Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alienor
Rose Bleue de Brienne
Rose Bleue de Brienne
avatar

Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Ven 23 Nov - 18:59

Une fois n'était pas coutume, Aliénor supervisait l'installation du campement. Jusqu'alors, elle avait toujours laissé ce soin à l’un ou l’autre des deux autres membres du trio, Célénya et Aimelin ayant davantage d'antériorité dans l'exercice, la blondinette se cantonnant alors au rôle de l'inspecteur des travaux finis -ce qu'elle faisait fort bien au demeurant.

Mais là c'était différent.
Tout d'abord parce qu'il fallait bien qu'elle commence à s'y coller.
Et surtout, parce que ces joutes-ci se déroulaient sur les terres de sa suzeraine adorée. Et même si, poissarde comme pas deux elle allait comme d’habitude goûter au sable de la lice dès son premier passage, il n’en demeurait pas moins que, puisqu’elle avait pris part aux préparatifs, autant aller jusqu’au bout.

Oh bien sûr, ils auraient pu loger au château, mais les joutes, ce n’est pas simplement passer en lice ou être présent dans les tribunes, c’est aussi cette ambiance particulière qui s’en dégage et que l’on ne peut appréhender qu’au milieu des campements, des bruits, des couleurs.
Et puis, si jamais le froid se faisait par trop vif durant la nuit, ou l’intimité trop limitée à travers la toile des tentes, il serait toujours temps de regagner quand même les appartements.

L'avantage non négligeable pour choisir l’endroit du campement, c'est qu'elle connaissait parfaitement la clairière, l'ayant arpentée les jours précédents afin de s'assurer que tout serait prêt pour accueillir jouteurs et accompagnateurs, chariots de matériel et chevaux.
Elle avait donc opté pour un endroit dégagé, capable de recevoir les nombreuses tentes qui allaient abriter la mesnie briennoise et ceux qui voudraient se joindre à eux. Les logements de toile avaient trouvé leur place, et juchée sur un chariot pour mieux surplomber la scène, la blondinette regardait les gens de Brienne s'affairer autour des piquets de la tente d'intendance.

Une fois celle-ci montée, il ne resterait plus qu'à dresser les oriflammes pour les laisser flotter au rythme de la brise légère qui balayait la clairière.
Revenir en haut Aller en bas
Kelso

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Lun 26 Nov - 23:01

Même qu’il avait esquivé le garde de l’entrée parce qu’il connaissait le domaine, bah ouai, c’était pas chez n’importe qui non plus. Il avait fait le repérage des années avant, alors, quand il arriva, à dos de cheval sur les campements, il mit pied à terre, l’air de rien, petite sacoche sur le dos. Il passa devant la tente d’un … hum baron apparemment. Jason, décidément, ce nom le suivait de partout, c’était peut être le morpion accroché à sa vassale. Il pesta.

Raclure !

Puis il cracha sur le sol et décida de monta sa tente qui était largement plus grande que celle du baron - qu’il pensait être le Jason de Suzette. Tout est une question de taille, c’est bien connu. Alors il s’empressa à mettre les piquets, à les enfoncer, à se gratter la tête car il les avait mis à l’envers. Avec un peu de chance, ca tiendrait si le vent ne poussait pas trop.

Il zieuta la tente voisine, et puis la sienne. Ca n’avait rien à voir et pour sur !




Très fier d’avoir monté seul sa tente digne des plus grands, il s’en alla saluer les alentours.
Revenir en haut Aller en bas
Pustule di Favara

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Dans les jupes de ma mèmère
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Mar 27 Nov - 10:51

[Pendant ce temps là...]

Des odeurs, des centaines d'odeurs. Certaines que je connais d'autre pas.
Je quitte alors mon coussin douillet. Que je l'aime ce coussin.
Et la brune à la croupe rebondie en a déjà fait les frais.
Un regard sur mon coussin chéri,et je vais en quête de ses odeurs.
Truffe contre le sol,ma houppette me couvrant les yeux je sens je renifle.
Hum....des odeurs de nourritures...ça je connais...
Ah celle de la Blonde cheffe de meute je connais aussi...
Je parcours les lieux sans m'en rendre compte...
Glissant entre les jambes des humains vivant ici.

Toujours la truffe à terre, j'inspecte...des chevaux...des hommes...
Comment ça des hommes...
Un éternuement et je reprend mes recherches...Hummm ça c'est l'odeur de la petite Blonde que ma femelle aime beaucoup...hummm de la terre...
Je suis dehors?
Je lève ma tête et le vent froid vient me caresser les babines,soulevant ma houppette...qui est très belle d'ailleurs...
Elle ressemble à celle de ma Femelle.
Je hume l'air ambiant. Une explosion d'odeur à ma truffe ça en devient enivrant.

Un léger grognement...des mâles , ça sent le mâle partout...
Pourtant ma Femelle n'en a pas adopté un...qui c'est tout ça?

Wouaaa Wouaaa

Personne ne me répond si ce n'est la grosse Berthe des cuisines qui me jette un reste pour que je me taise.
Je lui lance mon regard le plus teigneux mais je me rappelle alors que je l'ai vue à l’œuvre en cuisine.
J'avale bruyamment et prend la fuite. La Berthe elle vous sépare une carcasse de porc à mains nues.
Alors que ferait elle de moi cette mégère?

Je cours aussi vite que je peux. Des arbres...
Ouille des trucs qui piquent au sol.
Je dévie ma trajectoire et marque mon territoire partout.
Ici et là. C'est chez moi ici.
Ma route me mène vers des niches pour humains...
Pfffff ses humains...ce n'est pas avec du tissus que l'on fait une bonne niche.
Faudra quand même leur dire.

Des bruits dans les branches, je lève ma tête,des écureuils...Je déteste ces bêtes là, elles sont sournoises et vous jettes des glands dès que vous avez le dos tourné.

J'approche alors des niches.
Je reconnais sans mal la femelle que la mienne apprécie.
Je dis ça parce que je les voit souvent se prendre dans les bras et rire ensemble.
Je viens la voir, la renifle....
Elle porte sur elle l'odeur de son mâle...Si je parlais l'humain j'en dirai des choses moi...
Je jappe et lui demande un câlin.
J'espère qu'elle m'en donnera.
Après tout je suis une teigne mais elle je l'aime bien.
Elle est douce.
Elle a l'air occupée mais pas grave j’attend.
Pour un câlin je suis patient, je sors mon arme de câlinou massive.
Je me pose sur mon petit croupion, me redresse et fait le beau.
A coup sure elle craque!
Revenir en haut Aller en bas
Alienor
Rose Bleue de Brienne
Rose Bleue de Brienne
avatar

Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Mar 27 Nov - 14:10

Délaissant un instant la supervision du montage de la tente d'intendance, le regard d'Aliénor se porta non loin de là, vers un cavalier qui mettait pied à terre. Haussement de sourcils en reconnaissant dans l'homme, le Duc de Rosnay dans sa mine des bons jours, c'est-à-dire râlant et pestant.
Toujours du haut de son chariot, la blondinette croisa les bras, l'observant, un sourire amusé au coin des lèvres, essayer de dresser sa tente. Un petit rire fusa même dans l'air frais en notant son air dubitatif devant l'ordonnancement des piquets, et elle réfréna non sans peine l'envie de lui indiquer que lesdits piquets avaient été plantés à l'envers ou de lui proposer l'aide des gens de Brienne. D'autant que si elle se fiait à se qui se disait de lui, il n'était pas certain qu'il aurait accepté cette proposition.

Elle se contenta donc de simplement suivre ses gestes, la tête légèrement penchée sur le côté en signe d'attention, puis de le saluer d'un signe de la tête lorsque ce fut terminé et qu'il délaissa son ouvrage pour aller visiter les alentours.
Retour des pervenches vers la tente d'intendance, et un hochement satisfait de la tête en voyant qu'elle prenait forme. Et qu'il faudrait davantage qu'un coup de vent pour la mettre à terre. Pas comme une certaine autre.

D'un mouvement vif, la blondinette sauta au bas de celui-ci, ses pervenches attirées par la bête sauvage qui se dirigeait vers elle, truffe à terre. Pustule ! Sans la quitter du regard, un brin méfiante quand même, elle s'assit alors au bord du chariot afin de mettre son fessier hors de portée des canines du monstre dès fois qu'il lui prenne l'envie de recommencer comme avec Yunab lors de la cérémonie des anoblissements à Rethel. C'est qu'elle n'avait pas assisté à la scène, enfermée qu'elle avait été dans les appartements de Stella par Maltea qui avait ainsi voulu se venger de l'exposition selon ses directives des rateaux de Rethel dans la salle des cérémonies, mais on lui avait longuement narré le spectacle.

Mais le toutou à sa mémère semblait venir en paix, se contentant de renifler le bas de sa robe avant de japper et... de faire le beau ?! Aliénor ne put retenir un éclat de rire devant la mine quémandeuse du monstre au calme presque inquiétant.
Un instant d'hésitation, avant de se pencher pour le prendre dans les bras, prête cependant à l'envoyer balader s'il lui venait une idée de bêtise. En même temps, l'animal était à l'image de sa maîtresse, il n'y avait pas à s'étonner.

Et de le regarder avec un sourire amusé
et bien, avec toi nous avons un formidable chien de garde, nul indésirable n'osera venir nous embêter ! et de laisser ses pervenches balayer le campement ta maîtresse est dans le coin ?
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin
Prévôt
Prévôt
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 97
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Mar 27 Nov - 17:38

[Il était une fois ... ]


Qu'elle était calme la clairière à l'orée de la forêt, il n'y manquait plus qu'une petite maison pour faire joli. Dans l'ambiance un peu folle de Brienne, perdu au milieu des blondes, et d'une brune avec Yunab, ne pas oublier, parce que les brunes ne comptent pas pour des prunes, toujours ébouriffé et toujours fier vassal de sa Suzeraine aux yeux verts, il regardait Ernest. Oui oui mon gars je te referai le coup du chevalier j'adore ça, se disait il tout en posant une main à sa ceinture et l'autre dans ses cheveux rebelles.

- mmm .. t'es sûr que c'est comme ça ?
- ou oui
- bon


Après tout il était sûr. Quelques gardes d'Etampes avaient accompagné les chariots jonchés d'objets en tout genre, notamment de tonneaux, de piquets, de toiles, de caisse et de nourritures diverses et variées, tout ce qu'il fallait pour tenir un siège de trois mois sous les murs de Brienne. Un regard autour de lui et un sourire en voyant quelques oriflammes commencer à laisser entendre leur petit chant lorsque le vent s'amusait avec eux.

- Ernesssssssssst ! Eusèèèèèbes !! vous m'les portez ces piquets !!
bougez vous les fesses j'vais pas dormir la d'ssous !


La tente en cours de montage à côté de l'intendance bougeait étrangement, le piquet central semblait vivant. Quand nous vous parlions du calme environnant c'était juste pour faire joli. Mais que diable allait-il faire dans cette chébèque ?*

Sourcils qui se relèvent avant de se froncer en direction des gardes.


- hola ! la piétaille on se calme et on monte les tentes avant que le grand croc vous crique ! ... ou peut être était ce le contraire…que le grand cric vous croque !!... regard vers le garde qui émerge de la toile qui lui sert de toit .

Hep hep hep !... Toi, tu me déclenches encore une panique, et je t'ampute du crâne !**

Se montrer autoritaire, toujours, au risque que la dite piétaille vous piétine. Et puis que nous importait le croc et le cric tant que les tentes étaient montées et que les oriflammes, voletaient doucement mais non moins fièrement, sous la légère brise qui les animait afin de leur donner vie pour que scintillent sous l'astre solaire qui nous réchauffait, les couleurs de Lasson, de Lesmont et d'Etampes… et de Brienne oui oui... un peu de poésie dans ce monde de brute !




Et c'est à ce moment là que son attention fût attirée par ce truc étrange à quatre pattes à qui Aliénor semblait faire la discussion avant de le prendre dans ses bras. Haussement de sourcils, il serait bien étonnant que la bestiole lui réponde.
Laissant les gardes à leur boulot il se dirigea vers sa blonde, entendez la Dame de Lesmont et non Pustule mais ne tenta pas une approche... trop proche. C'est qu'il l'avait vu à l'oeuvre la pestouille Pustule et il ne tenait pas à finir la journée avec sa chemise arrachée.


tu as trouvé Pustule sous un tas de feuilles ? petit rire avant de regarder autour de lui sait on jamais que Stella ait encore glissé, avant de revenir poser ses yeux sur l'animal.

fais attention qu'elle ne finisse pas sous les sabots d'un cheval.

C'est vrai, ne pas blesser les chevaux, et puis cela ferait désordre une pustule écrasée dans la clairière.




* tiré de la BD "De Cape et de Crocs - Le Secret du Janissaire"
** "De Cape et de Crocs - L'Archipel du Danger"

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Coxynel

avatar

Nombre de messages : 162
Date d'inscription : 31/08/2011

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Mer 28 Nov - 0:54

Des joutes, encore des joutes... C'est qu'elle y avait pris goût la blonde à ce "sport". Ses résultats étaient en dents de scie, elle perdrait cette fois au premier tour d'après la logique coxynelienne mais qu'importe... L'important c'est de participer... M'ouais c'est ça, encore un idiot qui a dit ça oui.

Cette fois, Coxynel avait fait route vers Brienne, seule, à dos de son fier canasson. Elle avait emporté une tente... Et oui ! Jouer les STF (Ndlr : Sans Tente Fixe), c'est marrant mais si tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice Coxy, un de ses quatre, tu dormiras à la belle étoile... En été, me direz-vous, ça va. En hiver, c'est tout de suite plus problématique, surtout quand ça caille et qu'il pleut.

Bref, elle avait chevauché de longues heures à brides abattues, sautant les cours d'eau, esquivant les flaques de boues, grimpant les collines - enfin surtout Attila, parce que elle était bien peinarde sur son dos -... puis s'était présentée aux gardes à l'entrée qui l'avaient laissé entrer. Après avoir longée le mur d'enceinte, la grande clairière qui abritait les campements lui apparut. Du monde était déjà présent, dont des amis. Coxynel démonta et tenant la bride de l'étalon - le cheval -, elle se porta à leur rencontre.


Bonjour tous les deux !, dit-elle, un grand sourire lui barrant le visage. Comment allez-vous ? Mais n'attendant pas leurs réponses, son regard fut inexorablement attiré vers le bas. Bon Dieu ! Qu'est ce que c'est que cette chose ? Un jambonneau avec une perruque ! La bonbonnière se mordit les lèvres pour ne pas rire mais la question lui brûlait les lèvres.

Je ne savais pas que vous aviez un chien ! Il est... marrant...

Oui ben quoi ? C'est comme quand des parents tout fiers vous montrent leur progéniture horrible quoi... On va pas leur dire que la chaire de leur chaire, le sang de leur sang est moche. Non, on s'abstient, on sourit poliment et on dit qu'il est éveillé par exemple ! Et c'est ce que fit la blonde !

Je vais m'installer pas très loin, déclara-t-elle après quelques échanges, puis repris son chemin pour trouver l'emplacement idéale.

Lorsqu'elle passa à hauteur de la tente - ou plutôt du amas de tissu qui tenait par l'opération du Saint-esprit - de Kelso "le manuel", elle ne put réprimer un éclat de rire.

Jolie tente, puis plus bas pour que seul lui n'entende, elle lui glissa quelques mots affectueux, comment ça va cure-dent ?

Cela fait, elle poursuivit son chemin et s'installa sous un grand chêne, proche d'un point d'eau mais pas trop non plus et piqua enfin sa tente. Piquets, mâts, dressage de la toile, lissage et "étendage" de paillasse, emballé c'est pesé !

Opération tente, check !


Revenir en haut Aller en bas
yunab

avatar

Nombre de messages : 174
Age : 35
Localisation : squatte chez sa suzeraine
Date d'inscription : 05/11/2009

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Mer 28 Nov - 1:56

Certe, elle n'était pas la première arrivée mais pas la dernière non plus.
La brunette n'était pas vraiment une grande fan de joutes, il fallait bien l'avouer, en général elle laissait son époux s'y adonner tout seul.C'est d'ailleurs en tant que spectatrice qu'elle y assisterait , après tout il fallait bien quelqu'un sur pied pour s'occupper d'Ereon et des autres aussi!

C'est au cotés d'Elsa qu'elle fit son appariton au campement prévu pour l'occasion, celle-ci était plus que ravie, elle avait eu le grand honneur de faire le tirage au sort pour les éliminatoires et ses yeux pétillait devant tout ce qu'il y avait a voir.

elle s'apprêttait a s'approcher un peu plus au devant de la tente afin d'aller saluer les présents quand son regard s'aretta sur la besiole enragée qui l'avait mordue quelques jours plus tôt, par instinct sa main frotta légèrement la partie de son anatomie qui avait été malmenée par l'animal.



Elle saluât de loin l'assemblée avant de s'adresser a Ali et Aimelin

Stella n'est pas dans le coin pour retenir son monstre dite?
Pustule a visiblement apprecier son repas en salle de cérémonie, je ne voudrais pas reprendre de risques!



sourire de la jeune femme avant de réprimer une légère grimace, pas presser du tout que de revivre cette expérience!




**********************
Revenir en haut Aller en bas
Alienor
Rose Bleue de Brienne
Rose Bleue de Brienne
avatar

Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Mer 28 Nov - 11:09

Avez-vous remarqué cette habitude qu'ont les humains à parfois s'adresser aux animaux comme s'ils en attendaient une réponse ? Certes, par une attitude, un regard, un son, l'animal peut s'exprimer et se faire comprendre, mais jusqu'à preuve du contraire, aucun ne peut encore parler.
Aussi Aliénor fronça-t-elle les sourcils lorsqu'une voix s'éleva après la question de pure rhétorique posée à Pustule. Avant de réaliser qu'elle connaissait bien la voix -et pour cause- et de lever les yeux, un sourire étirant ses lèvres.


Sous un tas de feuilles ? Hm non, en revanche j'ai préféré éviter qu'il n'aille se fourrer sous mes jupons. D'autant qu'un seul être humain en ce bas monde n'a le droit d'aller y voir ce qui s'y trouve.

Petit regard mutin pour accompagner ces dernières paroles, ce droit, il ne se privait pas pour l'exercer, et plutôt bien qui plus est.
Un mouvement dans son champ de vison lui fit tourner la tête vers la jeune femme qui s'avançait vers eux, et son visage s'illumina en reconnaissant la blonde bonbonnière. Mais pas le temps de répondre à sa prime question que déjà Coxynel portait son attention sur Pustule. Petite grimace et réaction immédiate pour se dédouaner et dissiper tout malentendu.


Ah non, il n'est pas à nous ! C'est celui de Stella, la cousine de Maltea et hm... marrant on peut dire ça comme ça, quoique certains n'ont pas vraiment ri de ses bêtises. Imprévisible plutôt ajoutant d'une voix plus basse dès fois que la suite de sa phrase ne vexe le monstre d'ailleurs méfie-toi de lui, il a l'air adorable comme ça, mais il est redoutable, certains séants en ont déjà fait les frais.

Mais qu'est-ce qu'elle était allée s'imaginer que c'était leur chien ! Parce que oui mais non, quitte à devoir sortir pour promener, cavaler après, craindre pesteries et bêtises, autant avoir un enfant. Petit regard en coin vers son beau brun, c'est qu'en plus l'idée ne lui déplairait pas, à la blondinette et que des envies de maternité se faisaient peu à peu jour dans son esprit. Et si jusqu'à présent son ventre restait plat -pas faute pourtant de parties de dés, comprenne qui pourra- elle imaginait assez bien dans un avenir plus ou moins proche un petit Aimelin ou une petite Aliénor courant dans les jardins de Brienne, Etampes ou Lesmont et les égayant de leurs rires.

Un regard amical à la jeune femme, elle était heureuse de sa présence à Brienne, même elles se croisaient dans les couloirs de l'office héraldique champenois. Aliénor avait travaillé un temps sous sa responsabilité lorsqu'elle était courrier de Champagne et Coxynel Porte-Parole du Duché, et elle avait apprécié ces moments avec une jeune femme compétente, travailleuse et pleine d'humour. D'ailleurs, ils en avaient parlé, Aimelin et elle, avec la Duchesse Harpège lorsqu'ils étaient à Honfleur et que la conversation avait porté sur l'Amirauté dont la champenoise faisait partie.
La blondinette réfréna une grimace à cette pensée, songeant que la missive de Coxynel en réponse à celle par laquelle elle lui avait demandé des renseignements en vue d'un projet qu'ils avaient, n'avait pas eu de retour de sa part. Elle s'empressa donc de rectifier ce fait.


Je ne t'ai pas remerciée pour toutes les informations que tu nous avais données lors de notre dernier échange épistolaire, je n'ai aucune excuse, aussi je te prie de bien vouloir excuser mon impolitesse. Les documents que tu nous as transmis sont des plus intéressants, et nous prenons le temps de les étudier.

Ses pervenches balayèrent les alentours puis revinrent vers la jeune femme en souriant.

Si tu veux t'installer, tu as encore le choix de l'emplacement. Evite cependant de planter ta tente trop près de celle-ci d'un geste du menton, elle désigna celle de Kelso on ne sait jamais qu'un coup de vent la fasse s'envoler sur la tienne.

Un sourire amusé au coin des lèvres, Aliénor la suivit un instant du regard puis porta celui-ci vers la brune Yunab -parce qu'il fallait bien une brune pour contrebalancer les trois blondes- qui s'approchait accompagnée d'une Elsa aux yeux brillants et curieux, tout en restant à distance prudente. Elle adressa un large sourire à l'intention du petit rayon de soleil de Brienne avant de répondre à sa mère.

Stella n'est pas encore là, non, ou alors cachée dans un fourré à chercher je ne sais quoi, mais en tout cas je ne l'ai pas vue. Et tu peux approcher sans crainte elle resserra son étreinte sur Pustule je le tiens bien.

Du moins l'espérait-elle.


Dernière édition par Alienor le Mer 28 Nov - 15:39, édité 1 fois (Raison : oubli^^)
Revenir en haut Aller en bas
Pustule di Favara

avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Dans les jupes de ma mèmère
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Mer 28 Nov - 15:32

[Pustule addict]

C'est merveilleux! La femelle blonde au regard de ciel, me prend...
Oui c'est ça prends moi sur tes petits genoux confortables, caresses ma peau toute nue...
Oubli pas ma houppette.
Elle me parle...comment lui répondre?
Je sais, j'arbore fièrement mon plus beau profil.
Ma femelle?
La dernière fois que je l'ai vue, elle était entrain d'inverser le contenu des fioles dans la chambre de la cheffe blonde de Meute.
Hummm comment lui faire comprendre ça.

Grrrrrr voilà son Mâle.
Je reconnais son odeur entre mille.
Il est partout sur elle.
Je l'observe un moment.
Ben oui on était en pleine discussion ça ne se voit pas?
Ces mâles ne comprennent rien.

Je me pose doucement sur les genoux de la belle femelle, comme pour le narguer.

Mais non je ne vais pas me fourrer dans tes jupons ,j'attendrai bien sagement que tu prennes un bain.
Je rigole...ce qui se traduit par des petits soubresauts et ma petite langue qui claque contre mes petites quenottes que la brune connait bien.

En parlant de belle femelle...Une autre arrive. Une blonde encore.

Je suis marrant à ben bravo...on va voir si tu vas me trouver marrant quand j'aurai croquer ton petit séant.Mais pour le moment je me fais dorloter.

Une odeur familière, une autre que je ne connais pas. Ça sent le petit humain tout frais ça en compagnie de ma Brune voleuse de coussin.

Je crois qu'elle me crains. Une petite moue et la petite Blonde me câline.
Je suis bien là parmi les femelles.
Revenir en haut Aller en bas
ptitmec13

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Mer 28 Nov - 22:01

Brienne.. Allons y donc.. Elle avait déjà fouler le sol du domaine il y avait un moment.. ça datait de quand déjà? Pfiouuuu dit le loup.. Plusieurs lunes... Du temps où poussés par l'ironie les nobles avaient monté une liste ducale avec un programme plus que satirique. La noblesse croquée par les nobles eux mêmes ça avait fait émule.

Bref.. revenir ici avait pour effet de dessiner un superbe sourire à ce souvenir. Elle traversa le campement jusqu'à apercevoir le trio des étendards où le sable de ses armes côtoyait l'azur et le gueule.

Elle mit pied à terre et en se tournant vers Alienor elle vit la boule de poil dans ses bras. Haussement de sourcil, regard qui court sur les alentours. Un sifflement et un geste en direction de la tente la plus proche, tant pis si ce n’était pas la sienne, elle y ressemblait en tout cas. Elle reposa enfin son regard sur les personnes présentes qu'une fois avoir vu disparaitre une touffe de poil sombre dans cette dite tente. Non pas qu'elle avait peur de la réaction de sa louve mais plutôt de celle de l'espèce de truc que portait Aliènor.


Bonjour la compagnie.

Bise à Alienor, ébouriffage de rigueur et bisouille à son beau brun complice de toujours et, bien sur, salut respectueux envers les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Aimelin
Prévôt
Prévôt
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 97
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Mer 28 Nov - 23:26

Il regardait tour à tour Alie et Pustule pensant quand même que c'était un drôle de nom pour un chien.. enfin un chien.... Il se demandait parfois où ils allaient trouver ces trucs bizarres à Brienne.
Réflexions O combien importantes interrompus par l'arrivée d'une autre blonde et amie.


Coxy ! Quel plaisir de te voir parmi nous

Il se mit à rire à l'évocation du chien et ajouta un ton plus bas... Malt l'a pris pour garder Brienne et faire fuir l'ennemi.

Et un signe de tête pour confirmer les dire de sa douce lorsqu'elle parla de leurs discussions avec Harpège, qu'il avait enfin rencontré après leurs courriers échangés sous le règne de nebisa. Ils avaient eu des discussions passionnés sur les navires et tout ce qui les entouraient, et le jeune brun espérait bien avoir encore ce genre de discussion lorsqu'ils le pourraient. Il suivit Coxy des yeux lorsqu'elle partit installer sa demeure provisoire et accuillit Yunab et Elsa avec un grand sourire.

C'est qu'ils en avaient traversé des aventures tous ensemble. L'armée Toujours Bleu, un grand moment dans l'histoire de la Champagne qui guerroie !
Aimelin pensait qu'ils étaient un peu les bulles de Champagne qui apportaient à ce Duché un peu de folie, parfois d'absurdité, de forts caractères, mais toujours fidèles à leurs terres.

La petite était attachante et semblait ne pas avoir assez d'yeux pour regarder partout.
Et puis il avait bien aimé ce petit moment à sortir les petits parchemins du coffret en dégustant des bonbons au miel. Il la regarda en souriant.


alors petite Duchesse, tu es prête à encourager papa demain ?

Mais son attention fût encore attirée par une autre personne qui s'approchait, encore une blonde et le sourire du jeune ébouriffé s'étira en reconnaissant sa complice de toujours.

Cécé !

Il profita qu'elle l'ébouriffait pour lui déposer des bises claquantes sur les joues. Il remerciait chaque fois les joutes qui étaient pour lui l'occasion de retrouver la belle blonde car le royaume était bien vaste pour pouvoir avoir tous ses amis réunis au même endroit.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1643
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Jeu 29 Nov - 16:18

Non la blonde duchesse ne montait aucune tente... déjà qu'elle pestait fortement sur sa fichue vassale de la « forcer » à y dormir...

Ma suzeraine adorée, des joutes ne sont pas des joutes si tu ne te comportes pas comme un véritable jouteur, appréciant le folklore qui va avec....

Je lui en foutrais des folklores, avait instantanément pensé la brienne qui aimait plus que tout son petit confort. Déjà elle aurait froid, elle mourrait de froid même... pas comme si elle avait droit à un Kraimelin bouillonnant dans sa couche, elle! Non elle avait marié le Fantomaz, c'était pas de chance.
Sans parler du fait qu'elle n'avait eu aucune envie d'organiser tout ceci sur ses terres... encore une idée de la blonde Aliénor. D'ailleurs, elle ne s'était occupée de rien... tu veux des joutes, tu veux une chasse, et bien tu te débrouilles! Non mais, fallait pas pousser bobonne dans les orties non plus! D'ailleurs il serait grand temps qu'elle agisse avec ses proches comme avec les étrangers... mais bon, ça elle ne pouvait s'y résoudre... c'est qu'elle était quand même réputée pour son caractère froid et mordant, et ses proches ne le méritaient pas, loin de là même.

De toute façon, elle avait déjà mis au point son plan. Une fois que le campement serait endormi, elle regagnerait séance tenante le château pour y dormir, réchauffée par un bon feu de cheminée. Mais en attendant, elle devait brouiller les pistes et donc faire semblant de s'intéresser dans la joie et la bonne humeur aux préparatifs. C'est donc pour cette raison que la silhouette ducale emmitouflée dans une fourrure déambulait dans la clairière. Alors qu'elle n'était pas loin de sa tente, voyant l'oriflamme flotter au grès du vent, son regard fut accroché par le Rosnay qui donnait plus l'impression de se faire malmener par son campement que du contraire. Elle s'arrêta et pris place sur un rocher afin de rire de tout son soul. Pour avoir du mal, il avait du mal, et pour quel résultat? Une tente à son image. Un fou rire gagna la duchesse, espérant néanmoins que l'intéressé n'y prendrait pas garde. Elle aurait en effet toutes les peines du monde à se taire, et connaissant la susceptibilité de Kelso, il se fâcherait et ensuite lui casserait les pieds avec ce sujet. Le plus drole était quand même de voir sa mine plus que satisfaite qu'il posait sur sa tente, jugeant ensuite celles des voisins. Kelso ne changerait jamais et c'était surement mieux comme ça. Au moins, il restait encore un des rares à la faire rire, même si bien souvent c'était aux dépends du pauvre homme, qu'elle prenait plaisir à malmener et ce depuis des années... mais elle l'aimait, à sa manière bien entendu!

Bon c'était pas tout ça, mais il était temps qu'elle rejoigne son propre campement, maintenant que tout le travail avait été, cela va de soit.
Y avait déjà un petit attroupement lorsqu'elle arriva. Elle reconnu ses deux vassales ainsi que sa petite filleule qui lui avait planté un couteau dans le dos en sortant son nom!, l'ébouriffé, la barque de guerre et Célénya... tiens ça faisait longtemps... son regard se posa aussi sur le cabot que tenait Aliénor... non pas lui ici! À coup sur, il allait encore se faire remarquer et faire des ravages dans les rangs, c'était vraiment pas de chance. Mais qu'est ce qu'il lui avait pris d'offrir pareille bestiole à sa cousine? S'approchant du groupe tout n gardant à l'oeil la pustule, elle salua tout le petit monde.


Bonjour à tous, je suis sure que vous m'attendiez, et bien je suis là.... *Tout bas comme pour elle même* maintenant que tout est fait....

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Kelso

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Jeu 29 Nov - 18:55

Sa tente faisait des ravages, même quand il eut le dos tourné, il entendait des gens faire des commentaires, certes il n’entendait pas les propos mais sentait bien qu’il s’agissait bien la de compliments, quoi d’autre ? Et puis quelques mots soufflés et un sourire décroché. Et puis il entendit un rire strident luis percer les oreilles, comme une Malty en train de se foutre de sa tronche, à lui.

Bras croisés, il se tourna mais ne vit rien. Elle devait se planquer la lâche, derrière un buisson ! Et de se tourner vers Coxy avant toute chose.


Ah, ma douce fomme ! Prête à remettre une branlée à tous bonhommes hein ?

De dire les courtoisies habituelles avant de la laisser filer tranquillement s’installer. C’est sur qu’elle n’aurait pas besoin d’aide pour monter son campement. Elle serait capable de se moquer ouvertement de ces talents manuels. Ingrate qu’elle était.

Et puis, tout était fait, il arriva lentement à un regroupement de bleu où il s‘approcha évident pour saluer Alienor, Yunab, Ptit, Aimelin … et de poser les yeux sur cette chose immonde.


Wahou !!

Le chien bien sur, pas Malty dont il parlait !

Mon dieu que c'est moche !

Et de regarder Malty du coin de l’œil.

Je parle du chien hein.
Revenir en haut Aller en bas
Jason MacCord

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 40
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Jeu 29 Nov - 20:24

MacCord et Petit Roland se rapprochaient du campement des hotes, scrutant à la recherche du furet. Même s'il n'etait pas petit, Cyric avec sa robe zibeline pouvait aisemment se fondre dans l'environnement.

Soudain MacCord aperçut quelque chose bouger près d'un piquet tenant le codage d'une tente. MacCord se souvenait avoir dejà vu de loin l'homme qui l'avait montée au cours d'autres joutes mais ne l'avait jamais rencontrer directement. Il etait arrivé à la clairière un peu après la troupe de Lyons et avait monté la tente en observant le campement de MacCord.
S'approchant un peu plus, MacCord vit enfin le furet, très occupé à essayer de voler le noeud d'arret du cordage. Et il allait reussir en plus.


Cyric ! Non ! Lache ça, vilain furet.

Trop tard.

Le cordage quitta delicatement le piquet de tente, decrivit une courbe et se posa tranquillement le long de la toile.
MacCord esquissa un ouf, vite interrompu en voyant la tente commencer à osciller avant de finir au sol.

MacCord s'empressa d'arriver, attrapa le furet au vol et se dirigea vers l'homme, confus, pour presenter des excuses et lui proposer de l'aide.



[HRP] Desolé, je n'ai pas pu resisté en voyant le rp d'arrivée de Kelso et les commentaires sur la tente[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Alienor
Rose Bleue de Brienne
Rose Bleue de Brienne
avatar

Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Jeu 29 Nov - 22:19

"Ma suzeraine adorée, des joutes ne sont pas des joutes si tu ne te comportes pas comme un véritable jouteur, appréciant le folklore qui va avec...." Telles avaient été les paroles de la blondinette à Maltea pour lui dire que non, celle-ci ne coucherait pas au château durant les joutes et que oui, il y aurait une beeeeeelle tente rien que pour elle !
Et parmi ledit folklore, il y avait aussi ces retrouvailles avec ceux que la distance éloigne et que l'on retrouve avec joie pour l'occasion. C'était justement la pensée d'Aliénor alors que Célénya mettait pied à terre pour venir s'approcher du petit groupe formé. Un léger froncement de sourcils et les pervenches qui suivent la disparition de la louve sous la tente tout en continuant de grattouiller la houppette de Pustule qui ne semblait pas s'en plaindre, puis qui reviennent sur la blonde dame de Lasson en même temps qu'un sourire venait s'afficher sur le visage.


Célénya ! Le chemin de Brienne n'a pas été trop difficile à retrouver ?

Petite allusion à cette élection ducale à laquelle ils avaient participé et au cours de laquelle rarement programme n'avait été rédigé avec autant d'auto-dérision et de fous rires.
Bises échangée, et regard amusé devant l'affection visible entre les deux complices et amis. Oui, le folklore des joutes, c'était aussi ça...

La voix de Maltea en mode inspectrice des travaux finis -et dieu sait que la blondinette connaissait bien ça pour l'avoir pratiqué plus souvent qu'à son tour- la sortit de son observation et elle se tourna alors vers elle, arborant un petit sourire malicieux.


Ah oui, nous t'attendions, figure-toi qu'il reste encore une tente à monter, et justement nous manquions de bras.

Combien de temps avant qu'elle n'explose ?
Pas le temps de le savoir que Kelso intervenait à son tour. Mordillement de la lippe pour ne pas rire à sa réflexion, et les bras desserrèrent -à regrets quand même, parce que installé comme il l'était au moins il lui tenait chaud- leur étreinte autour de Pustule... Mon p'tit père, tu vas voir si ses dents sont moches aussi ! Et de près en plus !

Elle se laissa glisser au bas du chariot, grimaçant à être descendue de son perchoir dont la hauteur avait compensé sa petite taille, puis posa au sol le monstre qui attirait tous les regards et toutes les observations. Ce faisant, le sien de regard se dirigea vers un mouvement près de la tente de Kelso.
Et si elle n'avait pas vu le pourquoi de la chose, elle ne rata rien de l'effondrement de l'habitation de toile dans un délicieux mouvement ralenti.

Au milieu de l'hilarité qui la prit alors et des larmes de rire qui noyaient ses yeux, elle distingua un homme qu'elle reconnut pour l'avoir vu jouter maintes fois sans toutefois pouvoir mettre un nom sur son visage, s'approcher d'eux et expliquer ce qui s'était passé.
Sans laisser à quiconque le temps de répondre, elle prit alors la parole.


Le Duc de Rosnay nous disait justement qu'il avait voulu nous montrer la mauvaise manière de dresser une tente, et que maintenant que nous avions bien vu, il allait nous présenter la bonne méthode. En fait, vous l'avez aidé sans le vouloir, il n'aura donc pas à défaire pour tout refaire et pourra par conséquent se concentrer à remonter sa tente tout à fait correctement.

Petit regard en coin vers Kelso, et toc, fallait pas dire du mal de Pustule ! Certes ce n'était pas son chien, mais comme pour tout membre de la famille -parce que oui, appartenant à Stella, il faisait partie de la famille qu'on le veuille ou non- elle n'appréciait pas qu'on en dise du mal. Eux le pouvaient mais les autres non, namého !

Et puisqu'on en était là, elle passa aux présentations, commençant par la maîtresse des lieux.


Bienvenue Messire, permettez-moi de vous présenter Sa Grâce Maltea di Favara Fontanaz désignant Yunab et sa fille Sa Grâce Abeline Cardofer et sa fille Elsa puis les blondes Colombe Alix Amnell, Célénya Océalys un p'tit tour vers son brun Aimelin de Millelieues, notre juge diseur pour ces joutes avant de terminer son tour par elle-même, Kelso ayant déjà été cité et moi-même Aliénor Vastel.

Après tout, ce n'était pas tous les jours que les participants aux joutes pouvaient échanger, souvent chacun restait dans son campement, autant en profiter.


[hrp/ vous avez bien fait Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Jason MacCord

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 40
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Jeu 29 Nov - 22:54

Et c'est avec Cyric dans les bras, après avoir envoyé Petit Roland chercher Lean, que MacCord avança.



Non, vraiment, je suis desolé. Un furet tente de chaparder tout ce qui lui plait. Que ce soit à manger ou juste pour le plaisir. Et là, apparemment, le noeud du cordage plaisait beaucoup à Cyric...

MacCord commença à se presenter dans l'odre où lui etait indiqué ses interlocuteurs.

Je suis Jason MacCord. Enchanté.
Votre Grasce, il y a bien longtemps que je ne vous avais parlé. Celà date de l'epoque où j'etais à la maréchaussée à Reims sous les ordres de Coyuna, si je me souviens bien.


MacCord sourit à chacun.

En fait, je vous ai presque toutes et tous croisés près des lices.

Quant à dame Celenya... Je parlais de vous avec Legolas qui etait à Dieppe il y a peu et de notre incursion en Artois lors de la guerre avec le Ponant.

J'ai envoyé le page chercher ma compagne que je vous la presente.

Messire Kelso, je vous pesente toutes mes excuses pour les degats de Cyric encore.
Revenir en haut Aller en bas
Leandana

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Jeu 29 Nov - 23:11

C'est un petit Roland haletant qui vint m'alpaguer au campement

Dame Léan? Le Vicomte te demande de bien vouloir le rejoindre

Le regard plein d'affection pour ce bonhomme, je m'empressais de lui demander.

Dis moi mon Roland? a-t-il retrouvé Cyric? Que dois-je faire des autres si je le rejoins?

Et le gamin de me raconter comment le furet avait déjoué la vigilance de tous, jouant de ses dents acérées sur la corde d'une tente qui s'était affalée, que dis-je? effondrée.
Par chance, nul être en dessous pour recevoir piquets et toile sur le crâne.

J'hésitais.. Devais-je en rire? certainement pas en pleurer toujours. Cyric était très doué pour amuser la galerie aux dépends du plus grand nombre.

Enfin toujours est-il que je collais 4 des 5 furets à Mathilde et son sac de biscuits, en espérant qu'elle ait un peu de viande pour les 3 carnivores, et me mis en route en direction du campement où se trouvait Jason, suivant le Petit Roland qui allait à la vitesse d'un gosse qui n'a pas à se pencher pour éviter certaines branches, Kira toujours dans les bras.


Roland, mon Roland, ralentis.. Tu vas finir par me semer tellement tu cours. Tu sais que le Vicomte peut attendre un p...

Mince, nous étions presque au milieu d'un rassemblement de personnes qui n'avaient pas du perdre une miette de ce que j'avais dit. L'espace d'un instant apeurée, je cherchais du regard celui de mon doux compagnon. A peine nos regards se furent-ils croisés que je me sentais rassérénée.

Hummm bonjour?
Revenir en haut Aller en bas
Jason MacCord

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 40
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Jeu 29 Nov - 23:21

Lean arrivait... avec Kira.

Mesdames, messires, ma compagne : Leandana d'Everlange. Et Kira...
Rassurez-vous, je ne suis pas venu en Champagne pour l'envahir de furets. il n'y en a que cinq.


MacCord sourit.

Lean voici nos hotes.

Et MacCord de presenter chacun à Lean.
Revenir en haut Aller en bas
Ereon

avatar

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Ven 30 Nov - 0:29

Ereon arriva doucement avec marie sa servante au niveau campement Briennois, mais pas trop prêt non plus. Il demanda poliment a marie de monter la tente pendant que lui jeta sa couronne dans l'herbe et s’allongea dans l'herbe en regardant le ciel et grignotant des bonbons au miel qu'il avait trouver dans les cuisines un peu plus tôt dans la journée.

Doucement le temps passa et bientôt l’étendard flotta en l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Kelso

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 01/01/2010

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Ven 30 Nov - 2:04

Il était vraiment absorbé par la laideur du chien. C’était pas possible de crée un être si moche quand même. Et cette coupe de poil, véritablement ignoble en tout point, sans parler de sa tronche et ces trois poils qui se battent en duel autour du cou. Non vraiment, c’était Le numéro de la mocheté.

Quand tout à coup :


Cré nom de dieu ! Mon habitat !!

Regard quasiment inquisiteur sur la personne qui avait osé lui détruire son du, sa chose, son exploit … des heures de travail anéantis par quoi ? … un furet. Il croisa les bras, puis mit ces mains sur la tête puis en l‘air, puis vers sa tente, enfin son tas de voile maintenant.

Où qu’il allait dormir maintenant ??


Ca sent l’embrouille tout ça, je suis sur que vous avez fait exprès, même que la blonde, Malty, elle a du vous glisser deux mots pour faire ça !

Puis un regard vers sa bonbonnière et un sourire se dessina largement sur ces lèvres avant de se retourner vers Jason et son épouse.

Vicomte des furets, Vicomtesse, je ne vous en veux pas, j’irai crécher sous la tente de mon fomme, enfin la baronne Coxygel, Colombe, mince, Coxynel !

Ayé il avait dit le bon nom, et il fila directement vers le campement du moussaillon.
Revenir en haut Aller en bas
Coxynel

avatar

Nombre de messages : 162
Date d'inscription : 31/08/2011

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Ven 30 Nov - 2:51

La bonbonnière avait suivi la scène du furet en se mordant la lèvre pour éviter de rire après avoir saluée les nouveaux arrivants... Dingue comme un simple noeud pouvait jouer un rôle des plus importants dans le maintien d'une série de toile.
Et surtout comment une petite bête comme ça pouvait avoir suffisamment de force pour anéantir les longs efforts éreintants d'une bête un peu plus grosse - Kelso en l'occurrence ! - en si peu de temps ?

Deux hypothèses !
Hypothèse 1 : Le furet était malin et la grosse bête - Kelso toujours - pas douée
Hypothèse 2 : le Kelso n'était pas doué tout court...

La blonde branla du chef à la seconde hypothèse.

Elle salua le Vicomte, une fois qu'Ali eut fait les présentations, puis son épouse, admirant toutefois les furets.


Ces petites bêtes m'ont l'air bien malines et intelligentes malgré leurs petites tailles ! Ca cohabite bien avec les autres animaux ? Peut-être que ça plairait à Manon après tout !


Et Coxynel en était là de ses pensées quand elle manqua de s'étouffer lorsque Kelso ouvrit la bouche. La saloperie, il ouvrait les hostilités ! Alors qu'elle avait eu la délicatesse de ménager sa virilité en l'appelant par son petit surnom affectueux à voix basse pour que personne n'entende...
Pff...
Voilà ce que ça rapporte d'être gentille et aimable...
Rien !


Ton fomme te laissera dormir dehors, mon cher Cure-dent. Et toc prend ça ! Y a pas de place chez moi mais tu peux toujours t'enrouler dans les toiles de ta tente... Ca te fera un duvet et cette nuit au moins t'es sûr que tu la prendras pas sur le coin du nez. Puis ça fait moins long à ranger aussi !! Et si il pleut et que t'as soif, ben l'avantage, c'est que tu n'as plus qu'à ouvrir la bouche...

La bonbonnière reporta ensuite son attention sur Chouquette, le petit toutou blond, puis sur les furets...


Revenir en haut Aller en bas
Stella di Favara
Etoile de Brienne
Etoile de Brienne
avatar

Nombre de messages : 126
Age : 31
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Ven 30 Nov - 11:25

[Quelques minutes plus tôt à Brienne]

Poustouleeeeeeeee!!!!!!! Poustouleeee ou es tou?

Grongnement de l'insulaire qui cherche par monts et par vaux le cadeau de sa Cousine d'amour.

Poustoule! Si c'est oune blague c'est pas marrant!

Le problème c'est que quand la Sicilienne s'agace c'est en mi François mi Italien, elle court pas ici, elle court par là.
Se demandant même ce qu'elle ferai si elle était un canidé?
Les cuisines!
Sans perdre une minute de plus, elle se rend au pas de course dans les cuisines.
Elle entre et croise la cuisinière.
Sourire en coin , essayant de lui faire comprendre qu'elle ne lui jouera pas un tour pour piquer dans ses plats.

Scusi...vous auriez vue mon petit Poustoule? C'est oune pitite chien, tout noue avec une houppette blonde sur la tête.
Avec oune regarde de petite teigne...


Et de la cuisinière de lui montrer de la tête , le dehors, bien cramponnée au festin qu'elle prépare.

L'insulaire retrouve le sourire,se rappelle qu'elle est bien bien en retard dans le programme des joutes et se maudit d'avoir privilégié ses bêtises sans prendre Pustule avec.

Grazie mille femme nourricière!

Trois petits tour et pis s'en retourne dehors ou elle avait posé son paquetage, sa petite toile de tente 2 secondes trouvée chez Décaflon aux galerie Lafayotte et tous son bardât.

Direction le campement,le tout étant de porté toussa.
Chargée comme la bourrique de Wilus, elle prend la direction de la clairière ou se trouve le campement non loin.
De toute façon si tu ne vas pas au Canidé , c'est le Canidé qui viendra à toi.

Elle traverse la forêt, pestant en italien de ne pas avoir adopté un homme, pas le temps de grelotter la charge et l'effort tiennent chaud.
Après des minutes interminable elle voit au loin des tentes.
Sourire aux lèvres, le calvaire et bientôt finit.

C'est une Sicilienne essoufflée et chargée comme un péruvien qui débarque.
Que de monde...sa famille et surtout moult têtes qu'elle ne connait pas.

Buongiorno Tutti!!!
Quelqu'un aurait il vue mon Poustoule?


Tout en se déchargant sur place, laissant sur place son foutoir.
Elle s'approche du groupe, reprenant son souffle comme elle peux.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Koroseth
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 31
Localisation : Clermont en Champagne
Date d'inscription : 06/01/2009

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Ven 30 Nov - 13:02

Alors qu'il rentrait de son "non campement", Koroseth aperçut le campement briennois. Allez savoir comment il avait fait pour le rater durant sa ronde... Les mauvaises langues diront qu'il est tête en l'air. M'enfin il resta un peu à distance parce qu'en s'approchant, il voyait bien qu'il y avait des choses bizarres qui se tramaient... Sont curieux ces gens là quand même !
Revenir en haut Aller en bas
valeria053

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 01/10/2010

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Sam 1 Déc - 1:43

Val passait de campements en pampements à la recherche de son époux, son attention fut attirée par une tente en amas au sol, elle sourit se disant que celui qui l'avait monté n'était aps doué, elle allait passé son chemin quand elle reconnu les couleurs, bouhdiou, la tente de kelso alors là elle imagina l'humeur ronchonne.
Elle chercha du regard un coin, et donna les ordres pour que l'onmonte les deux tentes, une pour le couple de Rosnay, vu l'état de celle de Kelso autant monter la grande et une plus petites pour les écuyers.

En peu de temps les tentes furent installées




puis celle pour le personnel



elle installa ces affaires, puis fit un tour à la recherche de connaissance.

Elle aperçut coxynel et kels, elle s'approche pour les saluer



Bonjour tous les deux, Coxy heureuse de te revoir, mon cher époux j'ai cru voir ta tente.
Que c'est il passé, toi qui monte les tentes comme personne.


Elle sourit, puis reprit

Je te rassure nos gens ont monté une très belle tente et celle des écuyers est prête aussi.

Puis à Coxy

Alors comment vas tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Jason MacCord

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 40
Date d'inscription : 23/11/2012

MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   Sam 1 Déc - 22:24

Ces petites bêtes m'ont l'air bien malines et intelligentes malgré leurs petites tailles ! Ca cohabite bien avec les autres animaux ?

MacCord sourit.

On va dire que ça depend des animaux et de leurs caractères. Il y a des chiens qui s'entendent bien avec, d'autres non. Faut eviter, en revanche, de mettre un lapin ou autre devant un furet : il reste un chasseur.


MacCord suivit du regard la direction que Cyric fixait. Il vit une grande tente montée.

Alors là, tu reves si tu crois que tu vas aller y faire un tour, Cyric.


MacCord reprit les explications sur les furets.

Ce qu'il faut savoir : un furet dors beaucoup mais est très joueur et curieux quand il est reveillé. Un furet à tendance à mordre au depart. C'est un jeu entre furet. Mais il s'eduque facilement pour remedier à ça.
Et surtout ne jamais sous-estimer un furet.


MacCor jeta un oeil à Petit Roland qui se fit... tout petit.

Le furet et rusé et tetu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campement briennois et de ceux qui veulent les rejoindre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour ceux qui veulent avoir la tête dans les nuages, un bon plan
» Pour ceux qui ont la mémoire courte et ceux qui veulent récrire l’histoire
» il y a des enfants ici qui veulent pas dormir toutes seul?
» A ceux qui font du roller
» Tu sauveras et toi-même et ceux qui t’écoutent. — 1 Tim. 4:16.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: Les campements-
Sauter vers: