Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [1456-06-27] La mort de l'Ange rose ? [Orléans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [1456-06-27] La mort de l'Ange rose ? [Orléans]   Sam 4 Oct - 23:42



Trois soldats a écrit:
Hogun en avait fini avec sa part du travail. Glisser un mot autour d'une choppe sur des Bretons qui avaient l'habitude d'enlever des combattants pour faire fléchir le moral des troupes avait été facile. Certes, aucun ou presque ne l'avait cru, et avaient taxé ses propos d'exagérés, de déformés ou d'inventés... Mais, comme le disait Balder, "récoltons les graines, elles seront semées quand nous partirons". Ou peut être était-ce l'inverse, maintenant qu'il y réfléchissait. De ce qu'il s'en rappelait, on commençait d'abord par les semer avant de les récolter. Il eut un petit sourire satisfait. C'est qu'il avait de l'esprit !

Il se dirigeait vers Balder - Aristote savait où était Fandral... il n'avait pas expliqué sa part du travail - et vit qu'il n'était pas seul. Il resserra sa poigne sur sa masse d'armes. Il n'avait aucune confiance en cet homme, et il aurait rêvé lui ajouter une balafre. D'autant que visiblement, Balder, habituellement toujours calme, commençait à hausser la voix.


Vous n'avez rien à exiger de nous, et je vous conseille plutôt de vous tenir éloigné de nos activités. S'il y en a un qui donne les ordres, c'est Fandral, pas vous.

Puis Balder jeta un coup d'œil vers lui, et se calma un peu. Hogun vit qu'il relâchait la poignée de son épée, et il fit de même avec sa masse, qui lui servit à s'accouder. Inutile de donner de quoi à faire parler, même si des bagarres entre soldats existaient, elles étaient toujours largement commentées. Et il doutait que leur Commanditaire soit ravi de les voir écoper de quelques jours de prison pour avoir troublé le camp...

Il prit alors la parole, Balder semblant trop occupé à garder à l'intérieur son dégout et son mépris pour parler.


Les ordres sont déjà donnés. Voyez avec Fandral pour les changer.

Les ordres ne changeront pas. Humbert, vous viendrez avec moi dans la tente. Les deux autres savent ce qu'ils doivent faire, vous garderez mes arrières quand j'aurais les bras occupés par la donzelle.

S’il y avait quelque chose pour lequel Hogun admirait Fandral, c'était pour ses arrivées théâtrales, comme celle-ci. Les trois hommes attendait à présent la réaction du balafré, et aucun n'avait une quelconque d'amitié ou de patience dans le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [1456-06-27] La mort de l'Ange rose ? [Orléans]   Sam 4 Oct - 23:43



Gueule-d'amour a écrit:
Humbert eut l’ombre d’un sourire. Les trois hommes étaient unis, unis contre lui. L’union faisait la force, mais il saurait ne pas flancher devant eux. Il était hors de question qu’il soit un subordonné. Il était homme d’action et n’appartenait qu’à lui-même. IL mettait ses forces aux services des autres, mais jamais ne leur appartenait. Et ces trois zigotos pensaient peut-être qu’il allait leur baiser les pieds.

Quand celui qui commandait prit la parole, son semblant de sourire s’accentua. Bien sûr qu’il irait dans la tente… seul ou avec eux, mais il irait. Et les choses se passeraient selon son bon vouloir.


Vous ? Toucher la donzelle ? Avec vos mains rugueuses et sales ? Et vous avez besoin de moi pour combattre de simples femelles ? Ahah, laissez don’ moi rire ! L’une très certainement allitée, et l’autre bien frêle par rapport à vous ? Un sourire moqueur tordit sa bouche. J’irai dans cette tente, mais je ne surveillerai certainement pas vos arrières, je n’ai pas la fonction de protéger les faibles hommes.


Puis il fit volte-face et s’en alla sans un regard. Il s’arrêta cependant et sans se retourner lacha d'un ton moqueur :

Je vous attendrai ici à la tombée de la nuit… Ne soyez pas en retard Messieurs ! Et de partir en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [1456-06-27] La mort de l'Ange rose ? [Orléans]   Sam 4 Oct - 23:44



Trois soldats a écrit:
La nuit était à présent tombée, et les seules lueurs provenaient des divers feux disséminés partout dans le camp. Fort heureusement, le coin des malades n'étaient pas le plus illuminé. Comme prévu, les nuages cachaient la Lune, ce qui étaient parfait pour leur plan. Ils pouvaient faire le trajet jusqu'à la tente les yeux fermés tellement ils l'avaient mémorisés. Balder envoyé s'occuper des montures - il adorait les animaux, et le sentiment semblait réciproque, Balder n'avait jamais eu de problèmes avec ce qui n'était pas humain, au contraire même - il ne restait plus qu'Hogun et lui. Et Humbert. L'envie de lui coller une épée dans le dos devenait de plus en plus forte, mais il se contint. Ruiner toute la mission parcequ'il ne cessait de les pousser à bout ne servirait à rien.

Il laissa Hogun monter la garde, et pris les devants sur le balafré pour écarter doucement les pans de la tente. Une respiration se faisait entendre, calme la plupart du temps, mais quelque fois sifflante et difficile.
Il avança de quelques pas, laissant la place à Humbert, quand il se figea... Il entendait une autre respiration, et quelqu'un remuait. Il n'osait pas prendre la fiole que lui avait remis le commenditaire. Décoction de pavot lui avait-il dit... D'aprés lui, ca la ferait dormir tout le trajet... Il avait espéré qu'il ne se trompe pas, mais cette interrogation passa au second plan. Deux personnes dormaient sous cette tente. Une de trop.

Il n'eut pas le temps de penser à autre chose. Le Balafré avait agit.
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [1456-06-27] La mort de l'Ange rose ? [Orléans]   Sam 4 Oct - 23:44



Gueule-d'amour a écrit:
S’il avait eu une barbe, le balafré aurait ri dedans. Fandral planté là, hésitant, quel burlesque spectacle. S’il y avait bien une chose à ne pas faire, c’était bien hésiter ! Humbert se délectait de la scène et ne manquerait pas de lui faire savoir qu’il avait échoué pour son entrée. S’il avait observer convenablement, comme lui l’avait fait pendant deux jours, il aurait su que la jeune femme blonde ne quittait quasiment pas sa blessée. La patience était une vertu, et elle faisait faire de grandes choses… Parfois. Assez ri, il fallait agir avant que la médicastre ne se réveille, ou bien même la blessée.

En deux temps, trois mouvements, il se retrouva près de Catheolia et lui plaqua une grande main sur la bouche tout en lui intimant le silence :


Tu cries et je la tue…

Pensant l’avoir assez impressionnée, Humbert relâcha son emprise et retira sa main de la bouche. C’est alors que la jeune inconsciente eut l’idée de crier. Humbert grimaça. Il n’avait d’autre solution que de l’assomer avant qu’elle n’alerte tout le camp. La jeune femme s’écroula dans ses bras. Il l’allongea alors délicatement sur la couche et la couvrit d’une couverture.

La voie est libre…
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [1456-06-27] La mort de l'Ange rose ? [Orléans]   Sam 4 Oct - 23:45



Trois soldats a écrit:
Balder caressa le flanc du cheval, dont les yeux brillaient sous les étoiles. Il lui murmurait des paroles rassurantes, et le tenait prêt à partir au galop. Dès qu’ils arriveront. Il scrutait les ténèbres, tentant de voir les ombres arriver. Rien pour l'instant... A l'heure qu'il était, Fandral devait être en train de faire ingurgiter, de gré ou de force - et très probablement de force -, le contenu de la fiole à la jeune femme, et il devait la transporter jusqu'ici... Il tendit l'oreille... N'avait-il pas entendu du remue-ménage dans la direction ou ils devaient se trouver ? Il posa la main sur la garde de l'épée, et voulu faire un pas en avant, quand il se retrouva presque face à face avec Hogun. Ils réussirent à s'arrêter avant de se rentrer dedans, et il aperçu deux autres ombres, mais il n'en reconnu aucune. Et pour cause : la jeune femme modifiait l'allure quasi aérienne de Fandral, et Humbert semblait avoir du mal à marcher. Ou peut-être était-ce pour cacher le son de ses pas.

Ce crétin a failli tout faire gâcher ! S'il n'avait pas bougé, elle se serait rendormi en croyant avoir rêvé ! Mais il a fallu qu'il joue aux héros !!

De plus prés, les yeux de Fandral lançait des éclairs en direction du balafré. C'était heureux qu'il ait leur "colis" dans les mains, pour qu'il ne se jette pas sur Humbert de colère. Il prenait beaucoup trop à cœur tout ce qui était infligés aux femmes... Il secoua la tête, et l'aida à monter sur sa monture, avec sa protégée dans les bras. Une litière et du foin les attendait peu après la sortie du camp, mais en attendant, le transport se ferait de cette manière...

Hogun avait déjà enfourché son propre cheval, et Balder se dirigeait vers le sien. Jusque là, personne ne semblait trop avoir bougé, mais cela ne durerait pas. Autant provoquer sa chance ! Alors que les deux autres piquaient les montures, Balder cabra la sienne, qui hennit, hurlement animal qui se répercuta dans tout le camp, et hurla, mettant ses mains en porte-voix :


O Breizh, ma bro
Me 'gar ma bro


Il ignorait ce que cela signifiait, mais visiblement, cela faisait partie du plan. Il fit ensuite tourner sa monture vers les trois autres, et les quatre cavaliers partirent au galop vers leur destination, vers leur Commanditaire.
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [1456-06-27] La mort de l'Ange rose ? [Orléans]   Sam 4 Oct - 23:46



Lily a écrit:
Un chuchotement la tira brutalement de son sommeil. Ses yeux s'ouvrirent aussitôt. Lily pensa qu'on venait mander Catheolia pour aider en urgence aux soins d'un blessé et que personne d'autre ne se trouvait dans les parages, alors forcément, on se tournait vers Catheolia.

Le cri de Catheolia la fit sursauter. Alors qu'elle se redressa cherchant à deviner ce qui se passait dans la pénombre, sa main s'enfonça sous la couverture qui haussait sa tête, évita le papier et toucha la lame. Elle n'eut pas le temps de réaliser ce qui se passait. Des mains s'abattirent sur elle. Elle perdit l'équilibre, le couteau s'échappa et une douleur intense lui rappela sa blessure. La peur lui fit oublier la souffrance durant quelques secondes, quelques secondes où elle se débattit et frappa de ses poings.

Mais ils étaient trop forts, un des hommes empoigna ses cheveux et lorsqu'elle pensa enfin crier, ce fut pour être à moitié étouffée par un liquide qui l'écœura. Elle renonça pour un temps à gigoter vainement. Elle toussa en recrachant une partie de la lotion, elle tenta de reprendre ses esprits. C'est d'ailleurs comme si on lui laissa le temps de se remettre de son agression et ce fut une erreur. Un reflet attira son regard. Elle s'empara du poignard et de toute sa rage l'enfonça dans la chair d'un de ses attaquants. Elle eut le temps de tourner la lame, de la retirer avant de recevoir les conséquences de sa répartie.
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [1456-06-27] La mort de l'Ange rose ? [Orléans]   Sam 4 Oct - 23:46



Gueule-d'amour a écrit:
Une lame qui s’enfonce dans ses chairs comme dans du beurre de Montaigüe. Une douleur vive dans le bas-ventre. Un cri de douleur qu’on retient et qui se mue en cri de rage. Humbert, sous la douleur et la colère repoussa la jeune femme avec violence. Il s’était approché pour soulever la jeune femme alors que l’autre gus la tenait par les cheveux et, cette furie lui avait percé le ventre !

Ne se préoccupant plus que de faire arrêter son saignement, il n’avait pas vu que sa violence avait éjecté la blessée contre la toile et que sa blessure s’en trouva bien malmenée : les chairs se déchirèrent un peu plus. Tous les soins apportés jusque-là furent anéantis.

Ce ne fut que lorsqu’il l’entendit gémir et qu’il la vit s’évanouir qu’il fut conscient de son geste. Une vague de remords s’empara de lui. Qu’avait-il fait ? Il fallait qu’il la relève, qu’il empêche que la blessure ne s’ouvre un peu plus. Alors qu’il s’élançait sur la pauvre femme, l’autre, qu’il avait fini par oublier s’interposa entre elle et lui.

C’est boîtant que le balafré quitta la tente, son regard assassin fixé sur le dos du chef improvisé. Qu’il était loin le bon vieux temps où… Non il ne fallait pas qu’il y pense ! Secouant la tête pour empêcher les souvenirs, bien trop douloureux, il se hissa sur son cheval, non sans peine et regarda la pauvre victime qui subissait un douloureux enlèvement.
Revenir en haut Aller en bas
Lily
Prisonnière en détresse
Prisonnière en détresse
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: [1456-06-27] La mort de l'Ange rose ? [Orléans]   Sam 4 Oct - 23:47

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [1456-06-27] La mort de l'Ange rose ? [Orléans]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[1456-06-27] La mort de l'Ange rose ? [Orléans]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le point commun entre l'ange et le démon, c'est l'homme qui sommeille en eux.[PV Tristan]
» ma triste histoire: la mort de mon ange
» L'ange de la mort!
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» 1087 - Mort de Guillaume le Conquérant à Rouen ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: Le coin lecture-
Sauter vers: