Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Même les anges ont des épines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Jeu 28 Aoû - 23:56

Tout aussi perplexe que lui, Lily garda le silence. Elle suivit du regard Onagre qui s'était levé puis rassit non loin d'elle. Lily se redressa quand Onagre eut fini de lui parler, de la questionner et la seule chose qu'elle sortit, ce fut un :

"Ah."

Que dire de plus. Elle avait cette impression désagréable d'avoir emmené Onagre sur le terrain qu'elle voulait éviter. Elle avait le sentiment d'être aussi fine que son oncle. Elle s'en voulait presque d'avoir été trop curieuse, trop vite et d'avoir poussé ses questions. En même temps, comment pouvait-elle savoir qu'Onagre n'avait jamais entendu parler des jumeaux ? Alors soit Onagre était perspicace et avait deviné ses doutes, et il savait quelque chose… D'où tout ce temps qu'il avait mis pour réfléchir à subterfuge mais Lily le trouvait mauvais si cela était le cas. Soit il était sincère et cherchait des réponses appropriées. Cependant, elle avait du mal à comprendre pourquoi il se sentait blessé, et les émotions d'Onagre lui renvoyèrent les siennes en pleine figure. Lily décida de battre en retraite pour le moment.

"Grand Dieu… Ne me faîtes pas dire ce que je n'ai pas dit, s'exclama-t-elle avec vivacité. Je me questionne à propos de ce portrait qui se trouve dans la chambre de la duchesse. Il me paraissait tout légitime que ce fût ses enfants et je crois bien avoir entendu parler de ces jumeaux… Il y a fort longtemps. Tellement longtemps que je ne saurais dire qui a bien pu me le relater. C'est d'ailleurs une déduction peut-être erronée de ce vague souvenir et de ce portrait. Rien de plus."

Elle s'arrêta un peu essoufflée d'avoir parlé si vite, d'un trait et puis elle ajouta :

"Que vous dire sur les Wagner que vous ne sachiez déjà… Ce n'est pas moi qui jouais aux échecs avec feu Kurt Wagner".

Elle trouvait presque de la satisfaction à l'avoir souligné, malicieusement.

"Que pourrais-je savoir excepté ce que tout le monde sait ? Après il y a peut-être une raison sur le fait que la famille Wagner n'ait pas parlé de lui. Peut-être n'est-il plus tout simplement, comme ça arrive souvent. Ou peut-être que je me trompe et que mon imagination m'a jouée des tours."

Lily haussa des épaules et poursuivit avec un sourire :

"Notre dispute réside dans le fait que je me trouve à Brienne sans rien avoir demandé... Après il est vrai que je m'ennuie et que je cogite sans doute trop. Je ne voulais pas que vous vous sentiez mésestimé par les Wagner. Sans doute à tort. La prochaine fois, je garderais mes questions pour moi. Enfin, ce n'est pas grave. "

Elle soupira et dit :

"Je pense que je vais prendre votre mixture et me reposer, si vous le permettez."

Elle espérait juste qu'il ne rapportât pas au duc cette conversation. Elle ne savait pas pour quoi exactement, mais elle l'espérait fortement.
Revenir en haut Aller en bas
onagre
Medecin personnel
Medecin personnel


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 16/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Sam 30 Aoû - 23:41

Se levant, Onagre souhaita un bon repos à Dame Lily et s'excusa de ne pouvoir lui être que d'une faible aide. Puis se retirant, il se dirigea à l'extérieur et marcha plusieurs minutes au-dehors.

Après tout se disait-il, lui et Kurt avait essentiellement partagé des moments politiques. Certes à plusieurs reprises le médicastre avait rendu quelques visites de courtoisies au Duc lorsqu'il séjournait à Reims ou encore en son domaine de Brizeaux avant que les Wagner ne s'installent à Brienne. Mais jamais Onagre n'avait fait part d'un souhait quelconque de rencontrer la progéniture du Duc. De même celui-ci n'avait jamais fait ressentir ce besoin de les présenter au médicastre. A vrai dire, cela semblait maintenant évident au médicastre, les relations qu'ils entretenaient leur suffisait amplement. Jamais ni l'un ni l'autre n'avaient désirés en connaitre plus sur leurs intimités respectives.

...................

Réfléchissant toujours à toutes les questions qui envahissaient son esprit, Onagre se remémorait sa première rencontre avec Richard. C'était peu après le décès de feu Kurt Wagner. Richard était déjà un jeune homme, mais le médicastre reconnaissait en lui le souvenir de son défunt père. De plus, Onagre s'en rendit vite compte, le rejeton de Kurt était tout aussi talentueux que son père. A n'en pas douter lui aussi irait loin. Mais là encore, pourquoi ne pas lui avoir parler de ce frère ? Du moins s'il y avait bien un frère dans l'histoire. Là encore le médicastre ne pouvait en vouloir totalement au jeune Duc. En effet, jamais n'avait-il fait part d'un souhait quelconque d'en connaitre davantage sur les Wagner. Aussi n'y avait-il pas à s'étonné que la famille conserve pour lui une part de mystère. Et bien à présent, le médicastre avait soif de savoir et ses questions ne resteraient pas longtemps sans réponses.

..................

Après une petite attente, le médicastre entra dans le bureau de Richard. Celui-ci l'y attendait et l'invita à s'asseoir. Le remerciant, le médicastre entrepris d'être direct. Il n'y avait pas à tergiverser. Il voulait des réponses précises, aussi ses questions serait-elles précises.


- Richard. J'aimerai te poser quelques petites questions sur la famille Wagner. Je n'ai jamais fait part d'un tel souhait mais aujourd'hui je me rend compte de mon erreur. Car non seulement je me pose un certains nombre de questions, mais en plus je me sens floué. A tort je le concède, car il était de mon affaire que de poser ces questions plus tôt, aussi n'ai-je qu'à m'en prendre à moi, du moins en partie si aujourd'hui je me sens ignorant.

J'irai droit au but. J'ai eu le loisir d'admirer le portrait de ton défunt père dans la chambre de la Duchesse. Et j'ai également pu observer deux portraits aux côtés de celui de ton père. Je crois deviner que l'un d'entre eux te représente petit garçon. Mais qui est représenté par le second ? Toi et cet autre portrait vous ressemblez tellement.


Soulagé d'avoir posé cette question qui le démangeait tant, Onagre attendait à présent une réponse. Réponse qui l'espérait-il, ajouterai un peu de clarté à ce point d'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Dim 31 Aoû - 16:05

Allait-elle bien... Que pouvait-il lui être arrivé... Une rechute, peut-être... Une blessure qu'Onagre n'avait pas vue... Une fièvre soudaine...

Il secoua la tête. Onagre ne pouvait se tromper. Et puis, elle n'aurait pas demandé une robe si elle était à l'article de la mort. Il regretta de ne pas avoir interrogé plus Jeanne avant qu'elle soit partie, elle aurait pu lui dire ce qui n'allait pas avec Lily... Si elle retombait mal.. et si Onagre ne suffisait pas pour lui faire retrouver la santé...

Encore une fois, il secoua la tête. Il était un des meilleurs médecins de Champagne, et excepté sa tante, il devait être celui qui avait le plus emmagasiné de connaissances sur ce sujet. Si lui n'arrivait pas à la remettre sur pieds, alors personne n'y arriverait, c'était aussi simple que ça ! Il se refusa cependant à penser que son enlèvement pourrait éventuellement avoir une issue funeste. Savoir qu'elle lui en voulait, et pire, qu'il avait haussé la voix contre elle suffisait déjà à le déprimer, alors penser qu'il pourrait être responsable...

La porte qui s'ouvrit le tira de ses pensées. Il n'avait même pas entendu frapper. Joëlle lui dit que le sire Onagre attendait d'être reçu par Sa Grâce, et il lui donna l'ordre de le faire entrer ! Enfin, il pourrait avoir les réponses qu'il attendait ! Il n'eut cependant pas le temps d'ouvrir la bouche, le médecin coupant court à toute tentative en lui exposant son problème.

Il sentit une goute de sueur dévaler son dos quand il eut fini. Il s'était attendu à ce genre de questions, mais il allait devoir jouer serré. Du moins, pour l'instant. Un échange de missives serait nécessaire avant qu'il puisse dire toute la vérité à son ami, ce qui le chagrinait beaucoup, mais sans accord, il ne pouvait décemment pas jeter un plan mené serré depuis plus d'un an... Sauf pour Lily, peut-être... Après tout, son frère avait tout gâché avec Clémence.... Certes, Clémence était de leur sang, mais Onagre allait devenir leur vassal, et Lily...

Il s'éclaircit la voix, chassa ses dernières pensées de la jeune femme, et ses inquiétudes pour elle, et répondit donc :


Mon ami, ce n'est pas un secret que mon père eut trois enfants de son épouse légitime, ma mère Pétillante. S'il en eut d'autres, je n'en ai pas connaissance, mais il est certain que ma mère a donné naissance à deux garçons et une fille, tous les trois issu de Kurt.
C'est bien moi et mon frère que tu as vu en portrait dans sa chambre. C'est un peintre clermontois qui nous a représenté tout enfant, sous le mandat du Duc Ricoh je crois, ou bien celui de ma tante.


Il s'arrêta, content de n'avoir proféré aucun mensonge, tout en répondant à la question. Il ajouta, éloignant le "danger" :

Quant à ma sœur, je n'en sais guère plus que toi. Alexandra est issue de la dernière nuit que mon père a passé avec ma mère, et a été déclarée morte à sa naissance par Pétillante. Ce n'est que très récemment que j'ai appris sa survie, sans avoir plus de détails.

Il se permit un petit sourire, pas mécontent de sa performance.

Voila mon ami, tu en sais autant que le Héraut ès généalogie à ce sujet, et même un peu plus.

Il ne put se contenir plus longtemps, et son sourire se fissura.

Comment va-t-elle ? Etait-ce grave, pour qu'elle te fasse mander ? Tu as pu faire quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
onagre
Medecin personnel
Medecin personnel


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 16/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Dim 31 Aoû - 16:38

- N'ai de craintes. Lily n'avait qu'un simple mal de crâne, aussi me demanda t-elle si je ne pouvais y remédier. Mais je dois t'avouer qu'elle semble préoccupé par sa venue ici même.

Sans perdre un instant le médicastre revint au sujet qui le préoccupait.

- De ton père, je sus qu'un de ses enfants était mort né. Mais que ne me dis-tu donc pas là ? Cet enfant ce révèle être bien vivant aujourd'hui ? Cela ne fait que renforcer mon trouble...

En ce qui te concerne, j'ai toujours eu connaissance que la descendance des Wagner était assuré, mais je n'avais jamais eu connaissance de ton frère. Ton père et moi n'en avions jamais parlé.


Marquant une pause, il reprit :

- De grâce, comment se nomme t-il ? Pourrais-je le voir ?

Reprenant contenance, Onagre ajouta :

- Pardonne moi mon ami. Je me montre impoli. Je devine que toi aussi un sujet te préoccupes. Et je ne pense pas me tromper en disant qu'il s'agit de la douce Lily. Aussi peut-être souhaiterais-tu m'en parler ? Du moins si tu en ressens la nécessité.
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Dim 31 Aoû - 21:18

Il sentit son pouls se ralentir... Un mal de tête... Un simple mal de tête... Il avait été stupide de penser autre chose. Elle allait bien ! Il n'eut cependant que très peu de temps pour se ressaisir, Onagre commençant à toucher dangereusement près à ce qu'il ne devait pas approcher, et il sentit son pouls s'accélérer encore. Il allait devoir jouer très serré pour lui répondre, cette fois-ci. Il inspira, et réussit à lui sourire.

Merci de t'occuper ainsi de Lily... Et je me doute qu'elle n'est pas ravie d'être... ici. Mais tu dois me comprendre, je ne pouvais pas la laisser mourir à Orléans, sans soin ni repos. Un champs de bataille n'est pas un endroit pour elle, tu l'as bien vu...

Il s'interrompit... Il semblait dire souvent cela ces derniers temps, à la fois en pensée et à haute voix... comme si c'était cette justification qui l'empechait de sombrer totalement....

Mais merci de me prévenir, nous réglerons ce problème, elle et moi... quand elle voudra bien me voir ! En attendant, je doute que son repos lui fasse du mal.

Et... je ne pense pas qu'en discuter avec toi soit une très bonne idée. C'est... très complexe, et je ne voudrais pas t'ennuyer avec ça. Il suffira d'une conversation entre nous deux, et je pense que tout sera réglé... d'une façon ou d'une autre...


Il inspira. Les dernières paroles avaient été prononcées d'une vois un peu plus faible, mais il se reprit. La commençait les paroles qui pouvaient s'avouer périlleuse. Et penser à Lily ne l'aidait absolument pas à se concentrer correctement.

Pour ma soeur, je ne fais que répéter ce que m'a dit ma mère à ce sujet. C'est elle la seule à avoir été présente lors de la naissance, et c'est la seule qui sait toute la vérité. Elle ne l'a pas encore entièrement partagé encore.

Et... je sais que lorsqu'il était au conseil, mon père nous a ... un peu mis de côté... Cela n'allait plus du tout avec ma mère, il avait ses... femmes.... et il a préféré consacrer sa vie à sa carrière plutot qu'à mon frère et moi... Nous étions beaux, tous les deux, Richard et Gabriel... les enfants sans père de Clermont, alors que celui-ci y paradait presque tous les jours...

Il s'interrompit, et dessera les dents.. Pas une très bonne période à se remémorer ça... Combien de fois avait-il entendu sa mère pleurer dans la nuit... et voir ses yeux s'assombrir aux questions enfantines sur un père jamais là... Parler de Kurt avait fini par être tabou, d'un accord tacite entre les trois... jusqu'à sa mort...

Bref, voila surement pourquoi tu n'as jamais entendu beaucoup parler de nous.... Quant à le voir, bien sur. Il.. Je... Nous allons organiser une cérémonie pour faire entrer en allégeance les plus proches personnes de mon père. Tu nous y verras tous les deux normalement ! Il est pour l'instant à Clermont, à aider notre mère.

Ouf, il s'en était sorti, et pas trop mal à son avis. Envoyer un courrier était de plus en plus urgent, mais il ne voulait absolument pas être celui qui annoncerait toute la vérité à Onagre. Son frère l'avait mis dans cette situation impossible, à lui de l'en sortir sans perdre la face !
Revenir en haut Aller en bas
onagre
Medecin personnel
Medecin personnel


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 16/07/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Mar 2 Sep - 0:13

Répondant au Duc :

- Fort bien mon ami. Si tu juges qu'il ne convient pas de traiter du sujet de Lily, alors il en sera ainsi. Mais sache que si tu as besoin de moi je suis là.

Pour ce qui est de ton frère j'ai grande hâte de le rencontrer ! Maintenant si tu me le permet, j'aimerai retourner à mes appartements. J'ai besoin de réfléchir.


Saluant son interlocuteur, le médicastre se leva et avec son autorisation s'en alla.

En effet comme il l'avait dit précédemment il avait besoin de réfléchir. Mais alors qu'il marchait dans les couloirs du château, une autre envie lui vînt. Il réfléchirait plus tard. Pour le moment, direction les cuisines.
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Lun 8 Sep - 16:08

Sortir de cette chambre, de son isolement lui réclamait un véritable effort. Pourtant habituée à se trouver entourée, Lily préférait rester cloîtrée, coupée du monde. Sa solitude lui déplaisait moins que la perspective de revoir Richard Wagner, bien qu'observer le plafond ne la passionnait pas plus que cela. L'appréhension de cette future rencontre, qui apparaissait comme inéluctable, était telle qu'elle y pensait tout le temps et que son estomac en restait noué.

Cependant, ne voyant rien venir, et constatant qu'elle continuait à être servie dans sa chambre comme une malade, bien qu'elle fût à présent en état de marcher, qu'elle était dans des habits peut-être un peu trop beaux à son goût (mais elle avait préféré de ne pas abuser de critique envers le tailleur), il lui fallut prendre son courage à deux mains.

Ce fut Jeanne qui la guida dans le château. Lily observait avec attention chaque couloir qu'elle traversait, se demandant avec un peu plus d'angoisse à chaque pas, si elle serait capable de retrouver son chemin.

Elle avait décidé, et quand Lily décidait, c'était quelque chose… Elle avait décidé de ne plus faire aucun reproche au duc, non pas qu'elle n'aurait pas voulu en rajouter encore… Car en réfléchissant bien, elle en avait d'autres à formuler. Mais elle estimait que c'était mieux de passer sous silence ses diatribes. Il était hors de question de revivre une autre dispute.

Cependant, les choses s'annonçaient difficiles. Lily avait décidé une autre chose et ça risquait de compliquer sérieusement le premier objectif. Elle n'avait pas pris que son courage à deux mains, elle avait aussi la lettre brève qu'elle avait écrit à son parrain, qu'on pouvait résumer par "Je suis à Brienne, viens me chercher." et le coffret contenant le collier. Autant que la lettre risquait de rappeler l'irritation du duc au moment où elle avait exprimé le désir de prévenir les siens, autant le collier risquait de refroidir leur relation une bonne fois pour toutes. Mais elle y avait réfléchi, et il était hors de question de porter cet objet de grande valeur. Ca lui semblait même plus important que d'éviter le conflit.

Quand Jeanne frappa à une porte, puis l'ouvrit, les deux mains de Lily passèrent derrière son dos, comme pour éviter que ce soit ce qu'elle amenait qui attire en premier le regard du duc. Lorsque Jeanne lui fit signe d'entrer avec un sourire qui l'exaspéra malgré elle, Lily s'avança dans la pièce. Il s'agissait d'un bureau et le jeune homme était bien là. Lily tourna la tête pour vérifier que Jeanne refermait bien la porte, puis revient à lui. Lui qui d'ailleurs s'était approché et Lily sentit son cœur s'emballer. C'est à peine si elle osa le regarder et sans préambule, elle tendit le mot :


-Je l'ai écrit ce matin... Il n'y a rien de secret, vous pouvez lire. Comme ça, il saura où je suis.

Elle n'avait pas bafouillé, elle avait parlé un peu près correctement même si elle n'avait usé d'aucune politesse. Sa main trembla légèrement. Elle sentait revenir un peu de rancœur. C'était lui qui la mettait dans cette situation qui la rendait si mal à l'aise. Il prit la lettre sans un mot, elle le vit ouvrir la bouche, mais elle le coupa. Il fallait qu'elle le fasse tout de suite de peur de perdre sa résolution. Du bout des doigts de ses deux mains, elle présenta le coffret que ses yeux ne quittèrent pas pendant qu'elle parla :


-C'est très joli… Vraiment. Mais je ne peux porter cela… parce que c'est vraiment trop beau pour moi. Vous me rendrez encore plus mal à l'aise si vous insistiez. Vous avez déjà pris assez soin de moi… Je vous suis redevable de beaucoup de choses…

Elle émit un soupir en fermant les yeux, un peu effondrée de son discours, puis elle les rouvrit pour entrer dans son regard et demanda d'une voix plus sûre :

-Vous me comprenez ?
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Lun 8 Sep - 22:58

Les jours passaient... Ce n'était pas la première qu'il sentait ainsi les jours s'étirer à n'en plus finir, mais cette fois-ci était différente. Les journées ne ralentissaient pas désespérément leur cours parce qu'il n'avait strictement rien à n'en faire et qu'il s'ennuyait du lever au coucher du soleil. Au contraire, les responsabilités du Duché ne lui laissaient pas spécialement beaucoup de temps pour s'apitoyer. Et pourtant, les journées ne passaient pas... parce qu'elle était là. Elle était à Brienne, elle vivait à Brienne, et pourtant, il ne la voyait pas, et se refusait même à aller la voir. Que lui dire de plus que la dernière fois... S'il allait la voir, elle lui demanderait de partir enfin... Que pouvait-elle demander d'autre... Il n'avait déjà aucun droit de l'enlever, alors la retenir ici contre son gré... Mais même si ses journées ne passaient pas parce qu'il ne cessait de penser à elle, il ne pouvait pas se résoudre à la voir partir.... Pas sans lui avoir tout dit... Mais pour cela, il faudrait aller la voir...

Le serpent se mordait la queue un peu plus chaque jour, et il finissait par ne plus être concentré sur ce qu'il faisait... Pour l'instant, il n'y avait que deux servantes qui l'avaient remarqué, mais ce genre de rumeurs se répandrait vite à tout le personnel... et finirait un jour ou l'autre par arriver à son frère... qui viendrait vérifier ce qui ne va pas dans son château.... Le pire était probablement que lui-même s'en moquait éperdument... Perdre sa place, perdre son frère, perdre son rang, qu'était-ce au final après l'avoir perdu, elle...

Les jours passaient ainsi... jusqu'à ce que Jeanne frappe à sa porte. Il lui dit d'entrer, se redressant devant son bureau. Que les serviteurs remarquent des erreurs étaient possible, mais il n'était pas encore au point de se laisser aller devant eux, et il tenait son rang quoi qu'il se passe. Mais il failli le perdre quand il entendit ce qu'elle prononça :


La jeune femme désire vous parler, messire.

Avec un geste vers la porte où il pouvait à peine la deviner. Il ne put prononcer aucune parole, et se contenta d'hocher la tête, en se levant, comme pour être sur qu'il ne rêvait pas. Il déglutit, et s'approcha d'elle, au cas où elle aurait besoin de s'assoir, et entendit à peine la porte se refermer derrière Jeanne.

Elle ne lui laissa cependant pas le temps de l'inviter à s'installer, et lui tendit une lettre. Il avait totalement oublié qu'il lui avait permis d'écrire à sa famille, et prit machinalement la lettre en main. Il comptait lui demander à qui il devait faire parvenir ce pli, ses paroles étant un peu laconiques à ce sujet, mais elle l'en empêcha, et continua, ce qui le laissa encore plus sans voix.

Il se répéta un instant encore ses paroles dans sa tête, pour voir où était le reproche qui devait se cacher derrière, mais n'en trouva pas. Elle le remerciait... et elle le regardait... Et elle ne semblait pas être en colère... Et...

Ses pensées le quittèrent un instant quand il croisa son regard sur elle... Toute la beauté du monde semblait se concentrer dans ses yeux... Pendant un instant, il crut pouvoir lire en elle, qu'elle lui ouvre la porte de son monde, et qu'il puisse commencer à la comprendre... L'instant fut trop fugitif pour être réellement saisi, mais le souvenir de cet instant se grava instantanément dans son cœur. L'instant d'après, sa résolution était prise.


Je vous comprends...

Il fit un pas en arrière, et cligna des yeux, pour retrouver totalement la maitrise de lui même. Avoir son visage pour tout cadre était des plus troublants pour parler correctement, et il avait besoin du peu de concentration qui lui restait encore pour finir cette discussion sans se jeter à ses pieds.

Mais... je ne peux décemment pas reprendre un cadeau. Ce collier est à vous... il a été fait pour vous... Aucune autre femme ne le mettra si vous le refusez...

Et...


Il hésita longuement... repartir la dessus la mettrait probablement en colère, mais il fallait que ce soit dit...

Et vous ne m'êtes redevable de rien... C'est à cause de moi que vous êtes arrivée ici encore plus mal en point qu'à votre départ... Et je n'aurais jamais du vous parler comme je l'ai fait, de ceci je m'en excuse aussi...

Si... vous n'acceptez pas le collier en gage... en souvenir de moi, alors acceptez le en compensation de tout ce que j'ai pu vous causer...


Cette fois ci, c'est lui plongea son regard dans le sien, non plus pour y chercher un éclat de sa beauté, mais un pardon.

Et vous... me comprenez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Ven 12 Sep - 15:05

Tout d'abord, Lily ressentit un soulagement, un profond et bienfaisant soulagement. Il avait saisi ce qu'elle avait voulu lui dire malgré un discours assez succinct. Elle envisageait, enfin, la suite de l'entrevue moins tendue.

L'instant ne dura guère. Dès qu'il commença à s'éloigner d'elle sans prendre la boîte, Lily réalisa qu'en fait, il n'avait décidément rien compris, et que surtout elle avait du manquer de persuasion. Elle constata qu'il était surtout déterminé à lui imposer le présent et qu'il en profitait pour déployer une parade verbale qu'elle ne trouvait même pas honnête. Il lui avait offert… Mais se souvenait-il comment il le lui avait lancé ? Dès qu'elle voyait la boîte, elle ne pensait qu'à ça. Devait-elle le lui rappeler au risque de le fâcher encore et elle, de s'emporter de plus belle ?

Lentement, les bras de Lily redescendirent le long de son corps. Franchement déçue qu'il n'aille pas dans son sens, elle sentait à nouveau à quel point il pouvait l'agacer. Il se dégageait de sa façon de s'exprimer, de ses gestes, une autorité qui l'irritait à chaque fois. Elle l'avait trouvé présomptueux qu'au mariage de Jo et Fifi, se remémorait ses propos directeurs lors de leur dernière entrevue, sans compter tout ce qu'il avait fait pour qu'elle arrive en se contrefichant de son avis à elle, et là, il tentait de lui imposer sa vision des choses, refusant par la même occasion de compatir à sa situation.


"Sans vouloir vous offenser, non… Je ne vous comprends pas. Et votre attitude démontre que vous n'avez fait que penser me comprendre…"

Elle avait parlé d'une voix hésitante mais elle continua avec un peu plus de fermeté.

"J'accepte les excuses que vous présentez, et je vous assure que je ne risque pas d'oublier mon séjour à Brienne et donc… votre hospitalité à cause de cette plaie qui me laissera, sans doute, une affreuse cicatrice à vie… Aussi vous voyez bien… que ce présent apparaît bien inutile. D'autant que je souligne encore une fois, qu'il est trop somptueux ; c'est aussi pour cela, que je me dois de le refuser."

Elle n'osait pas lui dire que ce n'était pas convenable qu'il lui offre un pareil cadeau et en repensant à ce mot "convenable", il lui revint en mémoire qu'elle avait pensé la même chose de la lettre qu'il lui avait envoyée à Orléans. Et puis ce qu'il lui avait dit… Un nouveau trouble s'empara d'elle. Ne lui parlait-elle pas trop durement ? Allait-il lui en vouloir ? Peu à peu ses joues rosirent, mais elle continua :

"Bien sûr, si vous insistez, je ne ferais pas l'affront de poursuivre mon attitude, qui est, j'ai bien conscience, déjà désobligeante. Je ne souhaite pas que nous rentrions dans une autre querelle… semblable à la dernière."
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Sam 13 Sep - 17:02

Au fur et à mesure qu'elle parlait, il avait senti sa machoire commencer à se contracter, près à prendre l'orage qu'elle ne tarderait pas à faire éclater... et puis... sa dernière phrase était venue, comme la bourasque qui d'un coup chassait tous les nuages noirs et apportait la clarté du soleil.... Ne l'avait-il pas trouvé lumineuse, la première fois qu'il l'avait vu... La.. elle semblait prête à faire des concessions... accepter des excuses... Il respira d'un coup un peu plus sereinement... Elle ne souhaitait pas se disputer, ou crier, ou quoi que ce soit d'autre... Pour quelles raisons étaient-elles venues alors ? Simplement pour lui remettre la lettre et le collier ? Alors que Jeanne aurait fait de même ? Non, elle avait de ce côté tout à fait raison, il ne la comprenait pas vraiment... pas du tout même... D'un autre côté, cela aurait été étonnant après si peu de temps passé ensemble, et si peu de phrases échangées...

Il se rendit compte qu'il l'avait observé de longs instants sans prendre la parole, et qu'elle allait finir par s'inquiéter. Il reprit donc, en essayant de mesurer ses paroles.


Je ne le souhaite pas non plus...

Il inspira, puis continua.

Effectivement pour le moment, nous ne pouvons nous comprendre... Mais je ne veux pas non plus vous obliger en aucune façon. Il ne se fait pas de reprendre un cadeau, mais il ne se fait pas non plus de forcer à l'accepter.

Il fit un pas vers elle, et tendit la main, paume vers elle, et détourna le regard, contemplant sans le voir son bureau.

D'autant que rien ne s'est passé comme prévu... et en particulier pour lui... Il devait être l'écrin qui illumine votre beauté au sortir de votre convalescence... Il n'a réussi qu'à être le catalyseur de nos différents... et de nos différences...

Il secoua la tête, et eut un pâle sourire.

Désolé... En plus d'être un mauvais hôte, la littérature me monte à la tête...
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Dim 14 Sep - 22:05

Il ne répondait pas. Lily n'osait plus ouvrir la bouche et elle sentait l'attente lui tenailler le ventre. Il devait la trouver discourtoise d'avoir insisté. Son appréhension s'intensifiait et quand, enfin, il reprit la parole, elle retint son souffle.

Rassurée qu'il ne durcisse pas son ton, elle le vit tendre la main pour récupérer la boîte. Elle n'y croyait plus, et déjà se faisait à l'idée facile de garder le bijou. Lily le rendit avec un geste lent. Allez savoir pourquoi elle pensa aussitôt qu'elle allait, sans doute, le regretter plus tard, que jamais on ne lui représenterait un don comparable mais à ce moment précis, elle se sentait heureuse de s'en débarrasser, presque victorieuse qu'il recule. Bien qu'elle souhaitât de tout cœur de partir de Brienne où elle ne se sentait pas à sa place, toujours aussi mal à l'aise en sa présence, elle entrevoyait des jours un peu plus paisibles.

Au compliment qu'il prononça, le rose de ses joues vira au rouge et son sourire apparut. Sa voix avait perdu toute acerbité :


"Je vous remercie… Et je vous prie de m'excuser, de me pardonner. Je ne suis pas si incorrecte d'habitude."

Elle reprit d'un ton affable presque gai :

"Je ne vais pas vous déranger plus longtemps ! Vous sembliez occupé lorsque je suis arrivée, veuillez m'excuser de ça aussi… de vous avoir interrompu dans vos affaires…"

C'en devenait ridicule… Bientôt, je vais devoir m'excuser d'exister, pensa-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Dim 14 Sep - 23:31

La boite qui se posa sur sa main fit écho à la chape de plomb qui semblait s'être posée sur son cœur... Il fut même étonné de ne pas entendre retentir un écho lugubre, tant ce retour avait une signification si amère... C'était un peu comme si elle lui refusait les sentiments qu'il n'osait pas lui avouer, et ce n'était guère agréable à ressentir... Un pensée émergea en marge de son cerveau, comme quoi le don qu'il lui en avait fait pouvait s'apparenter à lui coller des baffes tout en lui disant qu'il l'aimait, et que ça expliquait aisément son geste, mais il se refusa à développer cela. Il aurait tout le temps de se le reprocher plus tard.

Ce fut son sourire qui lui fit définitivement oublier ses sombres pensées. Ca, et ses joues devenues légèrement roses... Il avait pu la trouver belle précédemment, mais la vision qu'elle lui offrait à présent était au delà des mots... Même somptueusement magnifique n'arrivait pas à représenter ce qu'il voyait actuellement... Mais il ne put s'empêcher de cligner des yeux de surprise quand elle annonçait qu'elle voulait partir..


Noon !

Il se mit à son tour à rougir, confus d'avoir élevé la voix, et essaya de se rattraper.

Je veux dire... non... vous ne m'avez pas interrompu... Enfin, si, mais je ne faisais pas grand chose d'important, et je peux tout à fait le remettre à plus tard. Mais...

Il hésita un instant... elle semblait vouloir faire la paix, mais choisir les mauvais mots pourraient fort bien la fâcher à nouveau... Il posa la boite et la lettre sur son bureau, inspira, et se retourna vers elle.

Vous n'avez pas à vous excuser, votre conduite est tout à fait naturelle. Mais... je... enfin, vous...

Il s'interrompit, essaya de trouver désespérément une excuse qui la ferait rester avec lui, et non pas s'enfermer à nouveau dans sa chambre... Enfermer.....

Vous... Vous avez passé beaucoup de temps dans la pièce où vous avez été soignée, mais vous n'avez pas pris beaucoup l'air. Que diriez-vous d'une promenade à l'extérieur, si vous vous sentez assez forte ? Les jours sont encore beaux, et une promenade dans les jardins pourrait vous faire du bien.

Il chercha quelque chose à rajouter, mais rien de très intelligent lui venait à l'esprit, et il se dit qu'il valait peut-être mieux se taire... Mais il ne put s'empêcher de rajouter...

Et ... et si vous le permettez... j'aimerais vous accompagner... je crois qu'un peu d'air ne me ferait pas de mal non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Lun 15 Sep - 11:11

A son "non" un peu vif, Lily tressaillit et son visage se rembrunit. Elle se demanda ce qu'elle avait bien pu avoir dit pour provoquer une telle réaction. Elle perdit son sourire et ses yeux le dévisagèrent avec une légère perplexité.

Avec un peu de soulagement, elle écouta la suite. La réflexion du duc de Brienne était tout à fait justifiée et il était difficile de refuser la proposition. Elle aurait pu se dérober, bien entendu, prétextant sa fatigue, mais c'était montré peu d'effort à son hôte et Lily voulait exposer sa nouvelle bonne volonté. Aussi Lily accepta, affable, l'invitation.


"Si cela ne vous ennuie pas, j'en serais ravie votre grâce. Un peu d'air me fera le plus grand bien… Toutefois ne vous attendez pas à une marche rapide et longue de ma part."

De plus, elle redoutait toute montée ou descente un peu trop prononcée, et ne parlons même pas des escaliers.


"Je suis désolée d'être à ce point exigeante", sourit-elle.

Elle souhaitait qu'il tînt vraiment à se promener avec elle, et qu'il ne le lui proposât pas seulement par politesse. Déterminée à laisser derrière eux leur querelle, elle pensait que lui faire plaisir était le meilleur moyen de tourner la page. Bien consciente d'avoir auparavant déclenché la dispute, et résolue à ne plus se laisser guider par sa curiosité, cette conversation lui avait prouvé que si elle gardait une attitude calme et rigoureuse à ses plans, elle pouvait s'entendre avec le jeune homme et qu'au final, ça n'avait rien de désagréable et même si une gêne persistait, elle appréciait la façon qu'il avait de la regarder et de l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Lun 15 Sep - 22:46

Il eut un grand sourire, le premier véritable depuis... qu'il l'avait rencontré au mariage de son parrain, pour autant qu'il s'en rappelle. Il exprimait à la fois le soulagement de la voir en accord avec ses paroles, et le bonheur qu'il avait à l'avoir avec lui, et souriante... Il se doutait bien que tout n'était pas réglé, et même à peu près rien ne l'était, mais après toutes ces heures d'attente d'abord, d'angoisse ensuite, et de colère enfin, éprouver un sentiment aussi simple que la satisfaction lui donnait beaucoup de plaisir. Il ne put s'empêcher de répondre, tout en continuant à sourire :

Ne vous ai je pas déjà dis de ne point être désolée ? Vous êtes telle que vous êtes, et je serais un bien mauvais hôte si je n'accédais pas à des demandes si pleines de bon sens.

Et app...


Sa voix mourut presque immédiatement, et il se retint difficilement de ne pas jurer. Voila où son enthousiasme l'emmenait... Il se retint également de secouer la tête, pour ne pas éveiller d’inutiles soupçons. Mais une envie de plus en plus pressante de lui avouer toute cette vérité qui lui pesait tous les jours un peu plus commençait à grandir en lui, et cette fois encore, il s'en était fallu d'un cheveu pour tout dire... et probablement tout gâcher... Il le faudrait bien, cependant, un jour... mais pas maintenant, pas alors qu'ils avaient fait la paix... Aurait-il même le courage de lui dire en face...

Hum, je veux dire, je ne souhaite que vous montrer les plus proches jardins, un simple tour autour de cette demeure. Si vous ressentez la moindre fatigue, nous serions à portée de voix pour demander un cheval.

Il continua à lui sourire, réfléchissant à ce qu'ils pourraient voir ensemble.

Et si vous vous sentez plus forte, nous pourrions pousser plus loin... que ce soit à pied, ou à cheval d'ailleurs...

Il lui tendit le bras, repensant fugitivement au geste identique qu'il avait fait, il y avait quelques semaines, au mariage... Elle n'avait guère apprécié alors les quelques pas qu'elle avait fait en sa compagnie... Il fut presque près à rabattre son bras vers lui, pour lui éviter de tels souvenirs, et de tes sentiments à l'heure actuelle, mais ce geste aurait probablement était pire... Il préféra rajouter :

Me ferez vous l'honneur de marcher à mes côtés ?
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Jeu 18 Sep - 14:57

Sa façon de sourire était contagieuse. Très ravie de son effet, Lily avait l'impression qu'il était satisfait et qu'il présenta spontanément son bras.

Elle croisa à nouveau son regard et comprit qu'il pensait à la même chose qu'elle. Elle lui adressa un timide sourire et accepta de prendre son bras avec un geste hésitant. Un petit mouvement de tête, elle chassa ses idées et dit :


"Un cheval ne serait pas vraiment conseillé..."

En voilà une idée !

"Juste quelques pas pour voir le ciel autrement qu'à travers une fenêtre et ça sera parfait !"
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Jeu 18 Sep - 21:59

Bien, alors, nous pouvons y aller !

Il avait réfléchi quelques instants... Traverser tout le château pour sortir prendre l'air les ferait passer par quelques escaliers, et risquait de la fatiguer... Et l'autre chemin était bien plus simple... Et après tout, aucun secret n'était lié à celui là...

Il fit quelques pas mesurés en direction du mur gauche, où ne reposait qu'une bibliothèque aux livres légèrement poussiéreux, et inclina, bien qu'avec quelques difficultés, un vieux tome intitulé "Controverse de métaphysique aristo-platonicienne". Il songea qu'il faudrait trouver un titre qui attirait moins l'œil d'Onagre, pendant que le mur semblait s'enfoncer de plusieurs mètres, avec un simple bruit de roulement pour l'accompagner.

Il prit un instant pour contempler la jeune femme, et se dit qu'une explication serait à cet instant, probablement la chose la plus judicieuse à faire.


J'ai découvert ceci en voulant remplacer ces vieux tomes par des livres plus utiles... Un sortie imaginée par un ancien locataire je suppose, et c'est remarquablement ingénieux.

Il fit quelques pas en direction du couloir sombre, éclairé seulement par le peu de lumière provenant de fines meurtrières dans le mur droit.

Ne vous inquiétez pas. Le sol descend très doucement sur quelques mètres, sans le moindre obstacle.

Et effectivement, le couloir n'excédait pas la vingtaine de mètres, donnant rapidement sur un levier, qu'il fit jouer, pour ouvrir une nouvelle ouverture, baignant le couple d'une lumière naturelle légèrement éblouissante. Autour, des arbres et des arbustes entouraient la muraille, et masquaient cette sortie aux curieux. Il la fit avancer de quelques pas, et referma le mur par le même mécanisme.

Le chemin que nous avons semble se poursuivre dans les fondations du château, mais un mur de brique le coup une fois cette sortie passée. Il faudra que je cherche un jour pourquoi l'avoir muré...

Il secoua la tête, et se concentra sur l'extérieur, lui laissant un peu de temps pour s'habituer à la lumière et l'air extérieur, ainsi qu'à la vue. Vue relativement réduite à l'heure actuelle, la clairière étant entourée de verdure, à l'exception d'un chemin qu'il commença à emprunter, et les éloigna de quelques pas du château, les faisant entrer véritablement dans les jardins alentours.

Nous venons de traverser les anciennes douves. On les a comblées il y a plus d'un demi-siècle, sans que je parvienne à en trouver la raison... Cette demeure semble receler de pas mal de mystères...

Il la contempla à nouveau, et rosit légèrement.

Désolé, je vous ennuie avec toutes ses histoires.

De sa main libre, il fit un large geste tout autour.

Voila le domaine de Brienne. Y'a t'il un endroit particulier qui vous attire l'œil, ou bien souhaitez seulement marcher en profitant du soleil et de la vue ?
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Sam 20 Sep - 0:12

Espérait-il l'impressionner ? La question l'effleura un moment. Cette découverte l'amusa assez pour écouter avec avidité ce qu'il racontait. Elle était ravie qu'il dirige la conversation, qu'il monologue d'ailleurs. Elle, elle ne savait pas quoi lui dire. Il était évident qu'il prenait plaisir à prendre la parole,

Dehors, la lumière et la chaleur la surprirent. Lentement, elle découvrit le paysage qui s'offrait à eux. Devant sa question, elle se trouva un moment désappointée. Elle jeta un regard à gauche, puis à droite puis tourna ses yeux verts lui et commença gênée :


"Je… Je n'en ai aucune idée, votre grâce…"

Elle n'était pas la mieux placée pour savoir où il était intéressant d'aller. Elle ne pouvait s'empêcher de l'appeler "votre grâce" en le regardant droit dans les yeux. Puis soudain, une idée. Elle s'exclama enjouée :


"Ah ! Si ce n'est pas trop ardu, j'ai vu qu'il y avait un lac, par une des fenêtres. Sinon, nous ferons la promenade une prochaine fois. J'aime beaucoup les lacs !"

Elle espérait que sa remarque ne lui semblerait pas trop puérile. Elle lui adresse un sourire avenant et ajouta :

"Enfin, si ça vous plaît aussi bien évidemment !"
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Sam 20 Sep - 13:18

Encore ce votre Grâce... et cette fois ci, il ne put même pas faire une moue boudeuse, avec son regard pointé directement sur le sien... Il hésita à l'appeler de cette même façon, tout ce qu'il y a de plus pompeuse, mais il se rappela qu'il s'était promis d'éviter tous les sujets stupides de ce genre là... D'autant que si elle ne pouvait le nommer autrement, c'était entièrement sa faute... Bientôt... Peut-être... si elle lui parlait encore lorsqu’elle saurait...

Quand elle proposa le lac, il ne put s'empêcher de sourire autant qu'elle. Cela ressemblait peut-être un peu trop à un vieux rêve qu'il avait fait, mais tant pis, le lac était un endroit les plus agréables de Brienne, surtout après les quelques modifications qu'il y'avait apporté. Il essaya de cacher la légère roseur qui envahit ses joues au souvenir dudit rêve, et lui répondit :


Le lac me convient parfaitement ! Vous avez un gout remarquable en matière de beauté vous savez !

A pas mesurés, il commença donc à avancer en direction du lac. La pente était légère et douce de ce côté-ci du château, et permettait une avance à la fois aisée et rapide en direction de la retenue d'eau. Au lointain, derrière les vastes étendues de prés et de champs, se voyait le clocher du petit village de Brienne. Il songea qu'il y avait un moment qu'il n'y était plus revenu, mais cette pensée le quitta aussitôt qu’il se tourna vers le visage de la demoiselle à ses côtés. Qu'il était doux de passer ce moment avec elle, ainsi, à avancer tranquillement dans son domaine, qu'il lui décrivait à chaque fois que ses yeux tombaient sur un élément nouveau... Telle anecdote sur ce point dans le lointain, tel élément du chemin qu'ils traversaient, telle vue sur le château, telle histoire qui lui venait en tête, il essayait d'égayer leur promenade en discutant, ce qu'il n'avait pu faire depuis tant de temps...

Il ne cessa d'ailleurs de parler que lorsque le lac emplit la majorité de leur vue. Le chemin cessait à quelques mètres des berges, et menait à un saule pleureur dont les branches les plus basses se courbaient à moins d'un mètre du sol. Il en écarta quelques unes, et laissa Lily avancer. Ils se retrouvèrent à l'abri des éclats du soleil, et également de la chaleur, sous les feuilles protectrices de l'arbre. Un banc de bois y avait été installé, et les branches en face avaient été élaguées pour ne pas cacher la vue sur le lac.


C'est ici que je m'installe quand je veux être au calme, loin des soucis du château... Le lac est apaisant...

Il l'invita à s'assoir, et s'installa à ses côtés, souriant à la vue si familière. La surface du lac était relativement claire, et laisser voir de l’endroit où ils se trouvaient quelques petits poissons qui nageaient près du bord de l'eau. Le bruit des grenouilles étaient intermittents, mais n'empêchait en rien la conversion ou la méditation, et le cri du canard s'y rajoutait parfois. Une famille sortait d'ailleurs des joncs sur la droite, et commençait à dériver sur l'eau.

Cela vous plait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Dim 28 Sep - 20:11

Le lac me convient parfaitement ! Vous avez un gout remarquable en matière de beauté vous savez !

Les yeux de Lily se mirent à briller. Le compliment était facile, certes, mais dans ce contexte, il lui plaisait. Ses appréhensions envolées, ses pensées à la promenade, il ne restait à Lily qu’une légère prudence qu'elle observait avec rigueur.

Elle ne cessait de l'examiner avec attention, en quête de chaque détail qui l’indiquerait sur l’attitude à adopter. Cette rencontre se déroulait sous de meilleurs auspices. Pourtant, elle n’oubliait pas que la moindre maladresse pouvait réveiller sa rancune et faire ressurgir des disputes. Ce n’était pas parce qu’elle se montrait de bonne volonté, qu’elle lui adressait des sourires qu’elle lui avait tout pardonné. Toutefois, Lily pouvait se montrer magnanime et elle avait bien conscience de son état encore faible, des soins et des attentions qu’on lui prodiguait ainsi que du confort dans lequel elle se trouvait. Elle avait du mal à lui en être totalement reconnaissante étant donné le pouvoir qu’il s’était octroyé en la faisant venir ici d’une manière fort peu civilisée.

Le rythme de la promenade était assez lent pour qu’elle puisse suivre sans difficulté. Prise d'une grande timidité, elle n'osait pas ouvrir la bouche. Ca l'a rendait d'autant plus attentive aux anecdotes qu'il lui contait. Elle appréciait sa façon de parler, il semblait tellement enthousiaste, désireux de communiquer son engouement pour son domaine. Aucune des attentions qu'il manifesta pour elle durant la marche, ne lui échappa.

Lorsqu'ils s'assirent, Lily fut aussitôt soulagée de la douleur sourde qui s'était insinuée lentement dans ses jambes. Cette pause dans ce charmant lieu n'était pas de refus et à sa manière de le présenter, Lily avait l'impression qu'il lui présentait un peu de lui-même. Elle resta quelques minutes dans ses pensées jusqu'au moment où il l'interrogea :


Cela vous plait-il ?

Elle eut un regard pour le lac puis pour lui :

"Evidemment ! Je serai bien difficile dans le cas contraire, ne croyez-vous pas ? C'est un endroit magnifique ! Vous avez aussi un somptueux château… Quand vous parlez de votre domaine, je sens combien il vous tient à cœur. Vous avez l'air d'y consacrer beaucoup de temps et sans doute encore plus que je ne le suppose d'ailleurs…"

Ses yeux verts s'attardèrent un moment sur un mouvement circulaire de l'eau qu'avait sans doute créé un poisson puis elle continua sans le regarder :

" Il est vrai que tout semble si paisible ici. "

Aussitôt elle pensa que Brienne était le contraire de l'Orléans qu'elle connaissait. Etait-ce toujours la guerre là-bas ? Avait-il des nouvelles ? Pourquoi ne lui en parlait-il pas ? D'ailleurs n'avait-il jamais tenté de se pencher sur la question avec elle, et de son plein gré ? Etait-ce parce qu'il était trop occupé à lui montrer la beauté de son domaine, prouvant par-là un caractère égoïste ? Voulait-il seulement la divertir ou lui éviter des nouvelles lugubres ? Devait-elle encore engager la discussion dans ce sens. Elle laissa échapper un soupir. Lily était tellement dans l'angoisse, obnubilée par ses questions, qu'elle ne trouvait même pas de quoi poursuivre la conversation banale qui ne parlerait ni d'Orléans, ni de tout ce qui avait été discuté auparavant et qui pourrait rappeler leur querelle. Elle souhaitait rester dans cette légèreté. Et en creusant, elle laissa de côté tout cela pour revenir à des interrogations d'une autre sorte.


"C'est un endroit merveilleux pour y vivre ! Je suis certaine que votre mère doit souvent venir ici… D'ailleurs ça ne la mécontentera pas que vous m'ayez octroyée temporairement sa chambre ? Je n'aimerais guère être le sujet d'un litige entre vous et elle…"

"Ca me fait penser que messire Onagre semblait quelque peu surpris d'apprendre que vous aviez un frère." Elle avait besoin de le savoir, d'être fixée, mais elle avait perdu le courage avant la fin.
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Jeu 2 Oct - 23:39

Il ne put s'empêcher de lui sourire. Cela lui plaisait. Il avait réussi à rester un long moment avec elle, sans que tout ce qui les séparait refasse à nouveau surface pour les jeter l'un contre l'autre, puis l'un loin de l'autre. Il est vrai que le cadre devait aider, bien qu'il n'ait jamais pensé à y emmener quelqu'un... C'était un peu bizarre de penser que son refuge devenait un endroit où ils pouvaient deviser tranquillement, alors que la chambre de sa mère était celle des disputes... A se demander s'il n'y avait pas quelques esprits dans ce château qui veillaient farouchement, et dont l'influence ne se faisait plus sentir ici... Ils étaient seuls... et visiblement, elle était aussi à l'aise que lui.

Ses réponses lui mirent également du baume au cœur. Oui, de toute évidence, elle était bien ici. Il ne voulait pas penser à la légère amertume qu'il sentait cependant dans sa voix. Ce n'était probablement pas de la jalousie face à ce qu'il pouvait avoir, mais... Non, il ne voulait pas y penser. Si elle voulait développer ceci, elle le ferait. Sinon, il était inutile de se mettre à réfléchir là dessus.

Il la regarda quelques instants, pendant qu'elle se perdait dans ses pensées en contemplant l'étendue d'eau. Il finissait par connaitre son visage par cœur, à force d'y penser et d'en rêver, de jour comme de nuit, mais l'admirer à nouveau était un enchantement de tous les instants. Chacune des parties étaient une œuvre d’art merveilleuse à elle seule, mais toutes ensembles combinées, elles donnaient un tableau qui lui coupait le souffle à chaque fois. Comment ne pas noyer dans ses yeux... comment ne pas se perdre dans la contemplation de ses lèvres....

Son soupir le fit aussitôt détourner le regard. Se pourrait-il qu'elle sache ce à quoi il venait de penser... Il se concentra sur le lac, essayant de ne pas faire remarquer la soudaine rougeur qu'avaient pris ses joues. Non, il était impensable qu'elle ait pu lire ses pensées... Peut-être le fait de rester trop longtemps à la contempler alors... Il inspira calmement, et ne reposa son regard que quand elle reprit la parole.


Il fronça légèrement les sourcils, un peu étonné de sa sollicitude, puis, sourit, et balaya ses inquiétudes :

Oh, ne vous inquiétez pas pour ça... Ma mère est mairesse de Clermont, elle a autre chose à faire actuellement que de venir ici... Et elle se prévoit un voyage en Artois après en avoir fini avec la mairie... Avant qu'elle ne revienne, vous serez...

Il butta sur le dernier mot. En répondant à une simple question, il avait rouvert ses pires inquiétudes, qui étaient pourtant bien cachées, et que la promenade avaient totalement enfouies. Les faire ressortir à cet instant, au moment où il s'y attendait le moins, était des plus douloureux... Il essaya de s'accrocher à l'instant présent, au moment qu'ils passaient ensemble, comme un dormeur refuse de laisser son rêve à son réveil, mais la réalité le rattrapait...

Il revient une nouvelle fois à contempler le lac… Il ne pouvait pas la regarder pour lui parler de ça... Contempler son visage lui ôterait toute envie d'évoquer le sujet, mais il n'avait plus le choix
..

... Vous serez probablement repartie... Je...

Qu'ajouter de plus... Malgré tout l'or qu'il pouvait rajouter aux barreaux, Brienne restait une prison pour elle. Il l'avait déjà fait venir de force... Il ne pouvait pas envisager de la retenir de la même façon, même si la voir partir lui déchirerait le cœur...
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Sam 4 Oct - 14:25

Ah ! Elle était encore à la municipalité de Clermont... En Artois, quelle horreur, pensa-t-elle. Pourtant il y existait des endroits sur terre bien plus plaisants que l'Artois... En souriant, elle répondit avec entrain :

« Oui ! Sans doute même ! »


Estimant qu'elle avait mis trop de cœur dans sa réponse et qu'il n'était pas correcte de se montrer enthousiaste à l'idée de partir du lieu où on l'accueillait, Lily se reprit aussitôt :


« J'ai vraiment hâte de savoir comment vont ma famille et mes amis... Et puis de revoir les miens dans le Sud. Je ne pensais pas qu'ils me manqueraient autant. Si je comprends bien, vous vivez donc seul ici. N'est-ce pas un peu... trop grand ? »


Peut-être qu'il prendrait sa question pour une critique, alors elle continua avec un rire :


« Je crains de me perdre dans votre château. Il me semble si vaste ! Et, il faut le dire, je ne bénéficie pas d'un grand sens d'orientation... D'ailleurs, j'ignore même où se situe Brienne en Champagne. Je suis affligeante. Si ! Si ! C'est même honteux de ma part... »


Progressivement, elle tentait de trouver ses marques dans leurs échanges verbaux et découvrant sa sincérité à laisser derrière eux cette dispute, elle se mettait de plus en plus à son aise. Elle n'hésitait plus à soutenir son regard quand il la fixait et essayait avec force de ne plus se sentir embarrassée. Le collier, la lettre et ce qu'il avait dit parfois à mi-mot, elle mettait tout cela de côté, pour le moment.


« Vos jardins aussi doivent être immenses, mais ils me font moins peur ! J'ai hâte de tout voir... Si bien sûr, vous me l'autorisez. »


Mais elle ne voyait pas pour quoi il ne le lui autoriserait pas.


« Et me ferez visiter aussi, si l'envie vous motive et si votre temps vous le permet, bien entendu... »


Elle se rendit compte de son audace, mais après coup. Son naturel revenait au galop et avec lui, sa tendance à prendre des directives, à poser des plans. Sûr qu'il risquait de ne pas apprécier les idées entreprenantes de la jeune demoiselle. En même temps, elle était si heureuse d'avoir une conversation calme et qui ne parlait pas de sa santé, qu'elle se sentait habitée par une énergie nouvelle. Malgré cette auto-critique, elle poursuivit avec un de ses plus jolis sourires :


« J'aime beaucoup vos histoires. »
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Dim 5 Oct - 1:30

Ses premières paroles lui firent l'effet d'une dague en plein cœur. Non, elle n'avait vraiment, mais pas du tout, la moindre envie de rester plus qu'il ne lui fallait à Brienne... Le pire était surement la simplicité et l'honnêteté avec lequel elle avait dit cela... Ses secondes paroles achevèrent son cœur à la hache..

Il était heureux qu'il ne la regarde pas en face. Elle ne put ainsi pas voir l'effet que ses deux phrases avaient fait. Il respira lentement, étouffé par la boule qui semblait lui déformer la gorge. Ses yeux passèrent sur le lac, et l'espace d'un instant, une pensée folle pénétra son esprit...

Et son rire vint tout chasser.

Aussi mystérieusement que ses paroles l'avaient descendu plus bas que terre, le son cristallin de son rire lui regonfla le cœur, et il se risqua à la regarder à nouveau. Ce n'était plus un sourire, mais bel et bien un rire, ce doux instant où le corps se sent si bien. Elle riait. Oh, certes pas aux éclats, mais suffisamment pour rester souriante. Elle était bien. Elle allait bien. Elle était guérie, elle était loin d'une guerre qui aurait pu enlever à jamais ce rire. Qu'importait le reste au final...

Au fur et à mesure de ses paroles, il s'aperçu qu'il souriait. Il avait perdu toute trace de l'abattement qui venait de le saisir à peine un instant auparavant. Désormais, il la contemplait, souriante, posant des questions, s'intéressant au lieu où elle se trouvait... elle était vraiment magnifique ainsi... Comment dans ces conditions, rester avec des idées noires...


Brienne.... Et bien euhh.. c'est au sud de Reims en fait... euh, même bien au sud... plutôt à l'est de Troyes en fait... et euh... à l'ouest de Joinville en fait aussi... enfin, à peu prés par la... Entre Joinville et Troyes, c'est ça ! Mais plus proche de Troyes. C'est la plus grande cité qu'il y ait à proximité. Mais nous ne sommes pas très loin de la capitale non plus.

Il se dit que sa prestation n'était guère des meilleures, avec une voix légèrement rauque au début, mais la fin s'améliorait grandement. Il se laissa donc porter par la conversation, et souriant à chacune de ses questions ou demandes.

Oh, les jardins ne sont pas si grands que ça... C'est comme le château en fait, de loin, ils en imposent, mais apprivoisés, ils deviennent des endroits rassurants. Et ils s'arrêtent bien vite... tout autour on trouve les champs de nos métayers... et ensuite, le village, et leurs terres à eux.

Il sourit en pensant à toutes les terres qu'il avait découvert peu à peu. Il finissait par connaitre chaque lopin de son domaine, à force d'excursions, à pied ou à cheval...

Mais bien sur que je vous accompagnerais, quand vous le souhaiterez. La seule chose qui nous limitera sera l'état de vos forces. Sinon, nous avons tout le temps, et tout l'espace pour visiter ces terres. Et même le château, pour que vous ne vous y perdiez plus ! D’ailleurs, comme vous avez pu le voir, je découvre de nouvelles choses tous les jours… Le jour où j’explorerais les fondations, je ne suis même pas sur quoi je vais bien pouvoir tomber…

Il rosit légèrement quand elle le complimenta pour les paroles qu'il lui avait dites en arrivant.

Oh, euh.. merci... Je ne fais que répéter ce que j'ai pu apprendre ici ou là, en discutant avec les gens de Brienne.. Ils sont formidables. J’avais peur quand je suis arrivé ici d'avoir affaire à des gens hostiles, refusant l'autorité... mais non, tout naturellement, ils m'ont adopté, me font confiance, viennent me voir quand ils ont besoin d'aide, et acceptent des taxes en contrepartie.

Mais encore une fois, je ne cesse de parler... Et vous, demoiselle Lily, comment est-ce...

L'hésitation dura un battement de cœur... Tant pis, c'était ainsi... Les dés étaient jetés.

... dans le Sud ? Mon père y a grandit, et j'ignore tout de cet endroit. Les gens ont-ils vraiment une langue incompréhensible ? Et les plaines n'existent-elles vraiment pas, remplacée par des collines et des vallées ?

Il n'essaya même plus de réfléchir aux conséquences de ses questions. Tant qu’elle continuait à rire et à sourire…
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Dim 5 Oct - 21:52

Lily n'en finissait plus de sourire. Elle était transportée de joie à l'idée de se promener dans le parc et de visiter le château. Elle n'aurait plus à rester cloîtrée dans la chambre de la duchesse et elle se félicitait d'avoir pris son courage à deux mains pour affronter le jeune homme qui se révélait être un interlocuteur agréable. Elle hochait de la tête pour approuver ce qu'il disait ou plutôt pour montrer son intérêt vif. Cela devait être palpitant de se lancer dans la découverte des fondations. Elle ne répliqua pas sur les gens de Brienne et leur docilité, bien qu'elle n'en pensait pas moins, et préféra de loin remarquer qu'il n'était pas insensible à ces gens.

Par contre, elle fut surprise qu'il lui posât en retour des questions sur le Sud.


« Eh bien disons... Qu'effectivement, le paysage est très différent de celui de la Champagne, cela va sans dire. Je me suis promenée une fois dans les montagnes, ce fut appréciable. Le parler est des plus étranges, ma compréhension n'est pas excellente mais je m'y exerçais avec beaucoup de volonté. »


Elle lui adressa un sourire moqueur et précisa :


« Mais ils ne sont pas incompréhensibles. Cependant, je vous avoue que je ne saurais vous en dire plus sur le Béarn. Peu après mon arrivée, j'ai effectué deux longues retraites à quelques jours d'intervalle. J'avais besoin de me ressourcer et de trouver la paix avec les évènements qui avait eu lieu. Ensuite, peu après la seconde retraite, Pisan d'Harcourt m'a... invitée dirons-nous ! J'ai fait route en direction de la Bretagne, puis j'ai dérivé sur l'Orléanais lorsque les armées bretonnes ont pris la capitale. »

Elle marqua une brève pause et continua avec un peu plus de lenteur :


« Par conséquent, je connais très peu mon nouveau comté... J'ignore même si je m'y plairais mais ce qui importe, c'est que je sois auprès de ma famille. »


Elle pensait surtout à sa sœur en disant cela et sans doute à Klementein, Myrtille, Soazic et Kyllie. Cependant, elle, ce qu'elle aurait voulu, c'était de retourner dans le pays où elle était née. Quelque peu dépitée par ce qu'elle avait vécu, elle commençait à se demander si finalement, il y avait du mauvais à vivre dans ce duché rebelle au Roy de France. Elle abandonna ses songes et continua :


« Dans tous les cas, le paysage est magnifique... »


Elle retint un soupir et dit avec prudence :


« Je pense que je vais prendre congé, votre grâce. Je commence à sentir la fatigue m'envahir. Cela fait une promenade courte néanmoins très plaisante. »

Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Mar 7 Oct - 18:47

Il ne put s'empêcher de rêver en écoutant ses paroles... La courte évocation des pays du Sud avait suffit pour lui rappeler les histoires fantastiques que lui racontait son père, pour l'endormir. Des montagnes emplies d'ours et de dragons, des collines ou voguaient des chevaliers en quête de gloire, des vallées où se nichaient de hauts donjons, et des cascades où les princesses étaient retenues prisonnières... La Champagne était de ce côté bien trop classique, bien trop plate... Il n'y avait pas matière à rêver en contemplant les longues étendues de plaines couvertes de champs, où émergeaient parfois des clochers...

L'évocation de son périple vers Orléans mit fin à sa rêverie et ses souvenirs d'enfance, et il ne put s'empêcher de faire une grimace. Il ne pouvait pas décemment dire qu'il savait déjà mes grandes lignes de son périple, surtout après les accusations qu'elle lui avait fait il y a quelques jours... Comment lui expliquer que son messager l'avait suivi et tenu au courant de ses déplacements, dans le seul but de pouvoir la rejoindre... Sa blessure avait changé tout ceci de manière dramatique...

Ses pensées se re-concentrèrent encore une fois sur le présent quand elle annonçait que sa famille lui manquait... Il cessa pour une fois de réfléchir avec son cœur, et essaya de se mettre à sa place... Elle avait quitté le Béarn il y avait des semaines, comment sa famille ne pourrait-elle pas lui manquer... Il n'avait pas vu ni sa mère ni son frère depuis probablement le même temps, et il se sentait infiniment seul... mais au moins, était-il chez lui, et non pas dans un château qui, aussi beau soit-il, la retenait loin des siens.


Merci pour ce que vous m'avez déjà raconté... Ca donne envie de vous suivre jusque là bas pour découvrir avec vous les merveilles que le Sud réserve. Bien sûr, Brienne me retient ici pour de longs moments, mais j’espère qu’un jour, je pourrais vous y rejoindre… Et que vous pourrez me le faire explorer… Enfin, sans vouloir vous obliger.

Il cligna des yeux en l'entendant demander de rentrer. Il avait totalement oublié qu'elle avait été à deux doigts de mourir il y avait encore quelques jours. Il était décidément impardonnable... Il se leva, et lui tendit à nouveau son bras.

Bien sur, demoiselle, je suis déjà ravi que cette première sortie se soit aussi bien passée. Euh, pour votre santé et le retour de vos forces, en tout cas. Et puis, pour le reste aussi, d'ailleurs.

Il réfléchit quelques instants au chemin pour s'en retourner.

Désirez vous que je fasse chercher un carrosse, pour rentrer ? Je ne voudrais pas vous épuisez en vous obligeant à une courte marche jusqu'au château. D’autant qu’il faudra cette fois-ci rentrer par la grande porte, je n’ai pas encore trouvé de mécanismes pour déclencher l’ouverture de l’extérieur, s’il en existe seulement un…
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   Lun 13 Oct - 22:51

Elle lui adressa un regard curieux lorsqu'il mentionna un séjour dans le sud. Elle se contenta d'approuver, poliment, par un hochement de tête mais lorsqu'il fit une remarque sur le déroulement calme de la promenade, Lily, là, sourit franchement, amusée qu'il fasse oralement part de son appréciation, chose qu'elle n'avait pas osé elle-même. Il paraissait satisfait et devait la trouver un peu plus civilisée que les fois précédentes.

Elle se releva avec prudence, prit sans précipitation le bras qu'il lui offrait à nouveau et secoua négativement la tête.


« Vous n'allez pas faire venir ceci pour moi. Je marcherai, à mon rythme, certes ! Mais je compte bien arriver à destination par mes propres moyens ! »


Elle savait pertinemment qu'elle ne mesurait pas la distance qui la séparait de sa chambre mais fièrement, elle refusait toute aide, estimant qu'elle était presque rétablie et bien décidée à le faire entrer dans le crâne du jeune duc. Elle souffrait quelque peu qu'il ne l'estime pas capable de le faire. Elle attaqua donc la marche, le cœur vaillant et au bout de quelques pas demanda :


« Messire Onagre est-il toujours au château ? Cela fait quelques jours que je ne l'ai point vu mais peut-être est-il retournée chez lui, à Troyes... Qui n'est pas loin. »


Les yeux de jade de Lily rencontrèrent très brièvement celui du jeune homme et ses joues se colorèrent. Onagre lui avait-il rapporté leur conversation ? La honte s'empara d'elle. Le jeune Wagner s'efforçait tant bien que mal de lui être agréable, et son jeune esprit curieux continuait à vouloir le sonder.


« Il m'a dit qu'il jouait régulièrement aux échecs avec votre père quand il était encore, expliqua-t-elle. Vous devez certainement savoir y jouer également. Cela vous gênerait-il de m'apprendre ? Je n'en ai jamais eu l'occasion. »


Et cela serait moins rude qu'une promenade comme celle qu'elle était en train de vivre. Lily lui adressa tout de même un sourire charmeur afin qu'il lui soit très difficile de ne pas accéder à sa demande.


« Ca me ferait très plaisir »
, assura-t-elle avec son air joyeux des beaux jours et ses yeux pétillants.

En disant cela, elle ne savait plus si c'était pour contrer ses pensées suspicieuses ou parce qu'elle éprouvait le besoin de fixer au plus vite l'instant où elle pourrait le revoir.



**************


Quand Lily émergea, l'inquiétude l'envahit. Elle se redressa, tendit l'oreille : rien. La nuit avait investi la chambre et aucun bruit ne lui parvenait. Elle se laissa tomber en arrière à nouveau. Qu'avait-il du penser en constatant son absence au dîner auquel il l'avait conviée ? Jeanne lui avait-elle dit que Lily était toujours endormie ? Soupir. Elle devrait à nouveau s'excuser. Croirait-il qu'elle n'avait pas voulu venir ? Croirait-il qu'elle se plaignait tout le temps quand elle devrait avouer que la promenade l'avait certainement épuisée ? Pourquoi tout ne se passait pas comme elle l'imaginait ?Tout cela l'énervait ! Et ce qui l'agaçait encore plus, c'était de prendre conscience qu'elle se souciait de plus en plus, de ce qu'il pouvait penser ou non d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Même les anges ont des épines   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Même les anges ont des épines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» NOEL - Au délice des anges (Angel's Delight)
» Tuto 10doi : Des anges dans le sapin
» Association + le forum, sur les IMG pour les parents anges
» Anges et/ou Entités
» Documentaire sur forme de séries * Le berceau des anges *

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: RP d'ici et d'ailleurs :: RP d'ici et d'ailleurs...-
Sauter vers: