Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Quand la Brie fait du fromage... ca pue pour la Champagne (gargote champenoise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: [RP] Quand la Brie fait du fromage... ca pue pour la Champagne (gargote champenoise)   Dim 10 Jan - 22:50




Maltea a écrit:
[Troyes, dans une auberge]

Les rayons froids du soleil venaient caresser de leur lumière le visage de la duchesse endormie. C’est dans un sursaut qu’elle s’éveilla de cet état de mort latent. Une fine sueur couvrait son front… un sombre pressentiment depuis quelque temps ne la quittait pas et le rêve de cette nuit semblait lui donner vie. Elle regarda autour d’elle et se rendit compte que son départ devrait être retardé. Ses compagnons de voyage auraient au moins pu la réveiller !
Pour sur l’homme qu’elle aimait essayé de la dissuader d’aller à Langres, ce qu’elle avait accepté au vu de la demande de la régente de retourner sur Reims pour défendre la capitale, mais tout de même !

Après sa toilette et avoir revêtit ses vêtements, s’est, assise sur sa couche qu’elle essayait de réfléchir. Un toc toc à la porte lui fit relever la tête.
C’est un peu effrayé qu’un gamin lui tendit une missive, qu’il disait urgente. Elle lui sourit tout en lui tendant une pièce.

Elle reconnut l’écriture de son vieil ami et s’inquiéta. Que pouvait-il bien se passer pour que ce soit urgent à ce point ? Son esprit se souvint de ce rêve et elle grimaça…

C’est fébrile de curiosité qu’elle décacheta la missive et la rage s’empara de ses traits qui jusque là étaient resté serein. Elle comprenait mieux maintenant l’inquiétude de Kelso et le petit manège de la régente. Bouillonnante de rage, elle se leva, laissant tomber la missive sur le sol.


Citation :
Expéditeur : Floriantis de Blainville
Date d'envoi : 2010-01-10 14:56:25

Malt,

je suis très inquiet, voici le courrier que je viens de recevoir dans les grandes lignes. Gwen m'a écrit en disant que vu que j'étais le frère de Lalicorne, je savais tenir un secret et qu'elle t'avais mise en ennemie dans son armée et qu'il était important que je ne te suive pas à Langres, car ta lance engagerait alors le combat contre son armée.

j'ai répondu à cette dame qui semblait connaitre Lali.

Citation :
Troyes, le 10 janvier 1458

Bonjour Dame,

Alors je mourrai car cette terre de Champagne ne méritera pas que j’y vive. Maltea est une amie fidèle rencontrée quand j’étais avec ma sœur Lali que je pleure, et c’est la seule famille qu’il me reste. Elle m’a soutenu et si je l’accompagne c’est parce qu’elle ne veut pas me laisser seul. Jamais je ne l’abandonnerai lâchement, Lali aurait honte de moi si tel était le cas car je sais qu’elle me voit à coté du tres haut.

Depuis quand Maltea est elle une ennemie de la Champagne pour que vous la mettiez en ennemie dans votre armée ? si le fait d’avoir une armée permet de tuer les personnes que l’on n’aime pas alors je vais voir à créer la mienne pour y mettre tous les noms des brigands comme ce angeldark, qui ont pillé le Duché et se promènent librement en méprisant la Champagne.

Je remets donc mon épée et mon bouclier car il ne sera pas dit que le petit frère de la Licorne est mort sans s’être défendu contre une armée, et demanderais des comptes s’il me reste une infime partie de vie, afin de savoir pourquoi j’ai été attaqué alors que je n’ai rien fait de mal en ce Duché qui prône la liberté du peuple.

Je vous souhaite la bonne journée. Qu’Aristote vous garde.

Floriantis de Blainville

Donc je continue à suivre le meneur et je remettrai mon épée et mon bouclier quand nous nous déplacerons.


Je t'embrasse


Floriantis


La duchesse prit son cheval et c’est la rage au ventre qu’elle fila rapidement vers Reims afin d’aller trouver une des demis régentes. Elle tomba sur Ysa, lui exposa la situation et finit par capituler. C’était donc ainsi que les serments étaient respectés en Champagne ? Alors elle userait de sa propre justice quitte à y laisser la vie. En fait, les nobles avaient des devoirs à respecter, mais le Roy lui…. Le jour où il défendrait ses terres, n’était pas encore venu. Seuls les lécheurs de chausses comme la fromagère avaient gain de cause…

Une fois de retour à L’auberge, elle prit sa plume et écrivit au baron de Chaumont ainsi qu’à sa suzeraine, comtesse du Béarn, afin de la mettre au courant. Maltea avait bien plus confiance en son serment avec l’ancienne comtesse artésienne que le reste… Elle était même quasi certaine que si sa suzeraine avertissait la comtesse artésienne, au vu de sa haine pour la brie, celle-ci interviendrait… l’Artois défendait ses nobles, pas comme la Champagne…Elle envoya aussi quérir les membres de sa mesnie se trouvant à Troyes afin de les avertir de ses intentions.

La fromagère voulait jouer ? Elle allait faire joujou avec la catin n’ayant pas hésité à se ridiculiser au bal royal afin d’être Reyne.
Certes la Brienne n’aurait pas d’armée mais une lance et s’il arrivait quoique ce soit, la brie devrait répondre de ses actes.

De quel droit la mettait-elle en ennemie ? Elle se prenait pour la dirigeante de Champagne cette arriviste ? Elle n’avait même pas été fichue de faire acte de présence et c’était grâce aux conseillers que le travail minimum avait été fait.


Citation :
Troyes le dixième jour de Janvier de l’an mil quatre cent cinquante huit

Au Baron de Chaumont, Ghost d’Izard

Mon cher ami,

J’ai reçu ce matin, missive fort écœurante, l’odeur de résidu de fromage sans aucun doute.
Cette missive me vient de mon vieil et fidèle ami Floriantis, membre de ma GM comme tu le sais.
Il a reçu un courrier de la fromagère lui stipulant de ne point me suivre à Langres sous peine d’être tué car cette garce m’y a mise en ennemie.

J’ai donc décidé de m’y rendre, je ne peux faire autrement, je suis bornée et quitte à y perdre la vie, j’aurais au moins eu le courage de faire face à cette catin qui, on ne me l’ôtera jamais de l’idée, a trahis la Champagne en faisant parvenir un document que seule, elle, pouvait avoir en sa possession et peut être aussi l’Attigny. On comprend mieux le fait que la fromagère la prenne comme vassale. La traitrise à la mode champenoise… décidément, je ne pourrais jamais m’y faire.

Voilà, je voulais juste te mettre au courant afin que tu connaisses le pourquoi et le comment. Je laisserais les preuves de son écrit afin que s’il m’arrive quoique que ce soit, tu venges ainsi ma mémoire. Tu es le seul pouvant mener à bien cette mission.

Bien à toi

Maltea Wagner
Duchesse de Brienne et de Jaulges
Dame de Menneville

Citation :
Troyes le dixième jour de Janvier de l’an mil quatre cent cinquante huit

A Agnès Adelaïde de Dénéré Saint-Just, Vicomtesse de Bapaume, Baronne de Desvres, Dame de Seuiri et d’Herlies

Ma chère suzeraine et amie,

Tout d’abord, je tenais à t’adresser mes félicitations quand à ton accession au trône comtale du Béarn. Je sais que cela n’a pas du être facile pour toi et je suis fière de toi.

Si je t’écris en ce jour avec la rage au ventre, c’est pour une affaire toute autre. Je viens d’être mise au courant qu’une duchesse champenoise, celle de Brie pour ne point la nommer, m’avait mise en ennemie en son armée, sans aucun droit pour se faire, m’interdisant par là de me rendre en la ville de Langres et donc à proximité de mes fiefs.
J’ai donc décidé, butée comme toujours de lui faire face et de ne pas me laisser intimider par cette campagnarde irlandaise qui se prend pour la dirigeante de la Champagne.

C’est peut-être la dernière fois que je t’écris et si je le fais aujourd’hui c’est pour t’avertir de cette sombre histoire et surtout pour te confirmer que tu serais la tutrice de ma fille, ta filleule Rafaella. Testament avait été déposé dans les règles, donc tu n’auras point à t’en faire pour ma succession.

Je sais que tu vas me demander de mettre les autorités au courant et d’attendre patiemment, mais sache que cela a déjà été fait, mais j’ai comme l’impression que les hommages et allégeances en Champagne ne sont qu’à sens unique… j’ai donc décidé de me faire justice moi-même.

J’espère que tu ne m’en voudras point de mon action et que tu garderas affection à ta filleule et la protégera envers et contre tout. Je la sais entre de bonnes mains.
Je te demanderais aussi un dernier service… si le très haut fait en sorte que je ne m’en sorte pas, j’aimerai que tu soutiennes l’homme dont je t’ai parlé. J’ai peur qu’il fasse une bêtise inconsidérée et cela doit rester ma particularité. J’aimerais aussi que tu parles de lui à ma fille lorsqu’elle sera en âge de reprendre mon flambeau et qu’elle lui offre une seigneurie afin qu’elle s’entoure de la sorte d’un homme loyal et qui aimait avec sincérité sa mère.

Je vais en rester là, où mon projet n’avancera point.

Affectueusement,

Ta vassale loyale et fidèle et non moins amie,

Maltea Wagner
Duchesse de Brienne et de Jaulges
Dame de Menneville



Maltea apposa son scel et remit les plis à un serviteur de confiance qui l’accompagnait dans son périple et se décida à régler les derniers détails de son aller simple dans la gueule du diable en jupon.

**********************


Dernière édition par Maltea Wagner le Lun 11 Jan - 2:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: [RP] Quand la Brie fait du fromage... ca pue pour la Champagne (gargote champenoise)   Dim 10 Jan - 23:04



Ghost60 a écrit:
A conflans, le baron de chaumont errait à ses occupation quand le gardien du pigeonnier l'intercepta pour lui remettre une missive.

La lecture de celle ci mis Ghost dans une rage, il s'en retourna chez lui pour user de sa plume pour y repondre.



Citation :


Malt,
Me voilà bien en colère de recevoir de telles nouvelles. C'est une honte pour la noblesse champenoise dont je fait maintenant partie, que mon épée te guide te guide pour faire cesser une telle félonnie. Je fait préparer les chevaux pour te rejoindre, je serais dans deux jours à Troyes.
Fait reservé une chambre la bas pour Ana et les enfants, je ne voudrais pas qu'il leur arrive quelque chose.
Je met mon arme et ma vie contre la trahison. Que le tres haut nous protege .

Ghost d'Izard,
Baron de Chaumont

Le baron fit ramener la missive au gardien du pigeonnier afin de la faire remettre rapidement

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: [RP] Quand la Brie fait du fromage... ca pue pour la Champagne (gargote champenoise)   Dim 10 Jan - 23:07



Floriantis a écrit:
[Des semaines avant quelque part en Champagne]


Des jours, des semaines, des mois qu’il ne l’avait vu, respiré, serré dans ses bras. Des mois si longs sans elle, des mois à attendre une missive, des nouvelles lui annonçant son retour.
Des missives il en avait eu lui disant qu’elle était heureuse et pensait à lui, mais pas encore celle lui annonçant son retour à Langres où il était venu la rejoindre pour ne plus jamais être séparé d’elle. Au fil des jours, l’ennui l’avait gagné dans cette ville où il ne connaissait personne et il était parti trainer encore ses bottes sur les chemins.

La Champagne, Sainte Menehould, puis Reims avec un petit tour en prison pour vagabondage, histoire de visiter les geoles champenoises, puis Argonne où les souvenirs refleurissaient. Et puis sa décision d’aller visiter la Lorraine où un accueil des plus chaleureux lui avait fait un peu oublier l’absence de sa sœur.
Des amis, des rencontres, les semaines et les mois avait passé avant qu’il ne se décide à revenir chez lui. Lali n’étant toujours pas rentrée, il avait pris la direction du monastère pour prier, prier pour sa sœur, la seule famille qu’il lui restait depuis qu’ils s’étaient retrouvés l’été 55 à Joinville.

Il avait prié Aristote de la protéger, de la ramener vers lui saine et sauve, n’étant guère rassuré de la savoir sur les chemins du Royaume où sévissaient tant de brigands, même si son époux était à ses côtés.

Et puis la fièvre s’était emparée de lui, le délire avait agité ses jours et ses nuits sous les regards inquiets des moines, faisant ressurgir les démons de son passé. Lorsqu’il avait repris connaissance, novembre était presque terminé. Le visage de l’homme qui était venu le voir l’avait inquiété. Il tenait une missive qu’il avait posé à coté de lui, puis était ressorti sans un mot, juste un regard qui n’avait pas échappé au jeune homme. Floriantis avait hésité un moment avant de l’ouvrir fébrilement et les premiers mots avaient arrêté les battements de son cœur.

Lali était revenue au village, elle était revenue … pour le quitter à jamais.

Aucune larme n’avait coulé tant la douleur était forte. Lali, sa grande sœur, celle qu’il était venue rejoindre pour ne plus jamais la quitter.. celle qu’il chérissait plus que tout et qui illuminait ses jours de ses rires et de sa tendresse… Lali ne pouvait pas lui faire ça, pas maintenant qu’ils s’étaient retrouvés apres tant de mois loin l’un de l’autre, elle ne pouvait pas l’abandonner alors qu’il n’avait pu lui dire tout ce qu’il avait sur le cœur, tout cet amour qu’il avait pour elle. Son dernier souvenir marquant était celui de son mariage où il lui avait donné le bras pour l'accompagner à l'autel et la confier à son fiancé.
Il avait lu et relu cette maudite missive, il était resté prostré des jours sans parler, sans réagir, gardant la lettre sur son cœur, mangeant à peine ce qu’on lui apportait. Une seule image faisait parti de sa vie, elle, son visage et son sourire.

Il faisait froid ce matin de décembre, lorsqu’il avait quitté le monastère, ses maigres effets rangées dans les fontes de Moon. Le chemin jusqu’à Langres n’avait été troublé que par le bruit des sabots sur le sol gelé. Ses gants le protégeaient à peine du froid et tout en chevauchant il pensait à cette missive reçue la veille de son amie Maltea s’inquiétant de sa santé. Elle lui avait proposé de venir la rejoindre et il avait hésité puis s'était décidé en pensant que Lali n'aurait pas aimé le voir dans cet état. La vie était là dehors et il l'affronterait à nouveau.



[Quelques jours apres, une Auberge de Troyes]

Les coups à la porte le tirèrent de son sommeil.

- par Aristote on ne peut pas dormir tranquille ici !

Les coups redoublaient et le jeune gars se leva pour aller ouvrir sèchement, s'apprétant à incendier le troubleur de sommeil quand il se trouva avec une missive sous le nez.

- un pli urgent pour vous messire Floriantis j'attends réponse
- pour moi ? une réponse ?


Il maugréa en déroulant le parchemin. Il avait pourtant bien posé son épée et son bouclier ça ne pouvait pas être encore la douane qui le menaçait de proces. L'accueil était agréable en Champagne et pour une fois il avait obéit. Qui pouvait lui écrire, puisqu'il ne connaissait pas grand monde à part Malt et ils voyageaient ensemble.

Les premiers mots le laissèrent pensif et il s'appuya contre la porte, abasourdi en arrivant à la fin de la lettre.

- ne pas accompagner Maltea car elle est en ennemie dans une armée ? Malt en ennemie ? la laisser tomber ?

Son esprit se mit à travailler bien plus vite qu'à la normale. Le souvenir de l'armée des morts vivants l'ayant laissé pour mort sur le bord du chemin lorsqu'il était sergent de police à Tonnerre lui revint brutalement. Ils n'avaient aucune chance contre une armée en mode faucheuse.

- je dois avertir Malt, secret ou pas secret, la vie de mon amie est en jeu

Sa plume et ses parchemins étaient sur la table et il entreprit de répondre à cette Gwen qu'il ne connaissait pas.

- me voila avec une amie supplémentaire ... un petit sourire vint malgré tout éclairer son visage fatigué ... je suis sûr que Lali approuverait mon geste. Elle a toujours détesté la violence.

Il fallait maintenant avertir Malt et il rédigea rapidement une autre missive l'informant du courrier reçu et de son inquiétude.
Les deux plis remis au coursier avec ordres de déposer celui de la Duchesse de Brienne en main propre à l'auberge, il se prépara. Un regard sur ses armes qu'il allait porter sitot le départ donné.
Pas question de se laisser abattre comme un chien, s'il fallait mourir, ce serait l'épée à la main.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Quand la Brie fait du fromage... ca pue pour la Champagne (gargote champenoise)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Quand la Brie fait du fromage... ca pue pour la Champagne (gargote champenoise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Occuper des enfants quand il ne fait pas beau
» Je peux pas supporter quand il me fait ça !
» grossesse et produit d'entretien fait maison...
» la deuxième écho fait resurgir des peurs!
» Quand l'UMP fait bon ménage avec le MoDem

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: Le chateau de Brienne :: Tour Sud - Bibliothèque-
Sauter vers: