Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour combler la frustration, rien de tel que le saucisson!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cyprien Baccard

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 15/11/2012

MessageSujet: Re: Pour combler la frustration, rien de tel que le saucisson!   Lun 26 Nov - 20:06

Les lieux s'étaient peu à peu vidés, après tout il valait peut être mieux que le premier contact s'arrêta là avec les membres de la mesnie...Rien n'allait comme il faut, le Baccard était trempé jusqu'aux os à son arrivée et il l'était toujours, la fatigue n'arrangeait rien, sans oublier le fait que la pièce tanguait horriblement à cause de toute la picole qu'il s'était envoyé sur la route pour chasser l'ennui et le froid...Mais ça bien sur il s'était bien gardé de leur expliquer qu'il était rond comme une queue de pelle.

Il sourit et s'inclina lorsque la dénommée Abeline se présenta, pas trop bas afin de ne pas perdre l'équilibre et ainsi révéler sa ébriété avancée...Il se contenta donc de prendre les vêtements secs et tâcha de se concentrer assez pour aller jusqu'à la pièce adjacente, bien sur ce ne fut pas sans oublier un léger détails : la porte était grande ouverte et les deux dames encore présentes purent jouir du spectacle alors qu'il enlevait tant bien que mal ses vêtements et révélait ainsi 90% de l'anatomie d'un jeune homme bien fait et visiblement entrainé aux muscles joliment dessinés de son dos et de sa poitrine même s'il n'était pas non plus un bœuf comme l'étais les autres mâles de la famille.

Une fois habillé il se retourna et bloqua devant la porte grande ouverte, il faillit comprendre l'erreur qu'il venait de commettre et puis...Il oublia, il respira longuement pour se concentrer encore un peu puis regagna la pièces ou ses hôtes restantes l'attendaient.


Grand merci pour ces vêtements votre Grâce, j'avoue me sentir déjà beaucoup mieux !

Ce n'était pas vrai, malgré le froid il transpirait et la pièce commençait à tournoyer ne se contenter plus de tanguer.
Il se joignit alors à lui en décidant de cesser de parler et d'essayer de manger pour chasser les effets néfastes de l'ivresse, sa vengeance ce fit cruelle sur la belle rosette qu'il avait emmené, qui lui avait fait de l’œil durant tout le voyage et qu'il pouvait à présent châtier car sa légitime propriétaire lui en donnait le droit.
Revenir en haut Aller en bas
Elsa d'Asceline
Filleule d'amour à sa marraine
Filleule d'amour à sa marraine
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 31/10/2012

MessageSujet: Re: Pour combler la frustration, rien de tel que le saucisson!   Mar 27 Nov - 15:11

je regarde et j'écoute les grands parler, comme d'habitude ils m'ont tous oubliés!
vivement que je soit grande comme maman et marainne moi! je ne serais plus invisible!

certains grands on l'air facher après le monsieur qui attends, tout mouiller devant la cheminée, il grelotte, moi je le trouve un peu bizarre le monsieur.
c'était pourtant rigolo, la dame blonde qui essayait de se faire passer pour marainne, moi, a Manini, je prends souvent les couronnes de maman pour jouer a la princesse.

Ils s'en vont et moi je regarde la table ou il y a plein de bonnes choses a manger, j'attrappe discrètement un morceux de nougat, immitant maman.

Je relève les yeux et me demande pourquoi le monsieur il est tout nu de l'autre coté de la porte, un coup d'oeil vers maman et marainne qui le regarde faire .

je ne dis rien, sinon maman va crier et m'envoyer au lit!


Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1643
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Pour combler la frustration, rien de tel que le saucisson!   Mer 28 Nov - 18:12

Abeline prenait place, alors que le jeune homme s'éclipsait afin de se changer... enfin s'éclipser c'était vite dit. Certes il était passé dans la pièce attenante mais en oubliant que les portes, et bien ça se fermaient, tout comme les gue.... ahum enfin bref. La duchesse tendait un morceau de saucisson à sa vassale lorsque son regard se posa sur la scène. Petit recul afin d'avoir une meilleure vue ainsi qu'un hochement de tête appréciateur de la musculature masculine, ni trop peu, ni trop trop.... parfait. Absorbée comme elle l'était, elle n'avait même plus pensé à la présence d'Elsa... une chance pour la petite, ou pas d'ailleurs! Machinalement, elle saisit un godet de vin et fit un mouvement à la santé du jeune Baccard avant d'en boire une gorgée, mais déjà celui-ci terminait de se vêtir.... ce n'était pas de chance. Petit regard en coin en direction de Yunab, se demandant si elle aussi avait eu la chance d'apercevoir le spectacle involontaire. D'ailleurs le jeune homme venait les rejoindre et prendre place sous une légère grimace ducale.... celui là avait quelque peu l'air d'avoir un peu trop forcé sur la bouteille, mais elle pouvait se tromper... et au final préféré que non. En effet s'il faisait un malaise pour une autre raison que l'ivresse, il était quasi certain qu'il y resterait... A cette heure, le seigneur de Petit-Mesnil serait surement lui aussi proche du coma éthylique et la duchesse n'excellait nullement dans les soins. Bien entendu il restait Aimelin, mais elle doutait aussi qu'il daigne se bouger.
Brisant le silence qui s'était installé après qu'il l'ait remercié...


Mais de rien, je ne voudrais point avoir votre trépas sur la conscience... par contre en parlant de trépas... vous sentez vous mal? J'ai l'impression que vous iriez jusqu'à nous faire un malaise et je préférerai que non. Maintenant si je me trompe, je vous en prie, parlez moi de vos qualités, de vos compétences concernant le poste que vous briguez. Je suis toute ouïe et comme mon prévôt m'a lâchement abandonnée * la blonde retint le fond de sa pensée qui était: pour se livrer à des galipettes crapuleuses pendant que je me morfonds en mangeant du saucisson*, je vais donc mener l'entretien moi même. Quel âge avez vous d'ailleurs? Et surtout qu'est ce qui vous a poussé à vouloir prendre poste chez moi, lorsque l'on connait les relations houleuses entre Thiberian Baccard et moi même?

Et pour être houleuses, elles l'étaient, on ne pouvait dire le contraire. Cela faisait un bon moment qu'elle n'avait plus donné de nouvelle et inversement d'ailleurs.... depuis cette fameuse nuit où elle avait fuit, furieuse, lui lançant des saloperies allant jusqu'à le maudire et d'invoquer sa mort. La raison? Un caprice maltesque comme toujours. L'interdire de toucher sa compagne pour elle... oui il fallait oser, mais la blonde duchesse osait tout!

C'est donc calmement qu'elle plongea son regard dans celui du jeune homme, attendant les réponses et bien plus encore. C'est qu'en plus d'être curieuse, elle se devait de ne pas faire une bêtise dans le choix de ses gardes.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Cyprien Baccard

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 15/11/2012

MessageSujet: Re: Pour combler la frustration, rien de tel que le saucisson!   Jeu 29 Nov - 1:49

Les murs tanguaient en tout sens mais la voie claire de la Duchesse le ramené à lui, surprenant l'effet que pouvoir avoir sur lui sa simple voie...Il la regarda un instant dans les yeux, braquant ses yeux durs comme l'acier puis les baissa et regarda ailleurs, gêné des pensées qu'elle faisait naitre en lui...Particulièrement dans son état actuel.
Elle lui demanda ce qu'il lui prenait et pendant un instant il fut bloqué d'effroi, elle avait donc remarqué qu'il n'était pas dans un état normal alors qu'elle ne le connaissait pas...Il devait vraiment avoir l'air de forcer, ou de souffrir !

Il prit un instant pour souffler et s'assurer de la stabilité de son tabouret qu'il aurait juré sentir se dérober puis il répondit :


Ma foy non je ne suis pas souffrant ne vous en faites pas...Mais avant que je vous répondes et que vous ne posiez sur moi un jugement qui me fera rougir de honte, laissez moi vous expliquer ce qui m’amène et ce dont je suis capable d'accomplir pour vous.
Quand j'ai entendu parler de votre recherche, j'ai dis à mon estimé cousin et suzerain qu'une duchesse de Champagne cherchait des gardes pour sa mesnie...Il m'a dit que c'était une excellente idée, qu'il avait lui même commencé comme simple soldat et que c'était une excellente façon de mettre à l'épreuve tout ce qu'il m'a enseigné durant de longues années.

Quand il s'est enquit de votre nom et que je lui répondit, son attitude changea...Il me dit alors qu'il ne me laisserait pas assurer votre protection avant d'être certain que j'en sois capable, qu'il voulait être sur de vous savoir entre de bonnes mains.
Il m'a donc dit de me rendre auprès de vous mais seul, sans escorte, sans voiture, sans cheval et ce...malgré mon statut de noble...Il m'a dit que ce voyage difficile en cette saison prouverait par son issue ce qu'il voulait savoir, si je ferais ou pas demi tour.

Et donc pour combattre le froid et la solitude qui me tinrent...voici la seule alliée sur laquelle j'ai pu compter !


Il chercha dans ses fontes et en sorti une outre de deux litres de chartreuse qu'il posa devant elle.

Je suis honteux de vous avouez cela, tout comme je suis honteux des circonstances de mon arrivée et de ma conduite envers vos proches.
Je ne me dédouanerais pas de ma conduite en me cachant derrière l'alcool et c'est pourquoi je fais de gros effort pour vous parler en gardant l'esprit le plus clair possible.

Concernant mes compétences et bien...Je suis un Baccard, j'ai reçu une instruction stricte de Thiberian, je viens d'une province où l'armée tiens une place monumentale et dans cette même armée il s'agit d'un homme qui tiens une place monumentale.
Si vous connaissez réellement mon estimé cousin et quoi que vous pensiez de lui, vous savez de quoi il est capable et vous savez que son instruction n'est pas donnée à tous.

J’amène en outre une solide connaissance des armes ainsi que de l'artillerie dont je connais tous les secrets.

Je ne vous ferais pas l'affront de vous demander de pardonner ma conduite votre Grâce, je vous présenterais mes excuses ainsi qu'à vos proches dès demain alors que mon esprit sera sain
.

Il avait parlé sans accroc ! Un véritable exploit ! Il ne cessait plus de s'étonner lui même, non seulement il avait réussi l'épreuve que lui avait imposé le gros taré qui lui servait de cousin mais en plus il parvenait à fournir des efforts de concentration dont le blond était très probablement incapable lui même.
Il s'inclina avec Grâce devant la duchesse et son invitée et reprit :


Permettez moi toutefois de faire les choses tel que j'aurais du m'y prendre.
Mesdames et demoiselle...Je m'appelle Cyprien Baccard, Seigneur de Chateauneuf d'Oze et je suis enchanté et honoré de vous rencontrer toutes les trois.


Il osa un sourire amical, beaucoup plus à l'aise à présent...mais très vite son regard revint sur la duchesse dont les yeux émeraudes l'hypnotisaient.
Revenir en haut Aller en bas
yunab

avatar

Nombre de messages : 174
Age : 35
Localisation : squatte chez sa suzeraine
Date d'inscription : 05/11/2009

MessageSujet: Re: Pour combler la frustration, rien de tel que le saucisson!   Ven 30 Nov - 3:23

un sourire,
une inclinaison,
c'était bien joli mais rien de celà ne l'éclairait quand a l'identité de l'homme.Elle c'était installer a table, regardant ce dernier rejoindre la pièce attenante muni de vêtements secs avant de reporter son interet sur les différents mets posés sur la table de la cuisine. Par quoi commencer? A vue d'oeil tout avait l'air délicieux!
Elle était en train d'hésiter entre différentes charcuteries quand un morceau de saucisson lui fut tendu par sa suzeraine.Un sourire en remerciement , elle s'apprêtait a croquer dedans tout en cherchant a se saisir d'un verre de vin quand son attention fût retenue par tout autre chose....

Légère inclinaison vers la droite de la tête pour mieux assister a la scène, morceau de saucisson en suspenssion,elle profite du spectacle, qui il fallait bien l'avouer était très loin d'être désagréable a l'oeil, léger mordillement de sa lèvre inférieur pour réfreiner certaines pensées, c'était la première fois depuis qu'elle était marier qu'elle voyait un autre homme que son époux dans cette posture, Un léger frisson la parcourue, en se rendant compte qu'elle pourrait être assez facilement attirer par d'autres.

Il était vrai que Ereon était au final tout le contraire des hommes qui avait fait partie de sa vie jusque là, peut être était-ce d'ailleurs un peu pour ca qu'elle l'avait épouser lui et pas un autre.

Elle sortie de ses pensée alors que maltea jeta un oeil dans sa direction, elle lui sourit un rien amusée pour faire comprendre a celle-ci qu'elle n'en n'avait pas râter une miette et s'en retourna a son saucisson tandis que l'inconnu revenait vers la table.
La duchesse poursuivit tranquillement son repas tout en laissant maltea mener l'entretient quand au poste de garde, tout se passait bien, le calme était revenu dans la cuisine et le jeune homme semblait déjà visiblement plus a son aise, quoi qu'il n'avait tout de même pas l'air dans son assiette, elle éspèrait que celui-ci ne tomberait pas de son tabouret quand certaines de ses paroles faillirent lui faire avaler son vin de travers...


Mesdames et demoiselle...

Aussitot son regard se baissa pour croiser les mirettes d'Elsa , une légère grimace, c'était une évidence que sa fille n'avait dut rien râter de ce qu'il c'était passer elle aussi.


**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1643
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Pour combler la frustration, rien de tel que le saucisson!   Lun 3 Déc - 16:26

Misère et ce regard...Elle avait l'impression de se retrouver face à celui de Thiberian en moins accusateur ou blessé d'ailleurs. Oui parce que bon, on ne pouvait dire que c'était un regard plein de tendresse qu'il avait posé sur elle, quand elle avait sa enième et dernière crise avant de partir en claquant la porte. S'il avait voulu lui faire passer un message c'était celui de: tu t'en vas, ne reviens plus jamais.... message compris et avec une docilité incroyable, respecté à la lettre. Elle n'avait plus jamais donné signe de vie et lui non plus.... c'est ce qui arrivait lorsque deux bourriques vivaient une histoire passionnelle! Pas le temps de se laisser envahir par le passé que déjà le jeune homme se décidait à leur narrer son récit. Un soupir de soulagement se fit entendre du côté de la duchesse qui au fil de la narration ne retint pas un sourire amusé. Ainsi donc il avait été mis à l'épreuve par son illustre cousin... le pauvre.... pas étonnant qu'il ait bu plus que de raison. Ceci dit, elle était étonnée de ce qu'il venait de lui dire. Maltea se serait imaginée le contraire.... il lui avait pourtant dit vouloir la savoir morte plutôt que vive, et donc il y avait un petit souci quelque part. Léger haussement d'épaules, après tout, « rienafout » comme disait son Maréchal d'Armes.
Hochement de tête alors qu'il s'excusait de son comportement vis à vis de ses proches... bon point pour lui, il prenait ses responsabilités sans en accuser d'autres de ses propres actions, atténuant légèrement le fait par l'ingurgitation d'alcool mais bon...
elle l'encouragea à continuer et le jeune homme en vint à ses états de service. Il était vrai que si initié par Thiberian, il y avait de fortes chances pour que Cyprien possède les qualités requises. Elle l'accepterait donc au poste de garde, mais seulement si celui-ci arrivait à faire des excuses humbles et sincères aux personnes qu'il avait heurté, même sans le vouloir. C'était à cela qu'elle verrait s'il avait sa place à un poste que peu de nobles accepteraient... en effet, sa garde, en général n'étant composée que de roturier. Cela ferait partie de la leçon de vie après tout et forgerait le jeune homme à devenir plus posé et de ne pas abuser de sa position.
Alors qu'il se présentait plus solennellement, ce qui devait arriver arriva...

Si Yunab avala de travers, la duchesse, elle, recracha la gorgée de vin qu'elle venait d'absorber. Bon sang mais oui bien sur, c'est qu'elles n'étaient pas les seules à être restée.... une gamine haute comme trois pommes ayant le don de passer inaperçue parmi les grands qu'ils étaient, en avait profité. Son regard se posa sur sa filleule qui se faisait toute petite.... elle hésitait entre éclater de rire en disant que les chats ne faisaient pas des chiens ou l'inverse, elle n'en était plus sure, ou de sermonner pour la forme la petite diablesse qui avait déjà tout compris.... Après tout, la légende voulait que l'enfant baptisé prit du caractère de sa marraine.... à se demander si la duchesse d'Andelot avait fait le bon choix, non parce que bon..... fallait bien avouer que niveau vertu, la brienne était loin du compte.... ceci dit la duchesse d'Andelot non plus, ça remettait les compteurs à zéro... quoique non.... elle n'avait ni couché avec son suzerain, ni avec le mari d'une amie.... elle ne couchait qu'avec les époux de femmes ne lui étant pas proches. Ceci dit c'était relativement facile au vu des femmes qui l'appréciaient... ça pouvait se compter sur les doigts d'une main et encore. Si alors elle ne pouvait refréner ses envies, c'est qu'elle était mal barrée la duchesse.
Bon avant de tirer des conclusions trop hâtives... après tout la petiote n'avait peut-être rien vu du tout, occupée à picorer dans les douceurs qu'elle semblait fortement apprécier au demeurant.
Prenant une voix douce pour ne pas effrayer l'enfant et la laisser aller aux confidences....


Dis moi Elsa, depuis que tu es entrée dans cette cuisine, qu'as tu entendu et vu?

Non mais mieux valait savoir... au moins elles pourraient lui faire avaler une autre version et rien de ne serait divulgué au râleur de première, à savoir le duc Ereon. Petit regard envers sa vassale signifiant: " ne t'inquiètes pas, je prends les choses en main"... ce qui devrait au final paniquer encore plus la jeune mère.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Elsa d'Asceline
Filleule d'amour à sa marraine
Filleule d'amour à sa marraine
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 31/10/2012

MessageSujet: Re: Pour combler la frustration, rien de tel que le saucisson!   Mer 5 Déc - 17:37

Je regarde maman et marainne qui ont remarquer ma présence, zut! j'étais toute sage et silencieuse moi, pourquoi l'homme bizard il m'a cafter? ! je vais me faire disputer c'est sure.
Mais non,maty, me parle tout doucement pendant que maman ronchonne en essuyant sa robe de chambre , marraine a cracher tout son vin, il n'était peut être pas bon?

je lui sourit, c'est qu'elle est belle ma marainne et puis drôle aussi!

J'hésite un instant avant de répondre...


je t'ai entendu parler de poireau! tu m'as pas répondu, elle en fais quoi la dame , stella, si elle le mange pas le poireau?
pis, pourquoi le monsieur il était tout nu? je vous est vu maman et toi le regarder aussi! je pensais que les dames elle pouvait voir que leur mari tout nu? non?


mon regard reste poser sur elle, mes bras croisés contre ma potrine en attendant qu'elle réponde a mes questions.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour combler la frustration, rien de tel que le saucisson!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour combler la frustration, rien de tel que le saucisson!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Où vous chercher pour combler vos places?
» Des dents saines
» classe de neige : bien preparer sa valise
» Elixir de pyrite pour combler son manque de fer ??
» avoir du temps pour ne rien faire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: Les cuisines-
Sauter vers: