Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prologue 1 - Des nouvelles inquiétantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Prologue 1 - Des nouvelles inquiétantes   Dim 7 Sep - 0:03

[Ce RP est l'introduction au retour de Caedes. Il se déroule dans son intégralité au chateau de Rouen, commencé en HRP (et en RP aussi) le 24 Déc 2005, et terminé (pour la partie qui nous interesse) le 03 Jan 2006 (à peu prés pareil en RP). Je n'en ai gardé que les passages les plus interessants, et mettant en scène les Champenois).

Il met en scène, par ordre d'apparition :

Arrow Tsarine :
Duchesse de Champagne

Arrow Jokann :
Juge de Normandie

Arrow wanou35 :
capitaine des chevaliers de la Licorne

Arrow thierry54270 :
Grand Maitre des chevaliers de la Licorne

Arrow Lescure :
Prêtre de l'Eglise Aristotélicienne

Arrow Mat :
Duc de Bretagne

Arrow nathan :
Sainte Reyne DE Bretagne et fidèle amie de Jarkov

Arrow nordquay :
Capitaine des Loups de Champagne

Arrow Akane :
CAC de Normandie

Arrow Voyastro :
Lieutenant des Loups de Champagne.


Arrow milou1141 :
Médecin en chef de l'Armée Normande

Et le personnage d'Ombre et Lumière, ainsi que le Capé]
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Prologue 1 - Des nouvelles inquiétantes   Dim 7 Sep - 0:04

Tsarine




Au milieu de la nuit, deux cavaliers partirent en direction du Languedoc et de la Champagne. Ils galopaient à tout allure sous l'urgence. À quelques reprises, ils s'arrêtèrent dans une auberge ou chez un paysan afin de changer leur monture qu'ils tuaient à cette allure.
Le premier arriva au Chateau de Reims à la fin de la matinée. Il fonca dans le Chateau jusqu'au bureau de la Duchesse sans prendre la peine de demander son chemin ou se laisser arrêter par les domestiques et gardes, surpris de son attitude.
Très grave et droit, il tendit une lettre à la Duchesse de Champagne


Citation :
Ma Dame,

d'étranges évènements se passent présentement à mon Chateau. Je me sens mal et j'ignore pourquoi... J'ai juré de veiller sur vous et vous avez toujours su prendre soin de moi. Je vous en conjure, veillez sur les miens si je devais m'absenter.... Je vous fais confiance.

Enox, Duchesse de Normandie.

La Duchesse de Champagne blémit à cette lecture et fixa le messager

- Que se passe-t-il en Normandie? Comment se porte votre maitresse?
- À ma connaissance, rien de particuler ne se passe en Normandie, Duchesse, mais je ne suis qu'un messager. Toutefois... Dame Enox semblait très malade lorsqu'elle m'a remit ceci et m'a demandé de vous le porter de toute urgence.
- Retournez rapidement sur vos terres. Portez le message que la Normandie aura l'entier soutient de la Champagne en cette épreuve et que le premier qui tentera d'utiliser l'indisposition de votre Duchesse à son avantage aura à m'en répondre!

Le messager salua la Duchesse et reparti, tel que demandé


Jokann



Jokann qui avait été prévenu des sombres nouvelles sorti de chez lui en catastrophe. Il fonça droit vers Rouen, sans prendre le temps de s'arrêter ou que se soit.

Il bouscula presque les gardes à l'Entré et fit irruption dans la salle du conseil. Un serviteur l'attendait et lui tendit un message. Jokann le lit et le rangea dans sa veste. Il dit au serviteur:


- Faites venir le conseil, nous avons bien des mesures à prendres.
- Mais monsieur le Juge, c'est Noël...
- Vous allez voir que la Normandie passe avant Noël par chez moi!
- Oui monsieur le Juge.

Le serviteur sorti et couru avertir un garde. 2 minutes plus tard, 10 cavaliers quittaient le château de Rouen à destination des villes normandes. Jokann dans la salle du conseil était dans tout ses états. Peu de temps après, un messagé entra dans la pièce et lui remis un parchemain avec le sceau de Reims. Jokann l'ouvrit et le parcoura.

Ainsi... ainsi la champagne nous donne son support. Bien, nous en aurons bien besoin dans les temps troubles qui arrives.



wanou35



Wanou était interloqué. Toute la nuit, quand Thierry avait reçu ce courrier térrifiant, il avait hésité à partir. Il était coincé entre son devoir au Languedoc et se rendre de toute urgence en Normandie. Il pensa opportun de prendre la parole en tant que Capitaine des chevaliers de la Licorne, et envoya ainsi sur les routes la missive suivante:

Citation :
Chevaliers, cavaliers, ecuyers de la Licorne, je vous salue.

Le coeur de Thierry ainsi que le mien saigne à blanc de savoir l'état de santé de la duchesse Enox, qui est de plus un lieutenant apprécié en notre sein, au plus mal.
Toute la nuit, émissaires, ambassadeurs, se sont succédés en notre castel de Montpellier, demandant avis sur la situation.

Du Languedoc, je ne peux rien faire de plus que souhaiter à Enox un prompt rétablissement. De notre forteresse de Dieppe, je me dois de transmettre ceci:

Tous les chevaliers Normands, avec à leur tête Amoulesolo, duc de Cabourg, ont ordre urgent et instruction formelle de se rendre de toute la célérité coutumière de leurs vaillants destriers au château de Rouen, et de seconder la duchesse Enox ainsi que le conseil actuellement en difficulté.
Vous serez sous la responsabilité d'Amoulesolo, mais sous les ordres directs de Thierry.

Soyez tous conscients de la gravité de la situation. Agissez en hommes d'honneur et de vertu, tel que vous l'avez toujours été.
Votre mission prend en compte les paramètres suivants:

Protection de la duchesse et du conseil en son entier.
Protection du castel de Rouen avec l'accord de son connétable.
Enquête sur les causes de l'empoisonnement possible et/ou de la maladie de la duchesse.

Chevaliers, nous nous en remettons à vous.

wanou, capitaine des chevaliers de la Licorne.


thierry54270



Averti par un messager, et ayant averti Wanou de sa décision, Thierry fit sceller son cheval et pris la direction de la normandie, une longue route l'attendait, mais il ne pouvait rester inactif en Languedoc, alors que de troubles événements se passaient dans le duché de son amie.
J'espère la trouver en forme a mon arrivée pensa t il

Wanou je te prend quelques gardes pour m'accompagner
Messieurs en selle, l'urgence n'attend pas.


Tsarine



Le reste de la journée et au cours de la nuit qui avait suivi... la Duchesse de Champagne n'était pas resté inactive. Des messagers entraient et sortaient de son bureau. Des missives partaient dans tout les coins des Royaumes. Encore une fois, elle demanderait que les grands Ducs se lèvent pour protèger un Duché.
La dernière missive partie... elle fit sceller son cheval et escortée d'une force importante de loups, d'avantage pour l'amitié qu'ils portaient à la Dame Enox que pour sa propre sécurité, elle prit la route vers la Normandie.



Jokann



Jokann passa la nuit à veiller La duchesse aux cotés d'Aegidius. Il avait finit par renvoyer Ae à Honfleur pour qu'il puisse dormir un peu. Il était nouveau marié après tout!

Pour sa part, Jokann finit par allé se coucher très tard, il s'endormi sur un banc dans le couloir. Au matin, un garde le réveilla et lui dit simplement:


La rumeur cours que des cavaliers son enroute de tout le royaume. Des loups du champagne et des chevaliers de la licorne. De l'aide et du support arrive. Même malade Dame enox ne nous laisse pas tomber. Des amis et amies de tout le royaume accourt et Dieu sait que les ami(e)s de la Duchesse ne sont pas n'importe qui!

Jokann ne dit point mot et retourna veiller la Duchesse.


Lescure



Lescure venait de célebrer la troisième messe de Noel quand la nouvelle lui parvint. Le choc le fit vaciller, et il dût se retenir à une des colonnes de la chapelle pour ne pas tomber. La duchesse Enox malade!!! Il se mit immédiatement en prière: seule la toute puissance de Dieu pouvait sauver la duchesse de Normandie. Surtout, que les médecins n'aient pas raisons d'elle...!!!


Mat



Le duc de Bretagne regardait tranquillement dans son bureau les rapports des élections des nobles terres bretonnes.
Alors qu'il se levait pour chercher une bouteille de chouchen, un messager entra sans ménagement dans la pièce.
Monsieur le duc! Une affaire importante! Cria-t-il en faisant irruption.
Des nouvelles de la normandie parviennent à l'instant au chateau. Il semblerait que la duchesse Enox soit atteinte d'un mal inexpliqué!
Le diagnostic de ses médecins restent évasifs et déjà des rumeurs d'individus sans déontologie montent dans les rues des villages.

Le visage de Mat s'assombrit, il savait que rapidement des rats raplliqueraient pour essayer de profiter de la situation.
Qu'on fasse sceller ma jument sur le champs!
Qu'on prévienne les capitaines que je veux de suite une garde pour partir en Normandie!
Et trouvez-moi Nathan où qu'elle soit, ses connaissances médicinales seront des plus utiles!

Ses ordres passés, le duc écrivit un message à la va-vite.

Citation :
Chers normands,
la Bretagne ne permettra pas de voir des félons profiter de la situation.
Les normands doivent rester maitres chez eux!
Moi, Mat duc du grand duché de Bretagne, arrivera d'ici peu en personne pour veiller à ce que traitrise soit évitée!
Dès maintenant, je prie au prompt rétablissement de votre duchesse.
Mat
Duc de Bretagne

Qu'un messager file à toute allure porter ceci au château de Normandie

Mat enfila sa cape et fonça dans sa chambre récupérer son épée et ses affaires.
Quelques minutes plus tard, une dizaine de cavaliers sur des chevaux de Rohan attendaient le duc quand il arriva sur la cour.


Nathan



Dame Nathan, refaisait l'inventaire de ses bagages qu'elle avait emportés à la hâte.
- Tsarine, je crois que j'ai oublié mon manuel.....
- mais qu'importe, vous le connaissez par coeur..
- c'est que j'ai du tout préparer si vite....
- je sais mais quand il y a urgence, il y a urgence...
- oui, prions pour arriver à temps


[...]
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Prologue 1 - Des nouvelles inquiétantes   Dim 7 Sep - 0:04

Ombre et Lumière

Calmement, le soleil disparaissait, absorbé inexorablement par les flots de la Mer Océane.
Alors que le jour s’évanouissait, la sphère flamboyante lança ses derniers rayons vers une villa provocante qui semblait marcher sur la mer.
Ebloui, l'homme qui fixait l’horizon à l’un des balcons fut contraint de se détourner un moment, alors que son ombre, que l’on accusait de trainer en tout lieu, s’étendit pour une fois à l’infinie.
Décidément, pensa-t-il, même le soleil doit s’occulter pour revenir dans toute sa gloire et même dans ses derniers instants, on peut éblouir ceux qui pensent vous avoir dominé…
Encore songeur, il se retourna vers le messager qui lui annonçait des nouvelles du Royaume de France et de l’Empire dont l’une terrible...
Si le monde ancien mourrait peu à peu chaque jour, rongé par la corruption, il lui était insupportable de penser que Dame Enox pouvait connaître un similaire destin.

Autrefois, il lui avait dit qu’il serait présent si elle avait besoin d’aide, il était temps de tenir sa parole.
Renvoyant le héraut, il se mit à son bureau et écrivit de longues heures à la flamme de plusieurs bougies.
Résolu à partir dès le jour suivant, des consignes furent données à cette fin.
Il fit envoyer un équipage vers Lyon et un courrier d’importance vers le retraité de Langres.
Vérifiant qu’il avait emporté toutes les reliques nécessaires, il embarqua au petit jour sur une caravelle mise à son service par le sage Roy Henri et regardant Sagres disparaître au loin, il laissa échapper une prière vers le ciel:

« Enox, que Dieu vous garde jusqu’à mon débarquement en Normandie.»




nordquay



La moitié de loups accompagnait le convoie, l'autre moitié gardait la Champagne. Il était capital de garder l'un et l'autre.

Le capitaine restait en Champagne, pour surveiller celle-ci jusqu'au retour de la duchesse.


Tsarine



Légèrement retardée par des précautions qu'elle avait du prendre, la Duchesse de Champagne arriva enfin à Rouen.
Toujours montée sur Soleil Sombre, elle s'approcha de l'adjudant des loups, Voyastro pour lui donner quelques instructions. Les loups devaient se déployer selon un plan précis, respecteux des autorités normandes.
Accompagnée de Jarkov et de la Grande Duchesse Nathan, elle se dirigea ensuite vers le Chateau. Ils confièrent rapidement leur monture à des domestiques et se rendirent au chevet de la Duchesse Enox. Les gardes les reconnaissant, les laissèrent respectueusement passer... avec, néanmoins, un léger regard inquiet sur Jarkov. Dame Akane et Dame Milou, les voyant cessèrent leur conversation pour les saluer.


- Bonsoir mes Dames, comment se porte votre Duchesse? Je n'arrive pas trop tard j'espère?
- Son état semble stationnaire, j'ai fait de mon mieux, mais la fièvre ne veut pas tomber.
- Je vous apporte un peu d'aide. Je ne connais meilleure médicastre que la Grande Duchesse Nathan. J'ai toute confiance en elle pour prendre soin de notre amie.

Nathan



Dame Nathan salua Dame Akane et Dame Milou
- bonsoir, me permettez vous d'examiner votre Duchesse ? demanda t-elle en s'approchant de Dame Enox.

Sa respiration était calme, régulière, son visage était d'une paleur mortelle, les lèvres très pales, étaient entrouvertes et très sèches.
Elle posa sa main afin de sentir le poul de la malade, il était régulier mais très faible.

Elle se retourna vers les amies de Dame Enox et leur demanda quelle médication avait eue Enox afin que les conseils qu'elle pourrait donner soient complémentaires.

Tout en prenant un linge humide pour en impregner les lèvres de la Duchesse, Dame Nathan notait tout ce que Dame Milou lui disait.

Elle prit ensuite dans sa malette les herbes nécessaires à apporter dans un premier temps la vitalité qui manquait à Enox.

Elle prépara une potion et la déposa sur la table de chevet.


Dame Milou, je vous laisse ici une décoction de plantes qui devrait stabiliser l'état d'Enox et commencer à lui redonner quelques forces, son cas est très inquietant, mais nous devons tout tenter pour la sauver. C'est une battante, elle peut surmonter ce mal et tant qu'il y a un souffle de vie notre espoir doit la hisser vers la guerison.

Je repasserais demain afin de voir si je dois rajouter quelques herbes dans la macération. Je vais me retirer et aller consulter les manuels que j'ai apporé afin de voir si dans l'art Druidique il n'y aurait pas un complément à apporter aux traitements qu'elle aura reçu.

Dame Enox était toujours immobile, éclairée par la douce lueur des bougies qui étaient posées sur les chevets de son lit, elle paraissait si fragile, elle qui était capable de soulever des montagnes pour défendre sa normandie.


Akane



Je la veillerai cette nuit, Milou vous restez à mes côtés ?

Akane prit un siège, le rapprocha du lit de la Duchesse et s'y installa.
Elle prit la main d'Enox et lui dit ces quelques mots


On est là avec toi mon amie

Voyastro



Les Loups avaient voyagé aussi vite qu'ils avaient pu, imposant un rythme soutenu à leurs montures et de très courtes pauses.

Ils n'étaient pas mécontents d'être arrivés à bon port, et même si les nouvelles ne permettaient pas encore de se réjouir, ils étaient déjà très heureux d'apprendre que la Duchesse Enox étaient encore parmi eux...

Voyastro, suivant les ordres de la Duchesse Tsarine, accorda du repos à un tiers de ses troupes, le deuxième tiers allait doubler la garde du château de Rouen, tandis que les Loups restants iraient renforcer l'armée Normande en fonction des besoins du moment...

Une fois ses hommes installés, les chevaux à l'écurie, et les ordres donnés, Voyastro fit porter un bouquet de roses à la camériste de Dame Enox...

La Duchesse avait déjà beaucoup de monde à son chevet, et il ne souhaitait pas encombrer le château de sa présence, mais il avait à coeur de manifester son attachement à son amie malade...


milou1141



Après avec indiqué à Dame Nathan les décoctions qu'elle avait donné à Enox, milou se retourna vers Akane.

Ne vous inquiétez pas chère Akane je reste encore, nous veillerons à ce qu'elle ne manque de rien Dame Nathan et merci encore pour votre aide!

Si vous avez besoin n'hésitez pas à aller à ma boutique à Dieppe, vous trouverez des plantes que les Amazones font pousser dans leur jardin ainsi que plusieurs manuelle venant de notre grande bibliothèque.


[...]
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Prologue 1 - Des nouvelles inquiétantes   Dim 7 Sep - 0:05

Le Capé



A l'aube, un groupe de cinq moines se présenta devant les portes du Chateau de Rouen. Ils venaient de Saint Jacques de Compostelle, du Couvent de San Paio de Antealtares et avaient débarqué la veille au soir. Leurs affaires étaient de route étaient portaient par une noire cavale.

Le chef de la délégation, un abbé, parlait la langue d'Oïl avec un léger accent espagnol et trois d’entre eux furent rapidement autorisés à rejoindre les appartements de la Duchesse. Pendant ce temps, les deux autres moines conduirent la monture de bât à l’écurie et bénéficièrent de l’hospitalité normande pour se restaurer. Les gardes se livrèrent à un examen discret mais attentif de manière à s'assurer que les figures encapuchonnées ne réservaient pas de funestes surprises.

Arrivés en présence de la Duchesse, les moines ne semblèrent point effrayés par sa pâleur.

Ils s'inclinèrent devant les personnes présentes et l'abbé les signa.

Se rapprochant du lit de la souffrante, ils entamèrent une prière.


Citation :
Saint Jacques apôtre très plaisant
Vrai ami et proche parent du doux Jésus
Le Tout-Puissant, Roi souverain du Paradis,
Veuille ici écouter notre demande
Et nous conduire à bon port
Quand nous serons au point de la mort
Si nous avons mal fait en te servant, Doux Sire, ne nous en veux pas,
Mais, s'il te plaît, demande pour nous au Prince de Là-haut
Qu'il prenne notre âme dans sa main
Quand nous serai au point de la mort
Si l'Ennemi va nous guettant, lui qui est si faux et si soudain
Sois pour nous un vrai allié pour le combattre à notre jour dernier
Sois notre avocat devant Dieu, contre Satan
Quand nous serons au point de la mort
Prince, qui au pays lointain de Compostelle,
Soir et matin prêchas, donne-nous réconfort
Quand nous serons au point de la mort

A la fin de la prière, l'un des moines se rapprocha du lit et s'agenouilla. Il repoussa un peu sa capuche et une abondante barbe grisonnante apparue. Il sortie de sa robe tout d'abord une coquille saint jaques et la déposa à droite de la tête de la Duchesse, puis un cierge d’un blanc laiteux, qu'il alluma et déposa sur la table proche du lit à coté du broc d'eau qui s'y trouvait. Une odeur agréable se diffusa dans la pièce. Il se pencha alors à proximité de l'oreille de Dame Enox et y murmura pendant quelques minutes. Le visage de la Duchesse sembla se détendre. Il fit un signe de croix et entama une prière en Latin

Citation :
Ô Saint-Jacques...
Soutenez-nous dans les dangers, et allégez nos marches;
Soyez pour nous une ombre contre le soleil, un manteau contre la pluie et le froid;
Soyez le bâton qui évite les chutes et le port qui accueille les naufragés;
Afin que, guidés par Vous, nous atteignions avec certitude notre but,
et revenions sains et saufs à la maison.

Il se releva et regarda avec attention le résidu de décoction de plantes qui reposait dans une coupe d’argent non loin du lit de la Duchesse. Il y passa un doigt. Se tournant vers l’abbé, Il échangea quelques mots en espagnol, et tendit une bourse sortie des pans de sa robe. L’Abbé se tourna vers Milou qui prodiguait les soins quotidiens

Notre prieur vous supplie d’accepter ceci.

En ouvrant la bourse, il sortit treize cierges semblables à celui qui était déjà allumée, à l’exception près de leur couleur : blanc, rouge, marron, orange, vert, gris et or.

Vous devez en allumer deux chaque jour en respectant l’ordre céleste. Lundi le blanc lunaire, Mardi le sang de Mars, Mercredi les couleurs mêlées de mercure, Jeudi la brillance de Jupiter, Vendredi la verdoyante Vénus, les milles teintes ternes saturnales et l’Or de l’anneau Saturnal. Leurs essences ont des vertus curatives.
Ces cierges aideront votre Duchesse à retrouver la voie de sa demeure.
Son esprit erre dans les ténèbres et il a besoin d’une lumière rassurante comme guide.

Saint Jacques guide les voyageurs et il lui permettra de retrouver son domaine, n'en doutez point.

Les moines se retirèrent et quelques heures après leur arrivée, ils repartirent avec leur monture et l’air heureux d’avoir accompli une bonne action.




milou1141



Sur les ordres de la duchesse de Champagne, Milou avait laissé les moines entrer dans la chambre d'Enox. Elle resta à coté d'eux durant leurs prières. Et accepta de suivre les indication del'abbé capé.
Lorsqu'ils partirent alla prendre un chandelier et alluma la première bougie, la blanche, celle du lundi.
Puis se retourna vers Enox s'assie et pria.




Tsarine



Très tôt le matin, avant même que les premières lueurs de l'aube d'éclairent les rivages, la Duchesse de Champagne se rendit dans la chambre de Dame Enox. La pièce embaumait un doux parfum envoutant. À ses cotés, toujours fidèle, Dame Milou s'était endormie, un bras replié sous ta tête.
La Duchesse s'approcha doucement, sans bruit, du lit de la malade. Elle reposait paisiblement, ses joues reprennaient des couleurs. Dame Nathan lui avait apprit que l'évolution de la maladie était encourageante. On lui avait fait savoir que les moines pourraient l'aider. Tout cela était fort bien et c'est l'âme en paix qu'elle pourrait retourner vers sa Champagne.
Elle sortit de la pièce et croisa sa Dame de Compagnie qui l'attendait à l'extérieur.


- Isabelle, assure toi que mes messages partent pour les halles de Champagne. Que tout soit en bonne voie pour notre arrivée. Préviens l'adjudant Voyastro que je veux lui parler et fait sceller nos montures, nous partons sur l'heure. La Normandie fut bien accueillante, mais le devoir m'attend sur nos terres.

La Dame de Compagnie après avoir rapidement acquiescé de la tête, se hata d'exécuter ses ordres, pendant que la Duchesse se rendait à ses appartements finir de réunir quelques effets.
Elle était prête au départ lorsque l'adjudant se présenta à elle.


- Vous vouliez me voir Duchesse?
- Oui, nous allons reprendre la route dès maintenant comme prévu. Je vous demanderais de laisser ici quelques soldats, afin qu'ils puissent nous ramener des nouvelles fraiches et que je n'ai point d'inquiétude sur la convalescence de Dame Enox. Je descend dans la cour, donnez rapidement les consignes nécessaires et nous nous retrouvons là bas pour le départ.

Voyastro salua sa Duchesse et partit rejoindre ses hommes. Après une dernière vérification, prennant son sac de voyage, la Duchesse sortit rejoindre son escorte.
Elle remit son sac à Isabelle et chercha du regard sa monture, ne la trouvant nul part.


- Je croyais avoir demandé que nos chevaux soient prêts à mon arrivée. Où est passé le mien?

Un palefrenier s'avanca, tenant par la bride une jument d'une robe noire d'allure racée, calme et paisible.

- La voilà madame la Duchesse.
- Vous vous moquez de moi? Ce n'est pas là ma monture! Où est passé Soleil Sombre?
- Je ne vois pas de quoi vous parler madame la Duchesse. Cette jument, elle était bien là où nous avions mit votre cheval. Il y en a pas d'autre.

Refusant de discuter d'avantage, la Duchesse marcha d'un pied ferme vers les écuries. Elle eut beau regarder... en effet... aucune trace de son cheval.

-Mais qu'est-ce que cette folie! Vous aviez bien du remarquer quelqu'un voler cette bête?
- Il ne manque aucune bête madame la Duchesse, nous y avons bien veillé. Toutes celles qui ne sont pas reparti avec leur maitre sur le dos sont ici.
- Ce n'est pas possible...
- Qu'est-ce qui n'est pas possible ma Dame?

La Duchesse sursauta en reconnaissant cette voix. Le Chevalier Manfred, son ami de longue date, l'avait enfin rejoint.

- Soleil Sombre a disparu. C'est un cheval très fougueux et fidèle à son maitre. Seule moi arrive à le monter. Seule moi et...


Le visage tendrement aimé du Duc Caedes passa un instant dans son esprit, dessinant son chemin d'une larme sur sa joue. Si seulement... non... à quoi bon se faire de faux espoirs... il avait disparu...
Elle serra les dents et se reprit. Avec ce cheval qui disparaissait, on venait de lui retirer encore quelque chose qui le rapprochait de lui... une douleur de plus à supporter... Autant rentrer rapidement en Champagne, sur leur terre, là où sa présence règnait en maitre, défiant le temps et son absence.
Elle s'accrocha un sourire au visage, inutile d'inquièter Jarkov, et donna l'ordre du départ.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prologue 1 - Des nouvelles inquiétantes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prologue 1 - Des nouvelles inquiétantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morts inquiétantes de goelands (76).
» Disparitions inquiétantes : Portraits d'enfants recherchés
» infos très inquiétantes sur les retraites en gendarmerie en 2010 : à diffuser
» Les prédictions inquiétantes de Baba Vanga
» Onze prédictions inquiétantes sur le monde dans dix ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: Le retour de Caedes-
Sauter vers: