Duché de Brienne et Duché de Rethel

Lieu de vie des familles di Favara & Fontanaz ainsi que de leurs vassaux
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [1456-09-40] Une juge possédée ? [Conseil de Champagne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: [1456-09-40] Une juge possédée ? [Conseil de Champagne]   Sam 22 Nov - 20:13

[RP qui se déroule au conseil, dans le marasme ambiant du second mandat de Francis. C'est une des premières pierres à la relation entre Richard et Maltea.
Il se déroule suite à la relaxe intempestive et non désirée d'un condamné par Maltea, alors Juge de Champagne.]




RicW a écrit:
Richard revenait tranquillement au chateau de Reims, aprés quelques jours passés tranquillement à Brienne. Une ambiance un peu étrange semblait peser sur le chateau, mais il n'avait pu y rester assez longtemps pour mener correctement son enquête. Tout semblait cependant tourner correctement.

Aprés avoir passé les habituelles et ennuyantes discussions sur les diverses mairies de Champagne, et en particulier LA ville du Sud, plus quelques autres commentaires sur le fait que le Duc en avait une plus grosse que lui, il alla dans un endroit ou il mettait rarement les pieds, la Cour de justice. Il jetta distraitement un coup d'oeil aux divers procés, et, stupeur et tremblement, il vit quelque chose d'atroce lui passer sous le regard.

Il blêmit, pâlit, blanchit jusqu'à devenir gris, hésita de longs moments, puis se ressaisit. Un esprit malin devait avoir frappé, c'était la seule solution. Nulle autre ne pouvait expliquer le comportement pour le moins étrange de la Juge... il essaya de se concentrer sur ce qu'il se rappellait des vieux contes de son enfance sur ce genre de cas... que devait-il utiliser déjà... Le chateau de Reims n'avait pas de provision d'eau bénite, et encore moins de pieu en argent.... Il décida d'aller chiper dans les cuisines quelques gousses d'ail, qu'il enfouit dans ses poches, puis, prenant son courage a deux mains, alla toquer à la porte du Juge.


Dame Maltea ?
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [1456-09-40] Une juge possédée ? [Conseil de Champagne]   Sam 22 Nov - 20:15



maltea a écrit:
Maltea avait la tête posée sur son bureau, les cheveux défaits, le teint blafard et sa tenue chiffonnée. Elle était ainsi restée prostrée depuis la veille, à son retour de la cours de justice.
Lorsqu’elle entendit son nom elle répondit d’une voix faible d’entrer et releva la tête afin de voir de qui il s’agissait.

Elle posa ses yeux hagards sur le visiteur et reconnu le duc de Brienne.


Que me vaut l’honneur de votre visite ? Articula t-elle péniblement.

Elle avait la bouche sèche et l’esprit pas du tout clair. Elle eut soudain une pensée lucide, celle concernant son jugement de la veille. Au moment de prononcer la sentence de culpabilité une voix autre que la sienne lui avait fait dire le mot relaxe.
Depuis, une sensation plus qu’étrange lui parcourait la tête, elle avait l’impression d’avoir l’esprit vide, de ne plus avoir une once d’intelligence, déjà qu’elle en avait peu en temps normal, là ça frôlait la catastrophe. Un bruit sourd lui martelait les tempes « bug bug bug^^ » depuis le tribunal et la rendait folle.

Elle se leva d’un bond et regarda le duc de Brienne et s’approcha de lui, lui accrochant la chemise, un air désespéré sur le visage et d'une voix rauque lui dit…


aidez... moi....
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [1456-09-40] Une juge possédée ? [Conseil de Champagne]   Sam 22 Nov - 20:15



RicW a écrit:
Ric eut un haut les cœurs en voyant la Juge... Il était sur que même en déterrant son père, il aurait l'air plus frais que la femme qu'il avait devant lui... Une telle déchéance humaine ne s'expliquait que par deux faits. Soit une rupture amoureuse brutale, ce qui ne semblait pas être le cas, et qui à son humble avis n'était pas dans les habitudes de la Juge, soit...

Il n'eut pas le temps de lui répondre qu'il souhaitait des informations au sujet d'un procès, ou même de n'importe quelle excuse qui lui ferait rebrousser chemin et faire emmurer la malheureuse pour que le mal ne se répande pas. Un instant après, alors qu'il demeurait immobile sur le pas de la porte, elle se releva et planta ses yeux froids globuleux et aussi vide que l'esprit du CAC dans les siens, et se jeta sur lui.

Il ne put esquisser un mouvement avant qu'elle soit contre lui, a lui palper ses vêtements, comme si elle cherchait un endroit où la chair était visible pour mordre, sucer, ou se nourrir... Il allait fuir et hurler, quand il rencontra encore une fois ses yeux... Ils étaient emplis de douleur et de désespoir, et il se mit à trembler tout à fait quand il entendit les quelques, mots qu'elle réussit à prononcer d'une voix d'outre tombe.

Il fit un pas en arrière, essayant de faire cesser ses membres qui s'entrechoquaient, et tenta de réfléchir. Elle n'était plus elle-même, elle n'agissait plus selon sa volonté... Que faire, vers qui se tourner... Réfléchir, réfléchir, et vite...


Je vais vous aider, ne vous inquiétez pas ! Calmez vous Maltea, je vais vous sortir de là !

Il n'avait pas vraiment lu grand chose sur ça, si ce n'est que le possédé avait peu de chances de survivre... Il pouvait bruler fort bien, mais ca serait ennuyant à expliquer dans son bilan... Il tâta l'ail qu'il avait dans sa poche... après tout... Il en fit rapidement un collier, et lui passa autour du cou.

Voila, c'est déjà un début ! De l'eau bénite maintenant... vite ! Ou mieux...

Il chercha autour de lui.. Pas de Livre des vertus qui trainaient... Qu'est ce qu'on lui avait fichu une Juge qui lisait pas le Livre Saint... Ou pouvait-il en trouver une... A moins que...

Il attrapa un exemplaire du Codex qui trainait par la, et le brandit vers Maltea.


Sors de ce côôôôôrps !
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [1456-09-40] Une juge possédée ? [Conseil de Champagne]   Sam 22 Nov - 20:16



maltea a écrit:
Maltea se faisait suppliante. Le duc de Brienne qui avait l’air de vouloir prendre ses jambes à son cou dans un premier temps eut l’air d’hésiter.

Enfin il se décidait à l’aider et en fut comme soulagée. La voix dans sa tête ne faisait que ressasser Scot Macmotor je vous relaxe, Scot Macmotor… moi Guidonius juge de champagne…

Elle poussa un cri inhumain… elle était possédée par Guidonius, l’horreur. Pourtant il n’était pas mort qu’elle sache. Elle aurait du s’en douter, il n’y avait que lui qui avait relaxé un coupable et elle comprenait mieux maintenant le bruit assourdissant. Il avait clamé partout qu’il avait été la victime d’un « bug bug bug ». Elle n’avait d’ ailleurs jamais su à quoi ce mot correspondait. Elle l’avait pris pour preuve de son esprit dérangé.

Elle vit le duc de Brienne chercher sur son bureau et revenir vers elle en lui montrant le codex et en hurlant sors de ce corps.

Elle perdit le contrôle, perdit toute notion de ce qui l’entourait. Son corps la brulait, la simple vue du codex lui donna des sueurs froides.

Elle entendit sa voix déformée par celle d’un homme.


Jamais !!!!! Jamais je ne sortirais de ce corps, foi de Guidonius.

Sous cette voix d’homme, on pouvait percevoir la voix en colère de Maltea qui disait, mais qu’est ce qu’il fiche en moi celui-là, on sait tous qu’il aurait préféré être une femme mais tout de même…

Elle pestait de ne plus avoir de contrôle sur elle-même, le bougre était costaud. Elle eut un frisson en pensant au bébé, espérant qu’il n’allait pas lui laisser des séquelles. Non mais déjà qu’avec des géniteurs comme elle et son père, il n’allait pas être tout droit mais si en plus Guidonius laissait sa marque c’était fichu d’avance pour ce petit être sans défense…

Elle se demanda depuis combien de temps il était en elle, grimaçant en pensant qu’il avait pu voir les corps nus de ses amants et se rincer l’œil. C’était ptet pour ça qu’elle avait eu une subite envie de pratiquer autrement^^

Ses pensées intimes furent rompues par les tremblements qui prirent son corps, elle eut des nausées, des sueurs…
Sa main voulut saisir le codex mais celui-ci la brula. De la bave écumante se répandait autour de sa bouche. Heureusement pour elle, elle ne pouvait se voir. Elle d’habitude toujours fraiche ressemblait à une mourante ou encore à un cadavre. Même Ricoh devait être plus frais qu’elle alors qu’il était mort depuis quelques temps déjà…
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [1456-09-40] Une juge possédée ? [Conseil de Champagne]   Sam 22 Nov - 20:16



RicW a écrit:
Si Richard commençait à avoir peur avant, ce ne fut rien en comparaison de ce qui se passait à cet instant. A entendre la voix horrible sortir de la bouche autrefois attirante de la Juge lui fit dresser tous les poils de sa peau, et il prit une teinte bleutée qui le fit ressembler un instant à son géniteur.

Comment était-ce possible... Il avait entendu dire que les possédés peuvent l'être par des morts, ou bien pire, par des démons infernaux et diaboliques ! Aux dernières nouvelles, le-dit Guido n'était pas mort... fallait-il en conclure... Son frond se couvrit de sueur en pensant par quoi la Champagne avait été gouvernée... C'était réellement atroce... A bien y réfléchir, il faudrait peut-être bruler l'autre duc pour vérifier s'il n'était pas possédé lui aussi... Voila une pensée réconfortante, voire cet incapable se tordre de douleur à moitié carbonisé et expirant l'esprit malin qui l'habitait depuis tout ce temps...

Mais pour l'heur, il y avait bien plus grave, il y avait à s'occuper de la malheureuse qui était aux mains de cet esprit si horriblement maléfique. S'en prendre à une aussi belle et séduisante jeune femme, voila qui accusait encore Guido, qui devait trouver le temps bien long avec une épouse à l'autre bout du royaume ! Cela devait être par dépis où par jalousie qu'il avait atteri ici... Dire que cela aurrait pu être sa mère... Les frissons le reprirent... Trouver une solution, vite.... D'autant que le corps en face de lui semblait à la peine, se brulant au Livre qu'il brandissait devant lui, et semblant pouvoir exploser à tout moment, tuant la pauvre hotesse qui n'avait rien demandé à personne...


Maltea !! Tenez bon !! Résistez !!

Il avança, tenant le Codex comme un bouclier, et l'agitant en face de lui comme une arme. Il fallait l'acculer, lui couper toute retraite, l'obliger à fuir, ou bien carrément le détriuire... une corde... dans un coin de la pièce... Il fallait quelque chose pour l'attacher... Que pouvait posséder la Juge qui pourrait lui venir en aide.... Il jetta des coups d'oeils rapide dans le bureau, pendant qu'il faisait reculer le corps grisatre qui bavait et éructait d'une voix de baryton... Enfin, ses yeux se posèrent sur la solution !

D'un bond, il fit dessus, et le fit claquer ! Le fouet de la Juge, comment n'y avait-il pas pensé plus tot ! Voila de quoi la lier et obliger l'intrus a quitter ce corps qui ne lui appartenais pas ! Restait plus qu'à savoir comment l'attacher...


Guidonius !! Je ne le redirais pas !! Quitte ce corps, ou subis mon courroux !
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [1456-09-40] Une juge possédée ? [Conseil de Champagne]   Sam 22 Nov - 20:17



maltea a écrit:
Maltea vit le fouet et prit peur, il n’allait quand même pas oser la fouetter.

Elle cria.


Non pas le fouet.

La voix masculine s’y mit aussi :

Oh oui fouette moi !!!

Maltea : ca va pas non ? Mais il est malade ce Guido
Voix de Guidonius : tu sais pas ce que tu rates…

Maltea n’en pouvait plus, son corps lui faisait mal.

Mais faites quelque chose, il devient fou….

Maltea ne put plus articuler un mot, Guidonius était plus fort qu’elle, elle n’était plus qu’une vulgaire marionnette.

Elle vit Richard se diriger vers elle et un âpre combat eut lieu entre eux. Elle pensa que son corps allait être meurtrit après tout ça, si du moins elle survivait à ce traitement vigoureux.
Elle n’était jamais contre un corps à corps mais là…

Après quelque minute, elle se retrouva maitrisée et attachée sur son siège. L’autre suppôt du sans nom ne donnait plus signe de vie, et Maltea retrouvait peu à peu ses esprit. Elle avait mal partout et les liens serrés lui comprimaient les poignets. Elle regarda le duc de Brienne dans les yeux en se disant que la situation aurait pu être beaucoup plus agréable dans d’autres conditions.


Euh oui mais euh à mon avis il est parti, on l’entend plus. Vous allez pas me laisser attachée comme ça, je n’ai qu’une envie aller me baigner, je me sens sale et en plus je suis courbaturée, un bain chaud me ferait le plus grand bien.

A peine avait-elle terminé sa phrase que l’autre reprit vie. Il commença à faire bouger la chaise dans tous les sens, au risque de la casser et de voir la pauvre Maltea projetée sur le sol.

Un carnage avait lieu dans ce bureau, on devait l’entendre à 100 lieues du château et étonnamment personne ne venait voir ce qu’il se passait.

Maltea se remit à hurler, aidez-moi pendant qu’un rire à glacer les sangs se faisait entendre.

Elle jeta un coup d’œil au duc qui avait l’air des plus perturbé et se demanda si elle s’en sortirait vivante. C’est qu’elle avait encore de belles années devant elle pour ennuyer le monde et sa perte serait des plus cruelles pour la champagne. Personne ne pourrait la remplacer et elle avait encore tant de personne à massacrer.
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [1456-09-40] Une juge possédée ? [Conseil de Champagne]   Sam 22 Nov - 20:17



RicW a écrit:
La "conversation" devenait totalement ubuesque. Alors qu'il comptait se servir du fouet simplement pour l'attacher, les deux esprits semblaient y voir une toute autre volonté... Venant d'une femme qui laissait un tel objet dans son bureau, cela était tout compte fait totalement compréhensible... Mais tout de même... Il secoua la tête, et s'élança.

Accrocher autour d'elle la corde, sans toutefois taper sur le corps de la demoiselle, voila qui compliquait pas mal la chose ! On ne pouvait décemment frapper une femme, même si elle avait l'esprit de Guido à l'intérieur d'elle. Il se résolu donc à lui tordre l'avant bras droit dans le dos, fit rapidement un nœud avec le fouet, puis, aidé de son genou, réussit à la faire ployer. Le second bras rejoint assez vite le premier, et elle bougea d'un coup beaucoup moins, avec ses deux mains prisonnières.

Enfin, il réussit à la relever, et la jeter contre son siège, et finir d'accrocher ses jambes aux barreaux. Un dernier nœud, et enfin, il put commencer à respirer. La Ju.. Ce qui était anciennement la Juge était attaché, et ne pouvait plus nuire pour le moment. Restait à savoir quoi faire d'elle pour la libérer sans trop l'abimer...

Le temps qu'il reprenne son souffle, l'autre avait déjà repris le contrôle, et la faisait bouger de partout, menaçant de rompre les liens relativement fragiles... ce n'était pas non plus les chaines de fer du Prévôt qu'il avait à sa disposition ... Il se décida donc de reprendre à deux mains le Codex, et de le lâcher pas très doucement sur le crâne de la pauvre Juge... Il s'excuserait plus tard, il y avait plus urgent à faire !


De l'eau, de l'eau, voila qui pourrait le faire fuir ! Je reviens tout de suite !

Il n'était pas certain qu'elle ait entendu, vu que le coup asséné devait un peu l'avoir étourdie, mais il avait besoin de ce calme pour trouver une solution... Ou trouver de l'eau… Quel conseiller utilisait de l'eau... De toute évidence, aucun pour sa consommation personnelle... Fallait être complètement fou pour risquer la rouille du corps avec ce liquide étrange quand on avait de la bière ou tout autre alcool... Sauf peut-être...

Mais bien sur ! Le Tr... Le duc ! N'avait-il pas dit quelque part qu'il ne buvait pas une goutte contenant de l'alcool ? Au moins, ca lui servirait à présent. Il alla donc jusqu'à la réserve secrète des Duc de Champagne, reconstituée à chaque élection, et se retrouva tout bête devant le code. Il tenta un vieux qu'il avait trouvé dans les écrits de son père, kurtistheboss, qui ne marcha bien évidemment pas... Encore un coup de Guidonius ! Connaissait l'actuel tenant de la charge, il tapa abcde, mais la encore, rien à faire... En désespoir de cause, il essaya 1234, qui ne fonctionna pas non plus... Ne connaissant pas les affinités du duc pour les choses de la vie, il se décida à courir vers les puits.

Il rencontra fort heureusement en sortant de la réserve ducale un petit groupe de soldats, qui lui donnèrent leur ration d'eau, et qu'il envoya lui chercher une douzaine de seaux d'eau pour la Juge qui voulait tester une nouvelle méthode de torture sur un Artésien. Il remonta dare-dare dans le bureau de la Juge, qui commençait à se réveiller, et commença à vider consciencieusement les gourdes sur sa tête. Après tout, Guido était l'exemple même de la bêtise crasse, laver Maltea pourrait bien le faire sortir de là !


Ne vous inquiéter pas, tout va bien aller !
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [1456-09-40] Une juge possédée ? [Conseil de Champagne]   Sam 22 Nov - 20:18



maltea a écrit:
Maltea n’eut pas le temps de voir venir le coup de codex sur la tête qu’elle sombra dans l’inconscience.
Elle ne reprit ses esprits qu’en sentant un liquide froid couler le long de son dos. Elle frissonna, n’arrivant pas à ouvrir les yeux alors qu’elle entendait tout ce qui se passait autour d’elle.
Elle l’entendit lui dire de pas s’inquiéter que tout allez aller bien. Elle se sentit malgré elle, rassurée.

Elle sentit une drôle de sensation dans son corps lorsqu’elle commença à être trempée. On aurait dit que l’esprit du troublions de service commençait à se sentir à l’étroit dans son corps et qu’il voulait absolument le quitter. Elle arriva même à esquisser un sourire de satisfaction.
Plus l’eau coulait sur elle, plus elle se sentait bien…


Arrêtez ça, pas de l’eau ! C’est sale de l’eau, ça n’a pas de gout c’est infecte, j’ai horreur des bains, laissez moi tranquilleeeeeeeeeeeeee.

Maltea fut projetée vers l’avant et remercia le ciel d’être ainsi ligotée sur sa chaise.
Elle fut comme soulagée d’un poids, on aurait dit qu’elle retrouvait toutes ses facultés, ce qui était rapide et facile vu son maigre bagage intellectuel.

Elle retrouva toute sa clairvoyance et regarda le duc de Brienne en souriant. Il l’avait sauvée et lui en serait reconnaissante à vie, enfin à vie fallait pas exagérer non plus^^

Elle regarda autour d’elle et vit un amas de détritus à ses pieds et se dit que oui Guidonius était bel et bien sortit de son corps.


Euh je pense que j’en suis débarrassée, je vous en remercie. Pourriez-vous me détacher ? Ou peut-être allez vous me laisser pourrir ici jusqu’à la fin de mes jours ? On risque pas de m’y trouver, jamais personne ne met les pieds ici de peur de se faire massacrer quand je suis de mauvaise d’humeur.

Tient au fait je ne sais d’ailleurs pas pourquoi vous êtes ici ? Vous aviez besoin de mes services ?
Si c’est le cas, je vous préviens je veux dans un premier temps aller me plonger dans une bassine afin de pouvoir me désinfecter de la présence de cet horrible individu.

Bon vous me détachez ou vous allez rester les bras ballant à me regarder comme un idiot ?


Elle allait mieux, ça se voyait, elle avait récupéré sa langue de vipère et son comportement détestable, ce qui ferait surement plaisir à son grand ami le procureur^^
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [1456-09-40] Une juge possédée ? [Conseil de Champagne]   Sam 22 Nov - 20:18



RicW a écrit:
Son plan semblait marcher !! Les sceaux d'eau emportés par les gardes commençaient à s'entasser sur le pas de la porte, et il finit par les renvoyer quand il vit qu'une dizaine au moins l'attendait là. L'esprit parlait encore, mais les trombes d'eau qui déferlaient semblaient avoir raison de lui... Enfin, il n'entendit plus rien... Et la voix de la Juge refit surface, plus longtemps qu'il ne l'avait entendu depuis quelques jours.

Quand elle eut fini, il réfléchit un instant, mais fini par vider quand meme encore un sceau, juste au cas où. Puis il entrepit de s'approcher d'elle, et prit un coupe-papier qui trainait dans un de ses tiroirs pour la libérer.


Je vous détache, je vous détache... C'est que l'eau a fait gonfler la corde, donc je suis obligé de la couper, impossible de détacher les noeuds. Et puis, ca glisse par ici, je ne voudrait pas me faire mal.

Pendant qu'il finissait de la détacher - et détruire ainsi un beau fouet, mais bon on fait pas d'omellettes sans casser des noeuds comme dirait l'autre - il réfléchit à ce qu'il allait lui dire... Il avait finit par totalement oublier la raison initiale de sa venue dans son bureau..

Ah oui, je suis venu par là quand j'ai vu votre relaxe... Comme c'était tout à fait inhabituel de votre part, je n'ai pas dérogé à mes habitudes, et je suis venu chercher des explications... Et bon bah, j'ai compris...

Il finit par détourner son regard d'elle... Elle était peu habillée en cette chaude journée d'été, et l'eau qui s'était abbatu sur elle accentuait la transparence de ses vetements, qui n'étaient déja pas très opaque.. Il se demanda un fugitif instant s'il avait bien fait de la détacher, mais la légère rougeur de ses joues le détourna de cette idée.

Bref... Pour le bain... Il y a assez d'eau encore dans les seaux pour que vous puissiez vous... changer... sans quitter votre bureau. Je peux... hum.. vous faire mander une servante, si j'en croise une !

Il commença donc à reculer, essayant d'éviter de glisser sur le sol détrempé...

Si vous avez besoin de quoi que ce soit ... n'hésitez pas à venir me trouver... je serais dans mon bureau ! Oui, c'est ça !

Et euh, de rien pour l'aide, vous en auriez fait tout autant si ça avait été moi !
Revenir en haut Aller en bas
RicW
Duc de Brienne
Duc de Brienne
avatar

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [1456-09-40] Une juge possédée ? [Conseil de Champagne]   Sam 22 Nov - 20:19



maltea a écrit:
Une fois détachée, Maltea se demanda pourquoi il avait détourné le regard d’un air gêné. Elle baissa la tête et compris en voyant que ses vêtements détrempés ne cachaient plus grand-chose de son anatomie. Elle sourit en le voyant si perturbé et décida d’en remettre une couche. Il ne devait pas avoir connu de femme vu sa réaction, et cela l’amusait toujours de mettre mal à l’aise ce genre d’homme, enfin homme si on pouvait l’appeler de cette façon vu que…

Eh bien je veux bien mais le souci est que vous devriez me voir entièrement nue, je ne voudrais pas que vous mouriez dans mon bureau, et puis ne vous inquiétez donc pas, je n’ai pas pour habitude de me faire aider quand je fais ma toilette, sauf lors de… enfin bref je m’égare…

Je vous remercie encore pour l’aide que vous m’avez apporté, mais je tenais à ajouter que non je ne pense pas que j’aurais fait pareil pour vous. Vous voir possédé par l’esprit de Francis m’aurait amusé et je pense que je vous aurais laissé quelques jours comme ça juste pour pouvoir rire un peu. C’est qu’on s’ennuie mortellement en ce moment.


Elle lui fit un clin d’œil avant d’éclater de rire. Elle aimait bien le taquiner, elle avait appris à le connaître et devait avouer qu’il avait de l’humour, chose qu’elle pensait impossible avant ce mandat. Comme quoi certaine personne pouvait encore la surprendre, agréablement même…

Allez votre grâce, filez, je vais attraper la mort si je reste ainsi et vu votre tête, je ne pense pas qu’il vous serez agréable d’assister au bain de la juge.

Oh avant de partir, juste un petit service. Pourriez-vous délacer le dos de ma robe s’il vous plait. Promis je ne l’enlèverai pas devant vous, c’est juste que je n’y arrive pas seule enfin si mais ça prend du temps et je n’ai qu’une envie, me débarrasser de cette crasse. Je le savais que je n’aurais pas du mettre cette toilette, mais je ne pouvais pas prévoir…


Après son départ elle ne put s’empêcher de rire, il avait faillit plus d’une fois se retrouver les fesses au sol et pour un homme qui semblait si sur de lui il avait l’air de ne pas l’être avec les femmes. Elle devrait peut-être lui donner des cours. Pourtant d’après les bruits qui couraient sur son géniteur, il aurait du être un véritable tombeur, comme quoi les gènes ne faisaient pas tout…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [1456-09-40] Une juge possédée ? [Conseil de Champagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[1456-09-40] Une juge possédée ? [Conseil de Champagne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Depuis Avril 1456
» le juge MICHEL (Pierre Michel)
» nuit de noel tragique
» be pétition: http://www.lapetition.be/petition.php?petid=6355
» Qui possède des bisounours en boite ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Duché de Brienne et Duché de Rethel :: Le chateau de Brienne :: Tour Sud - Bibliothèque-
Sauter vers: