l'autre sur son épée, il attendit donc patiemment leur tour, profitant un court instant d'une vie normale de famille, un père protégeant son enfant...

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:39

Manu95 a écrit:
Une silhouette s’avance vers le seigneur. La dame s’adresse alors à lui.

Seigneur Marchais, quel plaisir de vous voir icilieu. Vous venez défendre les couleurs de la Champagne.Je suis sûre que vous y ferez honneur

Marchais incline la tête respectueusement puis répond.

Tous le plaisir est pour moi. En effet je défendrai les couleurs de la champagne à ses joutes. Sous réserve de …

Le seigneur Marchais s’arrête un instant et tourne la tête vers son jeune page, l’air strict.

Qu’attends-tu pour continuer les recherches ? Que je te l’ordonne à ma manière peut être ?

Le garçon s’exécute et disparais dans la foule, et Manu se retourne à nouveau vers son interlocutrice.

Mes excuses pour cette interruption. Je disais donc, que je jouterais icelieu, mais encore me faut il retrouver mes équipiers. A dire vrai, je tire aussi à l’arc et il n’est pas aisé de jongler entre les deux épreuves. Et vous, vous êtes venus encourager notre duché ?

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:39

Beulbeul a écrit:
[rp]Vos excuses sont acceptées. répondit Beulbeul en souriant.

Pour tout vous dire, mon coeur balance. Je suis venue ici pour encourager mon pére dans l'équipe du Limousin, qui vient de remporter cette passe.

Mais je vais évidemment encourager la champagne, très cher à mon coeur .


Beulbeul observa son père qui venait de chuter, vérifiant qu'il allait bien. Cela allait l'air d'aller.

Qui fait partie de votre équipe ? jIl sera difficile pour vous de jouter seul ...[/rp]

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:40

Manu95 a écrit:
Et bien je serais ravi de vous voir nous encourager. Je ne suis pas seul certes, et fort heureusement. La vicomtesse de la Ferté sous Jouarre, le duc et la duchesse de Brienne, la Duchesse de Champagne et le baron de Choiseul, représenterons aussi la Champagne.

Le seigneur Marchais Scrute à nouveau les alentours, sais t’on jamais si son page revenais avec des nouvelles, ou si il puisse voir une bannière familière.

Ne les auriez vous pas croisé à tout hasard ?

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:40

Beulbeul a écrit:
[rp]Vous avez une équipe des plus remarquables. Comptez sur moi pour vous encourager.

J'ai aperçu la duchesse de Brienne, il ya de cela quelques minutes. Il me semble que si vous continuez dans cette direction vous deviez tomber sur eux.



Beulbeul indiqua le chemin, puis ajouta

Je vous aurais bien accompagné, mais je ne pense pas être la bienvenue.
Mais je suis sur que vous les retrouverez rapidement.
[/rp]

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:41

Maltea a écrit:
Maltea était revenue de sa promenade et se dirigea vers son époux et sa fille qui avait les yeux pétillant de joie en voyant les jouteurs en armure. Elle aurait donné cher afin de savoir à quoi cette petite poupée pensait. Elle tapait dans ses mains et sortait son charabia habituel, ce qui arracha un sourire de tendresse à sa mère. Elle aimait les voir tous les deux. Il prenait son rôle de père fort au sérieux et témoignait à leur enfant bien plus d’amour qu’elle ne le faisait elle-même. La duchesse avait toujours eu beaucoup de difficulté à montrer ses sentiments et sa fille ne faisait malheureusement pas exception. Elle se glissa à leurs côtés passant sa main autour de la taille de son époux tout en lui souriant. Elle ne se sentait pas très bien, mais n’osait le dire à son époux. Il aurait été capable de repartir séance tenante alors qu’ils devaient tous deux défendre les couleurs de la Champagne à ce festival. Elle passa machinalement une main sur son ventre légèrement rebondi. Jouter enceinte, mais quelle idée. Richard avait bien tenté de la dissuader, mais bornée la dame l’était et il n’avait jamais pu lui refuser quoique ce soit. Que pouvait-il lui arriver de toute façon avec une telle armure ? Inconsciente elle l’était mais ainsi était-elle faite. La lice se vidait et se remplissait aussi vite. Il était grand temps qu’elle se prépare, son tour viendrait bien prochainement. Elle posa sa tête sur l’épaule de son époux qui par sa simple présence savait la calmer et la rassurer. Elle se demanda ce qu’elle ferait sans lui et frissonna. Elle croisa son regard et sourit en voyant ce qu’il venait de voir. Elle n’avait pas besoin de mot pour le comprendre. Elle le connaissait trop bien pour ça. Cela faisait bien longtemps maintenant qu’ils n’avaient plus besoin de parler pour savoir ce à quoi l’autre pensait.
Il devait être dépité de voir Marchais ce qui arracha un sourire à la duchesse. Elle avait toujours trouvé cette querelle puérile. Peut-être parce qu’elle appréciait le seigneur de Marchais… Par contre elle se raidit en voyant Beulbeul, la traitre qui n’avait pas hésité à lui mentir afin de la mener à son père. Il l’avait droguée à son insu afin de mettre en pratique son sombre dessein. Elle ne l’avait toujours pas avalé et rancunière elle l’était. Toutes ces personnes ne faisaient plus partie de sa vie et quoique celles-ci fassent, plus jamais elles n’auraient sa confiance. Jamais, elle vivante, sa fille ne saurait la vérité sur sa naissance et son lien avec Dragonet et sa multitude de batard. Elle ne voulait pas que son enfant se sente rejeté au profit d’héritier. Etonnamment, Richard avait bien plus d’amour paternel pour l’enfant que l’autre. L’annonce de sa grossesse n’avait pas changé la donne et elle lui en était reconnaissante.
Elle regarda sa fille et sourit en se disant que la nature avait bien fait les choses. Elle n’avait rien de son père. Isaline était le portrait craché de sa mère. Et question caractère, la petite peste en jupon n’avait rien non plus à envier à sa maman. Elle lui caressa la joue. Décidément, elle ne l’avait jamais vue dans cet état d’excitation et cela amusait fortement Maltea.
Elle ne put s’empêcher de rire en l’entendant crier.


Et bien, elle a déjà de la voix notre fille, mon cher époux. Bientôt nous pourrons la lancer en politique. Je la vois déjà vitupérer au conseil champenois. Avec elle, notre mémoire sera honorée, elle nous ressemble. Par contre il faudra que tu lui inculques la diplomatie à cette petite, parce que si elle a pris de moi, elle ne doit en posséder une once.

Elle déposa un tendre baiser sur les lèvres de son époux.

Qui sait peut-être fera elle concurrence à ton grand père ou encore à ton père. Imagine qu’on oublie Caedes et Kurt au profil de ta fille.

Elle éclata de rire, les yeux pétillants de malice.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:42

Isaline. a écrit:
Pointant la terre battue ou les chevaux et les poupées d’acier se positionnaient un à la suite des autres, Isaline tapait des mains et essayait de se faire comprendre.

Bééééééééé… ouuuuuuuuuééééééééé… popé!!! Des poupées!!

La fillette éclata de rire au moment précis ou sa mère revient vers eux. Une caresse sur sa joue lui fit refaire le même dialogue qu’à son père. Sautillant surexcité dans ses bras.

Poééééé! Regarde maman les jolies poupées! La fillette pointait les hommes en armure les yeux étincelant de joie. Les jouteurs passaient de plus en plus vite devant ses yeux. La quantité impressionnante de chevaux et d’armure qu’il pouvait y avoir sur se terrain. C’était absolument magnifique! Elle tendait le cou pour tenté de voir ou ils disparaissaient lorsque les poupées tombaient de chevaux. Rien à sa vue pour calmer sa curiosité. Une fois sur deux, Isaline pouvait voir le visage d’un inconnu sans heaume, sans doute venait-il ramasser ses énormes jouets!

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:42

Juliette a écrit:
Citation :
Cinquième Grand Festival de la Couronne
Epreuve nobiliaire et ducale des joutes à cheval

La Champagne contre la Provence
-

Pour la Champagne :
  • Ysa d'Airin, Vicomtesse de la Ferté sous Jouarre, dame de Brainville
  • Manu95, seigneur de Marchais-en-brie
  • Maltea Wagner, Duchesse de Brienne, vicomtesse de Jaulges, dame de Menneville
  • Gwenwhyvar uí Fergus d'Éirinn, Duchesse de champagne, Baronne de Boissy-le-chatel, dame de Creil, dame de Mathusalem
  • Richard Wagner Duc de Brienne, vicomte de Jaulge, Seigneur de
  • Napo76, baron de Choiseul


Pour la Provence :
  • Baroùna Eavan
  • Baroùn CastelorAzur
  • Senhor Prouvençao
  • Comte Lordcassandre
  • Dona Vero5
  • Senhor Castor22


Premier Duel : Ysa contre Eavan
Au signal, les deux nobles s’élancent. Ysa (champagne) vise bien mais ne brise pas sa lance contrairement à Eavan (Provence) qui réussi à briser sa lance. Les deux ne réussissent cependant pas à tenir en selle. Pas de blessure.

La Champagne gagne 3 point. La Provence gagne 4 point.


Deuxième Duel : Manu95 contre Castelor
Manu95 (Champagne) réussi à frapper l’écu de son adversaire en brisant sa lance ce qui fait chuter Castelor (Provence) qui n’a pas pu placer sa lance comme il faut. Malheureusement, dans sa chute, ce dernier se blesse légèrement.

La Champagne gagne 4 points. La Provence gagne 0 points.


Troisième Duel : Maltea contre Prouvençao
Cette passe est rapide. Maltea (Champagne) vise l’écu, brise sa lance et fait chuter son adversaire, Prouvençao (Provence) qui se blesse légèrement sans marquer aucun point.

La Champagne gagne 4 points. La Provence gagne 0 point.


Quatrième Duel : Gwenwhyvar contre Lordcassandre
A la première lance, Gwenwhyvar vise bien, brise sa lance face à Lordcassandre qui rate sa cible mais se maintient en selle parfaitement. A la deuxième lance, le champenois vise toujours bien mais ne met pas assez de force pour briser sa lance. Lordcassandre s’applique et brise sa lance mais ne parvient pas à maintenir la pression et chute indemne.

La Champagne gagne 4 points. La Provence gagne 1 point.


Cinquième Duel : Richard contre Vero5
Il ne se passe rien à la première lance, les deux cavaliers se regardent dans le blanc des yeux (humour). A la seconde lance, Richard (Champagne) se concentre et touche l’écu de Vera5 (Provence) en brisant sa lance. Sans pouvoir toucher ni briser sa lance, Vera chute sans blessure

La Champagne gagne 4 points. La Provence gagne 0 point.


Au terme de cette passe opposant La Champagne à la Provence, il est déclaré que :
La Champagne remporte cette passe par 19 points à 5.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:44

Maltea a écrit:
Et voilà qu’on leur annonçait de se préparer. Maltea soupira et déposa un baiser sur la joue de sa fille qui ne comprenait pas l’enjeu. elle la laissa à Jeannette, priant tout de même pour la revoir. Elle allait se faire mal elle le sentait. Contre mauvaise fortune bon cœur, elle alla se préparer sous la tente qui leur était réservée. On l’aida à enfiler la lourde armure. Une fois fait, elle essaya de bouger le bras et fit une grimace à l’attention de son époux.

Euh richard, je ne sais pas bouger, tu peux me dire comment je vais faire. Et en plus je vais devoir monter à cheval. Tu penses qu’il y a une poulie quelque part pour m’y hisser ?
Bon allez je vais essayer d’avancer jusqu’au cheval déjà.


Elle dut demander de l’aide aux champenois présents pour rejoindre sa monture qu’une personne bien aimable avait mené jusqu’à elle. En effet c’était bien plus facile de cette façon.
Après quelques fous rires afin de la faire grimper, elle resta immobile afin de ne pas choir.
Grand dieu, comme il lui était difficile de rester sans bouger. Elle avait l’impression d’étouffer sous le métal de cette fichue armure. Son calvaire allait bientôt finir. C’est alors qu’elle pensa au heaume qu’elle n’avait pas encore enfilé. Oh et puis il y aurait bien quelqu’un qui se dévouerait en montant sur un échafaudage afin de le lui fixer sur la tête.

Elle avait de plus en plus chaud sous sa nouvelle peau et ne pouvait rien y faire. La Champagne finit pas être annoncée et elle regarda Ysa s’élancer la première et qui finit les fesses par terre. Maltea lâcha un « oups, la pauvre, elle va me tuer… » avant de reporter son attention sur le seigneur Marchais qui s’en sortit fort bien. C’était maintenant à son tour et la panique s’empara d’elle. Elle ne savait même pas comment tenir sa lance. De toute façon, elle était incapable de bouger le moindre muscle de son corps. Elle fit un effort lorsqu’on lui tendit sa lance et sans plus réfléchir elle s’élança en fermant les yeux. Elle sentit un choc et entendit un crac suivit d’un bruit de ferraille s’écrasant sur le sol.
Pourtant elle se sentait encore sur le cheval. Elle ouvrit les yeux et vit qu’elle avait réussit a terrasser son adversaire. Assurément celui-ci devait être bien mal en point avant de jouter pour avoir perdu de la sorte. Cependant, elle était contente d’avoir gagné cette joute et demanda à ce qu’on l’aide à descendre de son perchoir.
Elle ne vit pas le passage de Gwen, trop occupée à descendre du canasson mais y arriva juste à temps pour voir son époux s’élancer. Elle aurait aimé croiser les doigts mais c’était impossible. Elle se contenta donc d’une prière qui porta ses fruits. Il remporta lui aussi sa joute et le plus miraculeux, sans aucune blessure.


Dites y aurait-il quelqu’un pour me sortir de là, parce que j’étouffe un peu moi la dedans…

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:46

Eavan a écrit:
Champagne vs Provence - Ysa vs Eavan

Ca y était. Son premier duel équestre était annoncé.
Un peu de nervosité au moment d'enfourcher son destrier. Heureusement à ce moment, Yunette fit son apparition, accompagnée de Thorvald. Une bonne, ... enfin deux bonnes surprises.
Sa filleule lui servit un verre d'hypocras. Cela lui fit grand bien et elle lui sourit. Concentrée, elle placa son heaume sur sa tête.

Elle tendit la main gauche, pour recevoir l'écu. Puis lorsqu'on l'appela, elle tendit la droite. La lance était nettement plus massive que l'écu mais elle s'en saisit d'une main ferme et la cala, prête à l'abaisser au moment voulu. Elle abaissa sa visière.
Eavan eut un regard en direction du Senhor Prouvençao et lanca en brandissant sa lance :


Digo li que vengon !

Quelques secondes passèrent et elle pu voir son adversaire se mettre en place à son tour. Les deux chevaux s'élancèrent. Eavan abaissa sa lance jusqu'à l'avoir à l'horizontale, bien calée à son épaule. Elle visa de son mieux.


No pasaroun !

Le choc fut violent. Au dernier moment elle rajouta son bras d'allonge avec force, sentant sa lance volée en éclats tandis que la lance adverse la frappait à l'écu.

Déséquilibrée, elle ne parvint pas à rester plus de quelques secondes en selle et chut sur le sol. La jeune femme eut un instant le souffle coupé mais se revela assez rapidement. Un oeil à son adversaire, visiblement mise hors de selle également. Eavan tituba un instant. C'est que le choc avait été rude, même si au prime abord elle ne ressentait aucune blessure.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:46

Ricw a écrit:
Un dernier baiser sur la joue de sa fille, et il la déposait sur les genoux de sa nourrice, en lui enjoignant de bien rester sage et qu'il reviendrait vite. Et une dernière recommandation à Balder qui l'avait suivi jusqu'ici, en lui demandant d'occire quiconque s'approchant de la nourrice et d'Isaline. Surtout si ces gens disaient faire partie de la famille de la petite. Et de garder les yeux sur la foule, et non pas sur la poitrine rebondie de la nourrice !

Une fois ces diverses recommandations faite, le Duc de Brienne suivit son épouse, et ne put s'empecher de rire - le plus intérieurement possible - quand il fallut l'habiller pour les joutes, et la hisser sur le cheval. Il fit un signe à Koroseth, son écuyer commissaire au commerce qu'il avait emprunté le temps des joutes à la Champagne et sa future épouse, et il revetit pièce par pièce sa tenue pour le combat qui s'annoçait. Un dernier coup de main du Clermontois (et de quelques autres qui passaient par là), et il était fin prêt sur son destrier. Il essaya quelques mouvements des bras, et retrouva peu à peu ses anciennes sensations. Mais que c'était dur ! Voila bien longtemps qu'il avait abandonné la chaleur d'une armure pour les douceurs d'un siège de conseiller...

Il fit un signe d'encouragement à son épouse, mais avec le heaume, elle le rata... Tant pis.. Il se concentra sur les joutes des Champenois, en espérant avoir le plaisir que son duché l'emporte, meme malgré l'équipe de bras cassés qu'ils avaient avec eux... Il laissa échapper un rire quand la Vicomtesse de la Ferté se retrouva à terre, se sentant ainsi vengé par la justice divine, puis se reconcentra. Justice bien courte, puisque Marchais réussit haut la main sa passe.. Au prochain tour peut etre...

Ses jointures blanchirent quand se fut au tour de son épouse d'entrer en lice... Il se répéta pour la millième fois qu'il aurait du lui interdire cette joute, dans son état, mais c'était trop tard... Ce fut quand le choc fut passé et la poussière retombée qu'il put à nouveau respirer correctement. Elle avait brillamment réussi, et mis à terre son adversaire ! Voila qui lui faisait chaud au coeur ! Il n'eut cependant pas le temps de la féliciter, que la Duchesse de Champagne s'élança à son tour, et remporta au bout du suspense son duel.


Enfin, ce fut son tour. Avec un dernier regard vers son épouse, il s'élança à toute allure vers son adversaire, mais ne réussit qu'à le rater... et dans le même temps, à esquiver la lance ennemie. Un coup pour rien, mais il avait appris assez dans cette passe pour faire le choir. Ou la, plutot, puisque, comble de l'ironie, on l'avait jouter contre la seule femme, alors que 3 autres étaient dans son propre groupe...

A nouveau, il fit accélérer sa monture, et cette fois ci est la bonne : réussir à la fois à esquiver la lance ennemie, et faire chuter la dame n'était pas au final si compliqué... Il sauta au bas de sa monture pour aider son adversaire à se relever, en la remerciant pour ce beau combat, et s'en retourna donc tranquillement vers le groupe des Champenois, et n'avait qu'une hâte, s'était sortir de son armure pour serre son épouse dans ses bras, et fêter leur victoire commune !

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:47

Koroseth a écrit:
Koroseth avait aidé le Duc de Brienne à enfiler son armure et grimper en selle. Il s'avança ensuite aux premières loges en bousculant un peu la population. S'il gagnait, il souhaitait le voir de ses yeux.

Les chevaux avaient été lancés mais contre toute attente rien ne se passa. Il jura un bon coup, à l'étonnement de ses voisins. Une nouvelles fois, les montures furent lancées au galop. Cette fois, il y aurait forcément un choc. Ce fut le cas en effet, et à sa grande joie, ce fut le Duc de Brienne qui fit chuter son adversaire.

Il le vit sauter de cheval pour aider la vaincue avant de revenir à pas pressés vers les champenois. Il dût presque s'interposer pour qu'il s'arrête afin qu'il lui retire son heaume.


- Bravo messire Ric ! lui dit-il tandis qu'il s'affairait. Vous vous êtes très bien débrouillé.

Puis, une fois la tête découverte, il lui dit en souriant :

- Voilà ! Vous pouvez y aller. Elles doivent vous attendre avec impatience.

Ce qu'il fit. A quelques pas derrière, Koro lui emboitait le pas afin de lui enlever son armure une fois les réjouissances terminées avec sa famille.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:47

Isaline. a écrit:
Isaline retourna dans les bras de sa nourrice. La fillette ne broncha pas étant habituée d’être séparer de ses parents par leurs obligations respectifs. De toute façon, le spectacle était trop captivant! La jeune fille continuait dans sa jovialité à taper des mains et à dandiner son corps de droite à gauche pour manifester son plaisir.

Elle vit l’équipe de la Champagne arrivée sur le terrain sans reconnaître nullement ses participants. Quand arriva le tour de sa mère bien aimée, la fillette arrêta de taper des mains et releva le regard questionnant sur Jeannette. Elle ne bougea pas beaucoup cette poupée là… elle était brisée? Quelqu’un avait brisé une de ses poupées!

Elle n’eu pas le temps de réagir plus que déjà la suite de la joute continuait. La nourrice fit signe à Balder et tout les trois sortirent de la foule de gens pour aller rencontrer les Champenois gagnant. Non!!! Isaline voulait encore voir les poupées danser et se dandiner sur les chevaux! Elle tenta par tout les moyens de continuer de voir le champ de terre ou se déroulait l’activité. Lorsqu’ils entrairent dans la tente, elle se calma et fit une moût boudeuse.


Dites y aurait-il quelqu’un pour me sortir de là, parce que j’étouffe un peu moi la dedans…

La voix de sa mère résonnait en concave d’on ne sais ou. Isaline regarda avec curiosité l’intérieur de la tente puis celle-ci survolté se mis a éclaté de rire et taper des mains, se débattre pour descendre sur le sol. Elle se trouvait en face de la poupée! Elle était énorme! Bien plus grande que ce qu’elle avait vu dans la foule de gens.

Les pieds enfin au sol, elle avança d’un pas, émerveillé de se trouver devant cette statue de fer. Balder passa prêt d’elle pour aller enlever le heaume de Maltea. Des que la petite vit le visage sous l’armure, elle se figea. Bouche béante, les bras ballant complètement sous le choc de la terrible vérité qui prenait forme dans son esprit. Sa mère… est une poupée! C’était impossible voyons!

Un deuxième chevalier de fer rentra dans la tente et retira son heaume pour faire apparaitre les traits de son père chéri. LUI AUSSI ÉTAIT UNE POUPÉE! Isaline déboussolée se retourna vers sa nourrice et se mis a pleurer en se précipitant dans ses bras.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:48

Vero5 a écrit:
La Champagne contre la Provence/Cinquième Duel : Richard contre Vero5

Complétement envoutée au premier passage, écoutant les vibrations des sabots sur le terre légère de la lice lui marteler les oreilles.
Un air étrange résonne et s'amplifie à son passage, envoutée par des sons mélodieux et qui semblait venu d'ailleurs, Vero reste éberluée en se rendant contre qu'elle s'envole sous le choc et mords la poussière....ce relève avec peine et continue à entendre cette mélodie qui émane de l'armure qui la renverser.
Va comme dans un songe regarder le nom du Messire qui lui à infliguée cette honte.
Reste bêta devant le nom Duc de Brienne...Richard Wagner ce demande vraiment en quoi la mélodie envoutant à de rapport avec un Duc.
Retourne le saluer, et le féliciter d'avoir su viser son point faible, comme par magie.
soucieuse de ses camarades d'armes va vers leurs quartiers pour en prendre nouvelles

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:49

Maltea a écrit:
On la libérait de son armure lorsque Richard entra dans la tente. Elle lui lança un sourire radieux, heureuse que tout ce soit bien passé pour lui. Sa fille se tenait là aussi, un drôle d’air sur le visage qui ne lui disait rien qui vaille. Ce qu’elle avait pressentit se passa. Sa fille éclata en sanglot dans les bras de la nourrice. Maltea se dit qu’elle avait peut-être eu peur de l’armure et du bruit que celle-ci générait à chaque mouvement. Elle dit à Balder de se dépêcher de l’ôter et une fois fait, elle se dirigeât vers son enfant et la prit dans ses bras en essayant d’être rassurante. Chose qui n’était pas habituelle pour la jeune femme.

Pourquoi pleures-tu ma chérie ? Maman est là, tu vois ? Et papa aussi, tu ne dois pas avoir peur.

Elle plongea son regard dans celui de sa fille et de son doigt, lui sécha ses larmes. Elle se releva avec Isaline mais ne put la garder bien longtemps. Elle la plaça dans les bras de Richard, reprenant son souffle. Un léger étourdissement l’avait saisie par surprise. Elle lança un sourire qui se voulait rassurant à son époux, afin que celui-ci ne s’inquiète pas outre mesure. Elle savait ce qu’elle avait et ce n’était pas grave du tout, du moins pour son médicastre. D’après lui, elle ne se reposait pas assez.

Une lueur de fierté brillait dans ses yeux en regardant son époux mais ne put s’empêcher de le taquiner, un sourire malicieux ouvertement affiché sur ses lèvres.

Alors mon beau duc, qu’est ce que ça fait de gagner… contre une femme ?

Elle lui déroba un baiser. Koroseth l’avait lui aussi libéré de sa boite de métal.

J’ai une faveur à te demander mon cher époux, au prochain tour, fait la même chose. S’il t’arrive quoique ce soit, je ne sais pas ce que je pourrais faire.

La tente s’était vidée peu à peu et elle en profita pour se serrer contre lui. Etrangement, son mauvais pressentiment ne l’avait pas quittée. Certes elle avait vaincu son adversaire mais il y en avait encore. Elle se souvint de ce qu’on lui avait dit il y avait de cela peu de temps et cela la taraudait. Un soupir s’échappa mais elle se reprit très vite.

Tu sais quoi ? J’irai bien voir si Ysa n’a pas trop mal aux fesses. De plus, *Elle lui mit un léger coup de coude* ce n’est guère gentil d’avoir rit en la voyant choir de sa monture Brienne. Attends-toi à ce qu’elle fasse pareil si cela t’arrive. Ceci dit c’est vrai que c’était assez drôle de la voir dans cette fâcheuse posture, je l’avoue.

Elle rit de bon cœur tout en l’entrainant hors de la tente.

Allons fêter cette première victoire avec les autres et apporter un baume à Ysa, je pense qu’elle en aura bien besoin si elle nous refait la même chute à chaque fois.

Elle lui fit un clin d’œil, et sans s’en rendre compte, lui serra un peu plus fermement le bras.
Ce n’est qu’une fois dehors qu’elle entendit quelle province serait les adversaires de la Champagne.


Et bien si ce n’est pas fait exprès, ils n’auraient pas pu faire mieux….Champagne contre Artois… Mon petit doigts me dit que des deux côtés il y aura beaucoup plus d’implication que si c’était contre une autre province…

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:51

Morkar a écrit:
Citation :
Cinquième Grand Festival de la Couronne
Epreuve nobiliaire et ducale des joutes à cheval

L'Artois contre la Champagne
-

Pour l'Artois :
  • Pluchon de Pluchonville Comte de Sainct-Pol-sur-Ternoise
  • Hyunkel Seigneur d'Hernicourt
  • 100drine Vicomtesse de La Fère, Dame de Maintenay
  • Ericp212 Seigneur de Troisvaux
  • Erwyndyll d'Harlegnan Comtesse de Guines, Dame d'Anzy-le-Duc


Pour la Champagne :
  • Ysa d'Airin, Vicomtesse de la Ferté sous Jouarre, dame de Brainville
  • Manu95, seigneur de Marchais-en-brie
  • Maltea Wagner, Duchesse de Brienne, vicomtesse de Jaulges, dame de Menneville
  • Gwenwhyvar uí Fergus d'Éirinn, Duchesse de champagne, Baronne de Boissy-le-chatel, dame de Creil, dame de Mathusalem
  • Richard Wagner Duc de Brienne, vicomte de Jaulge


Premier Duel : Pluchon contre Ysa
Le signal est donné. Les jouteurs se mettent au galop et se préparent au duel. Les lances sont prêtes et lorsque le moment du choc arrive, les armes sont lancées contre les boucliers adverses. Seulement, seul l'artésien arrive à trouver l'écu champenois. La lance se brise, mais la Champagne reste en selle.
Pour la seconde lance, les jouteurs semblent donner le même spectacle. Les armes sont mises en place, mais seul l'Artois touche et brise. Et la Champagne reste encore en selle.
La dernière lance est rapidement lancée. Les deux concurrents, désireux d'en finir, vont placer chacun des lances précises, qui se brisent. Les forces sont au rendez vous et il est impossible des deux cotés de la Lice de rester en selle. Les deux cavaliers tombent, sans aucune blessure.

L'Artois gagne 6 points. La Champagne gagne 4 points


Deuxième Duel : Hyunkel contre Manu95
Les deux jouteurs se mettent au galop. Lorsque le moment du choc arrive, les lances se brisent des deux cotés. Les cavaliers sont presque surpris de leurs propres forces, puisque les voilà chutant sur le sol, sans blessure toutefois.

L'Artois gagne 4 points. La Champagne gagne 4 points


Troisième Duel : 100drine contre Maltea
Le combat début au signal, les deux jouteurs se mettent au galop. Seule 100drine parvient à viser et à briser. La lance est bien placée, mais la force semble être inférieure à ce qu'il faut pour rendre précaire l'assise de Maltea.
Une nouvelle lance est décidée. Là encore, il n'y a qu'une seule jouteuse qui parvient à viser et briser, mais cette fois, c'est la Champagne qui a brisé. L'Artois reste en selle.
La dernière lance est rapidement jouée. L'Artois reprend le contrôle du duel en forçant l'adversaire à ne pas pouvoir placer sa lance. Seule 100drine parvient donc à viser mais pas à briser. En plus, elle fait finalement chuter Maltea, sans blessure.

L'Artois gagne 5 points. La Champagne gagne 1 point


Quatrième Duel : Ericp212 contre Gwenhyvar
La Champagne ne laisse sur cette lance aucune chance à son adversaire l'Artois. En effet, la lance champenoise est parfaitement ajustée sur le bouclier d'un Artois un peu dépassé. La lance brisée fait alors chuter Ericp212, sans blessure fort heureusement.

L'Artois gagne 0 point. La Champagne gagne 4 points


Cinquième Duel : Erwyndyll contre Richard Wagner
Les jouteurs s'élancent enfin, mettant en place leurs lances pour abattre l'adversaire lors de cette dernière passe. Cela se révèle particulièrement efficace, car l'ultime lance de ce combat consiste en deux bris simultanés, puis en deux chutes de concert. Fort heureusement, il n'y a pas de blessure à déplorer.

L'Artois gagne 4 points. La Champagne gagne 4 points


Au terme de cette passe opposant l'Artois à la Champagne, il est déclaré que :
L'Artois remporte cette passe par 19 points à 17

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:52

Maltea a écrit:
Il était temps de remettre la lourde armure afin de jouter contre l’adversaire. Le destin faisant très mal les choses, c’est deux provinces dites « ennemies » qui concourraient. Ce qui amusait la duchesse de Brienne était le fait qu’elle ait des terres aussi bien en Champagne qu’en Artois.
Cependant aujourd’hui c’était les couleurs de la Champagne qu’elle défendait. D’une marche alourdie par l’armure mais finalement fière d’y arriver, elle monta à cheval. La vicomtesse de la Fère était son adversaire. Au moins c’était une femme, c’était déjà cela de prit. Ysa était en selle et s’élança et comme la première fois termina les fesses par terre. Elle devait y être habituée maintenant. Maltea sourit se disant que décidément, elle préférait le sol que la selle de sa monture. L’Artois remportait la manche. La seconde vit une égalité et voilà que son tour était annoncé. Elle se mit en place, tenant la lance comme on le lui avait indiqué. Elle lança le cheval au galop mais n’arriva pas à viser, surement du au fait que cette fois elle ait gardé les yeux ouverts. S’accrochant aux rennes, son adversaire ne parvint pas à la faire chuter mais réussi tout de même à briser sa lance, ce qui ne fut pas le cas de la jeune blonde. Elle réussit à la briser au second tour. Se préparant pour le troisième passage, arrivant à la hauteur de son adversaire, elle fut éblouie et sous l’impact de la lance artésienne elle chuta. Ce ne fut qu’une fois son séant sur le sol qu’elle se rendit compte de ce qui venait de se passer. Voilà qu’elle faisait comme Ysa maintenant… en se relevant, une douleur à l’abdomen la fit grimacer. Heureusement le heaume empêchait son époux de la voir. Elle n’aurait pas droit à une scène pour avoir mis sa vie en jeu ainsi que celle de leur enfant.
Elle félicita son adversaire avec sincérité.


Joli combat, bravo. J’ai eu beaucoup de mal sur cette joue, je l’avoue. J'en aurais au moins gagné une sur toute ma vie et la première en plus.

Sourire à l’artésienne lui faisant face avant de laisser la place aux suivants. Elle s’écarta afin de regarder sa duchesse s’élancer et ne voulant pas rater le passage de son époux. C’est toujours le cœur serré qu’elle le voyait s’élancer. Gwen ne laissa aucune chance à son son adversaire. Elle reconnaissait bien là sa hargne.
Richard s’élança finalement. Un cri s’échappa de poitrine en le voyant tomber mais il y avait eu plus de peur que mal. Elle le vit se relever rapidement, enfin aussi rapidement que le lui permettait cette fichue armure.
L’Artois avait gagné…


Elle rejoignit les autres en souriant.

Oh mais ne faites pas cette voyons, faut bien que l’Artois gagne ne serait ce qu’une fois contre la Champagne les pauvres. Et puis comme on dit, que le meilleur gagne et bien aujourd’hui c’est eux.

Elle baissa la voix et sur un ton humoristique lança à son équipe…

Et puis on a toujours Compiègne alors…

Elle se retint pour ne pas rire avant de les laisser et de partir avec Richard se changer.

Voyons le bon côté des choses, on a perdu la tête haute, seul deux petits points nous séparent et de plus on aura plus besoin d’étouffer sous cette ferraille.

En ôtant l’armure, une nouvelle douleur un peu plus forte que lors de sa chute la fit se plier en deux. C’est à ce moment qu’elle sentit un liquide chaud couler entre ses jambes et elle tourna de l’œil.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   Mar 29 Déc - 5:52

Thorvald_ a écrit:
[Champagne vs Provence - Ysa vs Eavan]

Thorvald avait laissé Yunette aider la cavalière et avait rejoint les tribunes seul. La foule se tut au départ des chevaux. Puis les cris explosèrent, de joie et d'inquiétude mêlées. La Baronne était à terre ! Thorvald se leva avec les autres pour voir. Les secondes qui suivirent semblèrent une éternité. La poussière retombait. Plus loin, on rattrapait les chevaux par la bride. Le jeune homme ne détachait pas son regard d'Eavan. L'espace d'un instant, il se dit que cet exercice était trop périlleux pour elle, même si sa force de caractère, son amour pour son Comté, sa hargne de vaincre, lui donnaient des ailes.

Elle se releva avec difficulté, niant la douleur de la chute et le poids de l'armure. Il aurait aimé être à ses côtés, pour la remettre d'aplomb, ôter ce heaume qui lui coupait l'air, vérifier ses blessures. Mais c'était orgueil, Yunette et les soigneurs feraient tout cela très bien. Puis elle avait refusé qu'il soit son écuyer : il devait donc se résoudre à rester en tribunes, sagement. Bouillonnant.

Déjà, on préparait la lice pour les prochains jouteurs. Malgré la victoire d'Eavan, la Provence avait perdu, mais aucun des siens n'était blessé. Et c'était déjà un petit miracle. Il avait vu, parfois, des torses transpercés, des éclats de bois dans les yeux, des jambes brisées dans la chute, des têtes écrasées par les sabots, et toutes sortes d'horreurs ...


(edit pour cohérence)

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand bourriquet s'essaie aux joutes : 1er partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Quand mon retour provoque l'apocalypse...
» Quand l'UE nous impose les OGM et les farines animales...
» Quand un instit...
» L'achat du "Billet" (1ère partie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: Le chateau de Brienne :: Tour Sud - Bibliothèque-
Sauter vers: