Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journée ordinaire dans une cuisine...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ana.Lise
Maitre-queux
Maitre-queux
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Reims
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Journée ordinaire dans une cuisine...   Mer 13 Jan - 19:14

Ana.Lise avait pris ses fonctions depuis peu auprès de la duchesse Maltea. Bien qu’impressionnée au début, la jeune femme se sentit rapidement à son aise lorsqu’elle pénétra dans l’office du château. Rien de comparable avec ce qu’elle avait connu jusqu’à lors. Non là c’était un bijou de cuisine pour s’adonner à une passion qui remontait à son adolescence et qui, maintenant, portait ses fruits. C’est qu’elle en avait passé des heures à trouver quel goût pouvait se mélanger parfaitement avec un autre et au final, elle avait écrit les meilleures recettes qu’elle avait su préparer à sa façon sur quelques parchemins qu’elle donnerait à Elyaëlle et Jehanne le moment venu. C’était comme cela qu’elle avait elle-même appris, en regardant faire sa tante et surtout en se voyant confier quelques petits secrets de cette femme hors pair qui l’avait ainsi initiée à trouver toujours la meilleure saveur pour ses invités.

Aujourd’hui, la situation avait complètement changé. Elle faisait la cuisine à demeure pour une personne importante qui l’avait pris à son service et non plus pour des convives occasionnels de sa propre famille. D’ailleurs, rien que d’y penser, un léger frisson vint à lui parcourir le corps de la tête aux pieds car la jeune femme savait que dorénavant, il lui faudrait être à la hauteur tous les jours et ne jamais rechigner au travail. Même si elle ne doutait pas de ses capacités à proposer mets variés à Maltea, après tout, s’occuper d’enfants à plein temps avait été pour elle la plus merveilleuse des écoles, devant faire face aux critiques parfois inattendues mais aussi aux désirs de ces petits chaque jour, elle savait qu’il lui faudrait être plus qu’imaginative afin de pouvoir donner entière satisfaction à la duchesse et ainsi toujours renouveler la table de cette dernière en n’importe quelle occasion sans jamais proposer plat identique aux invités récemment conviés. Mais pour l’heure, Ana préféra ne pas y penser et chassa bien vite les idées qui venaient la troubler.

S’avançant jusqu’à la table afin d’y placer son panier qui la suivait partout et qui était une vraie mine d’or de tout et de rien, elle posa ses deux mains sur les hanches et fit le tour du propriétaire visuellement, repérant chaudron et caquelons et autres ustensiles dont elle aurait besoin. Lentement, comme un enfant qui découvre un trésor, elle avança en direction de ce qui avait capté son attention et caressa du bout des doigts quelques poêlons ainsi qu’un mortier posait sur le coin de la table, des cornues prêt à recevoir quelques bons fumets qu’elle laisserait mijoter sur le coin du fourneau pendant des heures afin d’en épaissir la contenance mais aussi marquer le goût en y rajoutant moult épice dont elle connaissait chaque goût si particulier pour les avoir essayer à différentes occasions. Ses yeux se posèrent sur une rangé de couteaux de différentes tailles qui trônaient sur une sorte d’étagères ainsi que des louches et quelques cuillères de bois de très bonne qualité.

Sortant enfin un tablier qu’elle avait confectionné pour l’occasion de son panier, elle le noua autour de ses hanches et commença à fureter afin de trouver les trésors dont la cuisine regorgeait pour la confection d'un repas digne de ce nom. Pour le moment, les lieux étaient calmes et propices à la réflexion ainsi qu’à l’inventaire de ce qu’elle découvrirait mais d’ici un petit moment, marmiton et aide risquaient de venir envahir la pièce ce qui ne serait plus du tout la même musique. Ana.Lise avait souvent travaillé seule mais dorénavant, il lui fallait compter avec eux et c’était là une nouvelle façon de voir les choses qui viendrait au fur et à mesure que le temps passerait. Reprenant rapidement conscience de sa charge de travail, la jeune femme commença son inspection, prenant note de ce qui lui manquait et qu'elle irait chercher rapidement. Le temps semblait vouloir s'étirer en longueur et la jeune femme s'absorba complètement dans sa tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Ghost60
Juriste
Juriste


Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Journée ordinaire dans une cuisine...   Jeu 14 Jan - 1:39

Ghost revenait de chaumont le chateau en reconstruction les gens a embaucher et la reserve de victuailles pas encore faite. Le temps de se mouvoir jusqu'a brienne ou le festoiement lui sera moins couteux. Le chemin effectué direction la cuisine meilleur lieu pour trouver ce qu'il cherchait.

hummmm... Bonjour Ana vous êtes déjà ici?
Je ne voudrais pas passer pour un rustaud, mais je passais pour licher une petite jacqueline, pas un guiget non plus. En meme temps si vous pouviez me grailler un bacon ou me toster un géline, ca me ferais un repaissance. Je ne veux pas non plus d'un francherepue j'ai encore de la chevauché à faire.


[Traduction de certains mots ICI ]
Revenir en haut Aller en bas
Ana.Lise
Maitre-queux
Maitre-queux
avatar

Nombre de messages : 21
Localisation : Reims
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: Journée ordinaire dans une cuisine...   Jeu 14 Jan - 14:52

Ana, qui était absorbée dans sa tâche, n’avait pas prêté attention au bruit de pas qui avait résonné dans le couloir ni même à celui de la porte qui s’était ouverte laissant Ghost entrer dans la cuisine. C’est lorsqu’il parla à quelques pas d’elle que la jeune femme sursauta de surprise, prenant conscience qu’elle n’était plus seule. L’étonnement passé de le voir ici-même, elle lui sourit puis se redressa complètement et d’un geste machinal, frotta son tablier.

Oh Ghost, bien le bonjour… Veuillez me pardonner, je ne vous avez point entendu arriver… Ainsi, vous voilà avec une faim qui vous tenaille et bien, je vous en prie installez-vous donc pendant que je vous prépare de quoi combler votre appétit qui semble bien réveillé aujourd’hui… Malheureusement, point de geline à toster pour vous car il aurait fallu la mettre de bonne heure ce matin afin d'affiner la cuisson et rendre la chair tendre à souhait mais je puis vous faire une barbe Robert* qui prendra moins de temps je vous l’assure et vous permettra de ripailler rapidement. La patience n’étant pas votre atout majeur, laissez-moi donc faire et vous m’en direz des nouvelles.

A peine sa phrase terminée que la jeune femme avait déjà disparu dans la réserve, pièce se trouvant au fond de la cuisine où elle alla tirer un pichet de bon vin d’un tonneau qui n’attendait que de servir puis le ramena sur la table. Posant la cruche devant Ghost, elle lui donna un gobelet afin qu’il puisse étancher sa soif qui allait de paire avec sa faim.

Vous pourrez licher cette vinasse gouleyante sans soucis ! Au parfum qu’elle dégage vous ne serez point déçu.


Laissant l’homme s’installer, Ana.Lise commença sa préparation. Heureusement qu’elle était arrivée un peu plus tôt, cela lui avait permis de repérer tout ce dont elle avait besoin afin de nourrir les affamés du château. Elle commença par la sauce aux épices, délicate et tout en saveur, qui allait déjà bien embaumer la pièce et ouvrir l’appétit mais de cela, elle n’avait aucun doute connaissant celui qui était venu demander ce repas. Sourire aux lèvres, elle était dans son élément et ne faisait plus attention à Ghost, s’affairant à ne pas louper ce qu’elle était en train de faire. Les épices mélangés au verjus et à la moutarde commençait à bouillir, il ne restait plus qu’à prendre la poularde que les marmitons avaient plumée et évidée la veille au soir et la couper en morceaux. Un grand couteau à la main, Ana, d’un geste souple du poignet, vint à finir de préparer la bestiole et ne se fit pas prier pour plonger les morceaux dans la sauce qui mijotait. Le tout avait l’air bien appétissant et la jeune femme en salivait d’avance. Elle attrapa une cuillère sur l’étagère puis goûta le tout sans se faire prier. Une petite pointe d’épices supplémentaires, une rectification avec une cuillerée de moutarde supplémentaire et le tout serait parfait. Il ne resterait plus qu’à servir l’affamé mais avant, le tout devait encore mitonner quelques instants.


*Barbe Robert : sorte de poulet à la moutarde et aux épices tiré du Vivendier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journée ordinaire dans une cuisine...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journée ordinaire dans une cuisine...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remplacer la crème fraiche et autres produits laitiers dans la cuisine
» Vote pour l'objet le + inutile de vos armoires de cuisine !!!
» Hygiène et Salubrité des aliments, du nouveau ??
» Floride: elle trouve un caïman de 3 m dans sa cuisine
» Précisions sur la formation du MAPAQ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: Les cuisines-
Sauter vers: