Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1643
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Sam 14 Mai - 10:18

Elle avait l’impression de passer sa vie sur les chemins. Ayant dû revenir pour la cérémonie champenoise, elle avait fait un crochet par chez elle afin de pouvoir assister à celle où elle prendrait – encore – vassal. Pour cette fois il y en aurait trois. Il fallait bien renflouer un peu les renonciations en tout genre…. Ou pas en fait.
Ce qui l’enquiquinait le plus dans cette histoire, c’est que d’habitude, elle laissait la sale besogne à Aliènor, mais tout s’étant décidé très vite, la Brienne avait trouvé égoïste de la déranger. Du coup qui se farcirait le tout ? Eh bien oui Margaux ! Et cette dernière avait réalisé sa tâche à la perfection. Pas de râteau à l’horizon, du sobre, de la nourriture, à boire, parfait.

Maltea avait néanmoins envoyé de sa main quelques courriers à ses proches au cas où, ils avaient envie de se changer les idées. Ainsi que prévenu les impétrants… oui sans eux, aucune raison d’être là au lieu d’être à foufnie les bains de pieds ou bien à trifouilli les oies !

De toute façon, les cérémonies l’ennuyaient, mais elle devait y passer. Dommage d’ailleurs qu’ils ne puissent payer la hérauderie pour des passe droits…. Si seulement…. Il faudrait peut-être en toucher un mot à Montjoie, elle était certaine qu’une proposition de ce genre à la noblesse pourrait les intéresser. 500 écus contre un aveu sans devoir passer par la case emmerdement. Juste faire signer des documents aux gus avec au lieu de « lu et approuvé », « je jure conseille, loyauté et blablabla »
Oui ça pourrait le faire ! Et ça ferait une économie sur le buffet !

Bon c’était bien beau de construire des châteaux en Espagne, mais elle avait grand intérêt à se préparer si elle ne voulait pas arriver en retard. Et de poser son regard sur la silhouette endormie… y en a qui récupérait sans souci de leur voyage… et si… non elle allait être en retard !


**********************
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume de la Mirandole



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Sam 14 Mai - 11:44

[i]Bon et bien c'était le grand jour ! Voilà quelques jours qu'il avait été informé que sa marraine avait décidé d'anoblir le jeune prince pour récompenser son baptême. Bien entendu, il accepta. Être le vassal de la blonde de Champagne pouvait vous adresser plusieurs réactions. Mais comme on dit, les grandes personnes divisent les opinions.

Il quitta alors ses terres de Bourgogne pour se rendre sur Brienne, lieu de la cérémonie. Il se présenta à l'accueille, puis on l'invita à entrer dans la salle où la cérémonie se fera. Il n'y avait encore personne. Un serviteur décida d'aller chercher sa maîtresse, et le prince décida d'attendre et de contempler la décoration. Il espérait toutefois ne pas trop attendre seul.
Revenir en haut Aller en bas
druzilla



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Sam 14 Mai - 12:56

Druzilla avait peur de se perdre sur le chemin, comme beaucoup de fois ca lui était arrivée. Donc elle avait demandé à son époux de l'accompagner. Elle espérait en secret qu'il saurait se tenir surtout avec Maltea.
Et oui, le grand jour était là. Elle ne savait vraiment pas comment les choses allaient se passer. Mais il était avec elle donc elle se sentit beaucoup mieux. Elle découvrit la demeure au bout du chemin et s'avança. Elle frappa à la porte. Un serviteur vint leur ouvrir la porte et leur indiqua le chemin une fois qu'ils s'étaient présentés.
Elle regarda son mari et lui chuchotta :


C'est magnifique

Ils rentrèrent dans une salle, surement la salle où la cérémonie allait se passer et aperçu une personne. Elle l'avait déjà rencontré. Elle s'avança vers lui pour le saluer :

Bonjour Votre Altesse comment vous portez vous ?

Elle lui sourit
Revenir en haut Aller en bas
Stella di Favara
Etoile de Brienne
Etoile de Brienne
avatar

Nombre de messages : 126
Age : 31
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Sam 14 Mai - 15:30

Une missive portant le sceau de "Champagne" est donné à la Sicilienne. La blonde arque un sourcil, puis pose le vélin sur la table tout en se disant que ça attendra...
Elle n'a le cœur à rien la Blonde... Cela fait des mois qu'elle fait le bilan de sa vie...Et pourtant elle a pas vécue longtemps la volcanique. Un regard sur la missive de Wilus, bon sang qu'il lui manque le vioc. Un sourire en relisant celle de sa Miette...Puis cette de missive de Champagne...Elle soupire et s'affale dans le premier fauteuil qu'elle trouve.
Elle l'observe du coin de l’œil...qu'est ce qu'elle lui veux?
Elle a rendu Charbogne avec tout ce que ça impliquait... Elle a disparu de son horizon... Elle soupire à nouveau.
Une chose est sûre, ce n'est pas en l'observant en coin qu'elle en connaîtra le contenu. Alors elle se lève dans un élan des moins motivé. Hisse sa frêle carcasse et se déplace tel un revenant jusqu'à la table non loin. Le vélin est décacheté...La missive est lu.
Son regard se porte sur Pustule, puis sur la missive puis à nouveau sur le vilain canin qui penche la tête sur le côté ne comprenant pas sa maîtresse.


Va falloir que je brosse ta houppette...Nous sortons.

[Jour de la Cérémonie]

Le chemin menant à Brienne, elle le connait comme celui de sa poche.
Bien décidé à aplanir les choses avec sa cousine, c'est à cheval et au grand galop que la Blonde se rend sur les terres de Champagne.
Arrivant à hauteur des grilles, elle siffle pour faire savoir son arrivée imminente. Le garde ne tarde pas à ouvrir les grilles, que la Sicilienne les franchit toujours au galop.
Au pas de la grande porte d'entrée, la monture s'arrête de justesse. Sans attendre plus de temps,la Sicilienne descend de sa monture, ajuste sa longue chevelure blonde, sa cape et sa tenue de cavalière.
Pas d'humeur à se glisser dans une robe, puis elle est coiffé c'est déjà pas mal....de plus pour plaire à qui?
Une fois devant la porte, elle sort de sa poche un petit caillou qu'elle jette sur le sol attendant une réaction.
C'est que la Duchesse serai capable de lui tendre une embuscade.
Aucun signe... la Sicilienne avance une jambe puis l'autre... jette un regard circulaire puis s'avance tout en restant sur ses gardes...


[Salle de la cérémonie.]

Elle entre la Blonde, évitant de s'annoncer...Elle a du mal avec la courtoisie et tout ce qui va avec.
Elle se glisse sur le côté, faisant la statue. Son regard se pose sur Druzilla et All, elle sourit...Puis ses mires vagabondent sur l'homme à qui la jolie brune fait la causette.
D'instinct elle lève les yeux au ciel et se dit que c'est sûrement un amant ou un jouet de sa cousine...

**********************
Revenir en haut Aller en bas
all007



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Sam 14 Mai - 19:47

All avait suivi comme promis son épouse. Il avait suivi le serviteur tout comme son épouse, puis entra dans la grande salle. Chercha du regard si il connaissait des personnes et se murmurait :
"ne fait pas de conneries, ne dit pas de conneries, ne fait pas de conneries, ne dit pas de conneries"
La suivait dans ses pensées. Il salua le sir que son épouse salué. Et un étrange bruit le sorti de ses pensées. Un bruit qu'il connaissait mais qu'il n'avait pas entendu depuis très très longtemps, chercha du regard. Puis crut reconnaitre une personne.
"Non ce n'est pas possible, ca ne peut pas etre elle" se dit-il
"Non, ma soeur de coeur ici ?"
Lui adressa un grand sourire tout en la regardant et se demandant si elle n'avait tout un attroupement de piou-piou qui la suivait.
Revenir en haut Aller en bas
Elenwe



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 12/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Dim 15 Mai - 13:08

La Champagne, Elenwë ne connaissait pas du tout. Même si ce n'était pas un voyage d'agrément, ses yeux grands ouverts contemplaient avec plaisir les paysages qui défilaient. Et le Château de Brienne finit par apparaître à l'horizon.

Fourbue, mais contente d'être arrivée, elle suivit le serviteur qui la conduisit jusqu'à la salle où aurait lieu la cérémonie. Trois personnes étaient présentes, elle s'approcha alors, un petit sourire aux lèvres. La Maitresse des lieux ne semblait pas encore être là, tant mieux cela voulait donc dire que la Brune n'était pas en retard.


Le bon jour à vous, je suis Elenwë de Walburghe, mais vous pouvez m’appeler Auvergne.

Elle sourit un peu plus au Prince, qu'elle croisait souvent à l'Hérauderie.
Revenir en haut Aller en bas
druzilla



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Lun 16 Mai - 21:54

Druzilla entendit une voix féminine et se retourne.

Bonjour Dame Auvergne, enchantée de vous connaître, je m'appelle Druzilla et a coté de moi c'est mon époux, All.

Druzilla lui sourit
Revenir en haut Aller en bas
Eurielle_de_Monmouth

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Mar 17 Mai - 9:48

Une missive lui était parvenue et en reconnaissant l'écriture, la jeune femme l'ouvrit sans attendre. C'est qu'elle en avait mis du temps pour lui répondre. Visiblement, l'ennui mortel du voyage avait du s'estomper quelque peu. Quelle surprise elle eut l'apprentie chieuse bien avancée dans son apprentissage. Bon certes, elle savait que sa tyrannique maîtresse n'avait mis aucune opposition quant à la prendre comme vassale mais elle s'attendait plus à une réponse aux derniers potins ménéhildiens-champenois qu'à l'invitation à venir sur ses terres pour la cérémonie. Aussi, ni une ni deux, elle avait pris la plume pour prévenir deux ou trois personnes puisqu'elle pouvait inviter dans la limite du raisonnable. On allait pas non plus ramener tout Sainte chez Maltea sous peine de se faire sûrement écharper.

Elle avait prévenu son frère et sa nièce. L'un parce qu'étant sur place, elle allait pouvoir chiner qu'on y aille autrement qu'à pieds ou à cheval. Et l'autre parce que... Honte à elle, côté vestimentaire, elle regardait pas spécialement et avait donc besoin de son aide. A condition bien entendu que Sasha accepte de lâcher Lapin le temps d'une journée ou deux. Et puis, une dernière missive pour un blond varennois qui depuis quelques temps hantait ses jours et ses nuits au point qu'elle avait les nerfs à fleur de peau quand il n'était pas là et des réactions qui ne lui ressemblaient pas en sa présence. Toutes les occasions étaient donc bonnes pour le voir.

Sa nièce avait été la première à répondre présente en venant directement chez elle et farfouillant dans les malles pour trouver la tenue idéale qui ne ferait pas honte à sa future suzeraine ou du moins ce qui s'en rapprochait le plus. Le temps était compté et une nouvelle robe chinée auprès de son frère aurait mis trop de temps. Elles avaient donc passé de longues heures à réfléchir sur quoi mettre. Et finalement, après maintes fous-rire, blagues de plus ou moins bon goût que la blonde avait subi de la part de sa nièce, elles avaient trouvé le moins pire. Sasha s'était accordée avec sa tante pour l'aider le jour J à se transformer en une chose que la sauvageonne n'avait pas le plaisir de paraître, une femme soigneuse. Bon, pas qu'elle ne l'était pas en temps normal mais Eurielle préférait les tenues plus rapides à enfiler et surtout plus pratique pour courir partout.

Le jour J donc, elle se fit tyranniser par sa nièce qui, elle en était sûre, avait pris un malin plaisir à le faire. Cheveux disciplinés, robe enfilée, un brin léger du flacon de son autre nièce pour l'avoir prêt d'elle. C'est une Eurielle presque méconnaissable qu'on avait. Mais si ce n'était pas pour ce genre d'occasion qu'elle soignait particulièrement son apparence, elle le ferait jamais. Tout était là pour que la journée s'annonce sous les meilleurs aspects sauf une chose. Et ça rendait la blonde d'une humeur maussade avec en prime, cadeau suprême, les nerfs à fleur de peau. Il fallait se rendre à l'évidence, le troisième invité n'était qu'un goujat de la plus haute espèce pour n'avoir pas donné réponse. A la déception se mêlait la colère et une envie de le gifler. Le trajet se fit donc d'un côté joyeusement et de l'autre avec une blonde renfermée, prête à mordre pour un mot de travers. On savait, quand on la connaissait suffisamment, que le mot de travers pouvait être n'importe quoi. Et il fallait sourire ce jour. Le pari était loin d'être gagné ! Et plus le trajet allait sur la fin et plus la blonde ne tenait pas en place. Une boule au ventre et le cœur gros, elle regardait défiler le paysage. A la vue du château de sa maîtresse, elle faillit même crier qu'elle ne voulait plus y aller. Se contentant d'un grognement sourd, annonciateur d'un "le premier qui me fait une réflexion ,je le bouffe!", la jeune femme se redressa et suivit docilement frère et nièce. Ils se firent annoncer et suivirent le serviteur. Un léger sourire fadasse et un hochement de tête pour les trois personnes qu'elle ne connaissait pas du tout voire, pour une, juste de vue. Le regard s'illumina furtivement à la vue de Druzilla et d'All et elle embarqua la petite famille auprès de ses derniers..


Bonjour à vous deux. Je vous présente mon vi... Elle toussota pour se reprendre. Frère, Leonin ainsi que ma nièce, Sasha.

Et de se tourner vers le blond et la rouquine.

Leo, Sasha, je vous présente Druzilla et All.

Ils se débrouilleront avec ça, déjà le regard émeraude scrutait la salle avant de laisser un léger soupir de déception franchir la barrière ourlée qui d'ordinaire souriait plus qu'en cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume de la Mirandole



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Mar 17 Mai - 10:59

Il attendait sagement dans la salle, et il vit arriver enfin les invités. Ben ouais, un prince est toujours à l'heure. Il passa sa main dans ses cheveux, histoire de vérifier que tout était en ordre, puis il s'approcha doucement de la femme qu'il avait reconnu. Ils avaient travaillé ensemble au conseil il y a quelques mois.

Bonjour, Druzilla. Je vais bien et vous ?

Il lança un sourire. Il observa encore les gens affluer. Il salua Elen, qu'il connaissait de la hérauderie. Il ne connaissait pas grand monde. Il préféra se taire quelques instants avant de se présenter à l'assemblée.

Bonjour à tous. Je suis Guillaume Enguerrand de la Mirandole, Prince de France, Duc de St-Fargeau, d'Ablois & Baron d'Auxonne.

Oui, pète cul, c'était comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Alienor
Rose Bleue de Brienne
Rose Bleue de Brienne
avatar

Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Mar 17 Mai - 14:32

[Sézanne, quelques jours auparavant]

A la lecture de la missive de Maltea, Aliénor avait souri, soupiré, grimacé, levé les yeux au ciel, bref offert à son époux assis face à elle une belle variété d'expressions vasteliennes reflétant ses différents sentiments.
Primo, non, Maltea ne l'avait pas informée de son voyage. En même temps, elle ne pouvait lui en tenir rigueur, elle-même ayant passé sous silence leur tentative avortée -car rappelés en Champagne sitôt arrivés- de passer les beaux jours près de la mer de Gascogne. A sa décharge, sa "môrraine" s'était alors enfermée au couvent et il n'était alors pas certain qu'un pigeon puisse l'y atteindre.
Secondo, elle était revenue pour une cérémonie à Brienne. La petite Duchesse n'en voyait que deux possibles. Des ennoblissements, d'autant que Maltea en évait évoqué la possibilité devant elle. Ou alors Cedmisc avait fini par disparaître totalement et l'on aurait alors affaire à un enterrement. Dans le doute, il conviendrait d'adapter la vêture en conséquence. Il serait en effet du plus mauvais goût d'arborer une couleur vive si la seconde option était de mise...
Tertio, les mouflettes enfants étaient les bienvenues. Heureusement ! Après tout elles faisaient partie intégrante de la mesnie et il était plus que temps de les sortir officiellement. Certes, à respectivement 30 et 9 mois, elles ne garderaient sans doute pas un souvenir flagrant de l'événement mais puisque cela concernait Brienne, il importait qu'elles soient présentes. Et puis ainsi, Maltea pourrait constater combien Lily avait grandi et faire enfin connaissance avec Aelis. Nul doute qu'elle en serait enchantée !
Quarto enfin... ah non, pas de quarto.

Et ce fut donc vêtus sobrement (pas de couleurs vives toussa, comme la narratrice l'a expliqué peu avant) que les Millelieues avaient pris la direction de Brienne depuis Lesmont où ils avaient fait étape pour se préparer.
Alors qu'ils parcouraient cette campagne qu'ils connaissaient bien pour l'avoir largement arpentée, un sourire étira ses lèvres et elle adressa un clin d'oeil à Aimelin.


C'est comme un retour à la maison !

Oh bien sûr, sa maison, c'était avec lui et leurs filles, mais c'était aussi Maltea et la mesnie de Brienne. Et même si les occupations des uns et des autres, les voyages, les éloignaient, il n'en restait pas moins au fond d'Aliénor que ce qui les unissait était toujours vivace malgré certains doutes qui finalement avaient été abolis. Un lien si fort que ceux qui avaient pourtant essayé de le rompre n'avaient pas réussi.
Certaine qu'Aimelin comprendrait ce qu'elle avait voulu signifier, elle se pencha par la portière pour demander l'entrée de l'attelage aux gardes qui leur ouvrirent les grilles en grand, les ayant reconnus et leur indiquèrent le lieu de la cérémonie. Il ne fallut ensuite que quelques minutes pour parcourir la distance restante jusqu'au château.

Le trajet là aussi était familier, les mêmes tapisseries aux murs des couloirs, et la lourde porte qui ouvrait sur la salle de réception. Un arrêt quelques pas auparavant pour donner les dernières consignes à Lily, Aélis étant endormie dans les bras de sa mère, et ils purent alors entrer.
Les pervenches d'Aliénor balayèrent la pièce, repérant les connaissances et ceux qui ne l'étaient pas, tentant de deviner qui allaient devenir leurs co-vassaux, même si elle avait bien déjà une petite idée.
Et un large sourire illumina son visage en notant la présence d'une revenante inattendue. Réfrénant son envie d'accourir vers elle pour l'embrasser et combler une absence bien trop longue, ce fut en premier vers la maîtresse des lieux qu'elle dirigea sa petite troupe après avoir fait un petit signe de la main -du moins celle qui n'était pas occupée par un nourrisson !- à l'assemblée.

Et de s'abstenir néanmoins d'embrasser Maltea, que déjà la proximité d'Aelis ne devait pas mettre très à l'aise, se contentant de la saluer.


Nous n'avons pu résister au plaisir de ta charmante invitation, comme tu le vois ! Ajoutant à voix plus basse... Aelis dort, tu ne crains rien pour l'instant !
Et un regard à Lily qui se tenait un peu en arrière et qui, comprenant la demande silencieuse de sa mère et répondant surtout aux consignes strictes et nombreuses qui lui avaient été données peu auparavant, se fendit d'une révérence maladroite mais ô combien attendrissante aux yeux maternels !
Revenir en haut Aller en bas
Lolite

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Mar 17 Mai - 15:30

    Cela avait débuté par une journée très agitée. Varennes était en effervescence, des marchands étaient venus de tout le monde connu afin de commercer avec cette place forte dont ses très nombreux habitants ne se satisfaisaient plus que de produits étrangers et luxueux, tandis que l’Asie était friande des fruits du verger varennois... Un sursaut, il était passé midi, affalé sur la table d'une taverne, la chope renversée, toujours pas un chat, le blond reposa sa tête et se laissa repartir dans son rêve. Plusieurs heures plus tard, après de nombreux sursauts, un jeune homme lui apporta son courrier en échange de quelques deniers. Un courrier de Sainte. Il s'était redressé, rempli sa chope et fin prêt à lire le contenu du papier. Il ne s'attendait certainement pas à recevoir un courrier de la blonde qui à travers une simple lettre arrivait à le faire passer pas d’innombrables émotions. Les premiers mots avaient fait froncer les sourcils du varennois, une sensation semblable à une colère jalouse. Une nouvelle gorgée et c'était oubliée, simple provocation qu'il se disait. Son arrogance avait repris le dessus, aidée par la suite. La blonde avait réussi à lui arracher un sourire franc à l'évocation de l'absence de lettre de sa part. Il fallait bien avouer que ce n'était pas son fort. Il aimait user de son charme physique afin de séduire une femme ou de sa bourse lorsque cela s'avérait nécessaire, très peu de sa plume. Relisant à nouveau la lettre, il ne pouvait empêcher sa colère de revenir et cette fois, de réduire en miettes la dite lettre.

    Un autre.

    Il parlait à lui même. Un regard dans la taverne, toujours vide, c'est bien cela, il se parlait à lui même. Il avait buté sur cette phrase de la Monmouth. Non pas qu'il se voyait comme l'homme de sa vie, ou elle la femme de sa vie, il aimait bien trop les femmes pour ne penser qu'à une seule -bien qu'il ne pensait qu'à elle ces derniers temps- , mais un sentiment étrange l'envahissait à l'idée de se pensait être une passade. Cette impression de rôles inversés. Il était le chasseur et non pas la proie. A cette idée ses noisettes s'assombrirent de colère et envoya la chope de verre à travers la taverne qui fini son vol dans un mur. La blonde n'aura pas de réponse, et ne verra pas de blond à sa cérémonie, elle l'avait contrarié une deuxième fois. C'était là sa première décision. Mais comme depuis quelques temps, étrangement tout ce qui touchait la nonne de Sainte le faisait méchamment gamberger.

    Et si.. non, non.

    Il allait et venait dans sa petite ville, s'arrêtant lorsqu'il pensait avoir fait un choix avant de changer de nouveau et rapidement d'avis. Trois tours de  Varennes auront été nécessaires afin de prendre une décision finale, du moins il fallait l'espérer puisqu'il n'en restait pas moins tourmenté. Il se rendrait à cette cérémonie. Il souhaitait voir à quoi pouvait bien ressemblait cet "autre" , la jal.. curiosité l'y poussait. Comme à son habitude, il allait se préparer et se faire beau. Chemise simple et blanche, des braies similaires, un mantelet , une toque, il était prêt. Il ne se rendait jamais dans un lieu sans apporter avec lui un présent. Et attachée à la ceinture, une bourse contenant un présent qu'il destinait à Eurielle, qu'il pourra lui lancer à la figure, ou pas. Il saura se tenir. Il se rendait chez une Grande de Champagne et il était un Sabran. Il n'était pas fieffé mais appartenait à une famille de la haute noblesse provençale et se devait d'y faire honneur. Ainsi d'effronté, son comportement s'assoupli pour ne rester que l'aspect déluré. Casanier, il ne l'était pas actuellement puisqu'il s'était décidé à prendre la route, mais il n'en demeurait pas moins carnassier, le goût de la blonde était toujours présent et elle était devenu son plat prioritaire.

    Le bonjour. La politesse, il n'avait pas oublié, un bon point. Lolite de Sabran. Je suis..att.. j'ai été invité par damoiselle Eurielle de Monmouth. Son hésitation n'avait pas laissé le servant indifférent et semblait hésiter à l'inviter à séjourner davantage à Brienne avant que le blond n'ajoute, rassurant quelque peu le but de sa présence. Conduisez moi au lieu où se déroule la cérémonie, je ne souhaite pas y arriver en retard.
    Le blond marmonna quelque chose qui ressemblait dangereusement à "sale merdaille" , insulte destinée au pauvre homme qui choisit de ne pas entendre et le menait à présent jusqu'à la salle de cérémonie.

    Arrivé à destination, il se laissait annoncer et saluer les personnes présentes d'un geste de la tête et quelques paroles de politesse.D'un rapide coup d’œil, du lieu dans lequel il se trouvait, des personnes présentes, il savait son aventure différente des précédentes. Il fixa la blonde, un sourire espiègle aux lèvres, il était prêt à batailler. Il tachera toutefois d'appliquer les quelques notions de galanterie que sa mère lui a enseigné avant que la consomption ne l'emporte il y a déjà quelques années de cela. La Monmouth était assurément son centre d'intérêt et souhaitait lui faire comprendre qu'elle lui était dorénavant redevable du fait de sa présence. Pour l'heure, il fallait trouver qui, parmi les personnes présentes était l'invité de la blonde, afin de jauger ce dernier. Un homme semblait se tenir à ses cotés mais rien ne laisser penser à une certaine intimité telle qu'il l'imaginait . Personne ne semblait correspondre à ce qu'il cherchait. Il faut dire qu'il n'avait pas trop insistait dans sa recherche. Si un homme regardait, avec un regard trop lubrique à son goût, la future dame, c'était la personne recherchée. Il semblerait que lui seul avait cette fâcheuse tendance à regarder les dames d'une manière peu approprié lorsqu'elles portaient un intérêt à son second cerveau. Il allait tout de même avoir cet homme à l’œil, n'étant que très peu rassuré.

Revenir en haut Aller en bas
Aimelin
Prévôt
Prévôt
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 97
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Mar 17 Mai - 22:38

[de Sézanne à Brienne, il n'y a qu'un pas]


Lorsqu'il avait reçu missive de sa blonde chieuse il s'attendait à un rappel du genre «t'as encore oublié la cérémonie d'hommage»... bien que sa blondinette veille au grain, et il avait affiché une petite grimace bien vite dissipée par le ton non officiel du courrier, et qui avait laissé place à un sourire en pensant à Brienne.

Haaa Brienne et son trône, pas encore de fer. Ce bon garde et ses regards amourachés pour la Duchesse, et puis les glissades discrètes... ou pas... de la Reine des feuilles. Pour le jeune Duc, penser à Brienne le ramenait sans cesse à ce jour là où caché derrière un arbre du parc, il avait guetté la forme recouverte de feuilles qui se relevait en regardant furtivement autour d'elle, et qui s'était ensuite éloignée disparaissant au coin de la bâtisse, et il ne pouvait s'empêcher de sourire, bien que la tempête manque aux Millelieues depuis tous ces mois.
Un regard attendri sur ses filles et un autre amoureux à son épouse accompagné d'un sourire complice.


Oui ça fait bizarre de venir après tous ces mois. Pourtant nous ne sommes pas bien loin avec Lesmont ou Precy.

Le Millelieues avait attrapé Lily pour la faire descendre de la voiture et les petits doigts enfantins s'étaient perdus dans la main paternelle tandis que la petite tribu se glissait dans la bâtisse et puis au fil des couloirs dans la salle de réception. Un regard entendu vers la petite brune aux yeux pervenches accompagné d'un clin d'oeil avant de laisser ses prunelles faire le tour de la pièce et de survoler des visages connus et appréciés pour certains, connu et sans plus pour d'autres, et totalement inconnus pour les derniers.
C''était tout Malt d'avoir encore et toujours des nouvelles têtes autour d'elle.  
Le voyage de ses mirettes s'arrêta …. sur la Reine des feuilles à qui il offrit un large sourire tant il était heureux de la revoir, et puis il partit dans le sillage d'Aliénor afin de saluer comme il se devait, la maitresse des lieux, non sans faire comprendre à Stella qu'elle les rejoigne dès que possible.

Tandis qu'Aliénor finissait de saluer la blonde Duchesse, Aimelin déposa une bise sur la joue ducale avant de jeter un regard à la brunette qu'il tenait par la main et qui regardait Maltea d'un air bien intimidé.


Tu es resplendissante Malt, et ça fait du bien de te voir
Je ne te présente pas Lily je crois qu'elle a un air de famille.


Brune comme son père et des pervenches comme sa mère, parfait mélange des deux jeunes gens. Petit sourire complice à leur amie alors que la dite Lily se réfugiait derrière son père, accroché à sa jambe comme si elle craignait d'être jetée dans quelques oubliettes.

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1643
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Mer 18 Mai - 12:27

Auberge non loin du château de Brienne

C’est debout devant la fenêtre de sa chambre d’auberge que Maltea attendait de voir arriver l’attelage qu’elle avait fait mander à Brienne, la veille. Elle s’était préparée, en silence, et maintenant, elle ne pouvait s’empêcher de réfléchir. Il y avait de fortes chances qu’elle soit seule lors de la cérémonie. Sortirait-il un jour de son trou ? De toute façon, elle n’avait même pas pris la peine de lui écrire. A quoi bon ? Tout avait un commencement et une fin après tout… Son regard se détourna un instant du paysage pour caresser les courbes masculines reposant sur la couche. Un léger haussement secoua ses épaules alors qu’un bruit attira son attention. Balder était là, ponctuel comme toujours. S’il y avait bien un homme sur qui elle pouvait compter, c’était bien celui-là…. Et pourtant, elle lui en avait et lui en faisait encore baver, avec ses frasques ! A défaut d’un père, elle avait son garde vieillissant. Vestige du temps de Richard, vestige du bleu même… Alors certes, il y en avait d’autres, comme l’abruti aux grilles qui bégayait dès qu’elle posait son regard sur lui, mais sa préférence et sa confiance restait envers Balder. D’un autre côté, c’était le seul dont elle avait retenu le nom, ça aidait grandement !

Elle quitta la chambre non sans avoir laissé en évidence un petit mot afin de dire où elle se trouvait, même si normalement, elle lui en avait parlé. Elle lui avait même proposé de venir, mais il avait opté pour un refus. Sa place n’était pas parmi les siens, il n’était que l’amant… alors soit, c’était son choix après tout, s’il ne voulait être que ça, s’il ne voulait faire partie de sa vie qu’à la nuit tombante jusqu’au lever du jour… Elle se ferait à l’idée… elle ne lui avait pourtant pas demandé de remplacer le Duc de Brienne ou encore celui de Joigny… non il aurait pu être là comme un ami après tout.

Elle salua Balder et s’enferma dans le carrosse, personne pour la voir, personne pour détecter les doutes, personne pour faire le point sur sa vie… non, elle était seule mais plus pour longtemps. Déjà, les silhouettes des tours de Brienne se dessinaient. Bientôt elle serait chez elle. Elle en profiterait comme à chaque fois pour aller s’allonger sur la tombe de Richard. Rester immobile sur le dos, les yeux ouverts,  se laisser engourdir par le froid, s’entrainer à la mort… c’était là son plus grand projet, et jamais elle n’avait réussi à le mener à bien… comme quoi, même ça, elle n’y arrivait pas… mais avait elle, un jour, réussi quelque chose ? Et puis elle comptait aussi faire sculpter un gisant à son effigie… ce ne serait peut-être pas l’idée du siècle pour les pervers, mais tant pis, rêve de gloriole oblige ! Et puis ça valait bien la statue où tout Sainte-Menehould urinait… enfin non, juste Akias et Wilus mais tout de même !


Brienne le retour!

Alors qu’un soupir s’échappait de ses lèvres ourlées, les grilles de Brienne s’ouvraient devant l’attelage et ce dernier termina sa course dans la cours du château. La silhouette toute de noire vêtue de la duchesse en descendit et se dirigea vers l’entrée. Au moins, elle n’avait pas besoin qu’on lui indique par où aller….
Alors qu’elle pénétrait dans la salle de réception, son regard émeraude embrassa les lieux. Druzilla était présente avec All, les deux discutaient avec la progéniture de la mamelue. Le héraut était là aussi mais son regard s’accrocha à une statue vivante servant de tapisserie qu’elle ne pensait plus voir ici. Ainsi donc, sa cousine avait répondu à sa missive. Un sourire fugace se dessina avant de disparaitre… la conversation ne serait guère aisée, mais il était grand temps que la famille se ressoude… même si pour ça, sa fierté en prenait un coup. Après tout c’était pour cela aussi qu’elle était le chef de famille, elle était censée être la plus… La moins…. Oui en fait elle n’aurait pas dû l’être puisque c’est elle qui possédait le plus des défauts des Favara. Oui un jour, peut-être, pourrait-elle se laisser aller et laisser une autre personne « diriger » pour elle. Mais ce n’était pas le cas aujourd’hui et elle le savait.
Elle lui fit un signe discret… oui discret… parce qu’autant la blonde Garce était loin d’être discrète dans la vie, elle était même plutôt du genre explosive, autant quand cela touchait à ses sentiments, c’était discrétion assurée, elle considérait cela comme une faiblesse et préférait donc ne pas trop les exposer. Mais juste assez pour que Stella sache qu’elle l’avait vue et lui faire comprendre qu’elle serait toute à elle dès que le massacre de la politesse et de la bienséance prendrait fin. Allez hop c’était parti… et de se faire annoncer et de tracer son chemin jusque son siège duquel elle prit possession.
A peine assise que la malédiction frappa… peste, d’accord elle avait mentionné que les mouflets étaient admis, mais elle avait misé sur l’instinct de protection d’Aliénor… raté… elle allait devoir faire la connaissance de la grenouille, du têtard, de… enfin bref, de la petite sœur du pépin…. Ça faisait des mois qu’elle arrivait à esquiver ce moment et cette fois, elle ne pourrait y échapper….
Néanmoins, le très haut était avec elle… l’enfant dormait dans les bras de sa mère…. Était-ce un signe du destin ? Est-ce que la journée allait au final bien se dérouler ?  Peut-être n’allait-elle pas se faire remettre dessus… oui parce qu’avec les enfants, ce genre d’incident ça arrive à tous les coups !
Alors oui elle râlait, mais au fond, elle était ravie de les voir tous réunis, comme par le passé. Elle savait avoir eu ses torts, à force de refuser de plier, à toujours agir selon un coup de tête, selon le bouillonnement de son sang transalpin, mais elle y travaillait… enfin, elle essayait. C’est un sourire sincère qui accueillit donc sa famille et qui se dirigea ensuite vers Stella, comme pour l’inviter à les rejoindre. Après tout, même si tout n’était pas clair, sa place était là. Et de sourire à Aliénor qui entamait les hostilités.


Depuis quand dois-je craindre quoique ce soit ? Bon d’accord j’avoue, c’est que c’est dangereux ces petites choses-là, mais tout de même, je reste courageuse !

Et de lui lancer un léger clin d’œil.

Resplendissante…. Il faut le dire vite…. Et oui un air de famille… on lui a raconté que j’étais un ogre qu’elle s’accroche ainsi à ta jambe ? Pourtant, n’étant pas souvent dans le coin, elle n’a pas dû m’entendre hurler depuis un bon moment.

Et de d’offrir un léger sourire à l’enfant, pour tenter de soulager la jambe d’Aimelin, sait-on jamais, cela pouvait marcher après tout.

Je suis contente de vous voir, sans vous, cela n’aurait pas été pareil. D’ailleurs, j’ai un service à vous demander, pourriez-vous me lister tous les vassaux dont je ne me préoccupe pas, je suis toujours étonnée lorsque l’on m’envoie une demande de renonciation, ça fait tâche de ne même pas se souvenir qu’on avait cette personne comme vassale. Il faut dire qu’en général, ceux-là ne se montre qu’en cas de souci, pour les aider à se dépêtrer des ennuis. En temps normal…
Et donc je renfloue un peu mais avec du champenois méritant ! Enfin
*toussote* pas totalement mais bref... alliance bourguignonne diront nous!

Et de remarquer que sa dame de compagnie était aussi présente, accompagnée d’une jeune fille déjà croisée, ce qui lui fit penser à la missive à laquelle, elle n’avait pas encore eu le temps de répondre. Un homme était aussi de la partie, elle l’avait déjà croisé mais où ? Elle le saurait bien assez tôt.
Alors qu’elle faisait un signe de tête en leur direction, un inconnu fit son entrée… un blondinet encore… À croire qu’il n’y avait plus que ça dans le coin…. A quand un beau brun ténébreux ?!

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Sasha de Monmouth

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 17/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Mer 18 Mai - 21:16

Un petit mot aurait pu être reçu par Sasha pour qu’elle accoure auprès de sa tante en proie à un grand moment de solitude. Car il est bien su et connu de chaque Monmouth qu’Eurielle n’a aucun gout pour les attrait classique de la gente féminine en ce qui concerne les tissus et le paraître. Habituellement la primeur aurait du incomber à la maîtresse Monmouthienne en ce domaine, à savoir Amaëlle mais la belle étant alité c’est la rousse qui aurait ce plaisir…du moins en apparence.

Sasha aimait les belles toilettes, les perles et autres colifichet dont raffole les jeunes filles de son âge, elle adorait également les douces effluves qui chatouille les narines lorsque une dame bien mise à la chance de pouvoir porter un parfum enivrant mais Sasha aime plus que toi sa moitié. Et tatie à beau être bien gentille elle tombe très mal là. Cela fait plus d’une semaine qu’elle n’a pas pu se retrouver dans les bras de sa moitié et paf il faut venir faire des courbettes.

Courroucé, le mot était faible. La jeune fille se présenta chez sa tante et sous les mèches rousse milles et unes idées fusent et naissent pour torture la future vassale en devenir. Elle est décidée à ne rien lui épargner. Corser bien serré pour faire ressortir sa poitrine, épingle à n’en plus finir pour faire tenir sa coiffe et une multitude de robe à essayer sans parler des chausses… On omettra de dire qu’elle compte prendre un malin plaisir à parer sa tante.


Que penses-tu de cette robe ? J’ai vu que les armes de la Duchesse avaient de l'azur, une robe bleue pourrait faire un hommage à celles-ci et ça sublimerait ton teint. Ou préfères-tu du rouge ? Essais les deux nous verront.

Et après moult essai les deux jeunes filles arrêtèrent leur choix sur celui d’Eurielle qui avait quand même son mot à dire. Sasha acheva la séance de torture sans trop de vice et Eurielle ressortie du coche fidèle à la superbe des Monmouth. Oncle Leonin tend son bras et la jeune rousse se fit discrète en suivant ses ainés et saluant les invités de sa tante.

Bonjour, ravie de faire votre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Léonin de Monmouth

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 18/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Mer 18 Mai - 21:59

"Je suis un pauvre Comte qui est loin de ma maison."

Enfin, c'est ce qu'il se dit, tout en chantonnant une rengaine qui serait bien connue quelques siècles plus tard.
Oui, il est loin de chez lui. Mais où est chez lui, si loin qu'aucune maison de cette année-là ne peut l'accueillir. Non, son chez lui, c'était il y a fort longtemps, en Franche-Comté. Alors, depuis, il se promène comme il dit, avec son fidèle Joli-Coeur. Un jour c'est la Savoie, mais l'expérience a tourné court et pas si bien que ça, plus tard, c'est la Provence, une autre fois la Normandie. Mais nulle part il ne trouve l'herbe suffisamment verte à ses yeux. Condamné à marcher, à voyager ici ou là, au gré du vent, ou au gré de ses envies, ou des invitations, ou même de jolis yeux, il s'est retrouvé à Sainte-Ménehould pour sa sœurette.

Sa demi soeur qui le prend pour un radin alors qu'il évite de trop dépenser. Enfin, là aussi c'est ce qu'il dit. Mais cette invitation était assortie d'une obligation pour le vieux Comte. C'était une nouvelle page, un nouveau chapitre dans la vie de la jeune Eurielle qui allait passer de "membre d'une famille noble" à noble elle-même. Oui, il y serait et avait troqué sa fidèle monture pour un corbillard de voyage, comprenez un carriole luxueuse. Il l'avait louée à grands frais, avec attelage et conducteur.

Fort heureusement, depuis quelque temps, depuis qu'il avait repris la route, la santé revenait et surtout la possibilité de voyager à cheval, ce qui ne pouvait que rendre heureux à fois Léonin et sa monture. Attendant que les Altesses Précieuses, autrement dit les filles se préparent, en tout homme qui se respecte, il avait eu le temps de s'habiller, se laver, apprêter Joli-Coeur, se changer pour avoir un air plus présentable, faire un tour du propriétaire à pieds, se vautrer dans la seule bouse de vache qui traînait par là, se changer à nouveau en éructant des mots dont la politesse interdit d'en divulguer la teneur.

Les voila toutes les deux qui arrivent enfin et Léonin évite de leur faire comprendre qu'elles ont mis des heures pour mettre trois tissus et deux chausses, il sent bien que d'un côté c'est la joie de vivre incarnée et de l'autre c'est l'orage qui gronde.


Alors ... Allons-y les filles, je vous suis à cheval.

Et elles insistaient un peu pour qu'il les accompagne dans le corbillard, mais pas question pour le Comte, arguant qu'il serait mieux sur son cheval pour les protéger des hors-la-loi qui pourraient à chaque lieue attaquer la diligence ... La carriole.

Le chemin ne fut pas si long qu'il l'aurait imaginé et Léonin, pour cette fois-ci, ne fut ni mis à la porte, ni envoyé aux geôles à cause de son accoutrement crotteux, descendit le premier, pour aider les deux faibles demoiselles à descendre de leur véhicule. Prenant le bras de sa soeur, ils s’avancèrent vers leur hôtes, ou ce qu'il pensait être.


Enchanté de faire votre connaissance Dame Druzilla.
Revenir en haut Aller en bas
druzilla



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Mar 24 Mai - 19:51

Je vais fort bien également votre Altesse, c'est un plaisir de vous revoir.

Pendant qu'elle discutait avec le Prince, d'autres personnes étaient arrivées. Une voix familière retentit à ses oreilles juste à côté d'elle. Elle se tourna et vit Eurielle. Elle lui sourit. Elle était accompagné de 2 charmantes personnes.

Bonjour Eurielle, comment allez vous ? C'est un plaisir de vous voir. Sir Leonin, Dame Sacha enchantée de vous rencontrer. Comment c'est passé votre voyage jusqu'ici ? pas eu de soucis ?

Elle avait vu sur la porte d'entrée de la salle et vit Aliénor, Aimelin et leurs enfants arrivaient. Elle leur sourit et inclina la tête pour les saluer. Juste derrière arriva une tête connu aussi, le jeune maire Lolite. Elle le salua d'un signe de tête également lui faisant signe de venir vers eux. Elle se sentait mieux voyant des visages connu et se détendait de plus en plus.

Puis vire les serviteurs s'affolaient et pressentit l'arrivée de la Duchesse. Effectivement, elle aperçu l'entrée de la Duchesse Maltea. Elle lui sourit et la salua respectueusement en inclinant la tête et la laissa aller voir sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Eurielle_de_Monmouth

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Mer 25 Mai - 22:41

La jeune femme se mordit la lèvre inférieure en se rendant compte qu'elle interrompait une conversation. Son regard glissa vers l'homme qu'elle ne connaissait pas d'un air désolé. Puis le sourire revint quand elle s'adressa à Druzilla.

Je vais bien, juste un peu... Stressée. Mais cela passera.

En voyant Druzilla sourire et hocher la tête, la jeune femme se détourna légèrement. Autant la petite famille reçut de sa part un hochement de tête poli accompagné d'un sourire de même envergure, autant ce qui suivit eu un effet tout autre. L'humeur massacrante laissa place à un mélange détonnant. Une envie d'aller au devant de lui pour le gifler et l'insulter d'une part. Et une envie de se précipiter pour l'embrasser d'autre part. Mais ce n'était ni le lieu ni le moment. Et son sourire lui donnait envie de lui faire ravaler sa superbe. Le charme opérait néanmoins comme à chaque fois qu'il se trouvait dans les parages. La jeune Monmouth posa une main sur le bras de son frère avant de se hisser sur la pointe des pieds et déposer une bise plus tendre qu'elle ne le fait d'ordinaire. Un mince espoir ancré en elle pour qu'il ne réagisse pas.

Tu veux bien m'excuser ?

Et sans attendre la réponse, parce qu'en fait qu'il l'excuse ou non, ça revenait au même, il l'excuserait, elle fila bien plus légère qu'elle ne le voulait vers le blond qu'elle avait invité. Et plus elle s'approchait, plus l'envie de le gifler était là. Il osait ne pas lui répondre et il osait pointer le bout du nez ici. Non mais il était hors de question qu'elle accepte cela. Si jamais elle le faisait, c'en était fini pour elle. Les émeraudes étaient rivées sur lui, crépitant d'un éclat de colère contenue mais aussi d'une lueur de... Euh... D'envie ? De désir ? De reconnaissance ? Perdue dans ses récriminations muettes, elle faillit laisser l'élan de ce tumulte prendre possession d'elle. Arrivée devant lui, sans y réfléchir elle s'était déjà hissée sur la pointe des pieds pour l'embrasser quand elle stoppa net en se souvenant d'où elle se trouvait. Les lèvres effleurèrent à peine celles du Sabran pour venir s'appuyer sur la joue du beau mâle. En reprenant une posture plus adéquate, elle lui adressa un franc sourire.

Bonjour, je suis ravie de vous voir ici. Et d'ajouter rien que pour lui. Je ne vous pensais pas assez... Hum... Fou pour venir sans prendre la peine de répondre à ma missive. C'est une manie que vous allez devoir rectifier.

Et de glisser son bras sous celui du blond pour l’entraîner vers sa famille restée plantée auprès de Druzilla. Oui, là aussi, elle aurait du demander l'avis du blond mais comme un peu plus haut, les avis, elle s'en passe. Dans la foulée, elle salua sa tyrannique mais Divine Divinité d'un sourire accompagné d'un regard disant que non, elle n'oublierait pas de présenter tout le monde mais quand elle aura moins les nerfs à fleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Lolite

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Sam 28 Mai - 23:26

    Un signe de tête de la part bailli de Champagne, Druzilla et ce qu'il ressemble à une invitation à la rejoindre. Il lui offrit uniquement un sourire de politesse mais ne bougea pas d'un poil. Toute attention était accordée à celle qui est à l'origine de sa venue à Brienne, loin de Varennes. Elle l'a vu. Cela ne lui avait pas échappé et le sourire qu'il lui destinait était resté inchangé. Il scrutait chaque fait et geste de la Monmouth, il la voyait baiser la joue du blond et restait complètement impassible en la revoyant faire de même avec le pauvre Henry. Quoi que cette fois-ci elle ne lui tournait pas le dos, elle ne l'ignorait pas, elle venait à lui. Il la regardait venir sans pouvoir discerner quoi que ce soit de son humeur. Il réfléchissait rapidement à ce qu'il pouvait bien lui dire. Quelle reproche lui faire, il fallait absolument se poser en victime et rendre la blonde coupable. Coupable de quoi ? peu importe il fallait trouver quelque chose, la culpabilité aussi infondée soit-elle était toujours utile. Que dalle. Impossible de se montrer cinglant. La blonde attaquait en premier. Ses lèvres s'étaient à peine détachées pour entrouvrir la bouche se préparant à un baiser. Que dalle. Ses lèvres s'étaient décollées d'un petit millimètre que les lèvres monmouthienne se posaient sur sa joue. A ce instant il avait fermé les yeux et poussé un soupire intérieur. Elle était plus raisonnée que lui qui oubliait déjà ses bonnes résolutions.

    Le bonjour. Vous.

    Il s'attendait après cela à au moins des remerciements pour avoir fait l'effort de venir jusqu'ici. Que dalle. Au contraire, il a même eu droit à des reproches. On ne pouvait pas en vouloir à la blonde, il s'était comporté quelque peu comme un goujat en ne répondant pas et malgré tout il ne regrettait pas. Il trouvait son comportement irréprochable et ne releva en rien la remarque. Il ne dit rien non plus lorsqu'elle le saisi par le bras pour l'emmener avec elle. Il était plutôt étonné d'un tel geste et cela le poussa à se montrer plus gentil qu'à l'habitude.

    Vous ai-je dit que vous étiez ravissante ?

    Ces mots étaient lancés avant qu'ils arrivent à proximité du groupe qu'elle avait quitté avant de le rejoindre. Il savait qu'il devait peser ses mots en public et en profita donc pour la complimenter pendant ces précieuses secondes durant lesquelles ils étaient encore à deux. Arrivé à leur cotés, il avait pris un air sérieux, un air irréprochable si ce n'est un sourire plus prononcé à la rousse qu'au blond et se laissait présenter par Eurielle, se contentant simplement de lancer un "le bonjour".
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1643
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Dim 29 Mai - 11:34

En parlant d’alliance, il était grand temps de lancer les hostilités, sinon, se connaissant, elle finirait par s’endormir sur son siège et rien ne se ferait….
Et de poser son regard, à tour de rôle, sur les trois devant se lier à elle et de chantonner dans sa tête.


« Plouf plouf, Am, stram, gram,
Pic et pic et colégram,
Bour et bour et ratatam,
Am, stram, gram »


Druzilla fut désignée par le sort et c’est donc la jeune femme qu’elle appela en premier face à elle, non sans avoir auparavant fait faire silence.

En ce jour, moi, Maltea di Favara, vais prendre vassaux. Il s'agit d'un jour important pour eux, car par cet acte, ils vont lier leur vie à la mienne, et à celle des autres personnes qui m'entourent jour après jour. Mais c'est aussi un jour important pour moi, car cela me permet de renflouer un peu la perte récente d’esclaves que j’ai fini par épuiser à force de les faire trimer.

Et de lancer un sourire amusé à ses déjà vassaux tout en se disant que c’était maintenant que la pauvre Druzilla allait prendre peur si elle croyait réellement à son trait d’humour bien pourri.

Druzilla, je vous prie d’avancer et de vous agenouiller face à moi.

Et d’attendre que la jeune femme prenne place et ainsi pouvoir entrer dans le vif du sujet…

**********************
Revenir en haut Aller en bas
all007



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Dim 29 Mai - 20:55

All écoutait la duchesse et sourit en entendant ce qu'elle disait. Il resta discret et à sa place et regarda son épouse avançait.
Revenir en haut Aller en bas
druzilla



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Dim 29 Mai - 21:12

Druzilla se tut et écouta la Duchesse. Elle se mit a tressaillir en entendant le mot esclave et regarda son époux inquiète. Il lui sourit de son sourire rassurant qui en disait long. Elle se détendit. La Duchesse savait bien comment la faire un peu paniquer. Mais tout aller bien, elle ne prendrait pas la fuite.
Elle s'avança vers la Duchesse et tout en s'agenouilla devant elle, elle lui adressa un sourire en guise de respect.
Druzilla prenait un peu peur car elle ne savait pas comment réagir ou quoi dire car elle n'avait jamais assisté à une cérémonie de vassaux. Elle avait bien reçu son courrier, elle avait voulu se renseigner, mais personne ne lui avait dit.
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1643
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Dim 29 Mai - 21:27

Et de sourire à Druzilla qui se présentait face à elle. Elle lui prit les mains entre les siennes et lui posa la question qui determinerait tout le reste.

Druzilla, voulez vous devenir ma femme? Me jurez vous fidélité, loyauté, aide et conseil devant l'assemblée ici présente ainsi que le témoin héraldique présent en ces murs? Gardez vous à l'esprit que ce serment n'est pas à prendre à la légère et que ce dernier nous liera d'un lien qui pourra parfois être pesant?

Non, elle ne ferait pas de long discours aujourd'hui, pas le coeur à ça, ni l'envie et puis ça ne servait à rien, l'important était de penser les mots prononcés.



**********************
Revenir en haut Aller en bas
druzilla



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Dim 29 Mai - 21:49

Druzilla tendit ses mains pour les mettre dans celle de la Duchesse et l'écouta. Elle voulu se mettre à rire quand elle entendit le mot "femme" mais resta concentré. Ca devait etre comme cela qu'on les appelait pendant la cérémonie. Ce gros lacune se faisait ressentir. Elle respira calmement et lui répondit d'une voix claire et distincte :

C'est un grand honneur pour moi en ce jour de devenir votre vassale et de vous jurer fidélité, loyauté, aide et conseil devant l'assemblée ici présente ainsi que le témoin héraldique présent en ces murs. Un serment que je prononce consciente de ce qu'il représente pour mon avenir et qui n'est pas à prendre à la légère et que le lien qui nous liera peut être parfois pesant.
Revenir en haut Aller en bas
Maltea di Favara
Chieuse de Brienne
Chieuse de Brienne
avatar

Nombre de messages : 1643
Localisation : Duché de Brienne, Rethel & de Joigny, Baronnie de Beaufort ou Seigneurie de Menneville
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Dim 29 Mai - 22:02

Ca c'était fait et correcte, plus qu'à prononcer son serment...

Moi, Maltea di Favara, Duchesse de Brienne, de Rethel et de Joigny, Baronne de Beaufort, Dame de Sessefontaines et de Menneville, jure devant témoin et l'oeil du très haut, protection et bonne justice, ainsi que subsistance à Druzilla faite Dame de Chastelier selon ma volonté, ainsi qu'a sa descendance.

Elle saisit la couronne seigneuriale qui avait été placée à portée et la lui déposa sur la tête.

Cette couronne aujourd'hui déposée sur votre tête représente la seigneurie de Chastelier dont vous êtes à présent la Dame. Je vous sais digne de ma confiance et je sais que vous serez parfaite pour administrer les terres de ce domaine ainsi que veiller sur les villageois. A partir d’aujourd’hui, le château de Chastelier ainsi que ses dépendances sont votres.


Et de relever la jeune femme et déposer ses lèvres sur les siennes pour l'échange de souffles.... ça aussi, ça allait peut-être un peu étonner Druzilla, mais c'était la coutume en Champagne depuis longtemps maintenant, et la duchesse ne voulait pas la changer.
Une fois fait, elle s'écarta et sourit à Druzilla qui pouvait maintenant retourner auprès de son époux. Au tour du rejeton royal...


Guillaume de la Mirandole, je vous prie d'approcher et de vous agenouiller devant moi.

Une grimace ne put être réprimée en pensant qu'elle allait devoir poser sa bouche sur celle de l'époux de la truie.... ne pas s'imaginer ce qu'il avait pu en faire avant, non non.... surtout pas!

**********************
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume de la Mirandole



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 14/05/2016

MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   Dim 29 Mai - 22:09

Il se trouvait toujours éveillé. Il observa la scène. Et enfin ... Maltea commença la cérémonie ! En vrai, il commençait un peu à s'impatienter. Il ronchonna discrètement quand Druzilla fut prise la première. Il aurait espéré que sa marraine la bonne fée le choisisse d'abord ! M'enfin. Il attendit quelques instants et son tour sonna. Il s'avança alors doucement, il prit la place de l'autre nouvelle vassale. Il s'agenouilla comme voulait la tradition. Tête baissée, il patienta.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et on accueille des petits nouveaux... ou pas!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» les petits nouveaux...
» Mes petits nouveaux
» Ateliers d'anglais pour les petits - à Morestel
» les nouveaux profiteurs
» Mes nouveaux achats, dont Venomous Villains !! :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: Salle de réception-
Sauter vers: