Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Missive au melon sur patte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Missive au melon sur patte   Mer 28 Avr - 14:30

[RP ayant pour commencement le fabuleux mélange de la joueuse Ysa et du joueur Amory qui ont utilisé des infos irl pour oter le poste de juge à Malt sans aucune raison rp, tout cela pour satisfaire leur égo démesuré et le fait que pour eux, un jeu c'est le prolongement de leur vraie vie... triste? non logique quelque part! le rp est donc la lettre de démission de Maltea à la duchesse ayant pris le melon comme à son habitude.]

Maltea a écrit:
Citation :
Quelque part sur la route entre Reims et Brienne, le dix-septième jour d’avril mil quatre cent cinquante huit

A la représentante du Roy en Champagne,

Par la présente, nous, Maltea Wagner di Favara, Duchesse de Brienne, Duchesse de Jaulges, Dame de Menneville, donnons notre démission de tous les postes donnés, ne voulant en aucun cas continuer à travailler pour un despote en jupon. Votre excuse quant à notre état de santé étant plus que tirée par les cheveux étant donné que vous nous démettez de notre poste de juge pour nous flanquer à la procure ce qui demande encore plus d’investissement et de présence. Je pense que cela le démontre amplement et qu’il n’y a, point besoin de faire un dessin au peuple pour que celui-ci comprenne combien votre ego est démesuré une fois la couronne ducale siégeant sur votre crane bien souvent vide.
Vous qui prônez la communication n’avez même pas été fichue de nous en avertir, nous l’avons appris bêtement en voulant nous rendre à notre bureau. Concernant le poste de procureur, pareil, c’est une connaissance qui nous a annoncé la nouvelle alors qu’aucune annonce n’avait été faite avant.
C’est ainsi que vous voulez redresser la champagne ? C’est ainsi que vous communiquez ? Nous avons comme un doute vicomtesse. La tutelle va devoir rester en place avec vous à la tête de ce duché.
Votre but est atteint, donc abstenez vous de nous mettre en procès alors que c’est ce que vous vouliez.
Nous attendrons néanmoins votre jolie réponse, si du moins vous vous en donnez la peine car si c’est comme le reste, nous allons devoir attendre très longtemps.
Sachez que si nous démissionnons ce n’est point pour vous donner l’illusion d’avoir un quelconque pouvoir… quoique… c’est toujours intéressant de voir votre tête enfler ainsi que vos chevilles mais non… si nous le faisons, c’est dans le but de ne point pénaliser le peuple champenois et ce duché pour lequel nous donnerions notre vie. Et cela même si votre époux clame que je suis une traitre à la Champagne et que nous voulons vendre ce duché aux anti-DR et aux artésiens… calomnie que tout cela, mais bon n’étant point procédurière, il ne se verra point en procès sauf si…. Œil pour œil dent pour dent, vieil adage de ma famille que nous appliquons à la lettre.

Si vous nous aviez donné le poste de juge c’était parce que vous aviez conscience que nous ne pourrions assurer celui de procureur, et comme par hasard, vous faites un changement sans aucune raison, remettant notre vassal à ce poste et nous donnant celui de notre vassal… étrange tout de même, mais nous vous laissons le bénéfice du doute… il arrive en effet que certaines maladies mentales frappent lorsque l’on s’y attend le moins. La fureur utérine peut-être… quelques saignées pourraient vous faire grand bien.
Enfin voilà, vous serez heureuse en pensant que vous avez gagné et nous, encore plus, nous libérant ainsi de responsabilités que nous sommes dans l’incapacité de tenir.
Bonne fin de mandat, en espérant que vous ferez un peu plus que ce que vous ne faite actuellement car à part reprendre des projets en votre nom alors que beaucoup viennent de la baronne Tracy, ou encore dire qu’un duché de retraite ne vous intéresse point mais une fois élue dire, mais bien entendu que je le veux, je le mérite… sans encore avoir rien fait… ca laisse songeur sur votre droiture.

Avec tout le respect que nous vous devons, c'est-à-dire pratiquement aucun voir pas du tout,

Maltea Wagner di Favara
Duchesse de Brienne
Duchesse de Jaulges
Dame de Menneville


**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Missive au melon sur patte   Mer 28 Avr - 14:32

Cerberos a écrit:
Citation :
Au Peuple de Champagne,

Nous, Ysa d’Airain, Duchesse de Champagne, acceptons ce jour la démission de sa Grace Maltea di Favara Wagner.

La remercions de son efficacité remarquable au sein du Conseil de part son absence en salle des débats et de sa maladie la retenant exclusivement pour tout acte de défense de la Capitale de Reims, remarquons toutefois que son travail de juge a été correctement fait. Enfin nous sommes étonnés de la vivacité et de la hargne dont la Duchesse de Brienne a pu faire preuve malgré la maladie envers notre personne ces deux derniers jours.

Malgré tout et afin de prouver toute la sympathie qui nous anime à son égard, tenons à préciser l'entière disponibilité des médicastres de Champagne, ceux de Brienne n'ayant apparemment point trouvé remède à son mal profond lui causant ce que nous supposons être des crises de démence.

Invitons Ansegisel de Fleckenstein-Dagsburg, colistier suivant de la liste CER à se présenter en salle du Conseil. Etant donné l'aide apportée depuis le début du mandat au trio-économique, sa charge ne change point.

Le poste de Procureur se voyant vacant, nommons Cerberos d'Armantia à cette charge dans l'attente de trouver une solution plus appropriée.

Fait à Reims le dix neuvième jour du mois d'Avril de l'an de grasce mil quatre cent cinquante huit à Reims,


Duchesse de Champagne




Porte Parole de Champagne

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Missive au melon sur patte   Mer 28 Avr - 14:33

Maltea a écrit:
Maltea n’avait même pas eu de réponse personnelle à sa démission, une annonce ayant été faite pour le peuple…. La Ferté n’avait même pas pu la rédiger elle-même, normal quelque part, elle ne savait pas manier la langue et puis elle passait son temps à laisser faire tout le travail aux autres… quelle tristesse.

La duchesse prit une plume et rédigea une dernière missive, privée bien entendu, n’étant pas aussi impolie que la Ferté surtout lorsque l’on voyait les mensonges proférés.


Citation :
Quelque part sur la route, le vingtième jour d’avril mil quatre cent cinquante huit

A la Vicomtesse Ysa d'Airain,

A vous qui n’êtes même point capable de rédiger seule vos missives ! A vous qui n’êtes point capable une fois de plus de répondre personnellement, préférant faire un communiqué public ! A vous à qui je vais répondre une dernière fois avant de vous laisser pour ce que vous êtes c'est-à-dire une belle hypocrite, lisse devant mais bourrée de crevasses derrière.

Si ma personne n’a point ouvert la bouche lors des débats au conseil, c’est pour la bonne et simple raison que j’avais été priée de me taire pour ne point affoler les nouveaux conseillers. De plus on ne peut guère dire qu’il y a du débat… De plus il a fallut le temps que j’arrive de Brienne, y étant en retraite, et vu votre niveau, mieux vaut se taire, on ne peut guère dire que vous êtes une merveilleuse duchesse. En gros ce sont vos conseillers qui se tapent tout le travail. Même répondre correctement à un artésien à l’entrée du château vous n’êtes point capable. J’en ai eu écho et je dois dire qu’il vous a remise correctement à votre place…

Concernant la défense de la capitale, dois je vous rappeler que c’est votre époux qui m’a dit de me reposer car j’avais défendu et ce gracieusement pendant des mois alors que d’autres ne s’étaient jamais donné cette peine.
Oui un mal me ronge, mais celui du à l’hypocrisie et l’arrivisme qui se répand dans l’air champenois. Je ne vous raconterais point ce que j’ai vécu ses derniers temps, cela ne vous regarde en rien.

Où étiez-vous lorsque j’ai appelé la noblesse à venir défendre le château de Reims ? Vous ne vous êtes point donné la peine de venir de Compiègne pour la défense, par contre, lorsque le château est tombé, telle une grosse mouche verte, vous êtes arrivée très rapidement afin de devenir régente…. On se demande l’intérêt qui vous pousse à cela…
Vous ne défendez que lorsque vous êtes au pouvoir, alors que moi, contrairement à vous, j’ai défendu pour plus d’un régnant. Et après vous vous étonnez que l’état de fatigue ne permette plus de se promener sur les remparts ?

Qui a interdit aux grands d’intervenir dans les débats ? Vous toujours vous, alors pour une fois que j’écoute ce que l’on me demande, ne venez point dire que je n’ai point aidé. Surtout que mes conseils, je vous les ai distillé en privé, lorsque vous veniez pleurnicher afin de vous dicter votre conduite.
De plus ne pas être mis au courant avant et n’ayant qu’une seule journée pour revenir de Brienne à Reims parce que le courrier est arrivé fort tard…. On peut dire que niveau communication, vous excellez… c’est une raison pour laquelle j’ai du décliner sa demande, et sa réponse a été, il n’y a pas de problème, tu as beaucoup donné….
Donc ce que vous avancez est, une fois de plus, je dirais même comme d’habitude, à côté de la plaque…

Comme cela est affolant de voir votre niveau d’hypocrisie.
Votre politesse est d’ailleurs à sa hauteur… votre époux déteint sur vous…. Un vassal dire à sa suzeraine d’aller se faire f***** c’est vraiment digne d’un couple « ducal » …. Encore un qui n’a rien compris à ce que cela représente et implique, mais bon que demander à ce genre d’homme, ne pensant qu’à vivre comme un rustre mais désirant une couronne ducale ?

A ce propos si le seul médicastre de disponible est votre époux, je préfère mille fois m’en passer. Jamais je n’oserais lui montrer la moindre parcelle de mon corps, il suffit de le voir toujours en rut dans les couloirs du château et avoir un vocabulaire digne d’un charretier lorsqu’il parle des femmes… trop peu pour moi, surtout qu’il est incapable de vous soigner de votre fureur utérine…. Non franchement, c’est très gentil de votre part, mais pensez un peu à vous. Ma maladie à côté de la votre n’est rien, je suis juste mélancolique sans plus. Cela passera avec le changement d’air, ce qui n’est guère votre cas… si vous le souhaitez, j’ai quelques noms à vous fournir, je suis certaines que ceux-ci vous rendraient le sourire… je sais combien cela peut porter sur les nerfs de ne point être épanouie…

La bonne journée… et heureuse que vous ayez accepté ma démission mais je n’en doutais point, cela était votre but inavoué depuis le début.

Maltea Wagner
Duchesse de Brienne
Duchesse de Jaulges
Dame de Menneville


**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Missive au melon sur patte   Mer 28 Avr - 14:34

Ysa a écrit:
Dans les appartements ducaux :

La Duchesse avait pris connaissance de la missive de la catin de Champagne comme aimait à l'appeler Maitre Vallion, elle l'avait défendu en place publique plus par devoir que par envie mais il n'avait pas tant tort en réalité mais bref. Elle relut à voix haute le courrier à son époux, présent comme toujours à ses côtés et la soutenant.

Mon amour elle se plaint que je communique aux champenois des états de fait ... n'est ce point risible au vu de ce dont elle s'est plainte au conseil ? Enfin si elle savait qui a rédigé ou aidé à rédiger ce communiqué ... elle ne dirait surement point cela. Petit sourire de la jeune femme en pensant à cela.

Elle se tut puis reprit sa lecture là où elle s'était arrêtée.
Donc ...
priée de me taire ... merveilleuse duchesse ... les conseillers qui travaillent ! Encore heureux que je n'ai point à faire leur travail. Mon amour je crois que Maltea n'a en réalité jamais compris la fonction d'un Duc ... je l'avais déjà remarqué au cours de ces mandats mais là ses mots sont criant de vérité.

Elle passa rapidement le passage sur l'artésien tout en se disant que la Brienne entendait bien ce qu'elle voulait et qu'au vu de sa non présence au castel elle aurait eu du mal à entendre les bruits de couloir.


Gracieusement pendant des mois ... Elle se plaint à présent d'avoir défendu son Duché, nous allons devoir lui rappeler son devoir de noble, je ne le crains ... Toi même non champenois et non noble a défendu la Champagne dès ton arrivée et tu as toujours répondu présent à chaque appel et dès qu'une menace planait sur le Duché. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui a fait que tu es son vassal ce jour ... Ah mon amour quelle erreur, tu aurais mieux fait d'accepter celle que te proposait la Duchesse en Bresse puis ça nous aurait changé de la Champagne.

... interdit aux grands d'intervenir dans les débats ... Euh dis moi mon amour c'est d'actualité cela ? Je dois perdre la tête ! Petit coup d'oeil vers son époux pour se rassurer qui lui répondit que non, que certains Grands étaient bien là et qu'elle n'avait point rêvé.

Amory n'avait cessé de rire devant cette missive. Apparemment la duchese de Brienne avait vraiment de gros soucis de santé, mais elle était d'un drôle malade.

"Je te rassure mon poussin les grands qui le souhaitent sont bien présents. " C'est bien ce qu'il me semblait ... je croyais avoir rêvé Darka ou Siva d'un coup ...

Il se pencha et embrassa son épouse, puis continua à rire de plus belle.

"Tu crois que ce ne sont pas les vrais ? On se ferait berner ?"

Elle le regarda en souriant et lut à voix haute le passage concernant son époux, Brienne avait fait de lui son vassal et pensait cela ... la jalousie ou sans doute le fait d'être seule à présent qui la rendait aigrie. La duchesse se leva et alla s'assoir sur les genoux de son époux qu'elle aimait plus que tout et qui lui avait donné beaucoup ... bien plus que ce qu'elle n'aurait imaginé mais cela ne regardait qu'eux et ils n'avaient point l'habitude des effusions en publique préférant la pudeur de leur domaine. La jeune femme embrassa tendrement son mari et reprit la lecture laissant là le soin à Amory de faire les commentaires enfin presque.

Ahh mais tu as pris du grade et tu ne me l'as point dit ?? Depuis quand as tu passé les épreuves pour être médicastre ? Et où as-tu trouvé le temps pour réviser avec tout ce que tu as déjà à faire ?


" Tu sais très bien que ça ne m'intéresse pas de devenir médicastre. La maladie ... la fièvre elle délire. Quand tu vois qu'elle me dit médicastre alors que je suis intendant d'un hospice. Je commence à comprendre pourquoi le castel est tombé par deux fois. Elle a du confondre défense et porte ouverte." Tu es méchant là ... et tu le sais, je ne regrette qu'une chose concernant cela c'est qu'elle ait rejeté la faute sur les autres mais bon c'est passé, continuons donc c'est que l'on a bien mieux à faire que de passer notre journée sur un courrier d'une duchesse aigrie. Petit sourire et baiser rapide sur la joue de son époux et elle reprit sa lecture.

Jamais je n’oserais lui montrer la moindre parcelle de mon corps ... non mais encore heureux ! Il ne manquerait plus qu'elle tente de te mettre dans son lit comme elle l'a fait avec une bonne partie des hommes que je connais ou que j'ai pu croiser ... Petit regard suspicieux vers son époux, puis la Duchesse se radoucit, Amory avait bien des défauts le principal étant d'être ronchon mais celui de courir les femmes non. Et cela elle en était certaine. En rut mon amour ! Rien que ça ? Ysa se mit à rire de bon coeur ... Ah ça c'est sûr pour dire cela elle ne t'a jamais vu quand tu as une idée derrière la tête. La Duchesse embrassa son époux de prévot avant qu'il ne râle.

Il répondit au baiser de son épouse et sourit. "Laisse la dire c'est une jalouse elle n'a jamais réussit à garder personne. Ca doit peser au bout d'un certain temps. En plus je ne suis pas en rut je suis juste amoureux de ma femme."

Tu sais ... je la plains. Elle a perdu Richard et je sais qu'elle l'aimait sincèrement, enfin je le crois. Et je ne sais si je venais à te perdre comment je réagirais. Je deviendrais peut être comme elle ... aigrie de tout, jalousant les gens heureux ... je serais perdue sans toi. Elle se retrouve seule, elle ne peut plus compter sur une épaule robuste à ses côtés comme je le peux moi. Joignant le geste à la parole la duchesse posa délicatement sa tête sur l'épaule d'Amory puis se mit à rêvasser .... elle était loin l'époque où insouciantes elles parcouraient les tavernes de Compiègne, où le terme responsabilité ne leur évoquait qu'une vague définition. Loin bien loin les gazelles de Compiègne et Charleen enfermée dans un tonneau. Les choses changeaient, les gens aussi malheureusement ainsi allait la vie et l'on n'y pouvait rien.


Il la serra un peu plus contre lui. Il aimait cette femme, sa femme et était heureux comme jamais il n'avait été.

"C'est vrai que notre rencontre est la plus jolie chose qui a pu m'arriver. Je ne pourrais moi non plus pas vivre sans ton caractère de chieuse, mais aussi ton amour , ta douceur et ton écoute."

Touché par les paroles de son épouse il ne trouva plus d'autres mots et se contenta de l'embrasser très tendrement. La jeune femme se redressa après avoir répondu aux lèvres de son époux puis le regarda dans les yeux. Nous avons cette chance .... elle ne l'a plus. La régente avisa sa plume et un velin vierge sur le coin de son bureau mais ne se leva point. Inutile que je lui réponde, quoiqu'on lui dise elle trouvera à médire comme bien souvent. Aucune discussion n'est possible avec elle, on est d'accord avec elle ou on est les pires arrivistes du duché ... Sans avoir pris la peine de lire les quelques lignes qui restaient la duchesse lâcha le courrier dans une corbeille située juste à côté de son bureau puis se leva. Bon il est temps d'y aller mon amour. Laissons ta suzeraine à ses états d'âme nous avons beaucoup mieux à faire. A ces mots ils quittèrent ensemble le cocon qu'ils s'étaient créés à Reims, loin de leur Domaine de La Ferté sous Jouarre.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1655
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Missive au melon sur patte   Mer 28 Avr - 14:35

Maltea a écrit:
Maltea qui était sur les routes afin de sortir de ce duché despotique écarquilla les yeux devant les missives qu’elle avait reçues… Démission en masse au sein du conseil… Abus de pouvoir, procès lancé pour insulte alors que le couple ducal ne faisait que cela. Elle se retourna sur la personne se trouvant à ses côtés.

Et bien ça ne s’arrange pas la Champagne. La putain lunatique et névrosée de champagne s’en prend à tout ce qui bouge. Je me demande si Ansegisel ne l’a pas envoyée au diable lorsque la Ysa a tenté de le mettre dans sa couche.
Ca m’amuse fortement de la voir jouer la prude et la femme amoureuse alors qu’à peine mariée, elle s’envoyait déjà en l’air avec le gueux d’Amory, faisant porter les cornes au pauvre Golitor. Elle n’a même jamais cherché à avoir des nouvelles de son époux alors qu’il se mourrait comme un chien dans un monastère. Et dire que je l’ai sortie de sa fange… je n’aurais pas du tiens.


La duchesse étouffa un petit rire.

Tu te rends compte qu’elle a toujours clamé être vierge alors que Frog, Gab et j’en passe lui était passé dessus ! Ysa et les apparences… une longue histoire. En fait c’est juste une « énormissime » catin qui s’ignore enfin non, elle ne s’ignore pas, elle sait que ce qu’elle est... Enfin je l’espère pour elle… elle sait tout de même combien de membres masculins lui sont rentré dedans… par moment je me demande si au final elle n’en a pas eu plus que moi… vierge au mariage… je rigole doucement là. Elle me crache dessus mais moi au moins, je ne me cache point derrière des faux semblants. De plus lorsque j’aime vraiment, je ne mets pas les cornes aux hommes qui font battre mon cœur.
Richard ne l’a jamais aimée. Il me disait souvent que la Ysa était une moins que rien, sans cervelle. Je prenais sa défense, mais au final, il avait raison, comme toujours…


Un soupire s’échappa de sa gorge rebondie.

Qui sait, ptet que le batard qu’elle a mis au monde n’est même pas celui d’Amory le pourceau… j’ai cru comprendre au détour d’une conversation qu’elle avait eu une petite relation avec l’ancien surintendant des finances… tu sais celui qui est décédé… arf zut, je ne retombe plus sur le nom… Brie avait pris sa place… Red… Reds… enfin bref, celui là.

Le plus risible c’est quand tu vois la grande duchesse de Champagne appeler son époux en plein conseil, mon poussin… je l’aurais appelé le gros porc pour ma part. Il n’a rien d’un poussin avec ses idées axées principalement sur le sexe… et après il dira être comblé… un comble oui je dirais !


Maltea éclata de rire.

Ca montre toute sa bêtise. Jamais je n’aurais osé me ridiculiser de la sorte. Elle a un rang à tenir tout de même. Et puis elle lance des procès quand un conseiller ose lui dire qu’elle est idiote… mais où est la diffamation et l’insulte ? Ce n’est qu’un état de fait ! Elle ne sait rien faire par elle-même. Sans ses conseillers elle serait déjà hors circuit. Les titres, c’est tout ce qui l’intéresse et elle n’est même pas capable de leur donner un sens. On dirait une gueuse qui court le trottoir pour appâter un homme et pouvoir manger le soir venu.
J’ai aussi entendu dire qu’elle prenait pour excuse son batard malade lorsqu’elle ne faisait pas son travail de duchesse… elle ne le voit même pas cette petite chose.
J’aime la voir jouer l’épouse parfaite et la mère impeccable…. Elle est pire que moi en fait. Sauf qu’elle le cache la garce.
Elle parle d’insulte et prend ombrage pour cela, alors que son époux insulte copieusement la noblesse et des biens plus hauts que lui. Lui n’a jamais compris ce que c’était que d’être noble.
Tu sais que je n’ai pas vite honte, que j’en ai fait pire que peine pendant ma jeunesse… mais là… j’avoue être honteuse que ce misérable soit mon vassal.
J’en ai discuté avec une personne qui m’est proche et il m’a conseillé de faire attention. Il n’a pas tord. L’autre est à la GE et n’a de respect pour personne même pas pour le très haut.
Ca se bécote en public… par moment j’ai peur qu’ils ne se mettent en action en plein milieu d’une discussion importante au conseil… toujours en chaleur ces deux là…
C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle je ne mets plus les pieds là bas. Et puis tu te rends compte qu’elle veut virer les grands pour avoir tout pouvoir là bas… Si déjà elle pouvait faire dégonfler sa grosse tête…. L’est de la même taille que ces fesses pour te dire comme cela a enflé…
Enfin bref, les champenois ont été floué et pas qu’un peu… jamais je n’aurais pensé dire cela un jour, mais elle peut remercier Cerberos… il est peut-être arriviste mais il se farcit tout le travail de la grande duchesse. Sans lui elle serait muette la simplette…


Une pierre sur la route dérangea la stabilité du carrosse et Maltea se cogna la tête contre la paroi de la porte.

Ah ben voilà, ça m’apprendra à dire du bien de Cerberos… le très haut m’a puni.

La duchesse lança un sourire malicieux à l’autre personne qui bien que taiseuse n’en pensait pas moins. Elle n’allait tout de même pas la faire agir à sa place. Cependant le sourire dessiné sur les lèvres de celle-ci en disait long.

Maltea garda le silence un petit moment, retournant dans sa tête tout ce qu’elle savait et elle était en colère que la Ysa intente un procès au pauvre Ansegisel.


D’après ce que l’on m’a dit, elle a clairement dit si ça ne te plait pas tu démissionnes… Ansegisel l’a écouté et maintenant elle lance un procès pour démission abusive. Je te parie ce que tu veux que c’est pour l’empêcher de participer aux prochaines élections. C’est sa façon de faire à la dinde. D’ailleurs le pourceau a parait il dit qu’il était hors course maintenant. Cela veut tout dire. Elle l’avait déjà fait lors de son premier mandat. Tristan je pense, si mes souvenirs sont bons. D’ailleurs quand tu vois la précipitation pour ce procès alors que d’autres attendent maintenant depuis des lustres… on voit bien l’intérêt que cela lui apporte. Je te parie que c’est une vengeance. Anse ne se plait pas dans sa GM… elle doit en être horriblement vexée… c’est comme l’histoire quand Anse et moi avions discuté pour qu’il vienne chez moi… j’ai eu droit à une crise de nerf… et quelque temps plus tard elle faisait la même chose avec Iophel… d’ailleurs le pauvre avait le cul entre deux chaises, je l’ai viré pour qu’il soit tranquille…
Par contre je n’ai jamais compris une chose… Anse m’a fait part d’une phrase que la Ferté aurait prononcée dans la discussion de recrutement. Il ne devait pas aller à la GM Wagner parce que la duchesse que je suis mélangeait tout… elle a parlé de RP et d’IRL… tu sais ce que ça signifie toi ? Moi je cherche toujours… je mélangerais RP et IRL… j’ai cherché dans des ouvrages à la bibliothèque de Brienne mais je n’ai rien trouvé… Peut-être que tu sais ce que cela signifie ?
Non ? Arf ben tant pis… je ne saurais jamais ce que cet esprit dérangé a voulu dire par là… enfin pas grave… quand on connaît la simplette, on ne s’en fait plus de rien…


Le carrosse ralentit et finit par s’arrêter. La duchesse regarda par l’ouverture et vit qu’ils étaient arrivés.

Nous voilà arrivé à l’étape du jour. Allons donc nous sustenter un peu et pouvoir nous abreuver quelque peu. Il était grand temps… A force de parler, j’ai la gorge un peu sèche je l’avoue.

La duchesse descendit de carrosse avec l’aide du cocher tout en riant de bon cœur. Plus elle s’éloignait des hypocrites et des arrivistes, plus elle se sentait revivre. Elle serait cette nuit, loin de toutes les turpitudes et les coups bas… les intrigues n’étaient pas pour elle, trop honnête et franche pour y tremper…

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Missive au melon sur patte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Missive au melon sur patte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Melon & Expensive pink
» Brochettes de crevettes et melon
» brochettes de melon jambon cru
» Bouchées apéritives au Roquefort et melon ( isabelle)
» Brochettes melon pastèque mozza

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: Le chateau de Brienne :: Tour Sud - Bibliothèque-
Sauter vers: