Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Famille Dalency

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Colvert

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Famille Dalency   Ven 4 Juin - 14:31

Famille Dalency
Humilité et Fidélité

Colvert

né le 26 janvier 1434 à Monasteriolum (Montreuil)au lieu dict la "Pissotte" près de Vincennes


Arbre généalogique incomplet des "Dalency"



[/center]


Dernière édition par Colvert le Ven 4 Fév - 17:46, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Colvert

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Famille Dalency   Lun 14 Juin - 14:27

la culture maraichère à Monstreuil



Citation :
Première mention officielle : ordonnance du roi Mérovingien Thierry IV, du 6 mars 722,
confirmant une donation faite par un compte des biens qu’il possède à Monasteriola. C’est probablement un faux, mais qui témoigne néanmoins de la présence d’un village à Montreuil dès le VIIIe siècle, englobant Vincennes et Bagnolet.
L’origine du nom est latine : Musterolium ou Monasteriolum. C’est littéralement le « petit monastère ». Il n’y a aucune trace de l’existence primitive d’un monastère, mais en revanche, le village s’est établi et a grandi autour d’un lieu culte parfaitement identifié : son église, suffisamment importante pour que, dès le règne de Philippe Ier (1060-1108), le Chapitre de l’Eglise Notre Dame de Paris ait pris l’habitude de s’y rendre régulièrement en procession chaque année.
L’église Saint Pierre Saint Paul est édifiée, à partir du XIIIe, pendant le règne de Philippe Auguste (1180-1223) sur un fief appartenant au domaine royal, où s’élevait un édifice roman plus ancien. Elle est l’église paroissiale du bois de Vincennes, ce qui emporte plusieurs conséquences :
- Les rois de France sont les protecteurs naturels de l’édifice ;
- La cour du roi prend l’habitude d’y venir régulièrement, au point que certains princes comme Saint Louis (1226-1270) et sa mère Blanche de Castille ont un pied-à-terre à Montreuil, face à l’église ;
- La ville entretient un rapport étroit avec le pouvoir politique, source d’exemptions fiscales importantes. Celles-ci sont consenties en échange de l’entretien par les montreuillois des fontaines et des aménagements qui permettent d’alimenter en eau le domaine de Vincennes .
Lié à son statut de paroisse royale, le développement de Montreuil se traduit de diverses manières :
- Le roi Charles V (1364-1380), fils de Jean Le Bon, est baptisé dans l’église de Montreuil
de 21 janvier 1338 ;
- Le lieu est attractif : tous les plus grands établissements monastiques ont des Seigneuries à Montreuil (les abbayes de Saint-Victor, Saint-Antoine, de Livry, de Montmartre, le chapitre de Notre Dame de Paris, la commanderie de Saint-Jacques de Latran, le prieuré de Saint-Martin des Champs), ainsi que les ordres monastiques les plus importants(Cisterciens, Templiers, Hospitaliers) ;
- Plusieurs grands de la Cour ont des terres à Montreuil, sur lesquelles ils exercent leur droit de justice : on a pu recenser trois fiefs (le fief de Châtelet, directement concédé par le roi, le fief de Brie-Compte-Robert et le fief de Villemomble) et trois hôtels particuliers, propriétés successives de personnages importants de l’entourage royal, grand commis du pouvoir et de l’administration (Philippe Gillier, receveur et trésorier royal ; Charles Boitel,échanson du roi ; d’Orgemont ; président du Parlement de Paris, Henri de Lizac, écuyer royal). Cette constitution de domaines forts étendus est à l’origine des vastes propriétés foncières horticoles qui caractériseront la ville. Et il est tout à fait frappant de constater que l’empreinte des fiefs, seigneuries, censives, dons royaux, propriétés etc. a servi – et sert encore – d’assise à la délimitation des quartiers.
La guerre de Cent Ans va avoir un double effet sur l’histoire locale : 1) la disparition politique des vieilles familles nobles de la ville (les Chambly, les Clermont, les Montbéron) ; 2) leur remplacement par de nouvelles couches sociales issues de la bourgeoisie (Les l’Orfèvre, Cousinot, Barrault, Dreux-Budé, Chevalier). Cette mutation féodale accélère la perte de prestige et de rayonnement de la ville :
depuis le XIVè siècle (1379), Vincennes dispose de sa propre chapelle, concurrente de Saint-Pierre Saint-Paul, dans l’enceinte du château (ce qui rend moins nécessaire la venue de la Cour à Montreuil), mais surtout, le siège du pouvoir se décentre de Vincennes à Paris (fin XIVè siècle – début XVè).
Jusqu’à cette date, l’économie montreuilloise n’offre encore aucune originalité : l’activité principale, voire unique de la ville est la culture de la vigne. Quelques arpents sont probablement cultivés en blé, avoine froment (on ne connaît pas leur emplacement ni leur rendement, mais on le déduit de plusieurs textes) et les habitants bénéficient de privilèges royaux pour l’élevage de boeufs, vaches, volailles,
porcs, etc. Un produit local, aujourd’hui disparu, confère au village une notoriété certaine : le fromage dit « de Montreuil ».
L’un de plus anciens Montreuillois connus, qui ne soit ni nobles, ni ecclésiastiques, est un serf, dont le nom apparaît au début du XIIè siècle, lors d’une donation royale faite en 1113 à l’abbaye de Saint-Victor par le roi Louis VI (1108-1137) : « Litbert, fils d’Etienne ».
Le plus célèbre Montreuillois de l’histoire médiévale a fait connaître la ville dans tout l’occident : Pierre de Montreuil (il naît vers 1200 et meurt en 1266). Il est architecte et participe à la construction de la basilique Saint-Denis. On lui doit la chapelle de la Vierge à Saint-Germain-des-Prés (disparue),l’église Saint-Sulpice de Favières, le portail de la porte rouge, le transept et les deux rosaces de Notre-Dame de Paris.

Revenir en haut Aller en bas
Colvert

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Famille Dalency   Lun 23 Aoû - 16:06

Colvert possède une monture offerte par la baronne de Tracy

Revenir en haut Aller en bas
Colvert

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Famille Dalency   Ven 4 Fév - 17:48

FAMILLE DALENCY


Humilité et Fidélité




D'azur au chevron d'or accompagné de deux branches de pêcher d'argent fruitées aussi d'or et en pointe d'un cerf d'argent au corps d'or



  • Prime Génération

  1. Pierre Dalency*, né le 21/01/1401 à Montreuil au lieu dit la Pissotte, maraichers= épouse Jeanne Defontenoy* née le 22/05/1400 à Villemomble


  • Seconde génération
De l'union de Pierre Dalency et Jeanne Defontenoy :

  1. 1. Thierry Dalency* né le 27/12/1420 à Montreuil, maraicher
= épouse Marie Daubret* née à Montreuil le 27/05/1422

  1. 2. Colvert Dalency, seigneur de Précy notre Dame (ennobli par Dame Maltea Wagner Di Favara, duchesse de brienne et de rethel baronne de beaufort, dame de menneville), né à Montreuil le 26/01/1434, baptisé le 1er Mars 1457 par Shaud7
= épouse Darkaprincesse, Baronnes de Tracy et de Dampierre de l'Aube

1.3. Christine Dalency*, née le 10/03/1437 à Montreuil, rentrée dans les ordres.


  • Tierce génération

  1. De l'union de Thierry Dalency et Marie Daubret :

    1.1 Maxencia Dalency, née le 31/07/1140 à Montreuil, venue rejoindre son oncle à Troyes


* : [N'a pas existé IG]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Famille Dalency   

Revenir en haut Aller en bas
 
Famille Dalency
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les huiles essentielles pour toute la famille
» La famille DIOR
» Famille de Clercy évoquée par Claude LESUEUR maire du Tilleul
» Les noms de famille de l'Orne
» Du nouveau ministere de la famille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: Les terres de Brienne :: Terres de Précy-Notre-Dame-
Sauter vers: